lantenne 06 01 2014

Download Lantenne 06 01 2014

Post on 23-Mar-2016

231 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • 69e anne - N19.110 www.lantenne.com Lundi 6 janvier 2014 ISSN0395-8582-CPPAP0313T79480

    Piraterie :le projet de loi en Conseil des ministres

    Le ministre en charge des Transports Frdric Cuvillier a prsent, comme prvu, loccasion du premier Conseil des mi-nistres de lanne, le projet de loi relatif aux activits prives de protection des navires. Le texte, qui avait t annonc par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, lors du Cimer du 2 dcembre, vise garan-tir la scurit des navires confronts au risque dat-taques de pirates.

    Le projet de loi dfinit un encadrement trs strict de lactivit prive de pro-tection des navires. Ainsi un agrment sera requis pour les entreprises et les personnels devront tre titulaires dune carte pro-fessionnelle, aprs vrifi-cation de critres de mo-ralit et de comptence, explique le ministre. Le texte prcise galement les conditions darmement, les exigences de traabi-lit des diffrentes actions et les conditions dans les-quelles il pourra tre fait usage de la force, qui sera limite aux cas de lgitime dfense.

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    12/

    2013

    La part la plus importante de la flotte nationale chinoise est constitue de vraquiers (31,4 Mtpl) et de ptroliers (12,7 Mtpl) dont les capacits de transport ont chacune tripl au cours de la dcennie, dtaille Paul Tourret, directeur de lIsemar et auteur de la dernire note de syn-thse sur le transport maritime chinois (LAntenne du 2 janvier 2014). Les porte-conteneurs (5 Mtpl) ont, eux aussi, tripl, alors que les cargos polyvalents (4,3 Mtpl) ont, eux, rgress.

    Le signataire du document rendu public en dcembre re-connat que le volume de la flotte chinoise sappuie () sur un norme march domestique rserv (ex-cluant les compagnies de Macao et Hong Kong). La flotte place sous contrle conomique du pays reprsentait 40 Mtpl en 2002 et 115 Mtpl en 2012, soit un quadruplement que lon peut rapprocher de celui des trafics portuaires chinois sur la mme priode. En 2012, le contrle conomique chinois de navires se rpartissait en 43 % sous pavillon

    national et 57 % sous pavillons tiers (23 % Hong Kong, 21% pour Panama).

    Au palmars des puissances conomiques maritimes, la Chine tait dj quatrime en 2002. Elle a conserv ce rang en 2012. valu 300, le nombre de compagnies maritimes dans le pays serait pass en vingt ans 600. Selon lIsemar, les cinq plus grandes dentre elles contr-leraient 70 % de la capacit de

    transport natio-nale. Parmi les armateurs qui ont contribu faire de la Chine une des grandes nations du shipping mondial figu-rent les groupes Cosco et China

    Shipping. Il y a certes ltat actionnaire mais surtout des stra-tgies indpendantes reposant sur des cotations boursires Shanghai et Hong Kong, sou-ligne lIsemar.

    Le groupe China Ocean Shipping co. (Cosco), cr en 1961, est le numro 3 mondial en termes de flotte dploye sur le march. Cosco Holding, cot la bourse de Hong Kong, regroupe Dalian Osco ( la tte de lactivit

    vracs liquides), Cosco Bulk (sp-cialise dans les vracs solides), Xiamen Osco, Qingdao Osco, Cosco CL (les conteneurs), Cosco Heavy Transport (colis lourds), et NYKCos (filiale commune avec le japonais NYK spcialise dans le transport de voitures).

    De son ct, China Shipping Group est le sixime transporteur mondial. Le groupe est galement la tte de plusieurs filiales. China Shipping Bulk (lactivit vracs), China Shipping Oil Tanker trans-port (le ptrole), LNG Shipping Investment, China Shipping Container Line (CSCL) et Orient Seaways Highway Services (fi-liale transport de voitures avec le japonais-NYK-Line).

    CosCo toujours CLass au top 10

    LIsemar ajoute que Cosco na jamais quitt le Top 10 mondial et quon voque rgulirement un rapprochement avec China Shipping. Paul Tourret ne pouvait entrer dans le dtail des armateurs chinois sans aborder les difficul-ts financires dans lesquelles sont plongs les deux groupes. Cosco Holding est place sous la menace dune suspension des co-tations boursires sur les places de Shanghai comme de Hong Kong si le groupe traversait en 2013 une troisime anne de pertes. Quant China Shipping, il a vit la contamination des pertes tout le groupe en sparant les branches vracs et conteneurs, explique lau-teur de la note de synthse.

    Sinotrans, de son ct, a t cr en 1950. Ce groupe logis-tique, qui possde une petite flotte conteneurise, coopre avec le groupe japonais MOL. La note de synthse de linstitut rappelle son union en 2008 avec le groupe fluvial China Shipping Changjiang.

    Parmi les groupes denver-gure nationale, Paul Tourret rap-pelle lexistence dHebei Ocean Shipping Co. (Hosco), qui est es-sentiellement positionne dans le secteur des vracs secs, de SITC (province du Shandong) dans le domaine du conteneur et de Grand China Logistics (groupe HNA), li la province insu-laire du Hainan, et qui contrle Tianjin Shipping (une filiale sp-cialise dans le transport du p-trole et du gaz).

    En Chine les armateurs den-vergure internationale sont galement prsents dans le secteur de la manutention por-tuaire. Tel est le cas de Cosco et de China Shipping sous les marques Cosco Pacific (filiale 42,7 % de Cosco Holding) et China Shipping Development Terminals. La note de lIsemar mentionne galement la pr-sence linternational de China Merchants Holdings (CMHI) qui a tendu rapidement son ancrage dans le monde avec lacquisition en 2013 de 50 % de Terminal Link, la filiale de CMA CGM spcialise dans les oprations sur les terminaux portuaires.

    Vincent CAlAbrse

    Chine

    Les armateurs ont doubl leur flotte en dix ans

    En dix ans, la flotte sous pavillon national chinois a plus que doubl. Selon la dernire note de synthse de lIsemar, elle est passe de 23 millions de tonnes de port en lourd (Mtpl) en janvier 2002 56 Mtpl en 2012. Les cinq plus gros armateurs du pays contrlent 70 % de la capacit nationale.

    Lepaysestrestauquatrimerangmondial

    despuissancesmaritimes

    C

    os

    Co

    AsyaPort :La BERD participe au financementSNCM :Craintes renforces, grve prolonge

    page 2

    Infrastructures/Institutions

  • Les travaux de prparation du prochain schma de cohrence logistique de la Rgion urbaine de Lyon (RUL) participent cette volution prend aujourdhui lar-gement en compte la logistique urbaine. Ce document qui dresse un cadre de rfrence ajoute ainsi une corde larc du fluvial. Autrefois, le long de la Sane, on voyait une succession de ports et de bas-ports. Le pass nous dit que la logistique fluviale exis-tait avant que le foncier ne soit rcupr pour dautres usages, de loisirs ou de tourisme par exemple. Aujourdhui, nouveau, les choses voluent, a rappel Michel Cote, directeur du dve-loppement conomique et por-tuaire de la CNR. Ainsi, propos de la reconqute des fleuves et de lamnagement des berges, est-il beaucoup question de la mixit dusages dans lespace et dans le temps pour les diffrentes activi-ts qui peuvent se succder, une

    question souvent voque par roland bernard, vice-prsident du Grand Lyon, en charge des fleuves.

    Des ambitioNs pour Le port De LyoN

    Le Port de Lyon est situ 3 kilomtres de lhyper-centre de Lyon. Aujourdhui, de vraies am-bitions semblent natre propos de cet quipement denvergure avec par exemple la constitution dun centre de consolidation des chantiers (Part-Dieu, Gerland, Confluence). En janvier, un appel projets sera lanc propos des 8.500 m2 de terrain utiliser lentre du port. plus long terme, la relocalisation des dpts ptroliers librera de prcieux es-paces. La logistique urbaine fait lobjet de multiples attentions et les ides et projets lancs concer-nent aussi une orientation sur lhydro-lectricit, llectricit

    verte, des services gravitant autour de la logistique du dernier kilomtre, lusage de vhicules lectriques, des bateaux logis-tiques, des entrepts flottants, la reverse logistique, la dchette-rie fluviale mobile. Daucuns pensent aussi que lon pourrait mettre sur une mme barge plu-sieurs types de trafics de plusieurs enseignes, ce qui rebute toutefois la grande distribution. Autant de propositions qui peuvent concer-ner le port et la ville de Lyon. De quatre navires de croisire en 1998, Lyon pas-sera laccueil de 28 paquebots en 2016-2017. On peut imaginer des services fluviaux pour leur avitaillement ou la rcupration des dchets, pense Roland Bernard.

    Il faut garder des sites en bord deau, lamont et en aval, a relev Dominique Dorel, de la socit Delmonico Dorel qui, im-plante Sablons, dispose quai de la Pcherie dun site pour un pousseur et une barge pour les btons. Il pointe deux contraintes

    urbaines : lacceptation sociale et lespace rare.

    CFT, lun des quatre leaders europens du transport fluvial, fait le pari de Libeccio, un ponton ro-ro novateur qui se d-place avec un pousseur sur le Rhne, fruit de plusieurs mois de recherche et dveloppement.

    La palette des services que pourrait rendre la voie deau est de plus en plus importante et

    devrait mme rserver des sur-prises dans les annes venir condition dtre plus connue, va-lorise, prise en compte dans les schmas logis-tiques des entre-

    prises. condition surtout que la volont politique sexprime clairement sur ce sujet et de faon prenne, que ce mode soit com-ptitif et corresponde pleinement aux flux, aux besoins et stratgies conomiques des chargeurs qui choisissent finalement les trans-ports correspondant le mieux leurs intrts.

    Annick brOUD

    Lactivit des industries manufacturires aux tats-Unis a continu progres-ser en dcembre ma