Dictionnaire d'électrotechnique français-tamazight (Mohand Mahrazi)

Download Dictionnaire d'électrotechnique français-tamazight (Mohand Mahrazi)

Post on 30-Jul-2015

890 views

Category:

Documents

6 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<p> Mohand MAHRAZI DICTIONNAIRE dlectrotechnique Franais-Tamazight Haut Commissariat lAmazighit 2011 Sans mots nouveaux, sans le recours la cration lexicale permanente et ouverte pour exprimer la modernit et rendre compte des changements sociaux, une langue n'a gure d'avenir. Jean-Claude Boulanger Source : Infolangue, volume 4, numro 1-2, printemps 2000, Dossier Le franais, langue de modernit. - 7 - PREFACE LorsqueMohandMahraziestvenumetrouverpourmeprsentersonprojet lexicographique,jaiimmdiatementtsduit,malgrlesnombreuxobstaclesqui semblaientsedressersurlecheminquilvoulaitemprunter.Plusieurs bonnes raisonsauraientdcependantmempcherdyadhrer.Dunepart,Mohand Mahrazi,ingnieurenlectrotechnique,ntaitpasencoredevenulelinguiste incontestablequilallaitbienttrvler,alorsquelepartipris pan-berbre quil voulaitadopterexigeaitnonseulementdesconnaissancesapprofondiesdansles diversdialectesberbres,maisgalementlacapacitfairedescomparaisons linguistiquesfiables,slectionnerleslmentslespluspertinentsdupointdevue morphologique et smantique. Dautre part, on pouvait craindre que laspect militant, quisetrouvaitaufondementdesavolontdedoterlalangueberbredunoutil lexicographiqueliquitaitlasienne,prennelepassurladmarchescientifique, forcmentmticuleuseetingrate,quesupposaitlaconstitutiondundictionnairedu type de celui quil voulait raliser. Sil ny a eu aucun doute sur la validit du projet, cestdabordenraisondelagrandematuritdontafaitpreuvelintressdsles premiresdiscussions,ainsiquedesacomprhensionimmdiatedesdifficultsqui lattendaient. Il avait aussi en sa possession, il faut le rappeler, la connaissance intime dudomainescientifiqueettechniquedontilvoulaitproposerunedescription linguistique,connaissancequisaccompagnaitdelapassiondesalangue,ainsique dunevolontfarouchedaboutir.Uneautreraisondusuccsatlacapacitde Mohand Mahrazi trouver les sources pertinentes, mais galement les personnes qui taient en mesure de lui apporter les informations dont il avait besoin : je citerai ici en particulier, en raison de laide particulirement prcieuse quils ont apporte, Kamal Nait-Zerrad,ProfesseurassocilInalco(Paris)pourleberbre,etSeddikBacha, Professeur Grenoble, pour le domaine lectrotechnique. Siledictionnaireissudelarechercheentrepriseatouteslesgaranties scientifiques,ilneseninscritpasmoinsdanslegrandmouvementde rappropriation et damnagement linguistique qui est celui des locuteurs du berbre parrapportleurlanguematernelle.Ilfautrappelerquelalangueberbreou amazighe,bienquelleserpartissesuruneairegographiquetrsvaste(Algrie, Maroc,Mali,Nigerenparticulier,LibyeetTunisiedansunemoindremesure),et quellesoitparlepardenombreuxlocuteurssouffreencoredunstatutminor, puisquellenestlangueofficielledansaucunpays.Laprisedeconsciencedeson importance commence cependant seffectuer : langue nationale au Mali et au Niger, le berbre a obtenu galement ce statut en Algrie depuis 2002. Si sa prise en comptDictionnaire dlectrotechnique Franais-Tamazight - 8 - commelangue descolarisationresteencorefaible,ellecommence seffectuer, par exempleauMaroc,danslenseignementprimaire.Cettereconnaissanceconcerne galementunpayscommelaFrance,puisqueplusde2000candidatspassent dsormaischaqueannelpreuvedeberbreaubaccalaurat,danslecadredu dispositif mis en place en 1995. Durant longtemps,lestudes berbrophones se sontprincipalement,etjuste titre,consacrestransmettrelerichepatrimoinedontestporteurlaculture amazighe, en mettant laccent en particulier sur le recueil de la tradition orale, posie, littrature,chanson.Lesproblmespossparlatranscriptionetparlcritureont cependant contribu poser assez vite, pour la langue amazighe, la question du statut de lcrit, ainsi quecelui de lemploi de lalangue dansdautrescontextes quecelui dessphrestraditionnellesdanslesquellesonlaconfinait.Paralllement,la constitutiondegrammairesetdedictionnairesagalementnourrilarflexion linguistique ; en particulier, une riche tradition lexicographique sest progressivement constitue, qui a servi dappui louvrage prsent ici. Cependant,laquestiondelemploidelangueberbrecommevhiculedela modernitetdesciencereste,aujourdhuiencore,unproblmeimportantetnon rsolu. Tout lintrt dun travail comme celui de Mohand Mahrazi rside justement danslefaitquilcontribuedotercettelangue,dansunsecteurbiendlimit,du lexiquencessairelacommunicationscientifique.Certainsdeschoixlexicauxqui ontteffectuspeuventsansdoutesediscuter,etilestnoterquelauteuralui mmeparfoissignal,trsscrupuleusement,dautrespossibilitsterminologiques. Mais le travailaccomplipermet,dans le domainedcrit, defournirles lments sur lesquelsdevraitsappuyerlescommissionsdeterminologiechargesde lamnagementlinguistique.Encesens,louvrageralisreprsentebienuntravail pionnier,quidevraittresuividebiendautres,permettantauberbre,langue porteuse dune longue tradition, de couvrir aussi les diffrents domaines de la science et de la pense actuelle. Francis Grossmann Laboratoire Lidilem, Professeur lUniversit Stendhal Grenoble III - 9 - PRESENTATION On ne peut pas rduire la culture berbre des techniques de tissage ou deproduction de la poterie. Les Berbres sont ceux qui parlent le berbre. Donc, si l'on veut sauvegarder la culture berbre, qui est la culture autochtone des pays de l'Afrique du Nord, il faut se doter des instruments pour prserver aussi bien la langue berbre. Brugnatelli V., 1998 Actuellement,lalangueberbreseprsentesouslaformedungrandnombrededialectes parpills sur un vaste territoire. Le dialecte, lui, peut prsenter des variations linguistiques parfois considrables,notammentlorsqu'ilaunecertaineextensiongographique(domainechleuh, touareg, tamazight du Maroc central, kabyle...). La survie de celle-ci dpend, certes, largement de la volont politique quant au statut institutionnel de la langue mais aussi de la rsolution des questions techniques relatives lamnagement du corpus de la langue berbre. Lundesobstaclesmajeurslapromotiondeslanguesnationales,estlinsuffisance,dans ceslangues,doutilsterminologiquesoulexicographiquesappropris.Ledveloppementdes sciencesetdestechniques,lamultiplicationdescommunicationsspcialisesontfaitquunpetit nombre de langues vhiculent aujourdhui la modernit laide dun vocabulaire propre, lesautres se contentant demprunter ce vocabulaire (Calvet L. J. 1996 : 47). Il est vident, si une langue veut participercettemodernitetrpondreavecefficacitauxexigencesdesutilisateurs,elledoit simpliquer dune manire profonde dans le processus de lapprentissage des concepts scientifiques afin de consolider ses acquis et dacqurir une capacit plus accrue dans la manipulation des savoirs scientifiques.Pourcelalalangueberbreabesoindenrichirsonlexique,deledvelopper,de lamlioreretdeladapterauxnouvellestechnologiesafinquellepuissesuivrelvolutiondu monde.Carlalangueetlaconnaissancesonttroitementlies :elles"avancentenparallleetse soutiennentmutuellement.Laconnaissanceseconstruitetstendet,grceelle,lalangueest constammentmisejourafindedsignerlesnouveauxconceptsdanstouslesdomainesdela connaissance et dans tous les secteurs dactivit ". (Franquesa E., 2001). Laprisedeconsciencedesberbrophonesdelasituationquevitleurlangueadonn naissance deux phnomnes complmentaires : un mouvement revendicatif-qui aspire valoriser la langue et la culture berbre jusquici minores de facto sur le plan institutionnel - qui ne cesse de faire pression sur les rgimes en place, ce qui a permis lavance de la question berbre sur le plan politique ; et un vaste volontarisme de lappropriation de la langue berbre, passant par lusage de lcrit:"unnombrecroissantdautochtones(berbrophones)ainvestilechampdelalinguistique berbre, ce qui a permis dlargir les domaines dinvestigation" (Nait-Zerrad K., 2004 : 13). Ce sont surtoutdestravauxacadmiquescaractrescientifiques(thses,ouvrages,colloques,collectifs, etc.)quiontpermisdefaireconnatrelestudesberbresdanslesuniversitstrangres.EnDictionnaire dlectrotechnique Franais-Tamazight - 10 - lespace de trois dcennies -depuis le dbut des annes 1970-, la langue berbre revient de trs loin. Cependant,nousnensommesquaudbutduchemin,ilrestebeaucoupfairedanscedomaine, notammentdanslalinguistique,ladialectologie,lalexicologie,etsurtout auniveaudelacration nologique. Effectivement,enmatiredenologie,lalangueberbresouffredunnormemanquede termes pour dnommer les nouvelles ralits existantes et qui ne cessentde natre. Au moment o les autres langues voluent, crent des termes et adaptent le lexique leurs besoins, cette langue, en raison, non seulement de sa marginalisation, mais surtout de linterdiction dont elle fait lobjet par touslespouvoirssuccessifs,sestfige,etsonlexiquesestconsidrablementappauvri.Eneffet, pourleslocuteursdecettelangue,unmanqueimmenseenmatiredetermesdnommantles nouvellesralitssefaitsentir.Certes,lactionnologiqueentreprisedepuisundemi-siclea nanmoinsrussi,enpartie,surmonterlesobstaclesmajeurs,delacommunicationenberbre, mais il reste beaucoup faire dans ce domaine. Cestdoncafinderpondrecesnouveauxbesoinsterminologiquesetunedemande sociale pressante que nous avions dcid dentreprendre ce travail, plus spcifiquement consacr la terminologie de llectrotechnique. Ce travail vise apporter une contribution sur deux volets : -Premirement,surunplanconcret,ledictionnairelaborserauninstrumentdetravailpourles tudiants,lesenseignantsettousceuxquiveulenteffectuerdestudesdanscedomaine-l'lectrotechnique-enberbre:ilsagitdepromouvoirlalangueberbredustatut"dobjet denseignement etderecherche"celui"dinstrumentdenseignementetdecommunication scientifique". En effet, nous avons traduit plus de 3600 notions. - Deuximement, il participera la valorisation de la langue berbre pour lui faire accder au statut de langue crite ; il montrera aussi tous ceux qui ont voulu rduire la langue berbre aux sphres traditionnelles,ruralesetfamiliales,etaudomainedufolklore,queleberbreestaussicapable comme tant dautres langues de vhiculer et de manier un savoir scientifique, technique, moderne et universel. Cetravailreprendengrandepartieceluieffectudanslecadredenotrethsededoctorat soutenu en 2006 luniversit de Grenoble sous le titre : "Principes et mthodes pour l'laboration d'un dictionnaire terminologique franais- berbre spcialis dans le domaine de l'lectrotechnique". Commetouttravailderecherche,lentreprsentecertainementdesinsuffisances,etilnesera achev que sil souvre la critique. Notre dmarche sinscrit dans la perspective de proposition, et neprtendaucunementimposerdesdcisionsouchoixdfinitifs.Seulunventuelcentre damnagementdelalangueberbre,maisaussilepointdevuedesberbrophoneseux-mmes, scientifiques,traducteurs,terminologuespourrontdcider,termedelavaliditdenos propositions. Enfin,ilfautrappelerquecetravailnetouchequunepetitepartiedelamnagement linguistique du berbre. Un norme travail reste faire pour faire du berbre la langue telle quelle est tant attendue par des millions de locuteurs. Pourbienmenerceprocessusdamnagementdelalangueberbre,quiestunprocessus longetlent,ilfautdunepartunevolontpolitiquedespaysconcerns,quiluioffrirontunstatut institutionnel qui lui permettra de bnficier des moyens de ces Etats et, dautre part, la contribution et la collaboration de chercheurs et de spcialistes dans tous les domaines pourront faire aboutir ce projet. - I - CONCEPTION ET ORGANISATION DU DICTIONNAIRE - 13 - 1- INTRODUCTION La lexicographie berbre a une histoire disait Miloud Tafi dans son dictionnaire. En effet, la traditionlexicographiqueberbrepeuttreremontelapublicationen1844delaGrammaireet DictionnaireabrgsdelalangueberbredeVenturedeParadis(dialectestachelhiteetkabyle). Depuisdautrestravauxdingaleimportanceonttraliss(Tafi,1992 :I),notammentdes lexiques et des glossaires concernant un parler ou un dialecte. Cestravauxsontpourlaplupartdesglossairesoudeslexiquesaccompagnantdesouvragesde description grammaticale ou de recueils de textes. Les dictionnaires proprement dits et les lexiques spcialisssontpeunombreux.Pourcespremiers,lesplusimportantssontceuxde"Charlesde Foucault pour le touareg, de Jean Marie Dallet pour le kabyle et de Miloud Tafi pour le tamazight du Maroc Central. En outre, il existe dautres ouvrages appels aussi dictionnaires, notamment ceux deEdmondDestaing,deEmileLaoust,dEstibanIbanez,deMouloudMammerietJean-Marie Cortade, de Jean Delheure, du Pre Olivier, du Pre G. Huyghe, de Amar Boulifa, de Cid Kaoui, de EmileMasqueray,deMohamedChafik,etc."(LacebM.O. :2002),etpourlesseconds,le Vocabulaire de lducation de Belaid Boudris, le Lexique dinformatique de Samia Saad Bouzefran, le Lexique de religion de Kamal Nait-Zerrad, le Lexique de linguistique de Abdelaziz Berkai,etc.Lalangueberbresouffreaujourdhuidunnormemanquedevocabulairedespcialit.Cette situation est due au fait que la langue sest fige depuis fort longtemps, pendant que les sciences et les techniques se sont multiplies sur un rythme acclr. Bien que les vocabulaires de spcialit en berbre soient trs peu connus et cantonns au kabyle, ils touchent plusieurs domaines, comme les mathmatiques, linformatique, la botanique, la linguistique, lconomie, la religion, etc. La notion de langue de spcialit est plus pragmatique : chaque signe linguistique ou terme renvoieunrfrentconcret.Lerattachementduntermeundomaine,etventuellementun sous-domaine,estindispensableenterminologiepourappliquerleprincipedebi-univocitdela notion et de la dnomination et pour adapter sa dfinition un type bien dtermin dusagers. "Le domaineconstitueunsystmeconceptueloladfinitionsertdiffrencierlesconcepts lintrieur de ce systme" (De Bess B., 1990 : 252 260). La relation dindpendance qui relie le terme,sadfinitionetsondomaineconstituele"triangleterminologique"queBrunodeBess (1990 : 252 260) schmatise de la manire suivante : En remplaant dans ce triangle le terme "concept" par son quivalent en terminologie, la"notion", ontablitquepourautantdetermes,ildoityavoirautantdedfinitionsquededomaines.Par consquentlaformulationdeladfinitionserancessairementfonctiondelaplacequoccupela notion au sein dune structure. Terme DfinitionDomaine Chose Concept Dictionnaire dlectrotechnique Franais-Tamazight - 14 - Les langues scientifiques se caractrisent par la motivation de leur vocabulaire ; la forme des mots nous renseigne sur leur signification. Pour dsigner une notion nouvelle, on peut puiser dans le fonds commun de la langue. Le procd le plus employ est celui de la spcialisation smantique. Il consistedonnerunmotdjexistantunsensprcisenluiconfrantunevaleurmtaphorique. Llectrotechnique a largement us de ce moyen : "cage dcureuil", "dent de scie", "valeur crte", " fer cheval", Tous ces mots suggrent uneforme ou une action concrte. Ce genre de procd est trs frquent. Eninformatique par exemple, une part des outils est dsigne par un vocabulaire concret, emprunt au lexique animalier : "souris","puces", "virus", etc. Ladfinitiondud...</p>