un ant©c©dent pluviom©trique d© .fonction prioritaire qui est...

Download Un ant©c©dent pluviom©trique d© .fonction prioritaire qui est l’©crtement des crues

Post on 12-Sep-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Souvenons-nous : ctait en 1976

    Actualit publie le 19 juillet 2017, mise jour le 18 dcembre 2017

    Lorsque lt sinstalle, nous rentrons logiquement dans la saison des basses eaux,

    mme si celle-ci peut se prolonger jusquen dcembre. Sur la Loire, ltiage de rfrence

    est celui de 2003. Il nen demeure pas moins que celui de 1976 a marqu les esprits en

    France

    Un antcdent pluviomtrique dficitaire

    Ds la fin de lanne 1975, la France est concerne par un dficit pluviomtrique significatif. Il se

    poursuit sur le premier semestre de lanne 1976. Les cartes ci-dessous reprsentent le dficit

    pluviomtrique lors de lhiver 1975-1976 et lors du printemps 1976. Au final, le dficit

    pluviomtrique en 1976 concerne toute la France avec un caractre de svrit exceptionnel en

    intensit et en tendue gographique, sauf pour quelques rgions du pourtour mditerranen. Au

    cours du premier semestre 1976, le dficit est de prs de 50 %. En 2003, il tait de 24 %. Pour

    illustrer ce dficit record, prenons lexemple de la station dOrlans-Bricy : en avril et mai 1976, le

    pluviomtre a recueilli seulement 15 et 14 mm, alors que les normales sont respectivement de 43

    et 56 mm.

    Ds le mois de juillet 1976, la moiti sud retrouve des prcipitations normales voire abondantes

    tandis que la moiti nord, particulirement le Nord-Ouest, continue de subir une scheresse qui

    saggrave en aot. Le mois de septembre 1976 marque le retour gnralis des pluies. Au cours

    du mois de juillet, des averses caractre orageux ont apport de la pluie, reconstituant

    partiellement les rserves en eau superficielles.

    SPC Loire-Cher-Indre Souvenons-nous : ctait en 1976 1

  • Figure 1 : Cartes de rapports la normale des prcipitations (source : Mto-France)

    SPC Loire-Cher-Indre Souvenons-nous : ctait en 1976 2

    http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/evenements-remarquables/comparaison-des-secheresses-de-2006-et-1976

  • Ensuite, un t chaud, donc favorable lvaporation, et trs sec a succd un automne et un

    hiver 1975-1976 pauvres en prcipitations, donnant lieu une situation de scheresse

    hydrologique exceptionnelle. La temprature minimale releve Paris-Montsouris releve le

    29 juin 1976 constitue, lpoque, le minimum le plus lev depuis louverture de la station. Ce

    jour-l, le poste de Bourges a mesur prs de 35 degrs. Le record du 29 juin Paris-Montsouris

    est battu le 4 juillet 1976. Orlans-Bricy, les tempratures maximales ont dpass 34 degrs du

    25 juin au 2 juillet 1976.

    Des coulements trs faibles

    La conjonction du dficit pluviomtrique depuis dcembre 1975 et des records de temprature

    durant lt 1976 engendre une scheresse mmorable : lvaporation est forte du fait dune

    insolation importante et la rserve en eau des sols est signale comme puise le 15 juin. Seules

    les rserves superficielles sont partiellement reconstitues par les orages survenus trs

    localement au cours de lt. La Loire a prouv des dficits de 50 70 % suivant les mois,

    valeurs qui sappliquent des rivires situes dans dautres rgions telles que la Meuse, la

    Moselle et le Rhne.

    Figure 2 : volution des dbits moyens journaliers Gien de mai octobre 1976 (source : PALA, 1995)

    SPC Loire-Cher-Indre Souvenons-nous : ctait en 1976 3

  • Lanalyse ralise par Moatar et al. (2016) permet de situer cette scheresse en la comparant

    celle de 2003 (ltiage rcent de rfrence) et de 1949 (ltiage historique o la Loire tait

    quasiment sec Tours). Ltiage de 1976 nest pas le plus svre. Mais cette scheresse a t

    remarquable par sa dure (9 mois), son intensit et son tendue gographique. 1976 est reste

    dans la mmoire des Franais en raison de ses importantes consquences conomiques et

    sociales, notamment dans les domaines agricole, hydrologique, de lnergie et aussi du fait de

    la cration de limpt scheresse .

    volution des dbits minimums (Qmin) annuels rels (courbe bleu) et non influencs , et des volumes cumuls dficitaires Gien sous un seuil de 50 m/s. Pour la priode avec barrages, les calculs sont faits

    partir des dbits non influencs.

    Figure 3 : Analyse par Moatar et al. (2016)

    Le soutien dtiage aujourdhui

    En 1976, le dbit moyen journalier est nettement infrieur 60 m3/s, valeur seuil du soutien

    dtiage. Ce soutien est notamment un enjeu majeur sur laxe Loire-Allier en raison de la prsence

    de 4 CNPE (Belleville, Dampierre, St-Laurent, Chinon), comme le soulignent Mathevet et al.

    (2010).

    Ltablissement Public Loire (http://www.eptb-loire.fr) est, entre autre, charg de soutenir les

    coulements sur la Loire et lAllier. Il dispose des deux ouvrages suivants pour stocker leau en

    hiver et au printemps, en vue den restituer dans les cours deau lors des basses eaux :

    Villerest : Le barrage de Villerest est un ouvrage de type poids arqu en bton, dune hauteur de

    59 mtres est quip dorganes vacuateurs. Ces dispositifs permettent de rpondre sa

    fonction prioritaire qui est lcrtement des crues. Mis en service en 1983, sa capacit est de

    127 millions de m3.

    SPC Loire-Cher-Indre Souvenons-nous : ctait en 1976 4

    http://www.eptb-loire.fr/

  • Naussac : Le barrage de Naussac est situ dans le dpartement de la Lozre sur un affluent de

    lAllier, le Donozau. Il a pour vocation de maintenir un dbit minimum dans lAllier et la Loire en

    priode de basses eaux pour permettre la satisfaction des diffrents usages de leau et des

    besoins des milieux naturels : lirrigation, lalimentation en eau potable, le refroidissement des

    centrales nuclaires Mis en service en 1982, il a une capacit de 190 millions de m3.

    Figure 4 : Vue du barrage de Villerest

    La vocation des ouvrages de Villerest et Naussac est de lcher de leau en priode dtiage, pour

    maintenir un dbit minimum dans la Loire et dans lAllier afin de satisfaire les diffrents usages de

    leau et les besoins des milieux naturels. Le soutien dtiage reprsente en moyenne 90 millions

    de m3 par an.

    Le soutien minimal a t ralis en 1992 avec seulement 14 millions de m3. Lors de lt 2003, le

    soutien dtiage a t significatif avec prs de 216 millions de m3 deau lche par ces retenues.

    Les lchures sont dfinies afin de respecter un coulement minimal en divers lieux sur lAllier

    (Naussac, Monistrol, Vieillre-Brioude, Vic-le-Comte) et sur la Loire (Villerest, Gien), conformment

    au SDAGE Loire-Bretagne, tout en tenant compte du temps de propagation de ces lchures entre

    les retenues et les points de contrle.

    SPC Loire-Cher-Indre Souvenons-nous : ctait en 1976 5

    http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/sdage-loire-bretagne-r135.html

  • Le soutien de la Loire Gien est en premier lieu ralis par les lchures de Villerest, jusqu une

    valeur plancher 305 mNGF en juin 290 mNGF en dcembre partir de laquelle le barrage

    ne dlivre que le dbit rserv. ce moment-l, le soutien est ralis par le barrage de Naussac.

    Moatar et al. (2016) soulignent galement lapport des barrages de Villerest et Naussac dans le

    cadre du soutien dtiage.

    Figure 5 : Cartographie des points de rfrences du soutien dtiage

    Le Comit de gestion des rservoirs de Naussac et Villerest et des tiages svres du bassin

    Loire-Bretagne (CGRNVES), prsid par le Prfet de bassin Loire Bretagne, peut dcider de

    rduire les valeurs des dbits objectifs en cas de situation hydrologique difficile. Il fixe les objectifs

    de soutien dtiage et conseille le prfet de bassin en priode de scheresse. Le comit est

    constitu de reprsentants des services de ltat et de ses tablissements publics, des

    collectivits, des usagers, de lagence de leau et de lEP Loire.

    Le SPC Loire-Cher-Indre, le 19 juillet 2017 et le 18 dcembre 2017.

    SPC Loire-Cher-Indre Souvenons-nous : ctait en 1976 6

  • Rfrences

    Ressources internet

    Barrage de Naussac (http://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_de_Naussac)

    Barrage de Naussac (http://www.barrages-cfbr.eu/Naussac.html)

    Barrage de Villerest (http://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_de_Villerest)

    Barrage de Villerest (http://www.barrages-cfbr.eu/Villerest.html)

    EPLoire et le soutien dtiage (http://www.eptb-loire.fr/category/exploitation-des-ouvrages-

    naussac-villerest)

    EPLoire et la prvision dtiage (http://etiage.eptb-loire.fr/)

    Mto-France Un premier semestre 2011 remarquablement chaud et sec sur la France

    (http://www.meteofrance.fr/actualites/207643-un-premier-semestre-2011-remarquablement-

    chaud-et-sec-sur-la-france)

    Mto-France Comparaison des scheresses de 1976 et 2006

    (http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/evenements-remarquables/comparaison-des-

    secheresses-de-2006-et-1976)

    Mto-France La scheresse de 1976 (http://www.meteofrance.fr/actualites/38144475-climat-

    la-secheresse-de-1976)

    SDAGE Loire-Bretagne (http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/sdage-loire-bretagne-

    r135.html)

    Scheresse de 1976 sur le SIDE :

    (http://www.side.developpement-durable.gouv.fr/EXPLOITATION/DEFAULT/search.aspx?

    SC=TOUS_SAUF_PERI_GENERAL&QUERY=secheresse1976)

    Bibliographie

    P. Brochet (1977) La scheresse 1976 en France: aspects climatologiques et consquences.

    Hydrological Sciences Bulletin, 22 (3) (http://dx.doi.org/10.1080/02626667709491733)

    EPALA (1985) Les effets du barra