lantenne 07 01 2014

Download Lantenne 07 01 2014

Post on 31-Mar-2016

243 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • Lundi 6 janvier, des assem-bles gnrales ont eu lieu la SNCM et la Mridionale, en grve depuis six jours. Parmi les motifs du mou-vement, les gr-vistes demandent lobligation pour toutes les compa-gnies oprant en France dtre sous pavillon franais premier registre, ce qui nest pas le cas pour Corsica Ferries et en-gendre, selon eux, une distor-sion de concurrence. La fd-ration nationale des CGT Marins devait tre reue lundi 6 janvier aprs-midi au ministre des Transports pour sentretenir de ce sujet. la SNCM, lautre pr-occupation majeure est la situa-tion conomique et actionnariale de la compagnie maritime, en proie dimportantes difficults financires.

    Les syndicats rclament la mise en uvre du plan de redres-sement de larmateur, qui prvoit lachat de quatre navires contre

    500 suppressions de postes, et que les actionnaires (Veolia Transdev 66 %, tat 25 %,

    actionnaires sa-laris 9 %) ont vot le printemps dernier. Une ru-nion sur ce sujet avec les orga-nisations syndi-

    cales de la SNCM est galement prvue jeudi 8 janvier au minis-tre des transports.

    Le ras-Le-boL des transporteurs routiers corses

    Un accord a t trouv dans la journe dhier pour lever le blo-cage du transport de fret entre la Corse et le continent, dcid par les transporteurs insulaires afin de protester contre la situation cre par la grve la SNCM et la Mridionale, a-t-on appris auprs de Corsica Ferries. Cet accord prvoit des traverses supplmentaires, entre deux et trois par jour, avec 40

    50 camions par bateau, a indiqu Pierre Mattei, directeur gnral de la compagnie prive, la seule embarquer des marchandises en cette priode. Les nouvelles rservations seront coordonnes par une instance qui dpendra de la Chambre de commerce afin de tranquilliser les trans-porteurs, pour quil ny ait pas dinquitude sur un quelconque favoritisme, a-t-il ajout. Les transporteurs ne sestiment pas

    correctement traits par Corsica Ferries qui, selon eux, privilgie ses clients habituels.

    Le prsident de lOffice des transports de Corse (OTC), Paul-Marie Bartoli, a dnonc la grve de trop du duo SNCM-Mridionale, qui a remport la dlgation de service public (DSP) de la desserte de la Corse pour la priode 2014-2023.

    V.J.C.

    SNCM

    Le mouvement social se durcit

    La grve entame le 1er janvier par le personnel de la SNCM et de la Mridionale a t reconduite le 6 janvier pour 24 heures. Le mouvement a t revot lunanimit avec toujours plus de personnels grvistes, en labsence de rponse du gouvernement.

    La grve de trop

    69e anne - n19.111 www.lantenne.com Mardi 7 janvier 2014 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

    Mory Ducros :Lactionnaire principal candidat la repriseLes salaris de Mory Ducros attendent den savoir plussur les offres de reprise de lexpressiste en redressement judiciaire, qui devraient tre au nombre de quatre, dont celle du principal actionnaire, Arcole Industries.

    Entreprises

    page 3

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    12/

    2013

    Routier :La hausse des cots ralentira en 2014Dans une conjoncture cono-mique difficile avec une demande en transport routier basse, les ngociations tarifaires entre trans-porteurs et chargeurs sannoncent une nouvelle fois tendues. Laug-mentation des cots de revient des routiers devrait ralentir en 2014 compar 2013.

    BrsilLa logistique, un frein pour les exportateurs de sojaLes professionnels brsiliens du soja prvoient un nouveau record de production en 2014 mais ils sinquitent des diffi-cults logistiques qui ont dj amput leurs marges cette anne.

    Canal de Panama :LEspagne la rescousseLa ministre espagnole de lqui-pement Ana Pastor a entam une mdiation dans le conflit qui paralyse les travaux dlargisse-ment du canal de Panama.

    page 2

    Infrastructures/Institutions

    P

    au

    l W

    illi

    am

    s

    Christian Garin a donn un conseilChristian Garin, lancien prsident du Conseil dadmi-

    nistration du Port autonome de Marseille et prdcesseur de Raymond Vidil la tte dArmateurs de France, dit ne pas avoir fait part de son intrt pour une reprise de la com-pagnie, comme laffirmait le Journal du dimanche (voir LAntenne du 6 janvier). Il prcise avoir t approch pour donner un conseil pour trouver des investisseurs et finan-cer les quatre navires actuellement en commande. Il indique que les discussions avec ltat et Veolia se sont droules en avril/mai 2013, puis silence radio. Aucun des deux interlo-cuteurs na repris contact avec lex-prsident dArmateurs de France ni avec le groupe norvgien Siem. Christian Garin a eu un parcours professionnel dans des tablissements financiers, a occup des fonctions dadministrateur au sein du groupe CMA CGM avant de reprendre la compagnie marseillaise en difficults Fouquet Sacop. Un armateur qui a fusionn avec son confrre bordelais Petromarine avant dtre repris par le groupe belge SeaInvest pour former Sea-Tankers.

  • Sur la table des ngociations, les marges de manuvre tari-faires des acheteurs et des ven-deurs de presta-tions de transport routier risquent dtre troites en ce dbut dan-ne. Nanmoins, de nombreux postes de cots ont objectivement driv en 2013 tels les salaires et charges du personnel (+ 3,8 % en rgional), ou les autoroutes (+ 2,1 %) selon le Comit natio-nal routier (CNR). Ces facteurs inflationnistes ne doivent pas tre masqus par la baisse du prix du gazole, dont les variations sont prises en compte travers la loi indexation gazole. Au final, le comit estime entre 2 et 2,8 % laugmentation des cots de revient du transport routier en 2013 hors gazole. Les ajus-

    tements tarifaires devront tenir compte de ces hausses sans n-gliger certaines drives infla-

    tionnistes atten-dues pour 2014. Parmi elles, le cot de dtention du matriel, assu-rance comprise, devrait sapprcier de lordre de 2 % avec larrive sur

    le march des nouvelles motori-sations Euro 6 compter du 1er janvier (valeur dachat suprieure de 10.000 euros en moyenne).

    nouveLLe fLaMbe des pages

    Indpendamment du devenir de lcotaxe, les transporteurs ont en outre support des cots dquipement qui englobent les dmarches administratives sui-vies, les boitiers, les garanties

    financires ou limplmentation informatique et la formation des personnels. Hors gazole, Crdit impt comptitivit emploi (CICE) et frais associs lco-taxe, la progression des cots de revient dans le transport routier devrait slever 1,5 ou 1,6 % en 2014. Si lvolution de la plupart des postes est proche de ces taux, le cot dutilisation des infras-tructures (pages et taxe les-sieu) bondirait de 2,6 %. Une ventuelle entre en vigueur de la taxe nationale poids lourds cou-rant 2014 entranerait une aug-mentation majeure du cot direct de linfrastructure.

    Pour des trajets Longue dis-tance 40 tonnes, les personnels de conduite reprsenteraient 28,6 % des cots dun transpor-teur cette anne, suivies par le carburant (26,8 %) et les frais de structure (12,6 %). Lordre des postes de dpense est le mme pour le Rgional 40 tonnes (res-pectivement 31,3 %, 26,5 % et 13,4 %). Sagissant du Rgional porteur, aprs les personnels de conduite (prs de 40 %), la dten-tion du matriel arrive en seconde position (21 %) devant le carbu-rant (18,4 %).

    rick DeManGeon

    2 - Mardi 7 janvier 2014 - lantenne

    Le Kurdistan irakien a com-menc exporter ses premiers barils de ptrole brut vers la Turquie, en dpit du conflit sur le partage de ses revenus qui oppose la rgion autonome au pouvoir central de Bagdad. Le ministre turc de lnergie Taner Yildiz a toutefois prcis que ces premiers barils ne seraient pas vendus sur les marchs internationaux sans le feu vers du gouvernement irakien, qui insiste pour contrler directe-ment toutes les exportations de matires premires de son territoire.

    Premire

    Le Brsil a produit 81,6 mil-lions de tonnes de soja en 2013, plus de 20 % en un an. Un chiffre qui pourrait atteindre en 2014 86,6 millions de tonnes, selon lAssociation brsilienne des huiles vgtales (Abiove), qui reprsente entre autres les ngociants de soja. Mais cette abondance ne rsout pas le pro-blme majeur des producteurs, la logistique. Le mas ou le soja doivent parcourir des milliers de kilomtres entre les plaines du centre du pays et les ports dexportation. Or, malgr des investissements publics rcents, le transport fluvial et ferroviaire fait gravement dfaut et certaines routes nationales sont encore en terre battue.

    des portssous-diMensionnsNous portons la balance

    commerciale du pays mais nous ne sommes pas soutenus de faon adquate, se plaint Carlo Lovatelli, prsident de lAbiove. Daprs lorganisme transporter une tonne de soja jusquau port cote 92 dollars au Brsil, soit prs de cinq fois plus quen Argentine et aux tats-Unis, ses deux grands concur-rents. Ce surcot li lobsoles-cence des infrastructures et aux

    innombrables obstacles admi-nistratifs, est surnomm cot Brsil tant il est endmique dans le pays. Il sest lev 2,5 milliards de dollars en 2013 et pourrait atteindre 4,5 milliards de dollars avec la hausse des exportations attendue en 2014, daprs lAssociation nationale des exportateurs de crales.

    Le gouvernement a annonc une srie de mesures logistiques, telles que lextension des ho-raires de travail dans les ports ou des travaux dans le port de Santos, le plus important dAm-rique du Sud. Le pays, qui abrite le deuxime plus grand rseau routier du monde, vient aussi de cder des exploitants privs lamnagement et lexploita-tion de la route nationale 163, qui relie la rgion agricole du Mat