Lantenne 10 07 2014

Download Lantenne 10 07 2014

Post on 01-Apr-2016

243 views

Category:

Documents

2 download

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • La commission prside par Martine Bonny devrait rendre fin juillet son rapport au se-crtaire dtat des transports, Frdric Cuvillier. Quen esprez-vous ?

    Il sagit de clarifier le statut des dockers avec une remise plat de leur primtre daction permettant de lever toute ambigut. LUnim avait t alerte lt 2013 par un problme de concurrence dloyale Port-La-Nouvelle, susceptible de se gnraliser dans dautres ports et de fragiliser ainsi toutes les entre- prises. Nous esprons de cette rflexion pilote par Martine Bonny entre ladministration, lUnim, la FNPD et lAUTF, un claircissement des textes qui ont t mal rdigs lors de la rforme de 1992, puis de celle de 2008. Il ne peut pas y avoir de manu- tention deux vitesses : quils soient mensuels, intermittents, occasionnels, tous les person-nels, soit quelque 4.500 dockers, doivent avoir un contrat de travail inscrit dans la Convention col-lective nationale unifie des ports. Pour rappel, lim-pact de la CCNU* a reprsent pour nous entre 10 et 20 % daugmentation de la masse salariale.

    Concernant ce statut des ou-vriers dockers, une harmonisa-tion europenne est en cours.

    La procdure dite de dialogue social a dmarr en 2014 pour tenter dencadrer et dharmoniser cette profession : nous sommes en avance, depuis notre rforme mise en place en 1993, avec la professionnalisation des person-nels. En revanche, la Belgique, aprs lEspagne a reu une mise en demeure de la Commission europenne pour la non- conformit de son rgime de tra-vail portuaire concernant lem-bauche dockers, inscrit dans la loi Major.

    Parmi les dossiers difficiles de lanne 2013, le dossier de la pnibilit. O en tes-vous ?

    Nous sommes lgrement soulags des dernires dcisions

    qui reportent le dispositif lgal. Lavenant de la clarification a t boucl en 2013 pour les 5.000 personnes concernes et ltat a finalement tenu ses en-gagements vis--vis de la profes-sion : le montant de 55 millions deuros prvu pour aider finan-cer la cessation anticipe dacti-vit (CAA) et la pnibilit, suite aux accords signs en avril 2011, vont tre abonds.

    En janvier 2014, vous avez saisi le ministre du Travail, Michel Sapin, suite la multiplication des contentieux engags au titre du prjudice anxit. Quelle rponse avez-vous reue ?

    Nous navons pas encore reu de rponse. Depuis 2009, les dockers bnficiaires ou li-gibles lallocation de cessa-tion anticipe dactivit des tra-vailleurs de lamiante veulent obtenir auprs des Prudhommes

    lindemnisation de leur prju-dice danxit, quils estiment 15.000 euros chacun. Plus de 1.000 de-mandes ont t enregistres, ce qui reprsente

    un risque de plus de 15 millions deuros pour les employeurs. Nous demandons linscription de lanxit au tableau n 30 des maladies professionnelles, son indemnisation au travers de ce dispositif permettant une rparti-tion de la charge.

    La loi de 2008 a cherch clarifier le rle et les missions de chaque acteur portuaire. Quel bilan tablissez-vous aujourdhui ?

    Alors que nous sommes co- investisseurs dans les Grands Ports maritimes, nous navons pas de voix au sein du conseil dadministration. Pour construire Port 2000 au Havre, trois op-rateurs ont investi 500 millions deuros et, la fin des concessions dici trente-six ans, quasiment autant que ltat qui a investi de son ct 1 milliard deuros. Or, absents des organes de dci-sion du Grand Port maritime du Havre, nous ne recevons pas de rponse, au sein du Conseil de

    dveloppement, quand nous de-mandons par exemple un accs direct Port 2000 ou ladapta-tion de la longueur des quais la taille des nouveaux navires. Il nous semble important de par-ticiper rellement aux dcisions stratgiques et la politique de lensemble portuaire. De mme, nous sommes inquiets du pou-voir discrtionnaire du Grand Port maritime sur les attributions domaniales.

    Vous avez qualifi 2013 danne de la tempte. Comment voyez-vous 2014 ?

    Si nous avons pris de lavance sur beaucoup de points, les sujets dinquitude restent nombreux : le projet de rglement europen sur les ports vient de ressortir et serait lobjet dune directive et non plus dun rglement, avec donc sa transposition dans le droit national. Ce projet tabli par le dput Fleckenstein mlange les problmes de libert daccs au march avec le dbat sur les filtres lembauche.

    Autre sujet dinquitude, ladoption de la directive concession : nous allons tre trs vigilants pour que la phase de sa transposition dans le droit franais ne nous soit pas plus dfavorable que dans les autres pays europens o nos ports concurrents sont en Land lease.

    Propos recueillis par Natalie Castetz

    * Convention collective nationale unifie

    Unim

    Les manutentionnaires : une profession sur le qui-vive

    Concurrence dloyale, pnibilit, directive concession Autant de sujets qui proccupent lUnion nationale des industries de la manutention (Unim) runie en assemble gnrale le 27 juin. Interview de son prsident, Christian de Tinguy.

    150Le constructeur amri-

    cain Boeing a annonc hier avoir finalis le contrat avec Emirates portant sur lacqui-sition de 150 long-courriers 777X dune valeur de 56 mil-liards de dollars au prix ca-talogue. Cette commande avait t annonce au salon aronautique de Duba en no-vembre 2013 et tait depuis en attente de finalisation. Compose de 115 Boeing 777-9X et de 35 Boeing 777-8X, cette commande est assortie de droits dachat portant sur 50 appareils sup-plmentaires lesquels, sils sont exercs, porteront la commande dEmirates en-viron 75 milliards de dollars au tarif catalogue, prcise lavionneur. Boeing a indi-qu quavec ces nouveaux avions, Emirates totalise d-sormais 208 Boeing 777 en attente de livraison.

    le chiffre du jour

    La directionconcession

    sourcedinquitude

    AFT-Iftim :Nouvelle organisation, nouveau nomSur deux ans, la rorganisa-tion de lAFT-Iftim touche sa fin. LAFT retrouve sa mis-sion originelle consacre au dveloppement de la formation professionnelle. Rebaptis Aftral, lAFT-Iftim Formation Continue rassemble de son ct lensemble des formations avec la gestion des sites associs.

    Marseille :En connexion avec StrasbourgLa premire rencontre organise en Alsace par Via Marseille Fos a runi un public nombreux de professionnels du transport.

    page 2

    Infrastructures/Institutions

    Mitsui OSK Lines :Mol se dote de brise-glace pour lArctiqueLarmateur japonais Mitsui OSK Lines va squiper de cargos brise-glace afin dacheminer du gaz naturel russe en Asie et en Europe, en empruntant pour la premire fois la route de lArctique.

    Etihad Airways: Les revenus semestriels en hausse de 28 %La compagnie miratie Etihad Airways a annonc mardi 8 juillet avoir ralis des revenus en hausse de 28 % 3,2 milliards de dollars durant le premier semestre de 2014.

    page 3

    Entreprises

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    12/

    2013

    69e anne - N19.238 Jeudi 10 juillet 2014 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0319T79480

    E

    ric

    Ho

    ur

    i

    Christian de Tinguy, prsident de lUnim

    Inde :Le rail souvre aux investisseurs trangersLe gouvernement indien a annonc mardi 8 juillet vouloir ouvrir les chemins de fer aux investisseurs trangers pour pallier son fort dficit dinvestis-sements dans ses infrastructures et lancer une premire ligne grande vitesse.

    page 2

    Infrastructures/Institutions

  • LAutriche a enregistr un ex-cdent commercial de 99,7 mil-lions deuros en avril, en repli par rapport mars en raison dune baisse des exportations, a annonc hier lOffice Statistik Austria. Lexcdent de mars stait lev 145,4 millions deuros. Les exportations ont recul de 2,25 % 10,9 mil-liards deuros dun mois lautre, tandis que les importa-tions ont baiss plus modes-tement (de 1,8 % 10,8 mil-liards). La rpublique alpine ralise les trois quarts de ses changes commerciaux avec lUnion europenne, particuli-rement avec lAllemagne.

    Excdent

    Les agriculteurs russes pr-voient une nouvelle augmen-

    tation des exportations de crales du pays lors de la

    campagne agricole qui vient de commencer, entre 27 et

    30 millions de tonnes, a indiqu le ministre de lAgriculture

    hier 9 juillet. Sur la campagne agricole qui sest acheve fin juin, les exportations staient

    leves 25,2 millions de tonnes, soit environ 62 % de plus que lanne prcdente,

    marque par une faible rcolte. La production de cette anne

    a t estime entre 94 et 99 millions de tonnes contre 92,4 millions de tonnes lan

    dernier, a ajout le ministre, qui prcise prvoir de son ct

    96,8 millions de tonnes.

    Export

    2 - Jeudi 10 juillet 2014 - lantenne Infrastructures/Institutions

    Entame lan pass, la spara-tion entre lAFT et lAFT-Iftim F o r m a t i o n C o n t i n u e s a c h v e r a au 1er janvier 2015 lors de lentre en vigueur de la rforme de la formation pro-fessionnelle. compter de cette date, lAFT retrouvera son primtre originel,

    soit une mission gnrale de d-veloppement de la formation

    p r o f e s s i o n -nelle dans le transport et la logistique via, n o t a m m e n t , le soutien aux tablisse-ments publics de lduca-tion natio-

    nale (200 lyces professionnels et 25 IUT). LAFT naura donc

    plus aucune activit de formation proprement dite mais continuera percevoir la taxe dapprentis-sage. La rforme de la formation professionnelle (loi n 2014-288 du 5 mars 2014) autorise en effet les organisations profession-nelles reprsentatives la collec-ter condition de conclure une convention de coopration avec lOPCA de la branche concerne. LAFT et lOPCA-Transports ont sign ce type de convention le mois dernier. En 2013, lAFT a collect plus de 50 millions deu-ros au titre de la taxe dappren-tissage, plus 60 millions environ au titre de la Ressource affecte base sur les immatriculations de vhicules industriels.

    Rebaptis Aftral (Apprendre et se former en transport- logistique) au 1er janvier prochain, lAFT-Iftim Formation Continue se voit confier toutes les activits de formations initiales, continues et dapprentissage avec la gestion des coles et tablissements asso-cis. Sont concerns par ce trans-fert, 44 CFA, les seize Instituts suprieurs du transport et de la logistique internationale (Isteli), les trois coles suprieures du transport de voyageurs (ENSTV) et les trois coles pratique du tourisme (EPT). En 2013, ces tablissements ont form plus de

    4.500 personnes dont 80 % dap-prentis. En comptant les stages en formation initiale et continue, la future Aftral dont lidentit visuelle sera dvoile le 16 sep-tembre prochain, a form 185.696 personnes, un volume en hausse de 1,2 % par rapport 2012.

    rick DeMaNgeoN

    AFT-IftimFormation

    Nouvelle organisation, nouveau nomSur deux ans, la rorganisation de lAFT-Iftim touche sa fin. LAFT retrouve sa mission originelle consacre au dveloppement de la formation professionnelle. Rebaptis Aftral, lAFT-Iftim Formation Continue rassemble de son ct lensemble des formations avec la gestion des sites associs.

    Prs de 187.000 personnes formes en 2013

    A

    FT-iF

    Tim

    La SNCF a annonc mardi 8 juillet la cration au prin-temps 2016 dune liaison TGV quotidienne directe entre Strasbourg et Bruxelles, les deux villes qui abritent les tra-vaux du Parlement europen, une annonce susceptible dattnuer la grogne des euro-dputs anti-Strasbourg. Les deux villes seront relies par deux allers-retours quotidiens, et le trajet via laroport de Paris-CDG et Lille durera 3 h 40. Avec une courte correspondance Lille, il sera mme possible de relier Strasbourg Londres en cinq heures environ.

    Liaison

    La place portuaire de Marseille-Fos a dvoil ses atouts Strasbourg. Son associa-tion de promotion, Via Marseille Fos, a prsent ses activits dbut juillet 90 chargeurs, transitaires et autres professionnels du trans-port alsaciens. Une affluence considre comme leve pour cette premire en Alsace.

    FrqueNce reNForce pour la Navette

    NavilaNd

    Via Marseille Fos a insist sur la dimension multiforme dun port la fois short sea et de massification et sur la di-versit des 62 lignes rgulires. Si linfrastructure marseillaise simpose comme le choix natu-rel pour les flux vers le Maghreb en particulier et la Mditerrane en gnral, son offre vers lAsie forme aussi une alternative possible et crdible aux ports de la mer du Nord pour les Strasbourgeois. Loffre vers ce continent a t particulirement mise en avant lors de la runion. Notre transit time vers lAsie est meilleur : vingt-huit jours limport depuis Shanghai par exemple, souligne Via

    Marseille Fos. LAsie bnficie notamment du service direct vers lInde assur par UASC et Hanjin.

    La runion a t organise en partenariat avec Naviland Cargo. Celui-ci est venu avec des nouvelles positives : il a annonc la hausse de frquence de sa desserte ferroviaire entre Strasbourg et Marseille-Fos. Dici la fin de lanne, elle pas-sera de trois cinq navettes par semaine de conteneurs. Naviland avait lanc cette offre dbut 2010 par la reprise dune ligne dlaisse par Rail Link. Le trajet fait tape son terminal de Lyon-Vnissieux.

    Les diffrents professionnels alsaciens prsents ont exprim leur intrt pour ce dbouch Sud en dpit de labsence de liaison continue grand gabarit. Cette runion strasbourgeoise bouclait le premier cycle du programme promotionnel 2014 de Via Marseille Fos. Le circuit tait galement pass par Rhne-Alpes, la rgion parisienne et la Turquie. Il se poursuivra no-tamment au Maroc au second semestre.

    Christian RoBisChoN

    MarseilleFluvial

    en connexion avec StrasbourgLa premire rencontre organise en Alsace par Via Marseille Fos a runi un public nombreux de professionnels du transport.

    Les chemins de fer indiens comptent souvrir aux inves-tisseurs trangers. Ces grandes orientations ont t dvoiles lors de la prsentation du budget des chemins de fer indien, considr comme un bon indica-teur des priorits conomiques du Premier ministre, Narendra Modi, avant la prsentation du budget de ltat jeudi 10 juillet. Les chemins de fer indiens, qui transportent 23 millions de personnes chaque jour et em-ploient 1,3 million de salaris, ont besoin dun changement de cap immdiat aprs des annes de gestion erratique, a estim le ministre des Chemins de fer, sadananda gowda, devant le Parlement. Rompant avec le pass, le gouvernement veut permettre des investissements trangers dans les infrastructures ferroviaires. Les ressources in-ternes et le financement public sont insuffisants pour rpondre aux besoins, a dit le ministre. Il propose galement le dvelop-pement de partenariats publics-

    privs (PPP) pour acclrer la modernisation et le dvelop-pement du rail. Notre objectif est que lessentiel des projets futurs soient financs par des PPP y compris dans la grande vitesse, qui requiert des inves-tissements importants, a dit le ministre. Sur la grande vitesse, le gouvernement a identifi la ligne Bombay-Ahmedabad, deux grandes villes de lOuest du pays, comme le projet prin-cipal car un certain nombre dtudes ont dj t ralises. La SNCF a ainsi en fvrier 2013 conclu un partenariat pour raliser une tude de dvelop-pem...