lantenne 22 06 2015

Download Lantenne 22 06 2015

Post on 22-Jul-2016

214 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • 70e anne - N19.478 Lundi 22 juin 2015 ISSN0395-8582-CPPAP0313T79480

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    07/

    2014

    04 91 11 62 00gerald-sebright@art-emballages.com

    ConfrenceAprs le succs rencon-

    tr en 2012, le Groupe de re-cherches Rhne-Alpes sur les infrastructures et leau (GRAIE) et la Zone atelier bassin du Rhne (ZABR) rcidivent et organisent du 22 au 26 juin, lUniversit Lyon II, la seconde dition dIS Rivers : Integrative Sciences-Recherches et ac-tions au service des fleuves et des grandes rivires. Cette dition mettra lac-cent sur les fleuves et les grandes rivires notamment situs en Europe. Quelque 500 participants de 28 pays sont attendus et travers un programme trs dense, ils dresseront un tat des connaissances et partage-ront des expriences pour contribuer une gestion durable des systmes flu-viaux. IS Rivers a vocation tre un lieu dchanges pour btir des propositions sur les scnarios dadaptation sur les fleuves et les grandes rivires. Scientifiques et gestionnaires des grandes rivires, riverains, bureaux dtudes et usagers pour-ront dialoguer pour faire progresser plus harmonieu-sement la grande cause des voies deau.

    Aujourdhui

    Dcline au maritime, la dmatrialisation passe aujour- dhui par le dploiement de la version numrique du document multimodal de transport Fiata. Permettant de couvrir des ex-pditions internationales debout en bout, ce connaissementbaptis e-FBL est reconnu auniveau mondial par une ving-tainedebanques, prcise Anne Sandretto, dlgue gnrale de TLF Overseas. Cheville ouvrire de ce dploiement, la plateforme CargoDocs certifie par Fiata assure dj lchange lectro-nique des e-FBL dans plusieurs pays. Pour la France, un appel candidature a t lanc le 16 juin pour organiser un ou plusieurs pilotes. En arien, les proc-dures dmatrialises e-freight sont de leurs cts opration-nelles lexport, et des tests limport sont en cours avec Kintetsu World Express et Air France Cargo. Indissociable de la dmat-rialisation des d o c u m e n t s , douaniers en particulier, la reconnaissance juridique de larchivage lectronique est une autre priorit affiche. Ici, Bollor Logistics et Gefco ac-compagns de leurs clients et lImprimerie nationale expri-mentent une solution scurise.

    VeiLLer La cohreNce des ccsDepuis fin 2014, un groupe

    de travail planche par ailleurs sur lvolution des Cargo Community System maritimes. Lobjectif est dassurer la coor-dination et la cohrence des rflexions sur les besoins des

    diffrentes places portuaires autour dAP+. En arien, le CCS CIN France semble enfin dcoller. Lan pass, il a gr plus de 2 millions de messages ICS (Import Control System) et ECS (Export Control System) entre 250 oprateurs. Au premier trimestre 2015, 300.000 num-ros de rfrence de mouvement (MRN) ont aussi t traits lexport dont plus de 96 % ont reu un statut de sortie dfini-tive. En parallle, les procdures e-freight y sont progressivement introduites.

    Pack oea routier eN sePtembre

    En matire de sret-scurit, le CDU renforce limportance de la certification Oprateur co-nomique agr (OEA). Plus

    quun passe-port linter-national, elledevient incon-tournabledansle transportet la logis-tique, dclare Patrick Legal. Afin de crer des chanes d a p p r o v i -s i o n n e m e n t

    safe, TLF Overseas poursuit son dispositif de parrainage auprs des transporteurs rou-tiers pour les accompagner dans la dmarche OEA. ce jour, trois entreprises ont t certifies : MF Transport (parrain Geodis), Florczak (Heppner) et Hexatrans (Tepmare). Ce premier jet a permis de tester une mthode et une bote outils, accessibles tous les adhrents de TLF Overseas ds septembre 2015.

    Appliqu au fret arien, le dossier sret-scurit est concentr autour de la procdure Placi (Pre-Loading Advance

    Cargo Information) en vigueur dici 2017. Anciennement appe-le Precise, elle concerne tous les frets : general cargo, poste et express. Base sur une ana-lyse de risques mene par les douanes du premier pays den-tre dans lUnion, Placi impose la transmission anticipe de huit donnes relatives lexpdi-tion avant chargement bord de lavion.

    PriViLgier Le muLtiPLe fiLiNg

    daNs LarieN et Le maritime

    Pour des raisons de confi-dentialit et de responsabilit ainsi que dans le but damlio-rer la qualit des donnes, TLF Overseas et le Clecat ont obtenu que les commissionnaires et les compagnies ariennes transmet-tent chacun leurs informations selon le principe dit de Muliple

    filing. Pour les mmes raisons, cette solution dveloppe avec la DGDDI en France est galement dfendue dans le maritime pour lenvoi anticip des dclarations sommaires dentre (ENS) dans le cadre dICS. En ltat de la rvision de la procdure, les commissionnaires doivent trans-mettre leurs donnes aux arme-ments maritimes...

    tour de fraNce

    Un plan dinformation sur le CDU est enfin programm lat-tention des commissionnaires. Il comprend la mise jour des formations existantes, et la cra-tion de nouvelles, labellises par Fiata, avec le concours de lAftral. Au cours du qua-trime trimestre 2015 et du pre-mier trimestre 2016, un tour de France est galement annonc.

    rick DemAngeon

    TLF Overseas

    En ordre de bataille face au Code de lUnionLe Code de lUnion en vigueur dici le 1er mai 2016 alimente les travaux de TLF Overseas autour de la dmatrialisation et la sret-scurit. Cette volution vitale pour les commissionnaires de transport international, selon son prsident, Patrick Legal, impacte tous les modes et procdures douanires. Les actions engages et suites ont t prsentes le 16 juin Paris lors de lassemble gnrale du syndicat.

    800.000Le gendarme de la Bourse

    a requis jeudi 18 juin une amende de 800.000 euros lencontre de Faiveley Transport pour avoir omis de mentionner dans un rap-port semestriel un risque de baisse de ses rsultats. Des amendes de 70.000 160.000 euros ont en outre t requises pour lutilisation dune information privilgie par quatre de ses dirigeants trois membres du comit excutif et un membre du conseil de surveillance.

    le chiffre du jour

    Pilotes recherchs pour tester la procdure

    lectronique e-FBL dans le maritime

    Patrick Legal, prsident de TLF Overseas

    T

    LF O

    ve

    rs

    ea

    s J

    r

    m

    e D

    Ou

    y

  • Parmi les technologies davant-garde exposes au Salon de laronautique et de lespace du Bourget, depuis le dbut de la semaine, des robots capables de contrler les passeports ou didentifier les criminels se sont taills un beau succs. Pour remplacer les guichets denregistrement et acclrer la circulation dans les aroports, le groupe dlectronique franais Thales propose un appareil qui non seulement scanne le passe-port et imprime la carte dem-barquement mais enregistre aussi par reconnaissance biomtrique le visage et liris du passager.

    Robotisation

    En cas de stress intense, les pilotes peuvent ne pas ragir des alarmes ou ne pas voir une information cruciale affi-che sur leurs crans, ce qui peut poser un risque pendant

    le vol : la neuro-ergonomie est lun des axes de

    recherche pour les aider viter les erreurs. Nous essayons de comprendre

    les mcanismes de lerreur humaine, explique Frdric Dehais, chercheur lInstitut national de laronautique et

    de lespace (Isae Suparo) de Toulouse. La dmarche

    consiste appliquer les outils des neurosciences

    lergonomie. En clair, il sagit dafficher les informations per-tinentes de la manire la plus efficace, afin de permettre au

    pilote den tenir compte.

    Scurit

    2 - Lundi 22 juin 2015 - lantenne Salon du Bourget

    Aucoursdesvingtprochainesannes,letraficmondialdespas-sagers va crotre un rythmemoyende4,6%paran, a indi-qu lavionneur Airbus dans une prvision publie loccasion du Salon aronautique du Bourget qui a ouvert ses portes le mme jour. Cela reprsentera unbesoindenviron32.600appareilsdeplusde100places.LAsie-Pacifiquevaprendrelattedutraficariendici2034etlaChineseraleplusgrandmarch de laviation dicidixans, a expliqu John Leahy,

    le directeur commercial dAirbus. Nous sommes en train daug-menter la cadence de productionde lA350XWB (le long-courrierdernier-ndelagammedAirbus)et tudions la possibilit daug-menter celle des monocouloirs(moyen-courriers de la familleA320)au-deldelacadencede50parmoispourrpondrecettede-mandecroissante,a-t-il ajout.

    Ces chiffres sont cohrents avec ceux publis jeudi 11 juin par son concurrent amricain, Boeing, qui table sur une croissance annuelle

    denviron 4,9 %. Pour des ques-tions de primtre, la prvision de Boeing table sur 38.050 appareils, mais elle englobe ceux de plus de 30 places. Boeing est gale-ment moins optimiste sur le seg-ment des long-courriers de forte capacit, lA380 et le 747-800. Selon Boeing, cela reprsenterait au total une valeur de 5.600 milliards de dollars.

    Airbus estime cette demande 31.800 avions pas-sagers et 800 appareils de trans-port de marchandises. Dici2034, les flottes passager et fretvontplusquedoublerparrapportaux19.000avionsdaujourdhuia38.500avions en service, indique lavionneur. L encore, cette pr-vision est cohrente avec celle de

    Boeing, pour qui, survingtans,laflottedavionscommerciauxvadoubler,passantde21.600appa-reilsen201443.560en2034. Selon lavionneur europen, ce sont ainsi 13.100 avions qui seront remplacs par des appareils plus conomes en carburant.

    Airbus appuie ses prvisions sur la croissance de larien dans les pays mergents, le vritablemoteurdelacrois-sance du trafic