Métastase durale simulant un hématome sous-dural : à propos d’un cas et revue de la littérature

Download Métastase durale simulant un hématome sous-dural : à propos d’un cas et revue de la littérature

Post on 30-Dec-2016

217 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<ul><li><p>CO</p><p>MM</p><p>UN</p><p>ICA</p><p>TIO</p><p>NS </p><p>AF</p><p>FIC</p><p>H</p><p>ES</p><p>Vol. 52, n 5, 2006 CONGRS SNCLF 505</p><p>Chez les adultes, elle est beaucoup moins frquente, avec 1 nou-veau cas par an sur 2 3 millions de personnes. La colonne ver-tbrale nest atteinte que dans 7 15 % des cas. Chez ladulte,une atteinte vertbrale est donc dautant plus rare : il ny a que 16 casrpertoris dans la littrature de langue anglaise, dont 3 avecatteinte de deux structures attenantes. Il nexiste aucun cas rper-tori dadulte atteint dun granulome osinophilique au niveau delatlas.Matriel-Mthode. Nous vous prsentons ici le cas dun patientmasculin de 25 ans qui a commenc, la suite dun traumamineur, dvelopper dimportantes cervicalgies, accompagnes, lexamen clinique, dune parsie du nerf hypoglosse droit.Rsultats ou Cas rapport. Limagerie mdicale et la scintigraphieont mis en vidence une lsion osseuse au niveau du condyleoccipital droit, qui stendait jusque dans la masse latrale delatlas. Le patient a alors subi une excision totale de cette lsionsolitaire par voie antrolatrale, suivie dune fixation occipito-cervicale. Lexamen histologique a rvl quil sagissait dungranulome osinophilique. Lvolution postopratoire a t tout fait favorable, avec la disparition complte des symptmesnerveux.Conclusion. loccasion de ce cas, nous prsenterons linci-dence, la symptomatologie, le diagnostic, le traitement et le pro-nostic du granulome osinophilique.</p><p>Mningiome lipomateux : propos de 2 cas et revue de la littrature</p><p>Colnat-Coulbois S., Kremer S., Weinbreck N., Pinelli C., Auque J.</p><p>Dpartement de Neurochirurgie, CHU, Nancy, France.</p><p>Introduction. Le mningiome lipomateux est une tumeur rare, leplus souvent bnigne, habituellement considre comme uneforme mtaplasique de mningiome. Plusieurs auteurs ont cepen-dant suggr que laccumulation de graisse dans la tumeur taitlie une anomalie mtabolique au sein des cellules mningio-thliales plutt qu une mtaplasie.Matriel-Mthode. Nous rapportons deux cas de mningiomelipomateux concernant deux femmes ges de plus de 60 ans ;lune souffrait de cphales et lautre prsentait des troubles ducomportement. Limagerie a mis en vidence, chez chacune delles,une lsion extra-axiale insre sur la dure-mre, vocatrice demningiome, prsentant une composante graisseuse. Dans les deuxcas, lintervention chirurgicale a permis une exrse complte de lalsion.Rsultats ou Cas rapport. Ltude anatomo-pathologique apermis le diagnostic de mningiome transitionnel, dans les deuxcas. Il existait macroscopiquement deux populations cellulaires :des cellules mningiothliales et des cellules charges de lipidesressemblant des adipocytes matures. Ltude immunohistochi-mique a cependant montr que les cellules charges de lipidesprsentaient un profil de diffrentiation mningothlial et nonadipocytaire.Conclusion. Nos rsultats suggrent que lhistopathognie dumningiome lipomateux est lie une accumulation de lipidesau sein de cellules mningothliales, et non une vritablemtaplasie.</p><p>Mtastase durale simulant un hmatome sous-dural : propos dun cas et revue de la littrature</p><p>Ghannane H.</p><p>Hpital Ibn-Tofal, CHU Mohammed-VI, Marrakech, Maroc.</p><p>Introduction. Laspect radiologique typique de lhmatome sous-dural est bien connu. Nous rapportons une observation inhabituelledune mtastase durale simulant un hmatome sous-dural, traverslequel et avec une revue de la littrature nous discutons lemcanisme de linvasion mtastatique transdurale.Matriel-Mthode. Une patiente ge de 40 ans, traite depuis3 ans pour un adnocarcinome du sein (chirurgie et chimiothrapie),tait admise pour des cphales et vomissements, voluant depuis10 jours, avec une discrte hmiparsie gauche. Lexplorationradiologique (TDM, IRM) a montr une lsion occupant lespacesous-dural frontoparital droit et ayant laspect dun hmatomesous-dural.Rsultats ou Cas rapport. La patiente a t opre. En per-opratoire, la dure-mre avait un aspect infiltr par du tissutumoral ; lhistologie a rvl une mtastase dun adnocarcinomedorigine mammaire.Conclusion. Bien quexceptionnelle, la mtastase durale est undiagnostic prendre en considration lors de la mise en videncedune collection sous-durale, surtout chez les patients jeunes ayantdes antcdents noplasiques.</p><p>Rle de la mlatonine comme marqueur dans les tumeurs de la rgion pinale</p><p>Leston J.-M., Mottolese C., Jouvet A., Sindou M., Chazot G., Champier J., Claustrat B., Fvre-Montange M.</p><p>Hpital Neurologique Pierre-Wertheimer, Universit Claude-Bernard, Lyon, France.</p><p>Introduction. Le rythme circadien de scrtion de la mlatonine(RCSM) des patients porteurs de tumeurs de la rgion pinale (TRP),ainsi que la relation entre cette scrtion et le type histologique de latumeur ne sont abords, dans la littrature, que dans des sries limi-tes. Le rle de lhyperscrtion de mlatonine comme marqueurtumoral na jamais t tudi de faon systmatique.Matriel-Mthode. Nous avons tudi la scrtion rythmiquede mlatonine plasmatique chez 33 patients porteurs de TRP(12 tumeurs germinales, 10 tumeurs gliales, 5 tumeurs du paren-chyme pinal (TPP), 3 mningiomes, 2 kystes de la glande pinale,un mlanome) et 5 patients porteurs dautres tumeurs encphaliques(tmoins), avant et aprs exrse chirurgicale.Rsultats ou Cas rapport. Le RCSM est observ en pr-opratoirechez les sujets tmoins avec des tumeurs hors de la rgion pinale, etaussi chez 2 patients avec des kystes, chez 3 patients avec des pina-locytomes (PC), chez des patients avec des tumeurs gliales, chezun patient avec un mlanome et chez 2 patients avec un mnin-giome de la rgion pinale. Le rythme en pr-opratoire estabsent chez les patients porteurs de tumeurs germinales et chezle patient avec une TPP intermdiaire de la glande pinale. Nousnavons retrouv, dans aucun cas, de RCSM excessivementlev. Labolition du rythme aprs chirurgie provient de lexrsecomplte de la glande pinale.Conclusion. La dtermination du rythme de mlatonine en pr-opratoire ne constitue pas un critre diagnostique. Les sujets</p><p> /ColorImageDict &gt; /JPEG2000ColorACSImageDict &gt; /JPEG2000ColorImageDict &gt; /AntiAliasGrayImages false /CropGrayImages true /GrayImageMinResolution 150 /GrayImageMinResolutionPolicy /OK /DownsampleGrayImages true /GrayImageDownsampleType /Average /GrayImageResolution 72 /GrayImageDepth -1 /GrayImageMinDownsampleDepth 2 /GrayImageDownsampleThreshold 1.50000 /EncodeGrayImages true /GrayImageFilter /DCTEncode /AutoFilterGrayImages true /GrayImageAutoFilterStrategy /JPEG /GrayACSImageDict &gt; /GrayImageDict &gt; /JPEG2000GrayACSImageDict &gt; /JPEG2000GrayImageDict &gt; /AntiAliasMonoImages false /CropMonoImages true /MonoImageMinResolution 1200 /MonoImageMinResolutionPolicy /OK /DownsampleMonoImages true /MonoImageDownsampleType /Average /MonoImageResolution 300 /MonoImageDepth -1 /MonoImageDownsampleThreshold 1.50000 /EncodeMonoImages true /MonoImageFilter /CCITTFaxEncode /MonoImageDict &gt; /AllowPSXObjects false /CheckCompliance [ /None ] /PDFX1aCheck false /PDFX3Check false /PDFXCompliantPDFOnly false /PDFXNoTrimBoxError false /PDFXTrimBoxToMediaBoxOffset [ 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000 ] /PDFXSetBleedBoxToMediaBox false /PDFXBleedBoxToTrimBoxOffset [ 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000 ] /PDFXOutputIntentProfile (GWG_GenericCMYK) /PDFXOutputConditionIdentifier () /PDFXOutputCondition () /PDFXRegistryName () /PDFXTrapped /False</p><p> /SyntheticBoldness 1.000000 /Description &gt;&gt;&gt; setdistillerparams&gt; setpagedevice</p></li></ul>

Recommended

View more >