la fibre du developpement -  · la fibre du developpement perspectives sociales et économiques de

Download LA FIBRE DU DEVELOPPEMENT -  · LA FIBRE DU DEVELOPPEMENT Perspectives sociales et économiques de

Post on 19-Jul-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • LA FIBRE DU DEVELOPPEMENT

    Perspectives sociales et conomiques de la culture du coton au Cameroun

    Par Eric MANYACKA, Didrot NGUEPJOUO

    avec la collaboration de Eric BISIL et Samuel NGUIFFO

    Juin 2013

  • 2

    SOMMAIRE

    Introduction .p.5

    Chapitre I Historique de la culture du coton au Cameroun

    I. Les raisons historiques de limplantation de la culture du coton au Cameroun.............p.7

    I.1. Un contexte international de comptition conomique..p.7

    I.2. Le contexte local : le coton outil dimpositionp.8

    II. Chronologie de limplantation de la culture du coton au Cameroun...p.8

    II.1. 1950-1974 : lre CFDT ou lincitation sur fond de contrainte p.9

    II.2. 1974-1994 : Lre SODECOTON ou le coton culture incontournable....................p10

    Chapitre II Architecture de la filire coton au Cameroun

    I. Lassise gographique de la filire coton...p.12

    I.1. Les atouts gographiques de la zone cotonnirep.12

    I.2. Les atouts humains de la zone cotonnire..p.13

    II. Les acteurs de la culture du coton..p.14

    II.1. Prsentation des acteurs de la culture.p.14

    II.2. Les relations entre les acteurs de la filire coton. p.15

    II.3. Le droulement dune campagne de production de coton p.17

    Chapitre III Les impacts de la culture de coton au Cameroun

    I.Limpact de la culture du coton sur lconomie nationale......p.19

    I.1. Les retombes conomiques de la culture du coton....................................................p.19

    I.2. La densification du tissu industriel..p.19

    II. Les impacts sociaux de la culture de coton...p.21

    II.1.Les impacts positifs.p.21

  • 3

    II.2. Les impacts ngatifs de la culture du coton...p.22

    Chapitre IV. Le paradoxe du dveloppement par la culture du coton

    I. La rentabilit de la culture pour les producteurs.....p.26

    I.1.Lvolution des prix lre SODECOTON.....p.26

    I.2.Limpact sur la rmunration des producteurs de coton..p.27

    II. La consquence de la faible rentabilit du coton pour le producteur...p.28

    II.1.La prcarit des conditions de vie des producteurs paysans...p.28

    II.2. Lapparition de phnomnes endmiques : la fuite du coton.p.29

    Conclusion et Recommandations....p.32

  • 4

    Index des sigles et abrviations utilises

    AFD Agence Franaise de Dveloppement

    CDJP Comit Diocsain Justice et Paix

    CED Centre pour lEnvironnement et le Dveloppement

    CFDT Compagnie Franaise de Dveloppement des Textiles

    CICAM Cotonnire Industrielle du Cameroun

    CIRAD Centre International pour la Recherche Agricole et le Dveloppement

    CNPC Confdration Nationale des Producteurs de Coton du Cameroun

    DAGRIS Dveloppement des Agricultures du Sud

    FCFA Franc des Colonies Franaises dAfrique

    GIC Groupement dInitiative Commune

    IRAD Institut de Recherche agronomique pour le Dveloppement

    OPCC-GIE Organisation des producteurs de coton du Cameroun

    PIB Produit Intrieur Brut

    REdUSE Reducing Resource Use for a Sustainable Europe

    SODECOTON Socit de Dveloppement du coton

    Table des figures et des illustrations

    Figure 1 Zones cotonnires du Cameroun.P14

    Figure 2 La relation entre les acteurs de la culture du cotonP17

    Figure 3 Evolution de la production et des superficies.............................................P24

    Figure 4 Relations entre prix aux producteurs et superficies cultives.P24

    Tableau 1 Evolution des prix d'achat de coton-graine de 2003-04 2007-08 au

    CamerounP28

  • 5

    Tableau 2 Evolution du revenu moyen annuel du producteur camerounaisP30

    Introduction

    Le dveloppement de la culture du coton a t

    prsent comme un cas de russite conomique

    majeure en Afrique subsaharienne1. Elle

    reprsente dsormais une importante source de

    devises pour les pays producteurs, et une

    source indispensable de revenus pour les petits

    producteurs agricoles et leurs familles. Le

    Cameroun est en Afrique Centrale, lun des

    plus beaux fleurons de ce succs. Lensemble

    de la filire coton se classe aujourdhui au rang

    de 3 industrie manufacturire, et occupe le 4

    rang des cultures dexportation2 en contribuant

    pour environ 9.5% au Produit Intrieur Brut

    (PIB)3.

    Limplantation de la culture du coton au

    Cameroun fut dinspiration coloniale. Cest en

    effet sous la tutelle franaise quy furent

    menes les premires tentatives de production

    industrielle de coton. Cest ainsi quen raison dun contexte gographique et climatique

    favorable et dessais concluants mens au cours de lanne 1950, la partie septentrionale du

    pays fut retenue pour abriter la Compagnie Franaise de Dveloppement des Textiles (CFDT)

    Kal, cur de la zone cotonnire de lpoque4.

    Loin dtre anodine, cette orientation stratgique visait un objectif double : tirer profit des

    facilits offertes par la rgion du Nord, en satisfaisant les besoins de la puissance coloniale

    dalors ,afin quelle soit mme de soutenir la comptition conomique avec les autres

    1 FOLEFACK Denis Pompidou, Coordination des acteurs dans un contexte de crise : le cas de la filire coton

    au Cameroun depuis 1990, thse de doctorat en conomie, Universit de Rennes 2, 2010, p.7. 2 Roger TSAFACK NANFOSSO, Economie politique dune dynamique dans les exportations camerounaises,

    Nordic Journal of African Studies 15 (3), p.347. 3 Chambre de commerce, dindustrie des mines et de lartisanat, textile et industrie dhabillement, Centre dinformation et de documentation conomique, Juillet 2006, p.1.

    clientHighlight

    clientHighlight

  • 6

    nations occidentales; tout en permettant aux autorits locales dimpulser le dveloppement

    national par le biais dune politique agricole dont le coton fut un des produits phare.

    En un peu plus dun demi sicle de pratique, la culture de lor blanc -comme on lappelle

    aussi- a beaucoup volu au Cameroun, au plan institutionnel notamment. A la direction des

    investisseurs franais des dbuts (CFDT) a succd une gestion locale par le truchement de la

    Socit de Dveloppement du Coton (SODECOTON) mise sur pied par les autorits

    camerounaises en 19745.

    En dpit dune nette augmentation de la production - 525 tonnes en 1951/1952 ; 20 965

    tonnes en 1959/19606 ; 220.844 tonnes en 2005/20067)- le secteur cotonnier au Cameroun est

    en crise. Frapp de plein fouet par les retombes de la crise financire internationale,

    malmen par les soubresauts du march mondial sur lequel le jeu normal de la concurrence

    est plomb par les subventions accordes aux producteurs europens et amricains, la culture

    du coton sombre peu peu dans le marasme.

    En consquence de quoi, ce secteur dactivit qui en 2006 gnrait 102,8 millions de dollars

    de recettes dexportation, comptait pour 20% des exportations agricoles et 7% des

    exportations totales du pays8, a vu sa production chuter de 220.844 tonnes en 2005/2006,

    quelques 125.000 tonnes en 2009/20109. Paralllement, cette filire qui regroupait en son sein

    environ 313.000 producteurs en 2004, nen comptait plus que 100.000 en 201010. De mme,

    les surfaces cultives sont passes de 231.993 ha lors de lexercice 2005/2006, 133.000 ha

    en 2008/200911.

    Le fait est que la culture de la fibre de coton sest troitement intgre au quotidien des

    populations rurales du Nord-Cameroun, en mme temps quelle prenait de limportance au

    plan macroconomique12. En cet enracinement, se fondent plusieurs phnomnes sociaux

    apparus avec la culture du coton, dont limpact est norme sur la qualit de vie des

    populations paysannes. Les normes besoins en main d uvre requis par la mise en place de

    la culture avaient conduit domicilier la culture dans les zones les plus peuples13. Il en a

    rsult un accroissement dmographique disproportionn, la base de la trs forte pression

    foncire aujourdhui observable dans les zones de culture. Lomniprsence de conflits agro-

    5Quotidien Le Jour du 14 janvier 2010, enqute sur la filire coton, disponible sur www.quotidienlejour.com 6 Idem 7 Statistiques SODECOTON et CNPC Cameroun. 8 Statistiques FAO 2006. 9 Statistiques SODECOTON et CNPC Cameroun. 10 Idem 11 Ibidem 12 Comme produit d'exportation, le coton brut se situait en 2006 la cinquime place (4,8% des exportations) aprs les huiles brutes de ptrole (43,9%), le bois (12,8%), le cacao (7,9%) et les carburants et lubrifiants (6,1%).

    Daprs Raphal Athanase Elise HAMADJAM, Impact de la filire textile coton camerounaise sur le

    dveloppement socio-conomique national: Bilan et perspectives , Institut sous-rgional multisectoriel de

    technologie applique de planification et d'valuation de projets - DESS Analyse et Evaluation des Projets, 2006,

    p.31. 13 On parlait alors de rservoirs de peuplement .

    http://www.quotidienlejour.com/clientHighlight

    clientHighlight

  • 7

    pastoraux et fonciers dans la partie septentrionale du pays est une des consquences de ce

    processus.

    Dautre part, la rentabilit relle ou suppose de la culture. Elle sest trs peu traduite en

    dveloppement, et en amlioration des conditions de vie des populations qui en sont la

    cheville ouvrire, qui se rsout en prcarit pour la plupart. Pire, elle a donn naissance des

    phnomnes quasiment endmiques dans le bassin de production qui tmoignent du mal tre

    des producteurs, l

Recommended

View more >