littérature comparée

Download Littérature comparée

Post on 10-May-2017

215 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Module : Littrature compare

    Introduction

    Dans la littrature compare, il y a une ambigut, car elle ne renvoie pas la

    discipline tudie comme en linguistique par exemple. Le rapport nest pas direct, cest

    tout un champ dtude. Il y a plusieurs coles comparatives. Il y a toute sorte de dfinition :

    littrature compare, littrature nationale

    Deuxime observation : la littrature compare ntudie pas les mouvements ou les uvres

    littraires produites dans un seul pays, comme la littrature franaise, la littrature anglaise,

    la littrature maghrbine (re culturelle gographique), mais la littrature compare, cest

    plusieurs langues, et plusieurs littratures de pays diffrents. Ce sont ces deux conditions.

    Lorigine du mot littrature compare remonte 1930 avec Jean Jacques AMPERE,

    le fils du savant Ampre. Il a fait tout un cours o il a voqu une histoire comparative

    des arts et des lettres chez tous les peuples.

    Dans une littrature compare, les mots cls sont les arts et les lettres. Toutes les formes

    artistiques peuvent tre compares aux lettres. On peut faire une littrature philosophique

    et des arts. Un esprit douverture aux littratures, un esprit douverture aux cultures

    trangres.

    Avant 1830, il y a eu des critiques des crivains qui se sont penchs sur Mme de

    Stal avait propos dtudier le romantisme franais. Il est intressant dtudier les uvres

    littraires, la vie culturelle franaise. Stendhal a propos tout un ouvrage sur Racine et

    Shakespeare (deux pays diffrents). Il y a eu des travaux universitaires aprs cette date

    avec VILLEMAIN (1829). Il a propos ses tudiants de travailler sur le tableau compar

    du XVIIIe sicle.

    On pouvait voir ce que lesprit franais avait reu des littratures trangres et ce

    qui leur en dit.

  • 1) Louverture ltranger (voir les types dinfluence entre le franais et langlais.) Il ne

    faut pas se couper des littratures trangres. Cette ouverture va dfinir la dmarche

    comparatiste. Il sagit aussi dtudier un fait littraire, un fait de langue. Comment un fait

    de langue est transport au-del dune frontire linguistique.

    Henri PEUGEOT se compare au douanier littraire. Les ides voyagent. A un moment ou

    un autre, on a t influenc. Il tudie les emprunts, toutes les modalits du passage dune

    littrature nationale une autre. Exemple, le passage des ides, le passage des genres. Le

    roman a t emprunt par les Arabes, car ce genre nexistait pas dans la littrature arabe.

    On peut emprunter des formes, des manires dcritures.

    La littrature compare, cest lart mthodique par la recherche de liens danalogie, de

    parent et dinfluence, de rapprocher la littrature dautres domaines de lexpression ou de

    la connaissance () ou bien les faits et textes littraires entre eux, pourvu quils

    appartiennent plusieurs langues, ou plusieurs cultures afin de mieux les dcrire, les

    comprendre et les goter.

    Un acte comparatiste (un art mthodique) peut rapprocher. Lart philosophique (Ampre

    est un acte de rflexion). Rapprocher veut dire quil y a quelque part des points de

    rencontre qui rapprochent. Quand, on parle de littrature, on peut parler des autres :

    - domaines dexpression : la peinture, la musique, le cinma, le thtre,

    larchitecture.

    - domaines de la connaissance (le savoir) : la psychanalyse, lHistoire, la

    psychologie.

    On peut rapprocher tous les faits littraires pourvu quils

    La littrature est un dcalage entre les cultures et les nations. Un fait littraire signifie

    quon peut comparer des phrases, un seul mot, un seul texte, un seul passage. Un

    comparatiste accomplie des tches interdisciplinaires. Il doit matriser plusieurs langues. Il

    faut tre laise dans plusieurs langues.

    Le comparatiste peut tre qualifi de passeur de frontires. Il va comparer les productions

    littraires entre les pays. Il faut expliquer en tant que fait littraire et non en tant que fait

    social. Il y a deux coles comparatistes, deux mthodes comparatistes.

    La premire cole, cest lcole franaise. Elle va proposer sa conception de la rflexion

    comparatiste. Il doit se baser sur lrudition. Cest ltude approfondie pour tudier les

    sources historiques (documents et textes). Elle exige une vaste documentation pour

    expliquer la naissance et le dveloppement des genres littraires. Pour tudier une uvre, il

    faut remonter aux sources historiques, recherche historique des sources. Le comparatiste se

  • base sur les sources des influences. Comme lHistoire des relations littraires

    interculturelles, la littrature comparative peut unir et complter les diffrentes Histoires

    nationales. Pour les Franais, la littrature compare peut runir toutes les Histoires

    littraires de tous les pays. Comment tudier le roman picaresque espagnol, si on ntudie

    pas la littrature espagnole ? On ne peut pas tudier la littrature arabe sans tudier

    lHistoire europenne. La littrature compare, cest la grande Histoire littraire qui va

    runir et comparer lHistoire du monde. Les comparatistes vont demander un largissement

    des tudes des Histoires littraires (!!). Au dbut, il ny avait que la littrature de lEurope

    occidentale, cest pourquoi on a commenc demander chercher les diffrentes

    influences du monde : Afrique, Asie Il faut retenir que la comparaison se tient aux

    frontires des influences et des emprunts. Les changes des thmes, des formes dcriture,

    etc. si on prend GOETHE, toute littrature prouve priodiquement le besoin de se

    tourner vers ltranger. On ne peut pas senfermer dans sa propre culture, sinon on va

    stagner. Il faut des changes des formes dcritures pour quil y ait progression,

    dveloppement. Grce aux ouvertures sur les cultures (productions) trangres, car les

    ides sont diffrentes dune culture lautre. Pour quil y ait innovation, rnovation, il faut

    entrer en contact avec les autres cultures.

    LEVI STRAUSS : lexclusion fataliste, lunique tare qui puisse affliger un groupe humain

    et lempcher de raliser sa nature est dtre seul. Il faut louverture sur ltranger pour

    lchange des ides, cest ce qui fait la continuation.

    La deuxime cole est lcole amricaine.

    Il y a la littrature compare et lhistoire comparative ; lanatomie compare et les

    mthodes comparatives ; et ltude des relations entre deux ou plusieurs littratures. Il ny

    a pas une seule dfinition, il y a deux ou plusieurs conceptions (plusieurs conceptions

    comparatistes). Ampre et Villemain sont les premiers qui ont prsents une comparaison

    de leurs travaux. Lesprit douverture sur ltranger sous toutes ses formes. Les deux

    conditions pour quil y ait littrature compare sont : il faut que les langues soient

    diffrentes et que les cultures soient diffrentes de pays diffrents. Il y avait une influence

  • rciproque entre les crivains franais et anglais au XVIII s. (les productions littraires).

    Une phrase dans une citation est porteuse de plusieurs termes quil faut expliquer et

    argumenter. Les scientifiques utilisaient la dmarche comparatiste (anatomie compare,

    grammaire compare), alors Ampre et Villemain ont dit pourquoi ne pas lutiliser dans la

    littrature.

    Dans le deuxime paragraphe, on aborde lcole franaise. Elle tait florissante, elle a mis

    sur pieds une mthodologie qui va tudier lide, limage. Ce qui intresse les crivains

    franais, les crivains de renom, ce sont les sources. Lanalyse historique, cest la

    recherche des renseignements, cest la collecte dinformations. Il faut sintresser aux

    agents de transmission : les priodiques (journaux et revues) et les traductions ; les salons

    cosmopolitains (il y avait changes, emprunts), les voyages (Victor Hugo, Goethe) ;

    journaux de voyages. Les conditions de rception. Lcrivain nest pas reu de la mme

    faon. Goethe est Allemand. Barthes a dit que la critique nest jamais innocente. Il y a des

    facteurs qui dterminent la rception des uvres. Il faut se baser sur la critique historique.

    Il faut travailler sur les tmoignages. Comment le livre de Goethe est pass de lAllemagne

    lAngleterre. En France, Goethe navait pas de contact avec les Franais. Cest un

    voyageur qui est all en Allemagne o il a trouv les uvres de Goethe.

    On va tudier le thme de ladultre chez Flaubert, Madame Bovary, et chez Dostoevski,

    Anna Karnine. Latmosphre particulire. Luvre ne va pas tre traite de la mme

    faon dans les pays qui lont emprunt, cause des situations socioculturelles spcifiques

    dans les deux pays ; lun va la parodier, lautre va la .. .

    Il a remarqu que ces thmes existaient dj (nature, femme, amour). Ce sont des

    invariants. Il existe des formes, des genres, des invariants, bref, que lhomme existe et la

    littrature. dans Comparaison nest pas raison par Etiemble. Les formes esthtiques sont

    inventes par lhomme, alors quil ny a ni change, ni contact entre les peuples. La

    comparaison est un concept parmi les outils danalyse du comparatiste. La comparaison

    nest pas un acte exclusif du comparatiste littraire. Pour faire la comparaison de textes, il

    faut regrouper des textes autour dun titre. Ce titre peut-tre soit un thme ; le thme de

    l