table des matières - editions chariot d'oreditions-chariot-dor.fr/bibliotheque/documents/  · de...

Download Table des matières - Editions Chariot d'Oreditions-chariot-dor.fr/bibliotheque/documents/  · de «

Post on 12-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 301

    TTaabbllee ddeess mmaattiirreess

    Avant-propos _________________________________ 9

    Chapitre 1 ___________________________________ 11

    Chapitre 2 ___________________________________ 41

    Chapitre 3 ___________________________________ 73

    Chapitre 4 __________________________________ 107

    Chapitre 5 __________________________________ 139

    Chapitre 6 __________________________________ 169

    Chapitre 7 __________________________________ 197

    Chapitre 8 __________________________________ 231

    Chapitre 9 __________________________________ 259

    Chapitre 10 _________________________________ 285

    Remerciements _____________________________ 299

    Planches danatomie _________________________ 303

    Dcodage dentaire_v4.pdf 301 06/04/2009 20:52:00

  • 11

    CChhaappiittrree 11

    Le simple fait dutiliser et donc de lire le terme de maladie , provoque chez lhumain lattente dune proposition de mdecine, pharmacologique ou chirurgicale. Lvocation de la maladie gnre lattente de la gurison. Et notre vision humaine de cette affaire nous projette dans le combat. Gurir est un mot qui puise son tymologie dans une racine commune la langue germanique : warjan, par une racine indo-europenne swer-, sert- et wer-, qui signifie faire attention . Et gurir voulait dabord dire dfendre. La notion de combat est sans quivoque, et lennemi est dsign par le nom de microbe (bactrie, virus, champignon). Tout comme dans warjan il y a war qui signifie guerre, dans gurir il y a, en sonorit, le mme mot guerre . La mdecine est bien une activit de lutte contre la maladie, et il ny a aucun jugement lnonc de cette ralit. Le fait est bien connu : pour une maladie dorigine bactrienne, il faut un antibiotique, substance qui combat certaines formes de vie. En fait, rares sont les mdicaments de la pharmacope qui ne sont pas des anti- quelque chose . Imaginons un instant que lon ait donn le nom de probiotiques aux antibiotiques, et de pro- quelque

    Dcodage dentaire_v4.pdf 11 06/04/2009 20:51:41

  • Dcodage dentaire Tome 2

    12

    chose tous les anti- quelque chose , quaurions-nous enclench de diffrent dans linconscient collectif ? Quaurait donn au genre humain lapplication des conseils de la philosophie orientale telle que nous la rvle le Yi King travers ces mots : plutt que de lutter contre le mal, dirigez-vous nergiquement vers le bien . De mon contact au monde des homopathes, tous mdecins par ailleurs, jai longtemps retenu une phrase acerbe : un rhume non soign dure une se-maine, un rhume trait par mdicaments dure sept jours . Ce monde homopathique me poussait entendre que la mdecine nous leurrait, et en message subliminal, quelle se trompait, ce qui pour moi ntait pas aussi facilement envisageable, mon propre pre tant mdecin, O.R.L. de surcrot Comme je lai dj dit, il me fallait trouver moyen de faire avec les deux ! Mais ces mmes homopathes prsentaient le remde homopathique comme plus efficace dans la lutte contre les maladies. Je crois que l est la premire erreur. Lhomopathie nest pas une arme de lutte contre, mais un outil daccompagnement, daller avec . Sinon, on prend le risque dutiliser lhomopathie comme de lallopathie, ce qui sans nul doute, est contraire aux principes noncs par Hahnemann, et contraire la philosophie qui sous-tend lhomopathie, cette philosophie exacte qui fut celle de Samuel Christian Hahnemann. De plus, lhomopathie ainsi utilise se rvlera souvent aussi efficace que le mdicament dit chimique, savoir une semaine ou sept jours Donc, face une nouveaut sans gain defficacit, il est normal que les vieilles valeurs demeurent De plus, ce langage dclenche lhostilit, entranant ces guerres de deux mondes qui ne savent juste pas sentendre. Et puis, souvent le mdecin qui se tourne vers lhomopathie le fait dans un sentiment plus ou

    Dcodage dentaire_v4.pdf 12 06/04/2009 20:51:41

  • Les maladies buccales et les mots pour le dire

    13

    moins inconscient dchec de ce quon lui a enseign, et se croit oblig de devoir choisir entre deux coles de mdecine, ce qui est faux. Si Hahnemann a subi des attaques virulentes son poque, il nest nullement ncessaire de continuer cette lutte aujourdhui, car cest le malade qui en fait les frais. Accompagner le malade est une toute autre chose, et cette manire de regarder lexprience de celui qui est malade, ouvre une nouvelle compr-hension. Accompagner avec de lallopathie nest pas une absurdit pour un homopathe, sauf sil fait de sa mdecine, plus prcisment de ses armes thra-peutiques, lenjeu dune reconnaissance, plus exac-tement dune considration. Mais alors, lhomopathie nest pas mise au service du malade, mais du mde-cin La notion dquilibre de sant est un aspect pivot de toutes les techniques mdicales dites parallles , mme si peu dentre nous sen aperoivent. Et cette notion dquilibre se retrouve dans toutes les donnes mdicales orientales, malheureusement dans une approche dite nergtique ou utilisant le terme dnergie, ce qui occasionne encore dautres luttes de savoir ! Pour-tant, un remde allopathique, ds son introduction dans le cycle biochimique, produit de lnergie Or, la recherche de lquilibre est le premier sens de lexistence. Ce nest que dans lquilibre que la vie se manifeste, et dans sa recherche quelle oriente son apparition. Lquilibre est, dun certain point de vue, un point virtuel autour duquel lexpression du systme considr change. Ainsi, une molcule chi-mique, non entendue ici de synthse, mais comme brique de construction de la matire elle-mme, possde un point dquilibre dans son mode daction. En pharmacologie, ce point est connu comme tant la dose dinversion de leffet. Et cela est si simple

    Dcodage dentaire_v4.pdf 13 06/04/2009 20:51:41

  • Dcodage dentaire Tome 2

    14

    comprendre Le caf par exemple, qui est son ori-gine une plante mdicinale, au-dessus dune certaine dose, provoque labsence de sommeil, mais en dessous de cette dose, favorise justement le sommeil Cest ainsi que le vieil adage est plein de bon sens : il faut de tout un peu Un antibiotique lui-mme manifeste le mme comportement : une certaine dose, il combat la vie microbienne, en dessous, il est capable de favoriser cette vie en la rendant rsistante son effet Bref, lquilibre rgit la vie sous diverses formes dexpressions, mais dans un seul sens fondamental : il lui est ncessaire, il en est mme le moteur. La mdecine chinoise parle de ce mme qui-libre, mais dans sa dialectique, savoir le Yin et le Yang, qui reprsentent deux formes de base de lexpression du vivant, qui squilibrent mutuellement tout au long dun cycle. Ainsi peut-on comprendre qut et hiver squilibrent, quau solstice dt cor-respond un solstice dhiver, et quil y a deux qui-noxes. Mais lOrient nous montre, dans sa culture ancestrale, une diffrence fondamentale avec lOccident. Pour lOrient, dans cet environnement qui est le sien et dans le pass qui lui est spcifique, le ciel est gnrateur de la vie. Vous me direz chez nous aussi. Et bien pas de la mme faon. Lempereur est source de la vie comme chez nous le fut Marie, la Sainte Vierge ou encore Pachamama en Amrique du Sud. Je parle de donnes culturelles ancestrales et non de croyances acceptes ou non. Dans le Yi King, il est dit que lorsque lnergie Yang apparat, donc le trait masculin plein, le ciel, alors apparat instantanment un dessus et un dessous. Cest le ciel qui justifie lexistence matrielle. Alors que dans notre monde nous, ce ciel ne peut quensemencer la terre qui, elle, donnera naissance lexpression de la vie. Ainsi comprend-on mieux que

    Dcodage dentaire_v4.pdf 14 06/04/2009 20:51:41

  • Les maladies buccales et les mots pour le dire

    15

    la forme du cercle soit chez nous symbolique du fminin, et chez eux, symbolique du masculin. Toujours dans leur description de la vie, le ciel englobe la terre. Cest lui qui en dirige les manifestations. Chez nous, pendant des temps immmoriaux, mais que notre inconscient garde en donne de base, la Terre tait le centre du monde, et lUnivers lui tait assujetti. Voil pourquoi masculin et fminin sinversent en traversant peu prs le mri-dien de 60 de longitude. De mme quil ne faut pas oublier quen Chine, le sud est la direction de rfrence et non le nord comme en Occident. Bref, sans connatre la rfrence culturelle dun peuple, on ne peut en comprendre sa mdecine. On ne peut non plus la rintgrer telle quelle dans notre monde occidental (cette vidence explique lethnopsychiatrie de Tobie Nathan, professeur de psychologie clinique et pathologique luniversit Paris VIII, qui souligne lintrt des connaissances anthropologiques dans la prise en charge du dsordre, de la maladie et du malheur). Le symbole lui-mme du Yin et du Yang retrace cet quilibre en dvoilant un sens qui devrait nous imprgner un peu plus profondment : il ny a pas de fminin sans prsence de masculin, prsence la fois au contact extrieur et prsence intrieure. Cette loi fondamentale du vivant imprgne profon-dment le dcodage dentaire ainsi que toutes les comprhensions des maladies de la bouche que je vais vous prsenter. La terrible dualit masculin/fminin nexiste que dans notre approche trop restrictive de la vie, mais pas dans son essence. Cet quilibre existe galement dans notre bouche, au travers de notre occlusion, tat de ren-contre des dents du haut et des dents du bas. tran-gement, la notion de ciel qui englobe la terre sy ma-

    Dcodage dentaire_v4.pdf 15 06/04/2009 20:51:41

  • Dcodage dentaire Tome 2

    16

    nifeste merveilleusement, puisque les dents du maxillaire suprieur englobent les dents du maxillaire infrieur, et sont censes en diriger, du moins en ac-compagner, les mouvements. Tout aussi trangement, cest le maxillaire infrieur qui manifeste laccs la vie, permettant lexpression de la vie par le verbe ! Ainsi,