laurÉats et finalistes 2016 - ?· coordonnateur – maintenance, sivaco québec alexandre audette...

Download LAURÉATS ET FINALISTES 2016 - ?· Coordonnateur – Maintenance, Sivaco Québec Alexandre Audette Chef…

Post on 29-Oct-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Commission des normes, de lquit,de la sant et de la scurit du travailcnesst.gouv.qc.ca

    RGION DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

    2016LAURATS ET

    FINALISTES

  • Ce document est ralis par la Direction rgionale de Saint-Jean-sur-Richelieu, en collaboration avec la Direction des communications et des relations publiques.

    Prpresse et impression :Service approvisionnement, arts graphiques et impressions Direction des ressources matrielles CNESST

    Reproduction autorise avec mention de la source

    Commission des normes, de lquit, de la sant et de la scurit du travail, 2016

    Imprim sur du papier recycl : Couverture : 30 % Pages intrieures : 100 %

    Avril 2016cnesst.gouv.qc.ca

  • LES GRANDS PRIX SANT ET SCURIT DU TRAVAIL | 3

    MOT DE LA DIRECTRICE

    Lorraine LabbDirectrice rgionaleCNESST, Direction rgionale de Saint-Jean-sur-Richelieu

    Pour une douzime anne conscutive, la Direction rgionale de Saint-Jean-sur-Richelieu est fire de vous prsenter ses finalistes et laurats du concours rgional des Grands Prix sant et scurit du travail. Cette anne, ce sont onze innovations qui ont t soumises et retenues dans les diffrentes catgories. Noublions pas que les laurats seront aussi finalistes au Gala national, qui se tiendra au printemps 2017.

    Vous trouverez, au fil des pages qui suivent, des ides qui sortent de lordinaire et qui sauront trs certainement vous inspirer. Chaque anne, la qualit des innovations sou-mises nous impressionne et cette dition ne fait pas exception. Dans notre cuve 2016, nous vous prsentons avec bonheur des entreprises que lon retrouve anne aprs anne, mais aussi des entreprises qui se sont lances dans ce beau projet pour la premire fois.

    tous les participants des Grands Prix de cette anne, je tiens vous donner plus quun simple mot de flicitations. Je tiens vous remercier personnellement pour votre engage-ment quotidien qui fait avancer notre cause. Tous, individuellement, mais surtout collec-tivement, vous travaillez afin de faire voluer les actions, les mentalits et pour mettre de lavant des solutions efficaces et durables en matire de sant et de scurit du travail. Un grand merci ! Sans vous, nous ne pourrions atteindre notre but.

    Comme vous le savez, le concours des Grands Prix sant et scurit du travail ne sorganise pas seul. Je tiens donc remercier chaleureusement tous ceux et celles qui y ont contribu. Merci aux membres du jury qui nont pas eu la tche facile, merci nos partenaires et tous les employs de la Direction rgionale ; cette aventure est un rel travail dquipe et je suis choye de pouvoir la raliser avec vous.

    Au plaisir de vous retrouver tous de nouveau lan prochain et, en attendant, bonne lecture !

    Sour

    ce : M

    iriam

    La

    Larib

    i Vz

    ina,

    CNES

    ST

    Lorraine Labb

  • 4 | LES GRANDS PRIX SANT ET SCURIT DU TRAVAIL

    Sour

    ce : M

    iriam

    La

    Larib

    i Vz

    ina,

    CNES

    ST

    ric LabelleChef de service Ingnierie, Thomas & Betts

    Jean-Simon Fortin Directeur de ladministration et de la prvention-inspection, CNESST

    De gauche droite :

    Daniel Demers Conseiller en gestion de la prvention, MultiPrvention ASP

    Andr Morin Mcanicien, Multi-Portions inc.

    Gilles Larose Coordonnateur Maintenance, Sivaco Qubec

    Alexandre Audette Chef dquipe en prvention-inspection, CNESST

    Guylaine Auger Chef de service Sant au travail, sant publique et de lorganisation communautaire, CISSS de la Montrgie-Centre, territoire du Haut-RichelieuRouville

    MEMBRES DU JURY DIRECTION RGIONALE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

  • LES GRANDS PRIX SANT ET SCURIT DU TRAVAIL | 5

    PROBLME RSOUDREB. Frgeau & fils regroupe ses activits autour de quatre principaux secteurs, soit gnie civil, industriel, institutionnel et commercial. Il offre galement une expertise pour raliser des travaux impliquant du dsamiantage. Lorsque des fibres se dtachent des matriaux et se propagent dans lair, la sant des travailleurs est alors risque, problme que lemployeur souhaitait ardemment rsoudre. En effet, lexposition certains types de fibres peut entraner plusieurs problmes de sant importants, notamment lamiantose, le cancer du poumon et le msothliome.

    MESURES PRVENTIVES ET RSULTATSLemployeur voulait une solution durable qui serait efficace pour tous les chantiers. Avec ses travailleurs, il a donc conu une aire de dcontamination transportable construite partir dun conteneur et de plusieurs matriaux rcuprs. lintrieur, on trouve un vestiaire pour les vtements de ville, deux douches (une pour femme, une pour homme) avec eau chaude ainsi quun second vestiaire pour les vtements de travail. Le risque de contamination est dsormais beaucoup mieux contrl grce ltanchit des mat-riaux du conteneur, et les travailleurs disent se sentir plus en scurit.

    CONFECTION DUNE AIRE DE DCONTAMINATION POUR LES TRAVAUX CONTENANT DE LA POUSSIRE DAMIANTE

    Sour

    ce : M

    arily

    n Bo

    ulia

    nne,

    CNES

    ST

    Excavation, dmolition et dsamiantage

    Saint-Alexandre 75 travailleurs

    Maryse Cloutier Directrice des ressources humaines Tl. : 450 346-3487

    Centrale des syndicats dmocratiques (CSD), Syndicat qubcois de la construction (SQC), Fdration des travailleurs et travailleuses du Qubec (FTQ), Confdration des syndicats nationaux (CSN) et Conseil provincial du Qubec des mtiers de la construction (CPQMC)

    B. FRGEAU & FILS INC.

    LAURATPETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

    Aire de dcontamination transportable et tanche

  • 6 | LES GRANDS PRIX SANT ET SCURIT DU TRAVAIL

    Polissage de surface de bton sur les plans commercial et industriel

    Saint-Jean-sur-Richelieu 2 8 travailleurs

    Dominique Racine Adjointe administrative Tl. : 450 359-6767

    CSD, CSN et CPQMC, section locale 929

    PROBLME RSOUDRELorsque Finition de bton 2000 a entrepris des dmarches pour offrir des services sur les plans commercial et industriel, la direction a pris conscience de certaines lacunes quant la gestion de la sant et de la scurit du travail. Si un travailleur se blessait sur un chan-tier, lquipe en place navait pas le matriel ncessaire pour donner les premiers soins. Des risques dans le bureau de lentreprise ont aussi t cerns, notamment le fait quun employ pouvait demeurer captif dans les locaux situs au premier tage en cas dincen-die au rez-de-chausse et quune porte donnant sur le vide prsentait un risque de chute.

    MESURES PRVENTIVES ET RSULTATSUn programme de prvention a t labor pour pallier les risques identifis. Ce pro-gramme inclut notamment lachat de deux trousses de premiers soins : une pour les bureaux et une dans le camion utilis par les travailleurs. galement, une ressource additionnelle est en voie de formation afin dobtenir son statut de secouriste. En ce qui concerne le bureau, une seconde sortie a t amnage pour viter quun employ reste captif : une terrasse et un escalier scuritaire donnent dsormais accs la cour. Tous les employs se sentent plus en scurit depuis la mise en place du systme de prvention.

    Programme de prvention au travail et trousse de premiers soins

    PROGRAMME DE PRVENTION AU TRAVAIL

    Sour

    ce : F

    initi

    on d

    e b

    ton

    2000

    FINITION DE BTON 2000

    FINALISTEPETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

  • FINALISTECATGORIE DENTREPRISE

    VIANDES DUNHAM

    LES GRANDS PRIX SANT ET SCURIT DU TRAVAIL | 7

    Prparation de viandes prtes cuire

    Dunham 30 travailleurs

    Landre Blanger Recherche et dveloppement, superviseur Tl. : 450 266-1370, poste 222

    PROBLME RSOUDRECertains produits prpars par Viandes Dunham, comme les pains de viande enrobs de lgumes, contiennent des poivrons. Lemployeur a procd lanalyse de risques sur ces postes de dcoupe et a observ de nombreux accidents rcurrents, dont des lacrations aux mains et lapparition de troubles musculosquelettiques aux membres suprieurs lis leffort et aux mouvements rptitifs. Les travailleuses occupant ce poste utilisaient initialement un couteau dent pour effectuer leur travail, couteau mal adapt qui les obligeait effectuer plusieurs mouvements et des efforts non ncessaires.

    MESURES PRVENTIVES ET RSULTATSViandes Dunham a adapt deux couteaux qui seraient utiliss spcifiquement pour la dcoupe de poivrons. Une paire de pinces a t modifie pour retirer le cur : son angle a t recourb davantage et les dents ont t aiguises. Ensuite, pour enlever les membranes sur les parois intrieures du poivron, une sparation a t effectue au bout dune spatule tartiner pour crer une fourchette deux dents. Un ct de la lame a aussi t aiguis pour nettoyer lintrieur. Ces oprations demandent maintenant moins defforts et de mouvements rptitifs, diminuant donc les risques lis aux troubles musculosquelettiques.

    AMLIORATION DE COUTEAUX SPCIALISS

    Sour

    ce : M

    iriam

    La

    Larib

    i Vz

    ina,

    CNES

    ST

    Couteaux adapts pour la dcoupe de poivrons

    FINALISTEPETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

  • LAURATGRANDES ENTREPRISES

    TARKETT INC.

    8 | LES GRANDS PRIX SANT ET SCURIT DU TRAVAIL

    Fabrication de recouvrements de plancher

    Farnham 236 travailleurs

    Monique Denis Chef sant, scurit et environnement Tl. : 450 293-8034

    Fdration de lindustrie manufacturire CSN

    PROBLME RSOUDREDans leurs activits de fabrication de recouvrements de plancher, les travailleurs de la ligne 130 devaient soulever manuellement un embout de mtal mme le sol. Ils lins-raient ensuite dans un tube de carton supportant le substrat (feutre ou voile de verre) pour permettre au rouleau de se drouler. Ils devaient faire la mme opration une fois la bobine vide.