lantenne 17 06 2015

Download Lantenne 17 06 2015

Post on 22-Jul-2016

238 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • Nous voulons nous ins-taller dans la dure, assure Gilles Bidamant, directeur des ports France de Brittany ferries. La compagnie bretonne tait dj implante Roscoff vers lIrlande et la Cornouaille an-glaise, Saint-Malo vers Portsmouth, Cherbourg vers Poole et Caen vers Portsmouth. En 2013, elle est arrive au Havre avec un premier navire, testant la liaison es-tivale avec le Sud de lAngleterre. Puis avec un d e u x i m e . Deux ans plus tard, d-sormais seul depuis le dpart fin 2014 de la compagnie danoise DFDS, le leader sur le march de lOuest

    renforce son offre de services sur la ligne Le Havre-Portsmouth avec un troisime navire, le Baie de Seine.

    Passagers et fret

    Affret DFDS, anciennement Sirena Seaways, le navire de 199,4 mtres construit en 2002 a t rnov lors dun arrt technique au chantier de Gdansk, en Pologne.

    Il compte 186 cabines et peut accueillir 600 passagers et 60 membres dquipage, 160 vhicules et 84 camions. bord du

    navire de la classe Eco, restaura-tion, espaces de jeux, connexion wi-fi gratuite et un nouveau service :

    laccueil des animaux de compa-gnie dans une quinzaine de cabines, de plus en plus demand par la clientle anglo-saxonne, qui re-prsente 80 % de la clientle. Pour le fret, le navire offre aux routiers de nouveaux services (couchette bord, transport de marchandises non accompagnes).

    Le Baie de Seine com-plte en haute saison les rota-tions de ltretat (ex-Norman Voyager de DFDS, 103 cabines, 375 passagers) et du catamaran Normandie Express (900 pas-sagers, 280 voitures, 3 h 45 de traverse). Le navire assure ga-lement la liaison Portsmouth-Bilbao. Plus de 50.000 passagers avaient t transports sur la ligne Le Havre-Portsmouth en 2013, puis prs de 85.000 en 2014. Le trafic des camions sest lev quelque 3.600 vhicules en 2014.

    March forteMent concurrentiel

    Grce aux vnements lis aux clbrations du 70e anni-versaire du dbarquement et au renforcement de loffre au

    dpart du Havre, les lignes nor-mandes ont affich une progres-sion plus marque que les lignes bretonnes, selon la compagnie. Reste que larmateur sinstalle sur un march fortement concur-rentiel, face au low-cost arien (Caen et Deauville) comme, plus au Nord, aux liaisons mari-times entre Calais et Douvres et au tunnel sous la Manche. Il se refuse donner un objectif de trafic : Larrive de ce navire et sa commercialisation ont t tar-dives dans la saison, explique Gilles Bidamant.

    Brittany Ferries qui a investi 90 millions deuros dans ladapta-tion de ses navires aux nouvelles normes environnementales limitant les missions de soufre (le Baie de Seine est quip de scrubbers, filtres fume), emploie 2.500 sa-laris et exploite dix navires (dont neuf en proprit) battant pavillon franais, a transport 2,4 millions de passagers et prs de 170.000 ca-mions en 2014, et affiche un chiffre daffaires 2014 de 376,5 millions deuros.

    Natalie Castetz

    Transmanche

    Brittany Ferries poursuit son dveloppement au Havre

    Avec la mise en service en mai dun troisime navire, le Baie de Seine, la compagnie bretonne Brittany Ferries assure dsormais dix rotations hebdomadaires entre Le Havre et Portsmouth. Et renforce sa prsence sur la Manche o son trafic passagers a progress de 4,8 % en 2014.

    10Lamricain Boeing a

    entam le deuxime round du salon du Bourget avec une grosse commande ferme pour 10 milliards de dollars hier, aprs une premire jour-ne domine par son grand rival, leuropen Airbus, qui a de son ct annonc le lancement du successeur de son hlicoptre Super Puma. Distanc lundi, Boeing a refait son retard en officia-lisant une commande ferme de 100 moyen-courriers 737 Max-8 par le loueur ner-landais AerCap, au prix ca-talogue de 10,7 milliards de dollars.

    le chiffre du jour

    Les lignes normandes ont affich une progression plus marque que les lignes

    bretonnes

    70e anne - n19.475 Mercredi 17 juin 2015 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    07/

    2014

    04 91 11 62 00gerald-sebright@art-emballages.com

    Tunnel sous la Manche :Rgulation par les autorits franaise et britannique

    page 2

    Infrastructures/Institutions

    H

    ar

    opa

    DHL :Station temprature dirige de Lyon

    Air France :La compagnie ferme des lignesCMA CGM :Larmateur met 725 millions deuros dobligations

    page 3

    Entreprises

  • 2 - Mercredi 17 juin 2015 - lantenne Infrastructures/Institutions

    Le tunnel sous la Manche est dsormais rgul par les au-torits franaise et britannique depuis hier. LAutorit de rgulation des activits ferro-viaires (Araf), ct franais, et lOffice of Rail and Road (ORR), ct britannique, ont repris hier la r-gulation du tunnel.

    transParence et quit

    Concrtement, les deux auto-rits garantissent que les condi-tions daccs au tunnel trans-frontalier sont transparentes et quitables pour toutes les

    entreprises ferroviaires (Eurostar, SNCF, Deutsche Bahn et les oprateurs de fret britan-

    niques), d-taille lAraf.

    E l l e s sassurent g a l e m e n t que les tarifs des pages pratiqus par E u ro t u n n e l

    nexcdent pas les cots dexploitation de linfrastructure, ajoute lAuto-rit, qui prcise que les navettes Le Shuttle (qui transportent les poids lourds dans le tunnel, NDLR) sont exclues du champ de la rgulation conomique.

    Un accord de coopration avait t sign en mars par les deux autorits de rgulation

    afin dorganiser une coopra-tion coordonne et efficace et mettre en place des procdures de travail commun.

    Lobjectif de cet accord est dviter le risque de dci-sions divergentes : en cas de

    diffrend entre un oprateur ferroviaire et Eurotunnel, les deux rgulateurs sont saisis simultanment, instruisent conjointement les dossiers mais rendent deux dcisions distinctes et mettent tout en uvre pour que leurs dcisions soient alignes afin dviter au mieux les difficults identifies dans laffaire MyFerryLink, dtaille lAraf.

    La compagnie maritime fran-aise MyFerryLink, place jeudi 11 juin en redressement judi-ciaire, sest vu notifier en janvier une interdiction, par les autori-ts britanniques, de desservir le port de Douvres, au sud-est de lAngleterre, dcision qui sop-posait celle rendue en novembre 2012 par lAutorit franaise de la concurrence, qui avait autoris cette exploitation.

    Tunnel sous la MancheFerroviaire

    rgulation par les autorits franaise et britanniqueLa rgulation du tunnel sous la Manche est confie, depuis hier, aux gendarmes du rail franais et britannique, lAraf et lORR, tandis que la Commission intergouvernementale (CIG), qui en tait charge, conserve sa comptence sur la scurit du tunnel.

    PnuriePorte par un niveau record des car-

    nets de commandes, lindustrie aro- nautique recrute tour de bras dans ses mtiers de production, mais des centaines demplois restent non pour-vus faute de candidats qualifis. Laro- nautique franaise se porte tellement bien que le gouvernement vole sa rescousse. Avec 8.000 recrutements prvus cette anne, lenjeu est dac-compagner la monte en cadence des chanes dassemblage, quand prati-quement 2.000 postes sont dj non

    pourvus car nous ne trouvons pas de jeunes gens qui soient prts sur le plan technique, expliquait en avril Marwan Lahoud, prsident du Groupement des industries franaises aronautiques et spatiales (Gifas).

    AmliorationLe march de la sous-traitance indus-

    trielle franaise a connu une lgre am-lioration en 2014, avec un chiffre daffaires en hausse de 0,26 % 66,8 milliards deuros, et devrait continuer de crotre en 2015 et 2016, selon un bilan prsen-

    t jeudi 11 juin par les organisateurs du salon professionnel Midest. Le secteur de la transformation des plastiques a connu la plus forte hausse, + 4,08 % en un an, devant la maintenance indus-trielle (+ 0,52 %). La sous-traitance en travail des mtaux a pour sa part baiss (- 1,28 %), comme la sous-traitance lec-tronique et lectrique (- 1,19 %).

    OppositionLe ministre de lEnvironnement

    congolais a dclar lundi 15 juin tre oppos lexploitation ptrolire dans

    le parc national des Virunga, rserve naturelle de lest de la Rpublique d-mocratique du Congo place au patri-moine mondial de lhumanit. Bienvenu Liyota Ndjoli a prcis que ctait l un point de vue personnel et non celui du gouvernement congolais. Pour Bien-venu Liyota Ndjoli, la conservation de la nature et le dveloppement durable du parc des Virunga (par le biais du tourisme, de la pche et de petits pro-jets de production hydrolectrique) au-ront des retombes conomiques plus importantes pour les riverains quune ventuelle extraction ptrolire.

    Les navettes Le Shuttle sont exclues du champ

    de la rgulation conomique

    Le trafic des aroports de Paris en hausse de 4,2 % au mois de mai, a annonc lundi 15 juin leur gestionnaire, Aroports de Paris (ADP). Au total, 8,4 millions de passagers ont t accueillis sur les plateformes parisiennes, dont 5,8 millions Paris-Charles-de-Gaulle (+ 3,9 %) et 2,6 millions Paris-Orly (+ 5 %), selon ADP. Cette amlioration par rapport au mme mois de lanne pr-cdente est due un effet de

    calendrier en raison des ponts du mois de mai et du dernier week-end des vacances de prin-temps de la zone parisienne qui, cette anne, se sont droules du 18 avril au 3 mai, au lieu du 12 au 28 avril en 2014, a expliqu ADP.

    forte Progression linternational

    Le groupe souligne une forte progression du trafic

    international, hors Europe, de 4,3 %, notamment vers