trompe utérine

Download Trompe utérine

Post on 23-Feb-2016

490 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Trompe utérine. A-P UZEL. Trompe utérine. La trompe utérine ou salpinx = conduit musculo membraneux pair qui prolonge une corne utérine Livre passage au spermato qui féconde habituellement l’ovocyte dans son 1/3 distal - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

PowerPoint Presentation

Trompe utrineA-P UZEL

Trompe utrineLa trompe utrine ou salpinx = conduit musculo membraneux pair qui prolonge une corne utrine Livre passage au spermato qui fconde habituellement lovocyte dans son 1/3 distalEst situ dans le mesosalpinx. Celui-ci souvent large dans sa partie lat se rabat en Arr avec la trompe et masque lovaireSon exploration est indispensable avant toute indication thrapeutique pour strilitDabord transversale jusqu lextrmit utrine de lovaire puis suit successivement sur lovaire son bord msovarique, la face mdiale de son extrmit tubaire et son bord libre.L 10-12 cmDIRECTION LONGUEUR

Trompe utrine

infundibulumPartie utrine

isthme

4 parties

Franges tubairesampoule

moyen de fixitTrs mobile, maintenue parsa continuit avec lutrus, le mesosalpinxson ligt infundibulo-ovarique qui stend de la frange ovarique lextrmit tubaire de lovaire

Configuration extrieure4 partiesPartie utrineListhmeLampouleLinfundibulum

infundibulumPartie utrine

isthme

4 parties

Franges tubairesampoule

Partie utrineSitu dans le myomtre, prsente un trajet oblique en haut et latralement. Souvre dans lutrus par lostium utrin. L 1cm 0,2 mm. Le de lovule reprsente le 10e de celui de la portion interstitielle.

myomtre :Terme issu du grec mus : muscle et mtra : utrusLe myomtre est la couche musculeuse interne de la paroi utrine. Il est compos de trois couches..Isthme tubaire

Fait suite la partie utrine au-dessus du ligament rond en Av et du ligt propre de lovaire en Arr. Est dispos transversalement. L 3 cm, 2mm. Est cylindrique paroi paisse et dure la palpation

Ampoule tubaireFait suite listhme et est en rapport avec lovaire.L 7 cm, volumineuse 8 mm, flexueuse, consistance molle, grande complianceSes lsions pathologique (hmatosalpinx, pyosalpinx etc.) peuvent atteindre de grandes dimensionsAttention GEU

Linfundibulum tubairePartie la plus mobile de la trompe, forme dun entonnoir vas avec: 1 sommet 1 base 1 sommet qui prolonge lampoule tubaire. Prsente lostium abdominal de la trompe qui fait communiquer les cavits tubaire et pritonale.Cette communication de lextrieur avec la cavit pritonale explique quune injection de produits iod (hystrographies) pousse dans lutrus pntre dans les trompes et lorsque celles-ci sont saines tombe dans la cavit pritonale

Linfundibulum tubaire1 base libre festonne en une srie de franges tubaires, au nb de 10 15, L 10 mm. La plus longue adhrente au ligt infundibulo-ovarique atteint lextrmit inf de lovaire.En cas daffections les bords des franges sunissent et la permabilit tubaire disparat entranant 1 strilit.

Configuration intrieureLa surface int de la trompe prsente des plis muqueux longitudinaux = plis tubaires.Sont trs nombreux et au niveau de listhme des plis IIdaire simplantent sur les 1er. Les plis IIdaire se hrissent souvent de plis tertiaire, de 5me et mme de 10e ordre au niveau de lampoule. La pntration rciproque de ces plis donne la coupe 1 aspect labyrinthique.Cette disposition favorise la stagnation des scrtions et explique les rcidives si frquentes des salpingitesmsosalpinx

Coupe transversale au niveau de lampoulepoophoronvaisseauxmuqueuseCouche musculaire annulairepritoineSous sreuseCouche musculaire plexiforme

Dun point de vue gnral les antibiotiques ont du mal atteindre les tissus mal vasculariss comme los ncros et les lments fibrossRapport dans le msosalpinxLe bord msosalpingien de la trompe est en rapport avec:les arcades vasculaires infra tubaires et les nerfs de la trompeles reliquats embryonnaires : le conduit longitudinal de lpoophoron, le paraphoron situ sous listhme tubaire, lappendice vsiculeux, appendu lextrmit de linfundibulum et quelquefois des vestiges aberrants de la surrnale

ovaireA utrineA ovariqueArcade anastomotiqueRapport par lintermdiaire du mesosalpinxListhme rpond:En Av la vessie, au ligt rondEn Arr au ligt propre de lovaireEn haut aux anses grles, au grand omentum et au clon sigmode gauche

ovairetrompeRectumLampoule et linfundibulum sont au contact de lovaire dont il partagent les rapports._ A gauche lampoule rpond en Arr au msosigmode et au sigmodeCeci explique que les pyosalpinx puissent souvrir dans le sigmode et que le mesosigmode protge efficacement la grande cavit pritonale en se rabattant contre la face post du ligt large circonscrivant ainsi linfection tubaire_ A droite lapex caecal reste situ environ 3 travers de doigts au-dessus de lampoule tubaire. Ce nest que dans les cas dappendice vermiforme pelvien que trompe et appendice sont en contact

ovairetrompeRectum

ovaireCorne utrinePritoine

Vascularisation : artresDpend pour ses 2/3 mdiaux de lart utrine pour son 1/3 lat de lart ovarique Lart du fondus utrin participe la vascularisation de listhme tubaire

le rameau tubaire mdial de lart utrine et le rameau tubaire latral de lart ovarique forme une arcade anastomotique infra-tubaire qui chemine paralllement la trompe distance de 2 3 mmCette arcade artrielle est unie larcade artrielle infra-ovarique par lart tubaire moy

Larcade infra-tubaire donne naissance intervalles rgulier tous les 2 mm une 30 dartrioles spirales, (une 15 ampulaires, 8 isthmique, 7 pour linfundibulum)

Aspect en dent de peigne

Les artrioles spirales se dtachent perpendiculairement de larcade, soit par lintermdiaire dun tronc commun 2 artrioles soit isolment.Au niveau du pavillon les artrioles terminales (5 6 par franges) suivent laxe des franges. Au niveau de la muqueuse les artrioles suivent laxe conjonctif des plis tubulaires. La spiralisation des artrioles tubaires obit comme celle de lendomtre aux influences hormonales.

VEINESLes V paritales sont collectes par larcade veineuse infra-tubaire. Unique ou ddouble se draine vers les V ovarique et utrineslymphatiquesSont trs abondants dans la sreuse et dans les plisAccompagnent les V et sunissent aux lympha du corps de lutrus essentiellement et de lovaire plus accessoirementinnervationProvient du plexus ovarique pour la moiti lat, du plexus utrin pour la moiti mdialeCes N forme 1 anastomose infra-tubaireLes neurofibres sympathiques et parasympathiques auront donc 2 origines vagale et spinalestructureLa tunique sreuse = couche pritonaleLa tunique sous sreuse = couche conjonctive contenant les Vx et NLa tunique musculaire comprend 1 couche profonde circulaire mince dans lampoule paisse, serre et puissante dans listhme1 couche priphrique + mince longitudinale mais plutt plexiformeLa tunique muqueuse comprend 1 pithlium reposant sur 1 lamina propria constitue dun TC lche cellulaire. Lpithlium est de type cylindrique simple avec des pithliocytes cilis et des pithliocytes microvilleux scrtants. Le sens du battement des cils se fait vers lostium utrin ce qui favorise le transport de lovocyte et du zygote.

Anatomie fonctionnelleLa trompe prsente une double fonction :

captation de lovocyte Transit des gamtes et du zygoteCaptation de lovocyteAu moment de lovulation les franges de linfundibulum deviennent rectiles et enserrent lovaire pour diriger lovocyte. Le sens du courant pritonale vers lostium abdominal entrane les ovocytes qui auraient pu sgarer.Ce qui explique les succs de la fcondation intrapritonaleTransit des gamtes et du zygoteles spermatozodes sont capacits et stocks en survie dans les trompes avant la fcondation de lovocyte. Lovocyte est aussi capacit dans la trompe. Le zygote sjourne dans la trompe environ 72 h. Sa migration est assure par les cils. Les strilits dorigine tubaire pourront tre lies des lsions anatomiques obturantes de la trompe mais aussi des lsions fonctionnelles responsables des modifications du flux et des cils tubairesUn gamte est une cellule reproductrice mature capable de fusionner avec un autre gamte, du type complmentaire, pour engendrer une nouvelle gnration d'un tre vivant eucaryote. Les gamtes sont des cellules spcialises dont la fonction est d'assurer la reproduction sexue.

Le processus qui ralise la fusion de 2 gamtes est la fcondation. Celle-ci produit une nouvelle cellule unique, appele zygote, dont le nombre de chromosomes a ainsi doubl 2n. Le dveloppement du zygote donne ensuite un organisme nouveau de type diplode.