la barra de sanlúcar

Download La Barra de Sanlúcar

Post on 21-Jan-2018

1.087 views

Category:

Education

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  1. 1. Colloque international Il ruolo delle vie dacqua per la circolazione delle merci e degli uomini nelle regioni dei delta e delle foci urbanizzate: Guadalquivir, Nilo, Rodano, Tevere. cole franaise de Rome (EFR) Roma, 13-16 mai 2015 Loc Mnanteau UMR 6554 LETG-Nantes Golittomer CNRS et universit de Nantes Ancien membre de la Casa de Velzquez loic.menanteau@gmail.com La Barra de Sanlcar (embouchure du Guadalquivir) et son franchisement, du XVIe au XXIe sicle Rplique dun galion du XVIIe sicle, Galen Andaluca, sortant de lembouchure du Guadalquivir. Ph. Curro Cassillas
  2. 2. Rsum Aprs avoir localis, diffrentes chelles, lembouchure du Guadalquivir et la Barra de Sanlcar (Andalousie atlantique, Espagne), une courte prsentation est faite sur la formation de lembouchure actuelle, postrieure lAntiquit, et lamnagement historique du bas cours estuarien. Des datations au 14C, des indicateurs archologiques, des documents anciens et la tldtection (spatiale et arienne) permettent de prciser la gochronologie de la rgion de Sanlcar de Barrameda. La premire partie (I) concerne lvolution des rives de la Broa de Sanlcar depuis le XVIe sicle, marque par (1) une progradation et une rosion ctires, (2) le comblement de lanse au fond de laquelle se trouvait, sur le revers dune ancienne falaise marine, la ville mdivale de Sanlcar. La rgularisation constate du littoral est le rsultat de la dynamique sdimentaire (drive littorale). Les auteurs facteurs physiques de lvolution (turbidits, courants de mare) sont brivement exposs. La deuxime partie (II) porte sur la morphologie de la barre dembouchure, la fois rocheuse (interne) et sdimentaire (externe). Les principales caractristiques (trac, profondeurs.) des trois chenaux (canales) la traversant lpoque de la Carrera de Indias, en particulier celui du Canal de la Barra, sont donnes. Une carte physiographique synthtise linformation (hauts-fonds rocheux, chenaux). Le franchissement de la barre est lobjet de la troisime partie (III). Les conditions climatiques (surtout la direction des vents) et hydrologiques (hauteurs et courants de mare) ncessaires pour la franchir sont dtailles aussi bien pour lentre que pour la sortie. Les autres difficults, dues surtout aux trois changements de direction dans le chenal principal et son troitesse, sont galement voques. La dernire partie (IV) dtaille les consquences dues aux risques du franchissement de la barre : adaptation de larchitecture navale (tirant deau), trs nombreux naufrages de navires, laboration de projets raliss (avec chec) ou non pour viter ces risques. Ces derniers nont diminu quavec larrive de la navigation vapeur et le creusement dun chenal artificiel, totalement rectiligne, entre 1951 et 1971.
  3. 3. Bas Guadalquivir ocan Atlantique mer Mditerrane Dtroit de Gibraltar Barra de Sanlcar Golfe de Cadix Localisation de la Barra de Sanlcar Pninsule ibrique
  4. 4. Longueur du Guadalquivir : 657 km Surface de son bassin : 57.390 km2 Bassin hydrographique du Guadalquivir Barra de Sanlcar
  5. 5. Lacus Ligustinus Linondation et lhumidit des sols met en vidence : le cours actuel, navigable, du Guadalquivir, en grande partie artificiel par suite de coupures de mandres (cortas) ralises depuis 1795 ; le trac de ses deux anciens bras, de la Torre ou Noroeste et de lEste ; lendiguement du Guadara ; les tangs piscicoles du sud de lIsla Mayor (finca Veta La Palma) ; la superficie inonde (18.000 ha) des Marismas de Doana, isoles de la mer par un cordon dunaire (en blanc, dunes vives). Une grande lagune ctire occupait ces marais dans lAntiquit : le Lacus ligustinus. La fermeture des passes ente cette lagune et la mer a t lorigine de la position actuelle de lembouchure actuelle du Guadalquivir. La rgion du Bas Guadalquivir durant la grande inondation de lhiver 1996-97. Composition colore (bandes 5, 4, 2) dune image du satellite Landsat 7 ETM+ (scne 202-034) acquise le 18 02 1997 10h 41mn TU. Traitement : L. Mnanteau
  6. 6. Sanlcar de Barrameda Broa de Sanlcar Lucio del Membrillo Punta de San Carlos Punta de Malandar Las Marismillas Matalascaas Ph. arienne oblique PE Dunes vives de Doana Torre de San Jacinto
  7. 7. Rgion de lembouchure du Guadalquivir Composition colore (bandes 4, 2 et 1) partielle dune image du satellite SPOT 5 (scne 35-412) acquise le 04-07-2008 en mode multispectral. Gorefrencement en UTM 30 (carroyage de 10x10 km) Traitement : Loc Mnanteau. CNES distr. SPOT Image. Junta de Andaluca Abrviations : A, Punta de la Arenilla C, Punta de los Cepillos P, El Puntal ; SC, Punta de San Carlos CA, Colonia agrcola de la Algaida ML, cultures irrigues de la Marisma de Lebrija CT, Casa del Trigo PM, Palacio de las Marismillas MA, saline Monte Algaida SR, salines de Nuestra Seora del Roco; SP, salines de Poniente. Couleurs trs claires : dunes vives de Doana, sols dans les marnes blaches - albarizas (vignoble, ) ; vertes : pindes de las Marismillas et de la Algaida, cultures irrigues,
  8. 8. Gochronologie de lembouchure du Guadalquivir La carte fournit quelques lments chronologiques permettant de mieux comprendre lvolution gomorpholo- gique de lembouchure du Guadalquivir depuis lpoque romaine. La position actuelle du cours estuarien est postrieure au XIe sicle, moment o son cours concidait avec le Lucio de Henares. Cela implique que la barre sdimentaire sest forme, en grande partie, au cours des derniers sicles. Ralisation : Loc Mnanteau In : Mnanteau & Vanney, 2011
  9. 9. Datations au 14C des cordons sableux et leves estuariennes 1, Vetalengua (1800-1900 ans) 2, Las Marismillas (1175-1775 ans) 3, Nord-ouest de La Algaida (1086-1146 ans) Ph. ariennes obliques Loc Mnanteau 1 2 3
  10. 10. Tldtection arienne et cartographie des anciens chenaux de mare Cao Cardales (Marisma de Sanlcar). Las traces du chenal, dont lancien lit est vgtalis, sont encore visibles sur les photographies ariennes du vol de la US Air Force du 7 novembre 1956. Le cao devait tre encore fonctionnel lpoque romaine. Ralisation : Loc Mnanteau
  11. 11. Sanlcar de Barrameda Chipiona Sanctuaire de La Algaida Culte Astarte ou Vnus marine (Luciferi fanum de Strabon) El Tesorillo (La Algaida, Sanlcar de Barrameda) CORZO SNCHEZ, Ramn, 1991. Piezas etruscas del santuario de La Algaida (Sanlcar de Barrameda, Cdiz) in REMESAL, J. et MUSSO, O. La presencia de material etrusco en la Pennsula Ibrica. CORZO SNCHEZ, Ramn, 2000. El santuario de la Algaida (Sanlcar de Barrameda, Cdiz) y la formacin de sus talleres artesanales in COSTA, B. et FERNNDEZ, J. H., Santuarios fenicio- pnicos en Iberia y su influencia en los cultos indgenas. XIV Jornadas de Arqueologa fenicio-pnica (Eivissa, 1999). Turris Caepionis EBORA Piedra Salmedina Quelques indicateurs archologiques Casa del Trigo Ralisation : Carlos Alonso et Loc Mnanteau
  12. 12. Ancien chenal de mare (Cao Cardales) Le sanctuaire, au nord-ouest de la pinde de la Algaida, bordant un ancien chenal principal de mare dont les traces ont disparu par suite du drainage agricole. Photo arienne oblique Loc Mnanteau Sanctuaire Lux Dubiae ou Phosphoros Luciferum Fanum
  13. 13. Le sanctuaire de Phosphoros ou Lux Dubiae La Algaida (Sanlcar de Barrameda). Ph. arienne oblique Loc Mnanteau Usine de salaison romaine Sanctuaire Marais drain
  14. 14. 10 000 pices de cramique et 5 000 pices de mtal, de verre, de mollusques, d os () furent dcouverts entre dcembre 1978 et mars 1980 sur le site du sanctuaire. Offrandes attestant les importantes relations maritimes entre le Guadalquivir et la Mditerrane travers le Dtroit de Gibraltar. Cordon sableux de la Algaida (Sanlcar de Barrameda). Le sanctuaire de Lux Dubi ou de Phosphoros 15 000 offrandes de marins entre 500 et 200 ans a.C.
  15. 15. Lestuaire du Guadalquivir en 1720 et 1991 Reproduction partielle dune image du satellite Landsat 5 TM du 12-11-1991. Le nord est droite. Cours rectifi (secteur amont) avec coupures de mandres (cortas) et rduction, depuis 1795, de 50 km de la distance entre le port de Sville et lembouchure du Guadalquivir, marais drains (rizires, autres cultures) avec disparition de lancien drainage. Sevilla Plano y Descripcin del Famoso Ro Guadalquivir qbaa a las M.N.Y.M.L. ciudad de Sevilla la qe se halla distante al Max Ocano 45 leguas... (1720). Autoridad Portuaria, Sevilla. Trois bras, deux les (Mayor et Menor), mandres estuariens. Sanlcar de Barrameda
  16. 16. La rectification du cours du Bas Guadalquivir Sanlcar de Barrameda
  17. 17. I volution des rives de lembouchure du Guadalquivir depuis le dbut du XVIe sicle Broa de Sanlcar Ph. arienne verticale de 2011. Junta de Andaluca Punta del Espirit Santo BonanzaPlacer del Cabo Punta de Malandar Sanlcar de Barrameda falaise mdivale anse comble
  18. 18. Sanlcar de Barrameda en 1567 Positions du rivage marin dans lanse de Sanlcar de Barrameda en 1500 et 1567. Dessin du flamand Anton Van der Whingaerde qui, sur commande du roi Philippe II, parcourt lEspagne et ralise une collection de 62 vues, dtailles et mticuleuses, de villes et villages. sterreichische Nationalbibliothek Vienne, Autriche Trait de cte en 1567 1500
  19. 19. Lcrivain espagnol Agustn DE HOROZCO apporte dans un livre publi en 1598 un tmoignage de grande valeur sur lextension de la ville sur la mer (barrio bajo) : ... La meilleure zone de peuplement de la ville est reprsente par les constructions ralises pendant les soixante-dix dernires annes sur les pentes de la colline ; le centre urbain se dplaa de lancienne ville vers le rivage de la mer qui recula et se retira de toute ltendue de cette nouvelle ville. En effet, auparavant, le flot maritime et ses mares arrivaient lescarpement de la colline. Parmi les vieilles gens, beaucoup ont connu cet endroit encore recouvert par les eaux, o les bateaux arrivaient pour sarrimer aux contreforts et soubassements du jardin du palais des Ducs de Medina Sidonia (dont cest la ville), sit