techniques manuelles de kinesitherapie et ... - splf. description des pratiques a.bisserier....

Download TECHNIQUES MANUELLES de KINESITHERAPIE et ... - splf. Description des pratiques A.Bisserier. Donn©es

If you can't read please download the document

Post on 26-Mar-2019

216 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Nathalie Hoomans, kinsithrapeute cadre de sant

coordinatrice rhabilitation respiratoire CHR dORLEANS

TECHNIQUES MANUELLES de KINESITHERAPIE et PATHOLOGIES PLEURALES O en est levidence based en physiothrapie ? CPLF 2013

Indications de kinsithrapie respiratoire dans le traitement des panchements

pleuraux Transsudats : - Augmentation de la

pression capillaire pulmonaire (insuffisance cardiaque)

- Diminution de la pression intrapleurale (atlectasie)

Exsudats : - Inflammation, augmentation

de la permabilit pleurale

- Perturbation de la rabsorption pleurale

Traitement de lpanchement

Traitement de lpanchement

Traitement des complications ? Traitement des complications

Description des pratiques

A.Bisserier. Donnes actuelles sur la kinsithrapie des pleursies. Cah de kin, 1992

A. Ferre, M. Ders, R. Azarian. Pleursies purulentes. EMC

V. Sauvageot, F. Piton ; De la physiologie pleurale la rducation dans les panchements pleuraux ; KS 454, avril 2005.

Riquet M, Badia A. Pleursies purulentes aigues germes banals, EMC

G Cotterau, F Piton, M Antonello. Kinsithrapie la phase aigue des pathologies respiratoires. EMC

C. Lepresle, J. Wills, F. Carnot. Kinsithrapie et pleursie. EMC 1992

Riquet et al, Pleursies purulentes et cancer du poumon Rev Mal Respir, 1999, 16 : 817-822 : pas de technique et pas de dbut de prise en charge

Indications sans description

Etude rtrospective Elys Hassine et al. Rducation au cours de la tuberculose pleurale : tude

de 55 cas; Kinsithrapie, les annales fvrier-mars 2002

Bibliographie non exhaustive:

De la physiologie la kinsithrapie respiratoire

Miserocchi G. Zocchi L. Lai-Fook SJ.

Liquide pleural : 0,2ml/kg, il contient peu de protines (1g/dcl) Afin de garder ses proprits il est renouvel en permanence

Jv = Kf [(P1-P2) (1 2)]

quilibre production/rabsorption du liquide pleural: loi de Starling

Jv : flux de liquide entre les compartiments

Kf : coefficient de filtration

P1et P2 : pression hydrostatiques

: coefficiant de rflexion pour les protines

1 2 : pression oncotiques

alvole

Systme de pompe muni de valves unidirectionnelles

quilibre production/rabsorption du liquide pleural: 80% par le systme lymphatique parital

alvole

Contractions musculaires priphriques Oscillations de flux vasculaires priphriques

travers les pores de Wang ou stomata.

Mcanismes dactivation :

linspiration : augmentation de la taille des stomata en fonction de ltirement de la plvre : de 0,3 40 m de diamtre (rabsorption x50%)

Vitesse de renouvellement du liquide pleural : 0,2ml /(kg*h)

Facteurs physiologiques et pathologiques influenant la production/rabsorption de

liquide pleural

Filtration prfrentielle /gradient de filtration Filtration prfrentielle des rgions les moins dpendantes vers les plus dpendantes : gradient de pression vertical, mouvements ventilatoires dbit liquidien

Gradient de filtration lymphatique : Nombre de stomata /cm2

Importante localisation de liquide

Absorption lve : 8000 stomata /cm2

faible absorption: 100 stotama /cm2

faible localisation de liquide

Inflammation : augmentation de la permabilit de la plvre paritale

Saturation du systme lymphatique

Formation dun panchement pleural exsudatif

Augmentation de la rabsorption liquide pleural (x 30) par les lymphatiques paritaux

Obstruction des pores de Wang par linflammation ??? Diminution de louverture des pores de par limitation de la ventilation? Diminution des contractions musculaires de par la douleur ?

Capacit moyenne dabsorption : 3l/mm2

+ / -

Exsudat traitement mdical et

Si drains : Travail expiratoire

non drain :Travail ventilatoire inspiratoire infradouloureaux

Phase I plusieurs jours : panchement pleural Antibiothrapie, antalgiques, drains

Phase II : un mois Fibrose : collagne non mature Antibiothrapie, antalgiques, streptokinase,

chirurgie

Phase III : Pachypleurite : collagne non

mature 9 mois Dcortication pleurale

kinsithrapie

travail inspiratoire intensif

travail inspiratoire intensif

O en est levidence based en physiothrapie ???

Pratique clinique

200 ans de pratique

Preuves scientifiques

Preuves physiologiques Preuves efficacit des techniques

patients

Conclusion Plvre : systme complexe difficile explorer sans en

modifier le fonctionnement Pleursie : pathologie aux origines et aux expressions

multiples Pas de consensus scientifique pour les traitements

mdicaux et chirurgicaux

Dans ce contexte, et compte tenu des connaissances physiologiques faut-il attendre une evidence based of physiotherapy pour prescrire la kinsithrapie respiratoire dans le cas dun panchement pleural exsudatif ?

MERCI

Recommended

View more >