ue 2.3 s2 situation clinique : personne atteinte de sclérose en plaques

Download UE 2.3 S2 Situation clinique : Personne atteinte de sclérose en plaques

Post on 15-Jan-2016

19 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

UE 2.3 S2 Situation clinique : Personne atteinte de sclrose en plaques. Elments de rponse et de rflexion. Faire lanalyse de la situation de Nathalie ce jour Pathologie, physiopathologie, smiologie, examens, traitements, volution de la situation de Nathalie. Sur le plan clinique. - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

  • UE 2.3 S2Situation clinique :Personne atteinte de sclrose en plaques

    Elments de rponse et de rflexion*

  • Faire lanalyse de la situation de Nathalie ce jour Pathologie, physiopathologie, smiologie, examens, traitements, volution de la situation de Nathalie*

  • Sur le plan clinique21 ans : 1ers signes de la maladiesensations de brlures, douleurs dans les membres infrieurs, puis fatigabilit intense, troubles de la marche. hospitalisations pour investigations.aggravation sur 5 ans entrecoups de rmissionsavant un diagnostic prcis

    *

  • ExamensScanner avec injection recherche danomalies du systme nerveux

    Potentiels voqus (PE Auditifs - PE Sensitifs - PE Visuels) tude de la conduction nerveuse - SNC / moelle pinire: voies de la sensibilit par stimulations *

  • Autres examensPonction lombaireIRMEMGenregistrement de lactivit musculaire par stimulation lectriqueBilan uro-dynamique (BUD)valuer le fonctionnement de la vessie et du sphincter urinaire (prise en charge de lincontinence)*

  • Autres signes prsentssensation de plaque sur le ct gauche de labdomendifficults la marche qui saggraventtroubles de lquilibre qui apparaissenttrouble du gotanesthsie buccale*

  • Sur les signes cliniques et les rsultats dexamens, le diagnostic de sclrose en plaques est pos.

    Elle en prsente les signes caractristiques ; confirms par les examens spcifiques. Nathalie nen est pas informe.*

  • SEP ?Maladie du SNC Les cellules nerveuses ou neurones transmettent linflux nerveux. Laxone est entour dune gaine : la myline (substance blanche). La myline est la cible du processus pathologique dans la SEP: raction inflammatoire qui attaque la myline et empche la transmission de linflux nerveux. La remylinisation permet au patient de retrouver une conduction nerveuse correcte.*

  • SEP ?Maladie auto-immune dont lorigine inconnue est certainement multifactorielle.Touche le plus souvent des jeunes femmes.Plusieurs formes de SEPSEP volue par pousses qui laissent ou non des squelles plus ou moins importantes chaque fois. La forme prsente par Nathalie est volutive.*

  • Aprs le diagnosticrmission de 6 moisautres signes : difficults de concentration, de calculrmission pendant un anvie quasi normale. nouvelles pousses avec troubles de lquilibre et de la marche qui saggravent jusqu la quasi grabatisation. souffre de trouble de la vision: diplopie (vision double) (risque une atteinte du nerf optique - baisse de lacuit visuelle)problme auditifatteinte du membre suprieur droit (droitire?) avec baisse importante de la force musculaire.*

  • Depuis le diagnosticpousses tous les 6-8 mois pendant des annesne marche plus du toutmieux la naissance de sa fillepuis nouvelles pousses svresperte dfinitive de lusage de ses jambes*

  • A ce jourfatigabilit extrme rcurrenteautres signes?Font partie du tableau clinique :troubles sphinctriens (impriosit urinaires, fuites), troubles sexuels. pisodes dpressifs

  • Le traitementObjectifs : Pousses Symptmes Fond que lon retrouve bien chez Nathalie.*

  • Traitement de la pousseCorticodes forte dose Prcautions et effets secondaires:rgime sans sel sur du long terme prise de poidsexcitabilitproblme cutan: acninsomnie.*

  • Traitement symptomatiqueantalgiquesantispastiques (ankyloses, raideurs musculaires)rducation la marche douce, entretien articulairettt. troubles urinaires: Ditropan, Xatral - amliorent le fonctionnement sphinctrienantidpresseurtraitement pour limiter la fatiguetraitement dermatologique pour sa peau *

  • Traitement de fond 1/2Immuno-modulateurs, interfronquelle a dcouvert aprs la naissance de sa fille. traitement qui ntait pas encore mis en place dans notre pays, mais qui lest maintenant.

    traitement vienon curatiflimite la rptition et lintensit des pousses *

  • Traitement de fond 2/2Ncessite :injections s/c x /semaine au dbut : effets indsirables tel un syndrome grippal. hospitalisation pour la mise en placeeffets en dbut de traitement.

    Nathalie doit certainement tre autonome maintenant pour ces injections, moins quelle est une atteinte des membres suprieurs qui la gne dans sa dextrit et ncessite laide dun tiers.*

  • Faire lanalyse psychologique, motionnelle et affective de Nathalie ce jour.Analyser ce quelle a t pour comprendre comment elle est aujourdhui*

  • Reprendre chronologiquement les faits et y donner du sens en sappuyant sur des concepts et des lments de connaissances en psychologie - socio- sciences humaines afin de reprer les diffrentes tapes dvolution de la maladie et du handicap.

  • 21 ans : ne prte pas attention ses troubles24/25 ans: incomprhension: quest-ce qui se passe? recherche de rponses auprs des mdecins (gnraliste, rhumatologue, neurologue) Voit que son tat se dgrade en se comparant aux autres: sauto-valueImpression de ne pas y arriverHospitalisation : angoisse, peur, refus dtre malade, davoir le statut de malade, incomprhension, douleur physique, toujours pas de rponse, puise, laisse son mari pour aller chez sa mre*

  • 6 mois aprs: dpressive, peu de progrs, effets secondaires de la cortisone, insomnie, difficult de concentration, trouble de limage corporelle avec le problme cutan,Sa mre, aprs insistance de sa part lui donne son diagnostic, mais ne lentend pas - dni; Son mari lui cache le diagnostic pour la protger.Reprend activit professionnelle et sport - rmission pendant un anNouveaux prmices dune pousse - retour de langoisseSon mari lui annonce son tour le diagnostic: lentend, le fait confirmer par lentourage familial: hbte, scroule, pleure, accepte tant bien que mal. *

  • 6/8 mois plus tard: nouvelle pousse, recherche une issue par une grossesse qui na pas leffet escompt; son tat saggrave (troubles oculaires, et auditifs, sensibilit) = dgringolade, risque vital - interruption de grossesseRcupre mais pousses tous les 6 8 moisPassage en invalidit, aprs licenciement obligatoire aprs 3 ans darrt = perte de projets professionnels et de carrire, je ne suis plus rienPerte damis, parle de personne handicape, de non intgration en lien avec ce statut, difficult en lien avec les accs et les infrastructures ils rpondent ma place: se sent dpossde de ses choix.Perturbation de la vie maritale: fait ce quelle peut pour garder une vie comme avant. Statut dhandicape difficile accepter par le mari, est trompe = trahison et divorce.*

  • 32 ans: retourne chez sa mre = rgression? retour la recherche de soutien et protection maternelle?nous pensons que je ne retrouverai jamais personne = pas digne dtre aimeproposition du voisin daller en rsidence pour personnes ges: horrifie, ma vie semble tre finie = sensation de toucher le fond, dsert autour de moi, est dprimerencontre dun homme qui sintresse elle, ambulancier, peut tre aime malgr son handicap, recre sa vie = 17 ans de vie commune.grossesse - naissance dune petite fille - accouche normalement.*

  • nouvel espoir - traitement en Suisse = combativit 2mise en route dun traitement par 1 injection/ semaine = 4 ans de rmissionrcidive = augmentation des doses et des injections, perte complte de lusage de ses jambesdepuis 8 ans, plus de crise = stabilisation qui lui permet de redevenir matre de sa vie: fait des projets, prend des engagements, toujours fatigable et fatigue mais peut tenir sur des demies journes.sengage dans une vie sociale et associative pour dfendre le statut et les droits des personnes avec un handicap moteur.est une personne normale en fauteuil roulant.*

  • Faire lanalyse contextuelle et environnementale de NathalieEnvironnement familial, social, conomique, financier, travail, lieu de vie, structures de soins, Sinterroger sur le rle et la nature des relations *

  • Environnement familialAu dpart, est-elle seule quand elle termine ses tudes? A 25-26 ans, est marie. Son mari laccompagne quelques annes dans son combat, puis sloigne progressivement au fur et mesure que le handicap gagne du terrain, jusqu ce quil lui avoue quil trouve que ce nest pas une vie que de vivre avec une femme comme moi qui ne marche plus gure. Elle essaie de minimiser sa situation pour laisser la libert son mari, ne pas le piger avec son handicap.Elle apprend quil la trompe: sensation de trahison, divorce qui est un choc psychologique supplmentaire pour Nathalie. A une mre: mdecin (ce qui peut tre aidant ou non?) chez qui elle va se ressourcer quand elle va trs mal et avec qui elle reste en contact tout au long de sa vie.A une sur: quelle appelle pour confirmation du diagnosticSon nouveau compagnon dont la relation dure depuis 17 ansSa fille (sans compter sur les accidents) cite son arrive et nen reparle pas ensuite*

  • Environnement amical et professionnelAprs son licenciement pour invalidit: perd des amis et des connaissancesSes amis font ses choix sa placemon entourage: on ne sait pas de qui il se compose.

    Travail dans le commercial, est licencie car entreprise a dpos le bilanRetrouve rapidement du travail chez Delsey, est chef de produit des valisesAprs 3 ans darrt: obligation de licenciement (cest la loi)*

  • Environnement socialLe voisin: qui de par sa rflexion fait souffrir NathalieSportive: squash, skiLongue priode o elle ne parle pas de rseau socialBnvole lAPF (association des paralyss de France): soccupe des informations sur le handicap dans les coles, du problme des transports pour les personnes handicapes auprs des pouvoirs publics ou de laccessibilit. Sige dans les commissions dpartementales la DDE qui traite des permis de construire pour les tablissements recevant du public*

  • Environnement mdicalMdecins traitants, mdecins hospitaliers,Dcouverte du milieu hospitalier; neurologues, rhumatologue, obsttricienKin

Recommended

View more >