Tumeurs corticosurrénaliennes à cellules oxyphiles : à propos d’un cas et revue de la littérature

Download Tumeurs corticosurrénaliennes à cellules oxyphiles : à propos d’un cas et revue de la littérature

Post on 04-Jan-2017

221 views

Category:

Documents

3 download

TRANSCRIPT

  • Progrs en urologie (2011) 21, 288290

    CAS CLINIQUE

    Tumeurs corticosurrnaliennes cellules oxyphiles : propos dun cas et revue de la littrature

    Adrenocortical oncocytic cells tumor: Case report and review of literature

    R. Saad , S. Marsault, P. Coloby

    Service durogyncologie, centre hospitalier Ren-Dubos, 6, avenue de lle-de-France,95300 Pontoise, France

    Recu le 23 novembre 2009 ; accept le 7 avril 2010Disponible sur Internet le 26 mai 2010

    MOTS CLSTumeur corticosurr-nalienne ;Cellules oxyphiles ;Systme de Weiss

    Rsum Les tumeurs corticosurrnaliennes cellules oxyphiles sont rares. Nous rapportonsun cas. notre connaissance, 34 cas ont t relevs dans la littrature. Ils sagissaient detumeurs asymptomatiques et non-secrtantes dans la majorit des cas. Lexamen histologiquetait le moyen diagnostique. Les cellules oxyphiles taient caractrises par labondance desmitochondries hypertrophies. Ltiologie restait inconnue. Le pronostic tait favorablemalgrlexistence de trois cas de carcinome et de dix cas de tumeurs potentiel de malignitincertain . La chirurgie tait curative pour toutes les tumeurs y compris les carcinomes. Laconduite tenir et le suivi taient tablis en fonction du pronostic. 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.

    KEYWORDSAdrenocorticaltumor;Oncocytic cell;

    Summary Adrenocortical oncocytic cells tumor are rare. We report on a case. To ourknowledge, 34 cases have been described to date. These tumors were asymptomatic and non-secreting. Diagnosis was made on histologic exam. Oncocytic cells were marked by the increasednumber of hypertrophied mitochondria. The etiology remained unknown. The prognosis wasWeiss system good despite the fact that three cases were considered as carcinomas and 10 others consideredas tumors of uncertain malignant potential. All tumors were cured by surgery. Management andfollow-up were established upon prognosis. 2010 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.

    Auteur correspondant.Adresse e-mail : rodriguesaad@hotmail.com (R. Saad).

    1166-7087/$ see front matter 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.doi:10.1016/j.purol.2010.04.005

    dx.doi.org/10.1016/j.purol.2010.04.005mailto:rodriguesaad@hotmail.comdx.doi.org/10.1016/j.purol.2010.04.005

  • D

    LdngLmadnnmlpvrichmltdm

    rtltelpdl

    Tumeurs corticosurrnaliennes cellules oxyphiles

    Introduction

    Les tumeurs cellules oxyphiles sont des tumeurs consti-tues exclusivement de grandes cellules combles degranulations osinophiles. Ces granulations correspondent des mitochondries augmentes en nombre et en volume.Les tumeurs cellules oxyphiles ne sont pas spcifiques dunorgane [1] mais latteinte corticosurrnalienne est rare.

    Nous rapportons un cas de tumeur corticosurrnalienne cellules oxyphiles (TCCO).

    Prsentation du cas

    Il sagissait dun patient g de 30 ans venu consul-ter pour une douleur abdominale isole, mal dfinie.Lchographie abdominale et lexamen tomodensitom-trique (TDM) abdomino-pelvien mettaient en vidence unelsion au niveau de la surrnale droite : lsion tissulairearrondie, htrogne de 5 cm de grand axe. La masse refou-lait la veine cave et prenait le contraste. Il ny avait pasde lsion pulmonaire. Le bilan endocrinien tait normal. Lediagnostic de tumeur corticosurrnalienne non-scrtante(TCNS) tait retenu. Une surrnalectomie par lomboscopietait faite avec des suites simples.

    Histologie

    La pice mesurait 7 4,5 3 cm et pesait 63 g. La tumeur,de couleur beige, faisait 5 cm de diamtre. Au microscopeoptique (MO), une capsule fibreuse limitait la lsion qui taitconstitue par de larges cellules ayant un cytoplasme abon-dant, osinophile (Fig. 1). Il ny avait pas datypie nuclaire :les noyaux taient bien arrondis avec un contour rgulieret sans nuclole visible au faible grossissement. Il ny avait

    pas dinvasion capsulaire ou lymphatique ni de foyer ncro-tique ou hmorragique. Lactivit mitotique tait nulle.Les caractres histologiques taient compatibles avec uneTCCO.

    Figure 1. TCCO vue au microscope optique.

    lpml

    plbfv

    289

    iscussion

    es TCCO sont rares. notre connaissance, 34 cas taientcrits dans la littrature [211]. Les TCCO prdomi-aient chez les femmes (23 femmes/12 hommes) et du ctauche (21/13). Lge moyen tait de 46 ans (27 72 ans).e diamtre variait de 2,2 17 cm (M= 8,5 cm). Le poidsoyen tait de 260 (81220) grammes. Les TCCO taientsymptomatiques, dcouvertes fortuitement. lexceptione trois cas : un syndrome virilisant, un syndrome fmi-isant [2] et un syndrome de Cushing [4], les TCCOtaient pas scrtantes ni fonctionnelles. Radiologique-ent, les TCCO navaient pas de signe vocateur comme

    es oncocytomes rnaux [12]. Le diagnostic tait tabliar lexamen histologique. Les TCCO avaient une couleurariant du jaune au marron. Une capsule fibreuse entou-ait la masse. Aprs coloration lhmatoxyline-osine, ondentifiait, au MO, de larges cellules ayant un cytoplasmeombl de granulations osinophiles. Les tudes immuno-istochimiques permettaient dliminer les autres TCNS. Auicroscope lectronique, les granulations correspondaientdes mitochondries dmaties remplissant totalement

    e cytoplasme. Ltiologie de cette hyperplasie ethypertrophie mitochondriale restait obscure. Pour cer-ains loncocytose tait un mcanisme de compensationun dficit mtabolique dgnratif. Pour dautres, desutations au niveau de lADN mitochondrial donnaient lieuune tumeur lchelle des organelles [3,7].La classification des TCCO et leur prise en charge

    estaient toujours mal prcises. La classification his-opronostique de Weiss [5] (Tableau 1), utilise poures tumeurs corticosurrnaliennes ne semblait pas adap-e. Selon cette classification, les TCCO sont classesn carcinomes (elles prsentent trois critres du score :osinophilie, larchitecture diffuse et les noyaux aty-iques). Trois cas seulement ont eu un comportement malinont un [5] guri par la chirurgie. Pour les deux autres [8,9],e suivi manquait. En plus, les TCCO tiquetes potentiel-ement malignes (dix cas) avaient une volution favorableour un suivi moyen de 53,4 (3180) mois aprs un traite-ent chirurgical ablatif, ce qui ntait pas concordant avec

    e mauvais pronostic des cancers corticosurrnaliens.Des modifications du systme de Weiss taient adaptes

    ar plusieurs auteurs [2,5,8,9] : Bisceglia et al. [13] divisait

    es TCCO en tumeur maligne, potentiellement maligne ounigne (Tableau 2). Le nombre limit des patients et laaible proportion des tumeurs malignes ne permettaient dealider aucun systme.

    Tableau 1 Critres de Weiss.

    1- Atypie nuclaire ou grade nuclaire lev (Fhrman3 ou 4)

    2- 33 % de la tumeur possde une architecture diffuse4- Prsence de ncrose5- Invasion des veines6- Invasion des sinusodes7- Invasion capsulaire8- Mitoses atypiques9- Mitoses frquentes (> 5/50 hpf)

  • 290

    Tableau 2 Classification de Bisceglia.

    Critres majeurs Critres mineurs

    > 5mitoses par 50HPF Poids tumoral > 200 g oudiamtre > 10 cm

    Mitose atypique NcroseInvasion veineuse Invasion de la capsule ou

    fip

    ptllpollcrr

    radp

    C

    L

    R

    [

    [

    [

    des sinusodes

    Un critre majeur ou plus : tumeur maligne, un critre mineurou plus : tumeur de potentiel de malignit incertain.

    En absence dautre classification, celle de Weiss modi-e par Bisceglia tait utiliser pour classifier les TCCO etrdire leur comportement.La prise en charge de ces tumeurs tait celle adopte

    our les tumeurs corticosurrnaliennes en gnral [14]. Laaille de la tumeur et lge de notre patient imposaientacte chirurgical. En appliquant le systme de Weiss etes modifications de Bisceglia, cette tumeur tait de bonronostic (score de Weiss = 2 et aucun des critres majeursu mineurs de Bisceglia). Le suivi des TCNS tait bas surimagerie (TDM six mois, puis une fois par an), associe a scintigraphie osseuse et la TDM crbrale pour les car-inomes corticosurrnaliens [14]. Pour les TCCO, le suiviadiologique serait indiqu pour celles critres dfavo-ables. Ce suivi ntait pas justifi pour notre patient.Les TCCO sont des tumeurs rares dvolution gn-

    alement favorable. Les systmes de classificationctuels, malgr leur insuffisance, restent les seuls moyensapprciation pronostique sur laquelle un suivi sera adaptour chaque cas.onflit dintrt

    auteur confirme quil ny a pas de conflit dintrt.

    [

    [

    R. Saad et al.

    frences

    [1] Pena A, Edreira A, Rodriguez E, Rodriguez R, Banos L, TubetC. Oncocytome rnal multiple bilatral. Revue de littrature propos dun cas. Prog Urol 2007;17:9979.

    [2] Icard P, Louvel A, Le Charpentier M, et al. Tumeurs surrna-liennes cellules oncocytaires : bnignit ou malignit ? AnnChir 2001;126:24953.

    [3] Lee R, Al-Ahmadie H, Boorjian S, et al. A case of incidentaladrenocortical oncocytoma: nature clinical practice. Urology2006;11:61821.

    [4] Xiao GQ, Pertsemlidis Ds, Unger PD. Functioning adrenocorticaloncocytoma: a case report and review of the literature. AnnDiagn Pathol 2005;9:2957.

    [5] Sang YS, Sunhoo P, Seong RK, et al. Oncocytic adrenocorticalcarcinomas: a pathological and immunohistochemical study offour cases in comparison with conventional carcinomas. PatholInt 2004;54:60310.

    [6] Poretti D, Mazzarol G, Bonomo G, et al. Adrenocortical onco-cytoma: case report. Clin Imaging 2003;27:42630.

    [7] Kitching PA, Patel V, Harach HR. Adrenocortical oncocytoma. JClin Pathol 1999;52:1513.

    [8] Lin BT, Bonsib SM, Mierau GW, et al. Oncocytic adrenocorticalneoplasms: a report of seven cases and review of the literature.Am J Surg Pathol 1998;22:60314.

    [9] Kirshnamurthy S, Ordonez NG, Shelton TO, et al. Fine needleaspiration cytology of a case of oncocytic adrenocortical car-cinoma. Diagn Cythopathol 2000;22:299303.

    10] Landau A, Tse V, Ehsman S. Adrenocortical oncocytoma benignor malignant? ANZ J Surg 2004;74:390.

    11] Wragg T, Nguyen GK. Cytopathology of adrenal cortical onco-cytoma. Diagn Cythopathol 2001;24:2223.

    12] Ploussard G, Droupy S, Ferlicot S, Ples R, Rocher L, BenoitG. Oncocytose rnale : propos dun cas. Prog Urol 2009;19:1424.13] Bisceglia M, Ludovico O, Di Mattia A, et al. Adrenocortical onco-cytic tumors: report of 10 cases and review of literature. Int JSurg Pathol 2004;12:23143.

    14] Chabert V, Merran S, Coulange C. Tumeur des glandes surr-nales. Prog Urol (CCAFU) 2000;10(4):8791.

    Tumeurs corticosurrenaliennes cellules oxyphiles: propos d'un cas et revue de la litteratureIntroductionPresentation du casHistologieDiscussionConflit d'intertReferences

Recommended

View more >