lantenne 25 02 2015

Download Lantenne 25 02 2015

Post on 08-Apr-2016

222 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • 4La Commission europenne

    pourrait infliger aux grands constructeurs europens de camions une amende de plus de 4 milliards deuros pour en-tente illicite, a rapport hier le quotidien allemand des affaires Handelsblatt. Man et Scania, tous deux proprits du groupe allemand Volkswagen, mais aussi lallemand Daimler, le nerlandais DAF, litalien Iveco et le sudois Volvo sont ac-cuss de stre entendus sur les prix et les conditions de livraison entre 1999 et 2011, rappelle le journal. Selon le Handelsblatt, Man aurait d-nonc ses complices il y a quatre ans pour chapper toute sanction. Iveco, DAF et Scania pourraient bien tre les plus touchs par lamende de la Commission, selon le jour-nal. Volvo et Daimler ont quant eux dj pris des disposi-tions. Fin novembre, le sudois a annonc une provision de 400 millions deuros dans le cadre de cette affaire. Daimler a pour sa part constitu une provision de 600 millions deu-ros dans ses comptes du qua-trime trimestre 2014, aprs avoir dj pass une provision en 2011 sans dvoiler son montant.

    le chiffre du jour

    lheure du flchage des sommes du Plan dinvestissement europen de 315 milliards deu-ros, tats membres et associa-tions professionnelles dfendent leurs positions et projets. La France par exemple sap-prte transmettre ses demandes de subvention euro- penne pour Seine-Nord et Lyon-Turin. En parallle, une dizaine dasso-ciations professionnelles, dont lESPO et la FEPI au nom des ports maritimes et intrieurs, ont adress le 11 fvrier une lettre ou-verte la Commission dans le but de sanctuariser, au bnfice des infrastructures de transport, les 26 milliards deuros dj allous au RTE-T entre 2014 et 2020. Au regard des finalits du plan Juncker, ces infrastructures

    peuvent-elles prtendre plus ? Tel est le sens des neuf tudes commandes par la Commission europenne pour dresser ltat davancement des corridors du

    rseau central RTE-T. Elles met-tent en vidence la pertinence socio- c o n o m i q u e s de ces amna-gements pour lUnion euro-penne, et lim-

    portance doptimiser les in-frastructures situes le long et connectes ces corridors. En termes financiers, elles valuent 700 milliards deuros les inves-tissements ncessaires lach-vement du rseau central RTE-T dici 2030. Cest maintenant quil faut investir dans ces projets et tirer pleinement du Mcanisme pour linterconnexion en Europe (MIE) et du Plan dinvestissement

    de 315 milliards propos par la Commission europenne, d-clare Violeta Bulc.

    Sur la base de ces tudes, la commissaire europenne aux Transports a donn mission Henning Christophersen de recenser les projets RTE-T sus-ceptibles de recevoir des fonds du plan Juncker. Le rendu de ce travail est prvu au prin-temps 2015 et concidera avec la remise des feuilles de route des coordinateurs chargs de pi-loter lamnagement des corri-dors du rseau central RTE-T. En France, les ports du Havre et de Marseille-Fos ont par exemple tout intrt se manifester, et faire valoir leurs ambitions multi- modales contenues dans leurs projets stratgiques. Le rseau central compte en effet 94 grands ports europens relis des des-sertes multimodales ainsi que 38 aroports de premier plan desservant les principales villes europennes, 15.000 lignes fer-roviaires et 35 projets trans- frontaliers visant rduire les goulets dtranglement.

    rick Demangeon

    Corridors RTE-T

    700 milliards pour achever le rseau central dici 2030

    La construction du rseau central RTE-T, appel devenir le poumon conomique du march unique europen, se poursuit. Son achvement dici 2030 suppose un investissement valu 700 milliards deuros. Une priorit pour le plan Juncker ?

    Aderly :Lagence de dveloppement a accueilli 80 entreprises en 2014En 2013, 77 sept entreprises ont choisi Lyon. En 2014, elles ont t 80 opter pour la capitale des Gaules et ses environs. Dans un contexte conomique trs dgrad et une France en rcession, la performance est apprciable avec aussi plus de 800 millions deuros dinvestis-sements immobiliers cumuls et la cration de 1.920 emplois trois ans.

    page2

    Infrastructures/Institutions

    94 grands ports europens relis des dessertes multimodales

    70e anne - n19.396 mercredi 25 fvrier 2015 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    07/

    2014

    04 91 11 62 00gerald-sebright@art-emballages.com

    C

    om

    mis

    sio

    n e

    ur

    op

    e

    nn

    eHitachi :Rachat des filiales de FinmeccanicaLe conglomrat industriel japonais Hitachi va racheter les activits ferroviaires de litalien Finmeccanica moyennant 809 millions deuros, signant l sa plus importante acquisition ltran-ger dans ce domaine.

    Grimaldi :Un 4e navire ajout la flotte MexLe groupe italien Grimaldi ajoute un quatrime navire la flotte quelle dploie sur son service Mediterranean Express Service (Mex), qui relie la Mditerrane lAfrique de lOuest.

    Hamburg Sd :Le rachat de CCNI est sign

    Entreprises

    page3

    Coface :La gestion des garanties lexport retireLtat franais envisage de transfrer la banque publique dinvestissement Bpifrance son systme de garantie aux expor-tations, actuellement gr par lassureur-crdit Coface.

    Mory Ducros :6 M EUR pour les travailleursLa Commission europenne pro-pose une enveloppe de 6 millions deuros pour venir en aide aux travailleurs licencis du trans-porteur de colis Mory Ducros.

    page2

    Infrastructures/Institutions

  • 2 - Mercredi 25 fvrier 2015 - lantenne

    Inquiets de la rduction des dessertes de la ville de La Rochelle par la future LGV

    Tours-Bordeaux, des lus du sud de Poitiers sont venus

    augmenter les rangs des m-contents contre ce trac dont le financement est loin dtre

    boucl. Le train des lus mcontents de la SNCF ne

    dsemplit pas : prsidents de conseil gnral, de commu-nauts dagglomrations ou

    de communes du sud Vende, des Deux-Svres

    et de Charente-Maritime ont lundi 23 fvrier embot le pas

    de ceux de Charente qui ont dcid fin janvier de sus-

    pendre leur participation au fi-nancement de la LGV au nom dune desserte insuffisante de

    la ville dAngoulme.

    Mcontentement

    Un nouveau conflit commercial concernant les subventions lindustrie aronautique oppose les tats-Unis lUE, et un groupe dexperts va tre mis en place, pour le trancher, selon une dcision prise lundi 23 fvrier lorganisation mondiale du commerce. LUE accuse concrtement ltat de Washington, o Boeing a des usines, daccorder ce constructeur des prfrences fiscales, considres en fait comme des subventions dguises, interdites par laccord SCM (accord sur les subventions et mesures compensatoires).

    Conflit

    Infrastructures/Institutions

    Depuis 1974, lAgence de dveloppement conomique de la rgion de Lyon (Aderly) est loutil de promotion, de prospec-tion, de dtection de nouveaux investissements, de crateurs de valeurs, de porteurs de projets et demplois. Depuis quarante ans, lAderly a ac-compagn plus de 1.500 entre-prises ayant cr 27.000 emplois.

    En 2014, lAderly a attir 32 investisse-ments trangers et 48 dorigine nationale (dont Air Liquide, SmartPS-robotique ou Slinjay-chimie fine sur AxelOne PMI), une petite d-ception car lagence aime rep-rer les firmes confirmes ou les prometteuses compagnies tran-gres. Cinq socits allemandes (comme Fresenius lArbresle avec 80 emplois), cinq amri-caines (dont le sige de Novasep-

    chimie fine), trois autrichiennes, quatre suisses, une entreprise du Brsil, du Canada, de Chine, du Japon, de Tunisie, de Belgique (Vandemoortele et ses 150 em-plois sur la plaine de lAin) et une start-up isralienne (Alma Bio Therapeutics) figurent au

    palmars 2014. Dailleurs, les sciences de la vie et les co-t e c h n o l o g i e s sont les deux fi-lires prioritaires mme si la m-tropole lyon-

    naise tient garder des atouts industriels sans lesquels rien de prenne ne surgit. Ainsi, larrive de lamricain Hexcel qui sim-plante Roussillon, prs de la ZIP Inspira de Salaise-Sablons (mais qui sera comptabilise en 2015) fut un point marquant de ces derniers mois avec ses 200 mil-lions deuros dinvestissements attendus, sans oublier lamricain

    Cenntro qui lui a repris le site lyonnais de SITL Brandt.

    Les tats-Unis reprsentent le premier investisseur en rgion lyonnaise et le Grand Lyon a d-velopp des partenariats strat-giques avec Boston en particulier. 2015 est une anne dj bien engage avec quatre gros pro-jets en cours dexamen, observe Jacques de Chilly, directeur de lAderly, qui va mettre aussi laccent sur la Russie, un grand pays important, le Brsil et la Chine.

    LAderly stend maintenant la Communaut dagglomration- Porte de lIsre, la Capi (ex-ville nouvelle de lIsle-dAbeau), et Saint-tienne, ce qui devrait faire avancer les dossiers sur le design

    et les dispositifs mdicaux. Cette ouverture renforce lintrt de la mtropole lyonnaise qui figure dans les dix mtropoles euro-pennes les plus attractives, prcise Jacques de Chilly, qui pointe aussi le bien-fond de la bannire commune Only Lyon lance voici quatre ans et qui am-plifie la prsence et la visibilit de Lyon linternational.

    LAderly, qui bnficie dun budget de 6,3 millions deuros dont 1,7 million pour Only Lyon, est notamment soutenue finan-cirement par la Mtropole de Lyon et la CCI. Elle emploie une quarantaine de personnes dont la moiti sont des commerciaux.

    annick BrouD

    AderlyCommerce

    Lagence de dveloppement a accueilli 80 entreprises en 2014

    En 201