lantenne 18 06 2015

Download Lantenne 18 06 2015

Post on 22-Jul-2016

237 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • Depuis le Nouvel An chinois, les experts du secteur de la ligne rgulire constatent lessoufle-ment des volumes transports. Le trafic global du premier trimestre a baiss de 1 % par rapport aux trois premiers mois de lanne 2014. Selon Drewry Shipping, la chute de leuro avait engendr une amlioration de la situation au der-nier trimestre de lanne dernire.

    La Russie a contRibu La baisse

    des impoRtations

    En avril, le trafic global a baiss de 8,6 % par rapport avril 2014, a indiqu le consultant lon-donien qui prcise que lIslande, lIrlande et la Hongrie sont les trois pays de lEurope du Nord ayant import davantage de mar-chandises en provenance dAsie que les autre pays du Vieux Continent.

    Toujours limport, parmi les pays phare de la zone euro, la France et lAllemagne ont recul de 7 %. En dehors de cette zone, le Royaume-Uni a achev le mme mois en baisse de 2 %.

    Le cabinet londonien attribue cette crise au plongeon des importations russes. Un march fortement affaibli par la baisse du rouble et lentre en vigueur des sanctions commerciales imposes la Russie qui se sont traduites par une chute de la consom-mation des m-nages dans le pays. Au cours des trois premiers mois de lanne, les importations asiatiques ont di-minu dun tiers, passant en un an de 156.500 EVP 150.050 EVP.

    Sur ce trade, qui ne consti-tue toujours pas un des marchs-cls du secteur, les experts ont relev une croissance des taux de fret mais celle-ci sest avre trs faible au cours du premier trimestre.

    Les armateurs ont recours un stratagme consistant annuler un certain nombre de voyages. Un subterfuge qui, selon Drewry, devient monnaie courante en cas de baisse rcurrente des

    taux. Maersk Line et MSC, les deux partenaires de lalliance 2 M, sont en train de passer en revue la gamme de services quils proposent au march afin dviter ces pratiques qui occasionnent des problmes du ct de la clien-tle. Le cabinet de consultants londoniens explique que larma-teur danois, numro un mondial dans le secteur de la ligne rgu-lire conteneurise, pourrait pro-poser dans lavenir une offre de service saisonnire.

    un mois de ce qui est c o n s i d r comme la peak season (juillet-aot), les armateurs ont dcid de faire entrer en application ds

    le 1er juillet une hausse situe entre 1.800 et 2.600 dollars pour un conteneur de 40 pieds, soit la plus grosse augmentation gn-rale des taux de fret (GRI) jamais vue sur ce march.

    Drewry reste toutefois per-suad que le succs dune GRI passe par le taux de remplissage des navires. Le consultant reste convaincu que des sacrifices simposeront eu gard au ph-nomne de surcapacit dont continue de souffrir la ligne rgu-lire de manire endmique.

    Vincent Calabrse

    Asie-Europe

    Les armateurs veulent imposer une hausse des taux historique

    Alors que le nombre de livraisons de porte-conteneurs reste soutenu et que les commandes ont bondi au premier semestre, les armateurs de ligne rgulire vont tenter dimposer une forte hausse des taux de fret sur laxe Asie-Nord Europe dans un contexte de capacits excdentaires. Explications livres par le consultant londonien Drewry Shipping.

    895Le groupe de logistique

    amricain FedEx, qui a port 75 ans lge de dpart la retraite de ses administra-teurs, a t pnalis lors de son exercice 2014-2015 par des charges exceptionnelles et le dollar fort, qui ont affect sa rentabilit. Sur lensemble de cet exercice fiscal clos le 31 mai, le bnfice net a t divis par plus de deux 1,05 milliard de dollars com-par lexercice prcdent. Lors du quatrime trimestre, le groupe est mme pass dans le rouge, en essuyant une perte nette de 895 mil-lions de dollars contre un bnfice de 780 millions la mme priode un an plus tt.

    le chiffre du jour

    Remise en cause du stratagme

    du voyage annul

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    07/

    2014

    04 91 11 62 00gerald-sebright@art-emballages.com

    Le Bourget :Au troisime jour, les commandes font du surplaceOliver Wyman :Lutte pour capter la croissance de la maintenance

    Tarmac Aerosave :Horizon incertain pour le recyclage des avions de ligne

    Alitalia suspend sa liaison Rome-Caracas

    Alitalia a dcid de sus-pendre sa liaison Rome-Caracas en raison des res-trictions des changes au Venezuela qui rendent dif-ficile le rapatriement des profits sur place, a annonc le patron de la compagnie italienne, silvano Cassano. Nous avons ferm Caracas parce que 250 millions de dollars nont pas t pays, et nous pensons la remplacer par Santiago ou Bogota, a dclar mardi 16 juin Silvano Cassano, qui sexprimait devant lAutorit de laviation civile italienne (Enac) loccasion de la prsenta-tion de son rapport 2014.

    Infrastructures/Institutions

    JAS :Le groupe italien poursuit sa croissance en France

    Air France :Le PDG dfend le recours contre le syndicat des pilotes

    Entreprises

    page 3

    page 2

    M

    ae

    rs

    k L

    ine

    70e anne - n19.476 Jeudi 18 juin 2015 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

  • Le PDG de la compagnie Qatar Airways, Akbar Al-Baker, a confirm mardi 16 juin avoir obtenu des droits de trafic supplmentaires vers Lyon et Nice et accus Lufthansa de bloquer des demandes similaires en Allemagne. Oui, nous avons de nouveaux droits de trafic mais cela na pas de lien avec le contrat qui a t sign entre mon gouvernement et la France, a affirm Akbar Al-Baker, ajoutant que ce que Qatar Airways demandait tait en ngociation depuis plus de deux ans. Peut-tre tait-ce un hasard que cette ngocia-tion ait abouti au moment o ce contrat pour les Rafale a t sign, a-t-il ajout.

    Droits

    Aroports de Paris (ADP) fait partie des candidats pr-

    slectionns pour la conces-sion de laroport de Jeddah,

    a indiqu mardi 16 juin le prsident de lAutorit de

    laviation civile dArabie saoudite (Gaca), Sulaiman

    Al-Hamdan. Nous avons invit plusieurs entreprises internationales soumettre des offres et ADP fait partie

    des sept candidats prslec-tionns, a dclar Sulaiman

    Al-Hamdan, en marge du salon aronautique du Bour-get, prs de Paris. La Gaca

    entend concder lexploitation de laroport international de Jeddah, le principal dArabie

    saoudite, dont la capacit doit tre double dici 2017.

    Concession

    2 - Jeudi 18 juin 2015 - lantenne

    Un 787 Dreamliner, dernier-n de la gamme Boeing, a assur le spectacle lundi 15 juin au premier jour du salon du Bourget en effectuant un dcollage quasiment la verticale. Lappareil, un 787-9 aux couleurs de Vietnam Airlines, a effac une partie de la piste de dcollage peu avant 15 h 30 avant de se cabrer dans une chandelle presque angle droit et de grimper rapidement vers les nuages. Cette figure, plus at-tendue dun avion de chasse que dun biracteur long-cour-rier, a provoqu des exclama-tions parmi le public rassem-bl pour cette 51e dition de la grande fte de laviation, au nord de Paris.

    Spectacle

    Pousse par les prix levs du ptrole et contrainte par

    ses propres engagements en matire denvironnement, lin-

    dustrie aronautique est lance dans une course linnovation pour rduire la consommation des nouveaux avions de ligne,

    en attendant lenvol des bio-carburants. en croire Boeing,

    lavion aussi efficace quune voiture lectrique est pour

    demain. Lavionneur amricain assure que son 737 Max, dont

    le premier vol est prvu lan prochain, consommera entre

    2,1 et 2,4 litres de carburant aux 100 km par passager, soit 20 % de moins que les modles Next

    Generation lancs la fin des annes 90.

    Innovation

    Quand les ventes davions senvolent, la MRO suit. Si on se projette sur les dix ans venir, cest un march qui crot de 4,5 % par an, hors inflation, indique Franck Terner, direc-teur de la filiale de maintenance du groupe Air-France-KLM. Le march mondial devrait mme presque doubler, passant de 67 milliards de dollars (59,6 mil-liards deuros) en 2015 plus de 100 milliards de dollars (88,8 mil-liards deuros) en 2035, selon les prvisions du cabinet de conseil amricain Oliver Wyman. Le groupe franco-nerlandais en est lun des principaux acteurs, avec un chiffre daffaires de prs de 3,4 milliards deuros lan dernier, derrire lallemand Lufthansa Technik, dont lactivit a dpass 4,3 milliards deuros.

    Dans ce secteur trs frag-ment, une part importante de la flotte nest pas sur le march libre, prcise Franck Terner, prenant pour exemple la com-pagnie Emirates qui effectue

    elle-mme sa maintenance. La filiale dAir France-KLM, en situation de monopole sur les avions du groupe, tire 37 % de ses recettes de clients extrieurs, essentiellement pour la main-tenance des quipements et des moteurs. Or, les fabricants eux-mmes disposent de 50 % du march de rparation de leurs produits, la proportion tant encore plus leve parmi les mo-toristes : entre 60 et 70 % chez General Electric et jusqu 90 % chez Rolls-Royce, affirme-t-il.

    pRopRit inteLLectueLLe

    Au nom de la protection de leur proprit intellectuelle, ces industriels peuvent parfois ex-clure certains acteurs de la MRO de la rparation de leurs quipe-ments en ne leur accordant pas les licences ncessaires, explique Franck Terner.

    G. b.

    Oliver WymanAronautique

    Lutte pour capter la croissance de la maintenanceAvec le doublement annonc de la flotte davions dici vingt ans, le march de la maintenance, rparation et rvision (MRO) des appareils est lobjet dune concurrence accrue entre compagnies ariennes, Lufthansa et Air Fran