Mélanome anorectal et revue de la littérature : à propos d’un cas

Download Mélanome anorectal et revue de la littérature : à propos d’un cas

Post on 03-Jan-2017

217 views

Category:

Documents

2 download

TRANSCRIPT

  • S

    lthstgpatimCpd

    h

    PDdANa

    Tb

    S

    ItqdOpmL1dledmvChlsitsldvmaLmamtCla

    h

    PMpALCa

    b

    IrpvltO7uclpceaLpnpretodCrgpncLnlUclrlcCdc

    h

    PMdMBAa

    A

    112

    eucopnie avec une lymphopnie, un syndrome inflammatoire, unaux de fibrinogne 1 g/L, une cytolyse, une cholstase et uneypertriglycridmie. Lchographie abdominale a objectiv uneplnomgalie homogne. une antibiothrapie probabiliste avaitt alors instaure. Les srologies VIH et hpatitiques taient nga-ives. La BOM a montr des aspects dhmophagocytose, la biopsieanglionnaire ntait pas concluante. Le diagnostic a t apportar biopsie profonde, ralise la troisime reprise, montrant unspect de lymphome anaplasique grandes cellules. Une chimio-hrapie COP a t entame. Le patient est dcd dans les suitesmmdiates de la premire cure dans un tableau de dfaillanceultiviscrale.onclusion. Le SAM est une pathologie grave, dont la mortaliteut atteindre 50% des cas. Notre observation illustre les difficultsiagnostiques dun lymphome cutan, rvl par ce syndrome.

    ttp://dx.doi.org/10.1016/j.annder.2013.01.230

    227ermatofibrome anvrismal troublant : proposun cas. Aounallaha, R. Gammoudi a, E. Zaouali a, B. Srihab,. Ghariani a, M. Denguezli a, C. Belajouzaa, R. Nouiraa

    Service de dermatologie, hpital Farhat Hached de Sousse,unisieLaboratoire danatomopathologie, hpital Farhat Hached deousse, Tunisie

    ntroduction. Le dermatofibrome ou histiocytofibrome est uneumeur bnigne. Habituellement, le diagnostic est voqu clini-uement et confirm histologiquement. Nous rapportons un cas deermatofibrome anvrysmal troublant par son aspect clinique trsvocateur de mlanome.bservation. Il sagit dun patient g de 32 ans sans antcdentsarticulier qui nous a consult pour une lsion tumorale pig-ent peu douloureuse du bras gauche voluant depuis deux mois.examen dermatologique notait la prsence dun nodule ferme de,5 cm de diamtre noirtre de consistance ferme localis au niveaue lavant bras gauche. Le reste du tgument tait normal. Devantaspect Clinique et lvolution rapide le premier diagnostic voqutait un mlanome nodulaire. La conduite tenir tait de faire unexrse totale du nodule avec une marge dexrse de 0,5 cm deiamtre. Lexamen anatomopathologique rectifiait le diagnostic etontrait quil sagissait plutt dun dermatofibrome de type an-rysmal. Lvolution tait excellente.ommentaires. Le dermatofibrome anvrysmal est une varianteistologique du dermatofibrome qui reprsente 2% des cas. Il touchees sujets jeunes surtout de sexe fminin. Cliniquement, il se pr-ente sous forme dun nodule bleu ou brun au niveau des membresnfrieurs. La taille moyenne est de 0,5 1 cm de diamtre excep-ionnellement de taille gante. La tumeur est le plus souventolitaire. Contrairement notre patient, lvolution est habituel-ement trs progressive. Le dermatofibrome anvrysmal pose leiagnostic diffrentiel avec un mlanome nodulaire ou une tumeurasculaire. Lexamen dermatoscopique peut aider au diagnostic enontrant une pigmentation homogne variant du bleu gris rougessoci des structures linaires fines correspondant la fibrose.a confirmation se fait uniquement par lexamen histologique quiontre une prolifration histiocytaire et vasculaire. La variantenvrysmal est caractrise par la prsence despaces kystiquesimant des dilatations vasculaires. Lexrse de la tumeur est leraitement de rfrence.onclusion. Notre observation est originale par laspect trompeur,a localisation inhabituelle et lvolution rapide du dermatofibrome

    nvrysmal posant le diagnostic diffrentiel du mlanome.

    ttp://dx.doi.org/10.1016/j.annder.2013.01.231

    b

    Gc

    G

    ADF 2013

    228lanome anorectal et revue de la littrature : ropos dun cas. Aounallaha,b, M. Ksiaaa,b, A. Ben Slamaa,b, B. Srihaa,b,. Boussofaraa,b, F. Abdennadhera,b, N. Ghariani a,b,. Belajouzaa,b, M. Denguezli a,b, R. Nouiraa,b, S. Ajmia,b

    Service de dermatologie, hpital Farhat Hached Sousse, TunisieService de gastro-entrologie, hpital Sahloul Sousse, Tunisie

    ntroduction. Le mlanome anorectal est une entit rare quieprsente 1% des cancers du canal anal. Il occupe la troisimelace aprs le mlanome cutan et rtinien. travers cette obser-ation droutante par son aspect clinique, on se propose de rappeleres particularits anatomocliniques et thrapeutiques de cetteumeur et de faire une revue de la littrature sur la question.bservation. Nous rapportons lobservation dun patient g de3 ans de phototype III qui a consult un gastro-entrologue pourn coulement sreux anal voluant depuis quatre mois asso-i des douleurs anales. Lexamen proctologique a objectiva prsence dune lsion centimtrique pigmente au niveau duaquet hmorrodaire latral gauche. Le diagnostic retenu taitelui dhmorrode thrombose. Le patient avait bnfici dunexcision chirurgicale de ses lsions. Ltude anatomopathologiquevait rectifi le diagnostic vers un mlanome malin du bas rectum.examen dermatologique tait strictement normal. Nous navonsas not dadnopathie dans les diffrents territoires ganglion-aires. Lexploration de lextension locorgionale par une imageriear rsonance magntique pelvienne et une echoendoscopie endo-ectale retrouvait un envahissement des sphincters internes etxternes. Le bilan dextension na pas rvl de mtastases dis-ance. Une amputation abdominoprinale tait ralise. Les suitespratoires ont t simples. Nous navons pas not de rcidive nie mtastases distance aprs un recul dune anne.ommentaires. Le mlanome anorectal est une tumeur maligneare dveloppe au dpend du systme pigmentaire et dont le dia-nostic se fait le plus souvent un stade tardif. Cliniquement, il sersente comme un nvus atypique ou un cancer rectal. La surve-ue dun mlanome anorectal au sein dun paquet hmorrodaireomme est le cas de notre patient est une prsentation originale.e diagnostic est purement histologique. Le traitement du mla-ome anorectal reste de nos jours un sujet de controverse devantabsence dtude portant sur un nombre significatif de patients.ne amputation abdominoprinale est souvent prconis vu saorrlation une meilleure survie. Dautres thrapeutiques ontt essayes telles que la chimiothrapie et la radiothrapie maises rsultats sont peu satisfaisants. Le pronostic est redoutable enapport avec lagressivit manifeste et le caractre infiltrant dessions. La survie cinq ans est de moins de10% tout traitementonfondu.onclusion. Notre observation est originale par laspect trompeuru mlanome anorectal et lvolution bonne aprs traitement radi-al.

    ttp://dx.doi.org/10.1016/j.annder.2013.01.232

    229lanome du pouce et faux ongles chez une fillee 29 ans infecte par le VIH. Keitaa, A.M. Keitab, B. Traorc, I. Thiamd, M.M. Soumaha,.F. Diana, T.M. Tounkaraa, H. Balda, A. Camaraa,.D. Camaraa, M. Cissa

    Service de dermatologie-MST, CHU Conakry, universit Gamalbdel Nasser de Conakry, Conakry, Guine

    Service danatomie-pathologie CHU de Conakry, universitamal Abdel Nasser de Conakry, Conakry, GuineUnit de chirurgie oncologique, CHU de Conakry, universitamal Abdel Nasser de Conakry, Conakry, Guine

    dx.doi.org/10.1016/j.annder.2013.01.230dx.doi.org/10.1016/j.annder.2013.01.231dx.doi.org/10.1016/j.annder.2013.01.232

Recommended

View more >