Lantenne 09 07 2014

Download Lantenne 09 07 2014

Post on 01-Apr-2016

241 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • La rencontre lundi 7 juillet en prfecture autour du mdiateur dsign par ltat, Gilles Blier, ne partait pas sous les meilleurs auspices eu gard la rticence des syndicats, mais la longueur de cette premire journe de dis-cussion huit heures pouvait laisser prsager hier lembryon dune solution. Les ngociateurs se sont quitts sur des demandes claires formules par les syn-dicats aux ac-tionnaires, soit ltat (25 %), mais surtout Transdev (66 %), expliquait hier matin le dlgu CFE-CGC des officiers, Pierre Maupoint de Vandeul. Alors quelle rcla-mait cor et cris la mise en uvre du plan de la prcdente direction, lintersyndicale (CGT, SAMMM, FO, CFE-CGC, CFDT et CFTC) sest dite prte, selon lui, ngocier un nouveau plan avec la nouvelle direction. Nous proposons dtre partie prenante de la construction de lavenir de la SNCM en travaillant avec le directoire dans le cadre de la mission Blier au cours des mois futurs, un projet industriel qui pourrait tre partag par toutes les parties, a confirm hier matin la CGT des officiers.

    Mais les reprsentants de sa-laris souhaitent, en change, un

    cadre scuris. En clair, pas de recours au tribunal de commerce, quils interprtent comme la voie dun dmantlement. Cette solu-tion mise en avant par Transdev et qui a galement, depuis ce week-end, les faveurs du gouverne-ment, permettrait selon ses dfen-seurs, outre dapurer les comptes de la compagnie dficitaire, de lever lhypothque dune lourde condamnation europenne, nud

    gordien du dos-sier SNCM depuis dix-huit mois. Ce cadre scu-ris doit aussi permettre la re-cherche de nou-veaux partenaires, prcise Pierre Maupoint de

    Vandeul, Transdev nayant jamais cach son intention de se dsen-gager de la compagnie. Selon la publication spcialise Le Marin, cette priode pourrait tre mise profit par Christian Garin, ancien patron du port de Marseille et qui avait dj port un projet de reprise avec larma-teur norvgien Siem, pour faire une nouvelle offre.

    Les effets de la grve, qui a dbut le 24 juin, commencent provoquer la grogne de part et dautre, dans la rgion mar-seillaise et en Corse. Marseille, les acteurs conomiques salar-ment des consquences graves et durables de la grve, qui

    oblige les bateaux de croisire se drouter du port, par crainte de blocage. Environ 30.000 pas-sagers de ferries et 37.000 croi-siristes ont vit de dbarquer Marseille, dplorent-ils. La Corse a connu plusieurs jours de ten-sions, durant lesquels les repr-sentants du monde conomique, qui sestiment fortement pna-liss par la grve de la SNCM, mettent la pression sur les pou-voirs publics.

    DroutaGe Des CaMions sur toulon

    Obligs de drouter leurs ca-mions par Toulon, les transpor-teurs notamment pointent les sur-cots engendrs en carburant et heures supplmentaires pour les chauffeurs.

    Les organisations socio- professionnelles (organisa-tions patronales, CCI, agricul-teurs, transporteurs...) de lle ont donc lanc lundi 7 juillet un ultimatum qui prenait fin hier soir 18 heures, et pris rendez-vous aujourdhui 10 heures devant la prfecture de Bastia sils ntaient pas entendus. Ils demandent aux pouvoirs pu-blics de dbloquer le Kallist, bateau de La Mridionale seule autre compagnie oprer entre Marseille et la Corse , bloqu quai par les marins CGT de la SNCM, et la scurisation dun quai permettant la compagnie de reprendre ses rotations. Hier matin, le Kallist se trouvait toujours quai et son accs tou-jours barr par des camions de la CGT.

    thibault le GranD

    SNCM

    Deuxime jour de ngociations pour sortir de limpasse

    Les reprsentants de lintersyndicale de la SNCM et de Transdev, actionnaire majoritaire de la compagnie maritime, se sont retrouvs hier autour de la table Marseille, pour tenter de mettre fin une grve entre dans sa troisime semaine et source de tensions croissantes.

    1,7AP Mller-Maersk a an-

    nonc hier avoir dprci de 1,7 milliard de dollars (1,25 million deuros) ses actifs ptroliers au Brsil aprs des forages dcevants. Maersk, qui avait achet trois champs dhydrocarbures au sud-coren SK Energy pour 2,4 milliards de dollars en 2011, a dit les valoriser dsor-mais 600 millions de dollars. Il avait entretemps cd pour 100 millions de dollars dac-tifs. Les forages dvaluation mens nous ont amens au minimum de nos attentes ini-tiales et une incidence sup-plmentaire de cots accrus de dveloppement et de la baisse des cours du ptrole doit tre prvue, a expliqu le groupe. AP Mller-Maersk a cependant maintenu ses pr-visions dun profit sous-jacent denviron 4 milliards de dollars et un rsultat pour le groupe nettement suprieur celui de lanne prcdente. Maersk a dit ne plus tre intress par lacquisition de nouvelles ac-tivits au Brsil, ni par le fait dy tre oprateur principal. Le rachat SK Energy a t effectu une poque o les perspectives pour le secteur ptrolier et les cours taient plus positives quaujourdhui, a dclar le directeur gnral, Nils Andersen.

    le chiffre du jour

    Marseille aussi, les acteurs conomiques sexasprent

    69me anne - n19.237 Mercredi 9 juillet 2014 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0319T79480

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    12/

    2013

    Air France-KLM :Les ambitions pour 2014 la baisseMalgr une hausse du trafic passagers de 2,5 % au premier semestre, Air France-KLM a revu ses ambitions financires la baisse pour 2014, en raison de tensions sur les prix des billets, de la faiblesse du fret et de la situation au Venezuela.

    Eurotunnel :Pose de lapremire pierre de Terminal 2015Le groupe Eurotunnel a pos lundi 7 juillet Coquelles, dans le Pas-de-Calais, la pre-mire pierre du chantier Terminal 2015, qui vise ac-crotre sa capacit de transport de camions entre la France et la Grande-Bretagne.

    page 3

    Entreprises

    Brtigny-sur-Orge :Aiguillage dgrad et mauvaise maintenanceUn an aprs la catastrophe ferroviaire de Brtigny-sur-Orge, dans lEssonne, qui a fait sept morts et des dizaines de blesss, les experts judiciaires ont rendu des conclusions svres lencontre de la SNCF, mettant en cause un dficit de maintenance.

    page 2

    Infrastructures/Institutions

    37.000 croisiristes ont vit Marseille

    F

    ra

    nc

    k a

    nd

    r

    tats-Unis :Querelles pour financer les autoroutesLa premire puissance mondiale, amoureuse de lautomobile, arrivera-t-elle boucler ses fins de mois pour entretenir ses autoroutes ? Le Congrs amricain est emptr dans une dispute partisane pour viter lpuisement du fonds qui finance le quart des investisse-ments autoroutiers du pays.

    Maroc :Un second aroport international Marrakech

    page 2

    Infrastructures/Institutions

  • 2 - Mercredi 9 juillet 2014 - lantenne

    Les querelles politiques pour fi-nancer les autoroutes amricaines nen finissent pas. travers les tats-Unis, plus de 100.000 chan-tiers sont en cours pour construire de nouvelles routes mais surtout rparer des autoroutes en mau-vais tat et renforcer des ponts af-faiblis. Lobsolescence des infra- structures routires est ici dment d o c u m e n t e . Mais plusieurs milliers de pro-jets 6.000 selon une association de responsables des transports locaux pour-raient tre repor-ts si la stabilit des financements ntait pas rapidement rtablie.

    Dj, un projet dlargisse-ment six voies dune portion dangereuse dune autoroute du Kentucky, o 11 personnes ont t tues en 2010 dans un mme ac-cident, a pris trois mois de retard. Lappel doffres de 165 millions de dollars, initialement prvu en mai, a t repouss aot par le gouverneur de ltat, qui attend de voir si ltat fdral sera ca-pable de verser les crdits promis. Le fonds fdral objet de la dis-pute (Highway Trust Fund) naura plus un dollar en caisse dici fin aot. Il est aliment par une taxe sur lessence qui ne rap-porte plus assez. Plusieurs lus, en majorit dmocrates, aimeraient

    laugmenter mais la plupart des rpublicains sont par principe hostiles toute hausse de taxe.

    laide de la taxe la pompe, ltat fdral a rembours aux tats en 2013 environ le quart de leurs investissements auto- routiers, selon le Bureau du budget du Congrs (CBO). Mais cette taxe de 18,4 cents par gallon

    dessence (en-viron 4,9 cents par litre) ou 24,4 cents pour le diesel (6,4 cents/litre) na pas augment depuis 1993, et elle nest pas indexe

    sur linflation. Consquence : il manque environ 8 milliards de dollars pour terminer 2014, et 164 milliards sur les dix pro-chaines annes. Soit une rduc-tion potentielle des subsides f-draux denviron 30 %.

    La querelle est le dernier pi-sode du bras de fer idologique sur le budget, dans un domaine o le consensus dominait encore rcemment. L o les dmocrates estiment quil ne faut pas lsiner sur une des responsabilits pre-mires de ltat, les conserva-teurs insistent sur le respect dune discipline budgtaire de fer.

    a recommence, nous assis-tons une nouvelle fois la stra-tgie rpublicaine de la gestion par la crise, a accus le snateur

    dmocrate sheldon Whitehouse lundi 7 juillet. Mais les dmo-crates nont ce jour pas t capables de formuler des pro-positions acceptables par lautre camp.

    Des Ponts struCturelleMent

    affaiBlis

    Barack obama soppose une hausse de la taxe sur lessence. Il prfrerait financer le trou par la suppression de niches fis-cales dentreprises. Le prsident amricain sest rendu la semaine

    dernire pour la seconde fois devant le pont Key de Washington, sur le Potomac. Deux des cinq grands ponts qui relient la capitale la Virginie sont structurellement affaiblis, a-t-il rappel en vantant son propre plan dinvestissements dans les infrastructures, rejet par les rpublicains du Congrs. Nous dpensons, en propor-tion de notre conomie, signifi-cativement moins que la Chine, lAllemagne, ou presque nim-porte quel autre pays avanc, a-t-il dit.

    ivan Couronne

    tats-UnisRoutier

    Querelles pour financer les autoroutesLa premire puissance mondiale, amoureuse de lautomobile, arrivera-t-elle boucler ses fins de mois pour entretenir ses autoroutes ? Le Congrs amricain est emptr dans une dispute partisane pour viter lpuisement du fonds qui finance le quart des investissements autoroutiers du pays.

    Il manque 64 milliards sur les dix prochaines

    annes

    Le pont Key de Washington, sur le Potomac

    G

    PM

    M

    Le dficit commercial de la France sest creus en mai,

    4,9 milliards deuros, retom-bant ainsi son niveau de

    mars aprs une lgre rduc-tion en avril (- 4,1 milliards), a annonc hier le ministre des Finances. Les exportations en

    mai ont atteint 36,1 milliards, en trs lgre hausse sur

    un mois, et les importations 40,9 milliards deuros, en plus franche progression

    sur un mois. Le service des Douanes a expliqu la

    dgradation du solde en France par une pousse des importations particulirement

    marque pour les produits ptroliers raffins et pour les

    uvres dart.

    Dficit

    Le chef de la diplomatie russe, Sergue Lavrov, et ses htes bulgares se sont dclars lundi 7 juillet Sofia confiants dans une reprise du projet de gazoduc South Stream. La Bulgarie avait suspendu le 8 juin, sous la pression de Bruxelles et de Washington, les prparatifs au lancement de la construction sur son territoire du gazoduc. La Commission europenne, qui estime que les rgles europennes pour les marchs publics navaient pas t respectes, notamment sur laccs de pays tiers, avait adress une lettre davertisse-ment aux autorits bulgares, premire tape dune proc-dure dinfraction.

    Redmarrage

    Infrastructures/Institutions

    Le rapport sur le draillement de Brtigny-sur-Orge confirme que cest bien le basculement dune clisse qui est la cause de cette catastrophe, a expli-qu lundi 7 juillet le procureur de la Rpublique dvry, ric lallement. Une clisse est une sorte dagrafe mtallique reliant deux rails : celle-ci sest brise au passage prs de cette gare de lEssonne du train Intercits n 3657 qui reliait Paris Limoges.

    une CentaineDe Dfauts

    Lexamen visuel de la partie centrale de laiguillage a fait res-sortir 211 faits remarquables dont une centaine de dfauts qui ne sont pas le fait de lacci-dent, selon le rapport des ex-perts. La cause principale est un dficit de qualit de mainte-nance, soulignent-ils. Parmi ces dfauts figurent notamment des lments de fixation desser-rs ou absents, a relev le pro-cureur, qui a galement fait tat dune maintenance inadapte.

    Certains de ces dfauts taient anciens, datant de entre un et huit mois avant la catastrophe. Une fissure sur une pice mtal-lique remontait 2008.

    Il appartient dsormais aux juges dinstruction dtablir les responsabilits de lexploitant Rseau ferr de France (RFF) et de la SNCF. Ces deux groupes ont indiqu quils ne contes-taient en rien les propos du procureur de la Rpublique car, a soulign le prsident de la SNCF, Guillaume Pepy, il a en mains des rapports que nous navons pas. Lorsque nous aurons en mains les deux exper-tises, nous verrons sil y a lieu ou pas commander une contre- expertise, a-t-il ajout.

    Alors mme que la gare de Brtigny tait connue des ser-vices de la SNCF comme une zone risque, de trs nom-breuses lacunes ont t releves dans le suivi et la traabilit des oprations sur ce site, souligne le rapport, qui exclut formelle-ment tout acte de malveillance.

    Diane falConer

    Brtigny-sur-OrgeFerroviaire

    aiguillage dgrad et mauvaise maintenance

    Un an aprs la catastrophe ferroviaire de Brtigny-sur-Orge, dans lEssonne, qui a fait sept morts et des dizaines de blesss, les experts judiciaires ont rendu des conclusions svres lencontre de la SNCF, mettant en cause un dficit de maintenance.

    Un second aroport inter- national sera difi Marrakech. La nouvelle plateforme sera construite pour un cot de 400 millions deuros environ, dans le cadre dun partenariat public-priv, et la recherche des financements dbutera lan prochain, selon le quotidien Lconomiste. Elle disposera dune capacit de 10 millions de passagers et de plusieurs structures annexes. Ce projet a t tudi lors dune rcente ru-nion organise par la prfecture de Marrakech en prsence du ministre de lquipement, aziz rebbah, et des principaux dci-deurs de la rgion. Il ne remet pas en cause les travaux dextension de lactuel aroport de Menara,

    qui doivent permettre de porter sa capacit quelque 9 millions de passagers par an, avance le journal. La cit ocre constitue, avec Agadir, la principale des-tination touristique du Maroc, pays qui a franchi lan dernier la barre des 10 millions de vi-siteurs (+ 7 % compar lan-ne prcdente). Rcemment, le ministre du Tourisme, lahcen Haddad, a confirm la vo-lont du royaume datteindre la barre des 20 millions lho-rizon 2020. Le tourisme est le deuxime contributeur du PIB, derrire lagriculture, hau-teur de 8-10 %. En 2013, son chiffre daffaires a atteint prs de 100 milliards de dirhams (9,5 milliards deuros).

    MarocArien

    un second aroport international Marrakech

    Un second aroport international sera construit dici quelques annes Marrakech, une des principales destinations touristiques du Maroc, afin dabsorber la hausse du trafic, qui devrait...