Guide photovoltaique pour le particulier

Download Guide photovoltaique pour le particulier

Post on 18-Jul-2015

161 views

Category:

Environment

3 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • SOMMAIRE

    Introduction - 2

    Un vritable projet- 3Ltude amontElment rglementaires

    Choisir son installateur

    Contrle et suivi de linstallation

    Un peu de technique - 12Rappel sur les units de llectricit

    Configuration gnrale dune installation

    Les lments du systme

    Elments financiers - 20Le prix dune installation

    Financer son installation

    Les tarifs dachat de votre production

    Tmoignage - 25

    Liens utiles - 26

    LE SOLAIRE

    PHOTOVOLTAQUEPOUR LES PARTICULIERS

    Quelle rentabilit ?

    Les guides ] [

    [ guide

    Dcisionnel pour les

    Particuliers

  • 2 GreenVivo - Cleantech Republic

    Aprs une flambe des installations en 2009-2010, la filire de llectricit photovoltaque a subi quelques remous Le moratoire de trois mois (premier trimestre 2011) a finalement dbouch sur un nouveau calcul des tarifs dachats qui ne compromet pas la rentabilit des projets pertinents et bien calculs. Cette pause force a dailleurs vraisemblablement permis de renforcer la position des installateurs les plus srieux. Nanmoins, un projet photovoltaque reste une petite aventure et nest pas sans cueils. Ce guide se propose de vous donner quelques cls pour prendre les bonnes dcisions, affiner vos besoins et vos choix, et discuter (presque) dgal gal avec les installateurs. Vous y trouverez galement des informations rglementaires et financires afin de dimensionner au mieux votre installation et vous assurer de la rentabilit conomique de votre projet.

    Introduction

  • 3 GreenVivo - Cleantech Republic

    Ltude amont

    Avant de se lancer, encore faut-il dterminer avec soin ses besoins et les confronter au champ des possibles (techniques et rglementaires).

    Dfinir ses besoins

    Il existe quatre types dinstallations :

    - Site isol :

    Ni les panneaux, ni le btiment ne sont connec-ts au rseau lectrique. La production est soit consomme sur place, soit stocke dans des bat-teries. Ce type de montage permet dlectrifier un btiment trs loign du rseau, mais impose une source alternative (groupe lectrogne) en cas dabsence de soleil pendant plusieurs jours en hiver.

    - Autoconsommation :

    Les panneaux alimentent un btiment lui-mme connect au rseau, avec ou sans batteries. Un systme de bascule automatique permute sur le rseau lectrique ds que la puissance produite est insuffisante (dlestage de puissance), ou que les batteries sont vides (slection de source). Cette solution ninjectant pas de courant sur le rseau, se contente dune lectronique simplifie.

    - Autoconsommation avec revente de lexc-dent de production :

    Dans ce cas, ds que la production excde la consommation, le surplus est vendu un op-rateur un tarif spcial et avantageux (pour le moment), dit tarif dachat . Linstallation injecte donc rgulirement du courant vers le rseau. Le courant vendu devant tre de bonne qualit, cest--dire respecter des contraintes prcises de tension et de rgularit mme en cas densoleil-lement irrgulier, il convient dinstaller un ondu-leur de bonne qualit. De plus, la prsence dun change commercial oblige galement implan-ter un compteur dinjection pour mesurer avec certitude la quantit dnergie vendue. Il existe des systmes intelligents visant maximiser lautoconsommation, par exemple en chauffant leau chaude sanitaire lavance, en chargeant des batteries tampons

    - Revente de la totalit de la production :

    Cest le modle de loin le plus utilis, car le tarif dachat est encore largement suprieur au prix du kWh venant du rseau. Cette configuration ncessite deux branchements. le branchement production , qui comporte deux compteurs dnergie poss tte-bche : un pour mesurer lnergie vendue ; et un compteur de non-consommation permettant de contrler labsence dautoconsommation. le branchement consommation , qui utilise un compteur standard.

    - La location de toiture :

    Quelques entreprises se proposent de louer votre toit pour y installer des panneaux et vendre eux-mmes llectricit produite. Si cette solution a le mrite de simplifier lextrme la participation du propritaire, elle est videmment moins rmun-ratrice. Ajoutons que les toitures de grande sur-face et situes dans le sud de la France sont les plus recherches

    Un vritable projet

    Refuge alpin en site isol

  • 4 GreenVivo - Cleantech Republic

    Connatre sa consommation

    Rsidence principale, secondaire, bureaux, nombre de personnes, taux doccupation, puis-sance des appareils de multiples critres in-fluencent la consommation dlectricit dun bti-ment.

    Pour les btiments existants, ltude attentive de la facturation passe donne une ide relativement prcise de la consommation lchelle du tri-mestre et parfois du mois.

    Attention. La consommation annuelle agrge est rarement dun grand secours, car les variations au cours de lanne montrent souvent de grandes amplitudes. Il faut donc sassurer que la saison-nalit de lensoleillement correspond celle de la consommation.

    Pour les btiments en projet, quelques outils de simulation sont proposs sur le web, notamment par EDF (http://bleuciel.edf.com/mes-projets/je-renove/promodul-740.html). Une dmarche indis-pensable. A titre dexemple, la consommation annuelle moyenne dun foyer franais de quatre personnes varie de 3 6 MWh selon la superficie de la maison, lge des enfants, la rgion, la cat-gorie socioprofessionnelle, etc. Certains estiment quun foyer conome pourrait vraisemblablement se contenter dun seul MWh par an !

    Connatre ses envies

    Le type dinstallation et son dimensionnement d-pendent trs troitement des objectifs du porteur de projet.

    Mettons de ct les sites isols pour lesquels la dmarche est vidente.

    Certains rvent de se dsabonner dEDF par dfi. Les plus colos se moquent de la rentabi-lit. Dautres visent un retour sur investissement rapide, quitte y mettre le prix. Les plus raison-nables souhaitent allger leur facture.Les plus ambitieux la rduire nant grce leur production excdentaire.

    Etudier les contraintes naturelles

    Bien sr, les rgions les plus ensoleilles assurent une meilleure production, mais dautres critres dterminants entrent en jeu :

    - Lorientation des panneaux : lidal est sans surprise de faire face au sud. Un cart de quelques dizaines de degrs est acceptable, mais au dtri-ment du rendement qui chute rapidement avec lincidence des rayons du soleil (70% 45, 50% 30).

    - Linclinaison des panneaux : la pente de toit idale correspond tout simplement la latitude du lieu (entre 41 au Sud et 51 au Nord). Comme pour lorientation, un cart est acceptable dans une certaine mesure et aura une influence sur la saisonnalit des performances : un panneau plus vertical produira plus en hiver, et linverse, un panneau moins inclin sera plus efficace en t. Sil est difficile de modifier linclinaison des pan-neaux placs sur une toiture existante, il est utile de ltudier prcisment pour les panneaux poss au sol ou les btiments neufs.

    - La salet : pour les mmes raisons que prc-demment, les cellules photovoltaques produisent moins lorsquelles sont souilles. Feuilles mortes, poussires, guano, etc. sont prendre en compte. Des panneaux sur un btiment proche dune route trs frquente, ou dune usine particulirement sale, devront tre nettoys plusieurs fois par an.

    - La surface disponible : mme si les rendements des cellules progressent danne en anne, il faut tout de mme une surface non ngligeable pour commencer produire srieusement et esprer rentabiliser lopration. A tudier en fonction du projet. Notons au passage que certaines aides sont rserves aux installations de 3 kW crte maximum, ce qui reprsente une surface de 20 30 m2 lheure actuelle.

  • 5 GreenVivo - Cleantech Republic

    Si chacune de ces contraintes semble relativement simple intgrer seule, leur conjonction plaide en la faveur dune tude densoleillement mene par un spcialiste. Les meilleures entreprises du secteur combinent des donnes gographiques, astronomiques, ainsi que des mesures in situ afin destimer au plus prs le potentiel du site.

    - Lombrage : sans rentrer dans les dtails tech-niques, rappelons que lennemi numro un du panneau photovoltaque est lombre ! En effet, il suffit quune seule cellule dun panneau soit pri-ve de soleil pour que la production de la totalit du panneau scroule. Leffet est identique pour

    Comment calculer soi-mme la puissance effective selon lorientation et linclinaison des panneaux ?

    Il suffit dappliquer la puissance du dispositif (exprim en Watts crte, Wc) le coefficient de correction approximatif du tableau ci dessous.

    Exemple : Un panneau dun m2, de 120 Wc, expos plein sud, avec un angle de 60 produira : 120 x 0,91 = 109,2 W.

    les groupes de panneaux monts en srie : la production de la srie est limite par le module le moins productif. Il faut donc sassurer quaucun arbre ou btiment aux alentours du site ne vienne masquer tout ou partie des panneaux, aussi bien lhiver que lt sans oublier le btiment lui-mme (chemine, antenne,).

    Cette simple ombre peut, selon le type de montage, rduire nant ou presque la production des panneaux.

  • 6 GreenVivo - Cleantech Republic

    Elments rglementaires

    Les dmarches administratives peuvent tre compliques et surtout longues. Lidal est den confier la tche linstallateur.

    - Lautorisation dinstaller

    Pour les panneaux installs sur une toiture :

    Une Dclaration Pralable aux travaux (DP) est obligatoire pour les btiments existants ( effectuer la mairie du lieu de linstallation).

    Pour les btiments neufs, les panneaux doivent tre intgrs au Permis de Construire.

    Pour les panneaux poss au sol :

    Si la puissance est infrieure 3 kWc et la hauteur infrieure 1m80 : aucune dclaration, ni demande ne sont ncessaires (sauf en secteur class : dclaration pralable).

    Au-del de 3 kWc, une simple Dclaration Pralable aux travaux (DP) est ncessaire.

    Dans tous les cas, linstallation peut tre refuse pour des motifs esthtiques dans les zones protges (monument historique par exemple). Si votre installation est proximit dun site class, la consultation du plan des servitudes, annexe du Plan dOccupation des Sols (POS) ou du Plan Local dUrbanisme (PLU), permet de connatre avec prcision le primtre protg.

    Dlais : un mois pour linstruction du dossier, un mois supplmentaire pour sassurer quaucun recours na t dpos contre le projet.

    - Lautorisation de connecter les panneaux au rseau

    Elle ne concerne pas les installations en site isol , cest--dire non connectes au rseau.

    En revanche, ds que le btiment est reli au rseau, mme si la totalit de la production sera autoconsomme, une demande de raccordement est ncessaire.

    La demande seffectue auprs dERDF, plus prcisment au service ARD (Agence Rgionale de Distribution) de la rgion concerne (http://www.erdfdistribution.fr/Producteurs)

    Cette procdure est plus ou moins longue en fonction de la puissance de linstallation. Pour une puissance apparente (toujours infrieure la puissance crte, voir chapitre un peu de technique ) infrieure 6 KVA, elle est trs rapide et peu onreuse. Au-del, la puissance ntant pas ngligeable au regard du rseau, des tudes et/ou des modifications techniques sur ce dernier peuvent tre diligentes la charge du producteur (donc vous !).

    La demande doit contenir :

    Lautorisation dinstallation (dclaration pralable, permis de construire, certificat de non opposition)

    Des informations techniques sur le matriel prvu.

    Et pour les grandes installations (suprieures 9 kWc) : apporter la preuve des moyens financiers suffisants pour mener bien lopration.

    Le raccordement nest ralis effectivement quaprs la dlivrance dune attestation de conformit vise par le Consuel (Comit national pour la scurit des usagers de llectricit, organisme de contrle accrdit).

    Dlais : pour les installations de moins de 3 KVA, la loi limite 1 mois le dlai dobtention dun devis de raccordement et 2 mois le raccordement effectif partir de la signature du contrat de raccordement.

  • 7 GreenVivo - Cleantech Republic

    - Le contrat dachat de votre production

    Il est conclu avec EDF qui ERDF aura transmis votre dossier. Ce contrat court partir de la date de demande de raccordement au rseau (qui dtermine galement le tarif dachat) et pour une dure de 20 ans.

    Un site web mis en place par EDF permet de suivre lavancement du contrat et sa gestion : http://www.edf-oasolaire.fr/login.action

    Les tarifs dachats sont indiqus au chapitre Elments financiers

    - Lassurance obligatoire

    La contraction dune assurance responsabilit civile est indispensable et obligatoire, afin de vous couvrir contre dventuels sinistres causs des biens ou des personnes : lectrocution, chute dun panneau Elle peut tre ajoute gra-cieusement la multirisque du btiment pour les petites installations. Attention, certains assureurs refusent purement et simplement dassurer ce risque ce jour, ouvrant la voie des courtiers spcialiss qui ont dj commenc se position-ner sur ce secteur.

    Dautres risques peuvent tre assurs de manire facultative :

    Les dommages aux panneaux et au systme (incendie, bris de glace, inondation ) peuvent tre intgrs dans la police dassurance existante du btiment pour les petites installa-tions. Les plus grands projets devant contracter une assurance spcifique (ou payer une surprime).

    La perte dexploitation est propose par quelques compagnies. Elle compense les revenus non perus la suite dun sinistre ou dune panne. Son prix dpend de la valeur de production assu-re (entre 10 et 15 euros par an pour 1000 euros de production assure)

    Choisir son installateur

    - les principaux risques

    Loin de nous lide de refroidir les candidats la production dlectricit verte, mais il existe cer-tains cueils viter pour que le rve ne tourne pas au cauchemar.

    Il y a suffisamment dinstallations en France pour que les tribunaux donnent une ide prcise des principaux risques :

    La majorit des contentieux concerne des problmes classiques lis au btiment. En tte arrivent les dfauts dtanchit leau et/ou lair des panneaux intgrs au bti (poss en lieu et place de la couverture). Viennent ensuite les retards, abandons de chantier, vices cachs, dfauts dassurances, etc.

    La production effective est parfois largement infrieure la promesse, et mme de nature empcher la rentabilit du projet. Les deux causes les plus frquentes en sont la fourni-ture de panneaux dfectueux ou de mauvaise qualit (de plus en plus rare cependant), et la d-tection imparfaite dombrages qui empchent le bon fonctionnement des panneaux.

    Dautres litiges, plus rares, concernent essentiellement des dfauts dinformation de la part des installateurs, conduisant limpossibilit dutiliser linstallation (refus administratifs, recours de tiers), ou la non ligibilit des aides finan-cires ou fiscales pourtant prsentes comme acquises.

  • 8 GreenVivo - Cleantech Republic

    - Autres critres vrifier

    Les installateurs srieux proposent des services complets, et surtout en toute transparence. De-mander visiter une ou plusieurs installations si-milaires au projet ne doit pas poser de problme.

    Voici galement une liste (non exhaustive) des sujets discuter avec chacun des installateurs pressentis : Ralise-t-il une tude densoleillement en venant sur place ? Soccupe-t-il des dmarches administratives...