lantenne 12 06 2015

Download Lantenne 12 06 2015

Post on 22-Jul-2016

213 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    07/

    2014

    04 91 11 62 00gerald-sebright@art-emballages.com

    Anvers :Premier trimestre de bon augurepour le port scaldienAvec un trafic cumul de 51 millions de tonnes fin mars, le port dAnvers a achev le premier trimestre sur une croissance de 5,9 %. Mme si la tendance enregistre au cours des trois premiers mois de lanne devrait se poursuivre en 2015, lautorit portuaire scaldienne met en garde contre lexcs doptimisme eu gard la volatilit du march.

    France :Laronautique tire lconomie franaiseLe dynamisme de lindustrie aronautique en France sest confirm ces dernires annes malgr la crise, la faveur de la croissance du trafic arien mon-dial, renforant son rle moteur en termes dactivit, demploi et surtout dexcdent commercial.

    Infrastructures/Institutions

    SNCM :Nouvelle donne pour la compagnieLe rejet des offres de reprise et la relance dun appel can-didatures par le tribunal de commerce de Marseille offre un sursis la SNCM pour la saison estivale. Cette dcision, qui agace Bruxelles, convient aux syndicats et au groupe Stef, qui se positionne officiellement pour le rachat de la compagnie.

    Entreprises

    page3

    page2

    70e anne - N19.472 Vendredi 12 juin 2015 ISSN0395-8582-CPPAP0313T79480

    Entre 2013 et 2014, la varia-tion des emplois dans le secteur des transports et de la logistique est pour lessentiel due lint-rim, selon le dernier recensement du Commissariat gnral au d-veloppement durable (CGDD). Hors intrim, la branche perd des effectifs comme en 2013 pour se sta-biliser autour de 1,33 mil-lion de postes (- 0,1 %). Avec, elle progresse de 0,1 % et compte prs de 1,4 million demplois. Un quart travaille dans le transport routier de marchandises qui devance les

    activits dentreposage et ser-vices auxiliaires des transports (20 %), postales (18 %) qui en-registrent en 2014 la plus forte perte deffectifs, et le transport ferroviaire (12 %). Ltat des lieux du CGDD couvre aussi les demandeurs demplois. Dans la

    branche, ils slvent plus de 557.300, en hausse de 1,5 % par rap-port 2013. Tant et si bien que lindi-

    cateur de tension comparant le nombre de nouvelles offres et les demandes demplois recule de deux points 35 % (35 nouvelles

    offres pour 100 nouvelles de-mandes) en 2014. Par segment, il slve 18 % dans la manu-tention et 25 % dans lexpress contre prs de 60 % dans le trans-port routier de voyageurs et de 50 % dans le transport routier de marchandises.

    Impact de lautomatIsatIoN

    La baisse des emplois dans la manutention logistique devrait se poursuivre au cours des pro-chaines annes. Tel est lun des enseignements du rapport publi en mai par France Stratgie et la Dares sur lvolution des m-tiers en 2022. Dans son chapitre consacr aux transports, la lo-gistique et au tourisme, ltude estime 83.000 nouveaux em-plois, les besoins de la branche cet horizon, soit une hausse annuelle moyenne de seulement 0,4 %. Cette tendance gnrale

    serait contraste selon les fa-milles professionnelles et les ni-veaux de qualification. Ainsi, la progression de postes de techni-ciens et de cadres devrait conti-nuer tre dynamique (+ 1,8 %) porte parledveloppementducommerce, des changes et desprocdures de rgulation desfluxdemarchandisesetdevoya-geurs. Confirmant les chiffres du CGDD en 2014 et la tendance dj observe au cours des annes prcdentes, les perspectivesdemploi seraient stables pourles ouvriers peu qualifis de lamanutention, qui subiraient leseffetsdelautomatisationetlin-formatisationdesprocessus.

    Dici 2022, 540.000 em-plois seraient pourvoir dans la branche, correspondant 457.000 dparts en fin de carrire et la cration de 83.000 emplois nouveaux.

    rick Demangeon

    CGDD

    Unecroissancesansemploidanslestransportsetlalogistique?

    Longtemps cratrice demplois, la branche des transports et de la logistique a entam sa mue depuis quelques annes. Les offres demplois se stabilisent et la prcarit sacclre. lhorizon 2022, lautomatisation devrait modifier en profondeur les besoins dans le secteur de la logistique.

    Dici 2022, 540.000 emplois

    seraient pourvoir

    Palettisation automatise en zone dexpdition

    F

    ime

    c T

    ec

    hn

    olo

    gie

    s

  • LOrganisation des Pays exportateurs de ptrole (Opep) a ritr le 10 juin sa conviction que la demande de ptrole augmentera cette anne, mais a mis en garde contre le fait quune offre trop forte serait susceptible de pla-fonner le prix du baril. LOpep prvoit une demande totale 92,5 millions de barils par jour, soit 1,18 million de barils par jour de plus quen 2014. La consommation de ptrole devrait augmenter au cours du deuxime semestre grce une reprise conomique globale, selon lorganisation.

    Optimisme

    La production industrielle chinoise a trs lgrement acclr en mai, de 6,1 %

    sur un an, contre une hausse de 5,9 % le mois prcdent,

    selon les chiffres officiels. Ces derniers tmoignaient dune

    amlioration marginale sur fond dessoufflement persis-

    tant de la deuxime conomie mondiale. Les ventes au d-

    tail en Chine, baromtre de la consommation des mnages,

    ont quant elles progress de 10,1 % sur un an le mois dernier, se stabilisant aprs avoir progress de 10 % en

    avril.

    Morosit

    2 - Vendredi 12 juin 2015 - lantenne Infrastructures/Institutions

    Les engagements dinves-tissements privs dans les infrastructures dans les pays mergents ont atteint 107,5 milliards de dollars en 2014, dops par une vive progression de lactivit au Brsil, selon un rapport de la banque mondiale. Cela reprsente une hausse de 6 % par rapport 2013 o les investissements avaient totalis 101,8 milliards de dollars mais cela reste 9 % en-dessous de la moyenne des dpenses engages au cours des cinq dernires annes, a prcis linstitution. Cinq pays ont attir 73 % de cette somme : le Brsil, la Turquie, le Prou, la Colombie et lInde.

    Investissements

    Pemex a annonc la d-couverte dans le golfe du

    Mexique de quatre gisements ptroliers qui pourraient pro-

    duire au moins 200.000 barils par jour. Cette dcouverte est la plus importante des

    cinq dernires annes selon le directeur du groupe ptro-

    lier public mexicain, Emilio Lozoya. Les rserves sont situes dans des eaux peu profondes sur le littoral de

    Tabasco (sud-ouest) et pour-raient relancer lexploitation dans cette zone en dclin.

    Les quatre gisements repr-senteraient un total 350 mil-lions de barils de brut et leur exploitation pourrait dbuter

    dans seize mois, selon Emilio Lozoya.

    Dcouverte Le chiffre daffaires de la fi-lire aronautique franaise a at-teint en 2014 le montant record de 50,7 milliards deuros, en hausse de 2,9 % par rapport 2013, selon le Groupement des industries franaises aronau-tiques et spatiales (Gifas), qui runit 348 entreprises. Dans le sillage du gant europen Airbus, le tissu dquipementiers et de PME a enregistr une croissance de 6 % sur un an, pour une ac-tivit cumule de 16,5 milliards deuros.

    Fer de laNce de lexport

    Le secteur reprsente prs de 2,4 % du Produit intrieur brut et pourrait peser davantage lavenir, alors que les prises de commandes se sont maintenues

    au niveau historique de 73 mil-liards deuros. Lindustrie dis-pose dsormais de quelques sept annes de production et table sur une stabilisation de ses effectifs autour de 180.000 salaris en 2015, aprs avoir cr prs de 20.000 emplois en quatre ans. Quelque 8.000 recrutements sont prvus cette anne.

    Laronautique est aussi le fer de lance des exportations fran-aises, avec plus de 52,2 milliards deuros facturs ltranger lan dernier, soit prs de 12,2 % du total tabli par les Douanes. La balance commerciale du secteur affichait en 2014 un excdent de 23,6 milliards deuros et est reste largement positive de janvier avril (6,6 milliards deuros), en dpit dune hausse des importa-tions en provenance dAllemagne et dAmrique du Nord.

    FranceIndustrie

    laronautique tire lconomie franaise

    Le dynamisme de lindustrie aronautique en France sest confirm ces dernires annes malgr la crise, la faveur de la croissance du trafic arien mondial, renforant son rle moteur en termes dactivit, demploi et surtout dexcdent commercial.

    Le premier trimestre semble de bon augure pour le port dAn-vers. En nombre dEVP, le trafic sest lev 2,3 millions, soit 9,5 % de plus quau cours des trois premiers de 2014. Danny Deckers, du service marketing et relations commerciales du port belge, attribue cette pro-gression la bonne frquentation des gants mondiaux du secteur, labonne reprisede lcono-mie amricaine mais aussi la conteneurisation croissantede certains tra-fics tels quelacier,lesfruitset certains v-hicules qui taient jusquici transports en conventionnel.

    Selon lui, lactivit des logisticiens belges dans les entrepts anversois il-lustre la croissance du trafic conteneuris. Il souligne que des groupes tels Katoen Natie apportent une valeur ajouteavec les oprations de dpo-tage et de rempotage dans lesentrepts. Il se flicite que les

    navires de MSC quittent bientt la darse Delwaide, frappe de saturation, pour tre oprs en darse Deurganck (LAntenne du 6 juin).

    le traFIc ro-ro et le coNVeNtIoNNel

    eN replI

    En revanche, le trafic ro-ro a recul Anvers de 8,7 %, 1 mil-lion de tonnes. La perte de 6,9 % du nombre de voitures docca-

    sion destina-tion du conti-nent africain, 291.200 units, est lorigine de cette baisse. Le no