developpement du pole d formatioe n ...adu- ... developpement du pole d formatioe n superieur e ' de

Download DEVELOPPEMENT DU POLE D FORMATIOE N ...adu- ... DEVELOPPEMENT DU POLE D FORMATIOE N SUPERIEUR E ' DE

Post on 13-Jul-2020

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • D E V E L O P P E M E N T D U P O L E D E F O R M A T I O N S U P E R I E U R E '

    D E R E C H E R C H E E T D E C R E A T I O N A U D I O V I S U E L M U L T I M E D I A

    * NOTE : On appellera ici MULTIMEDIA la combinaison de plusieurs média (son, image animée, texte...) sur un même support informatique.

    22 MARS 1995

    MONTRAI IARD A G E N C E D'URBANISME ET DE DÉVELOPPEMENT

    - D.U.P.M. Service Education Jean-François KLOPFENSTEIN

    -A.U.D. Service Projet Urbain Daniel DROZ-VINCENT

  • DEVELOPPEMENT DU POLE DE FORMATION SUPERIEURE DE RECHERCHE ET DE CREATION AUDIOVISUEL/MULTIMEDIA

    DU PAYS DE MONTBELIARD

    SOMMAIRE

    > 1ère Partie : Opportunité

    - Situation actuelle C.l.C.V.

    - Du Pôle Audiovisuel au pôle Audiovisuel/Multimédia => Viette * université

    - Pour la création d'un centre de ressources Audiovisuel/Multimédia - Mode de fonctionnement - Localisation géographique

    > 2ème Partie : Options urbanistiques

    - Introduction - Composition urbaine - Parti architectural - un programme complexe - Un outil de production de recherche et de pédagogie partagée - Le réaménagement des espaces publics.

    - 2 -

  • > 1ère Partie : Opportunité

    SITUATION ACTUELLE : BREF HISTORIQUE

    Le développement de l'actuel pôle audiovisuel du Pays de Montbéliard s'est construit à partir de l'activité vidéo de l'ex. c.A.c. de Montbéliard aujourd'hui transformé en Centre international de Création vidéo de Montbéliard- Belfort.

    L'implantation des sections de Techniciens Supérieurs "Audiovisuel" en 1985 au Lycée viette, avec le soutien technique du C.A.C. et financier du D.U.P.M., a constitué l'un des éléments clé de ce développement.

    Depuis des coopérations durables se sont affirmées dans le domaine de la formation entre le Lycée viette et le Ci.C.v. Elles touchent notamment à la technologie numérique image et son, aux aspects juridiques de la création, à la "post production créative"...

    Par ailleurs, le C.i.C.v. et le Lycée viette coopèrent ponctuellement avec le Centre Régional de Documentation Pédagogique (C.R.D.P.), le Centre image et la Cellule vidéo du D.U.P.M. dans le cadre du Collectif image, son et multimédia du Pays de Montbéliard.

    -3-

  • DU POLE AUDIOVISUEL AU POLE AUDIOVISUEL/MULTIMEDIA

    Plusieurs éléments constituent un contexte favorable à un renforcement du Pôle Audiovisuel du Pays de Montbéliard et à son ouverture sur les technologies multimédia.

    o - Le parti pris du C.i.C.v. de centrer ses intérêts sur la création vidéo à partir des technologies numériques d'une part et aux stratégies d'utilisation des nouvelles autoroutes de la communi- cation d'autre part.

    - La renommée croissante du centre et la prise en compte de ses orientations dans le cadre des Grands Projets culturels en Région par ie Ministère de la Culture (Réseau Jouy en jausas, Montbéliard, Sophia Antipolis)

    - La perspective ouverte de coopération entre le C.i.C.v. et la Filmakadémie de LUDWICSBURC (La Filmakadémie de Ludwigsburg est l'une des 4 grandes écoles allemandes de cinéma et de télévision) permettant notamment d'envisager la formation à Montbéliard de professionnels allemands du cinéma à la post production numérique.

    • VIETTE :

    © - La restructuration profonde et la modernisation programmée par la Région du Lycée viette et de son pôle Audiovisuel.

    - Cette modernisation doit s'accompar i»r de l'ouverture de tout ou partie des 3 options de B.T.s. encores absentes à ce jour: I M A G E , S O N , M O N T A G E , (seules les options "exploitation des équipements audiovisuels" et "Administration de la production audiovisuelle et des specta- cles" existent à ce jour).

    - Cette modernisation est en effet vit?'3 pour le B.T.S. Audiovisuel, la C.P.C. "Techniques Audiovisuelles et de Communication" du 2 Février 1 J5 a en effet décidé de ne conserver que 6 pôles régionaux (contre 11 actuellement) préparant les 5 options (3 actuellement).

    - 4 -

  • • UNIVERSITE

    © - La création en 1994 d'un Département d'i.U.T. "Génie des Télécommunications et Réseaux" à Montbéliard. Ce département s'intéresse à la gestion, à la maintenance, à l'installation des Réseaux de Communication.

    - La connexion du Pôle universitaire du Pays de Montbéliard au Réseau National de Recherche (RENATER) reliant les établissements d'enseignement supérieur et permettant l'accès au Réseau INTERNET.

    - Le projet soutenu par le District urbain du Pays de Montbéliard, de création d'un département d'i.u.T. "Services et Réseaux de Communications" destiné à former des techniciens aux nouvelles technolo- gies multimédia de la communication.

    -5 -

  • POUR LA CREATION D'UN CENTRE DE RESSOURCES (HUMAINES ET MATERIELLES)

    A UDIO VISUEUMUL TIMEDIA

    L'ensemble des projets déjà cités :

    implantation d'une chaîne de post production numérique et de l'espace formation correspondant (financement principal Etat-Ministère de la Culture)

    -» Extension des capacités de formation du B . T . S . Audiovisuel par ouverture des options image, son, montage (financement principal Région)

    -» implantation d'un Département d'i.U.T. "Services et Réseaux de communication" (maîtrise d'ouvrage du financement D.U.P.M.)

    nécessite pour chacun la mise en place de nouveaux locaux et de nouveaux équipements.

    certains de ces locaux et équipements peuvent être mis en commun, il s'agit par exemple des grands équipements structurants : Grand plateau de tournage, salle de téléconférence, salle de montage, vidéothèque..., mais aussi des locaux les plus banaux (salle de cours par exemple).

    La constitution de tels centres de ressources est encouragée par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et le Datar dans sa note de cadrage des "Schémas Régionaux de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche" prévus dans la loi du 4 Février 1995 relative à l'aménagement et au développement du Territoire.

    -6-

  • Les avantages de la création de ce centre de ressources seraient :

    une plus grande lisibilité et notoriété de la filière audiovisuel/multimédia dans le Pays de Montbéliard dans un secteur où les effets de taille sont importants

    Une rationalisation des moyens mis en oeuvre (investissement et fonctionnement)

    une synergie Enseignement Supérîeur/Recherche/Création

    La mise en place de compétences dans des disciplines complémentaires (technologies numériques de l'image et du son, Télécommunications)

    une ouverture européenne à travers notamment les relations avec la Filmakadémie de Ludwigsbourg/Stuttgart.

    - 7 -

  • MODE DE FONCTIONNEMENT

    La cohabitation de publics à statuts différents sous un même toit (Etudiants en S.T.S. et en I.U.T., Etudiants

    européens, techniciens et créateurs de produits v'déo), de même que la nécessité d'individualiser des budgets de

    fonctionnement entre composantes diverses nécessitera un mode de gestion adapté.

    Le début de réflexion engagé à ce jou, privilégie ia mise en place d'un supergestionnaire composé d'un

    conseil d'administration intégrant l'ensemble des financeurs et de r utilisateurs.

    un directeur technique placé sous la responsabilité de ce Conseil d'Administration pourrait gérer l'accès en

    temps partagé aux équipements mis en commun et le maintien en bon état de ceux-ci.

    -8-

  • LOCALISATION GEOGRAPHIQUE

    Le D.U.P.M. et l'Agence d'urbanisme du Pays de Montbéliard proposent l'implantation du centre de

    Ressources Audiovisuel-Multimédia en bordure du CD 34 sur des terrains acquis par le D.U.P.M.

    Le centre présentera ainsi une double façade au Lycée viette d'une part, au pôle universitaire d'autre part

    entre lesquels il constituera un point de maillage.

    -9-

  • >2ème Partie : Options urbanistiques

    INTRODUCTION

    La création du centre de ressources audiovisuel multimédia constitué par le rassemblement dans un même

    bâtiment de B . T . S . Audiovisuel du Lycée viette, du D.U.T. service et Réseaux de communications, de laboratoires du c.i.c.v.

    nécessite la création d'un bâtiment spécifique d'un peu plus de 4 000 M2 utiles.

    Le possible décalage de l'aboutissement des projets dans le temps fait privilégier une logique de "tranches",

    composant un programme cohérent.

    Les illustrations qui suivent et les textes qui les accompagnent permettent une bonne représentation de ce

    que pourrait être le programme physique de ce centre de ressources appelé "Maison de l'Audiovisuel et du Multimédia"

    ainsi que son intégration dans le projet urbanistique global du pôle de formation supérieure implanté sur la ZAC des

    Portes du Jura.

    Ce travail de préfiguration n'a pas valeur de projet, il a pour but de faciliter les discussions entre les

    partenaires et de crédibiliser l'idée de donner forme au travers d'un bâtiment "emblématique" à ce pôle d'excellence du

    Pays de Montbéliard.

    -10-

  • COMPOSITION URBAINE

    Le principe de composition urbaine retenu pour organiser dans l'espace et dans le temps le pôle

    universitaire, est basé sur la construction d'un axe Es