rym karoui

Download Rym karoui

Post on 07-Mar-2016

216 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Exposition de Peintures et Sculptures /// Galerie AGorgi /// Avril 2013

TRANSCRIPT

  • Galerie Ammar Farhat - Sidi Bou Sad

    Expositionde peintures et sculptures

  • Que font les arstes depuis la nuit des temps sinon se r-approprier un morceau du rel et le transformer au gr de limaginaire qui les hantent et habitent ?

    Des mondes se sont ouverts et souvrent sans cesse nous, mondes qui appartiennent aussi la nature, mais qui ne sont pas visibles pour tous, qui ne le sont peut-tre vraiment que pour les enfants, les fous, les primifs , crivait dans Souvenirs le peintre Paul Klee que la lumire tunisienne a rvl lui-mme.

    Dans luvre loquente et volubile de Rym Karoui, base sur des techniques mixtes- acryliques et collages- et enrichie de sculptures de toutes tailles, le regard retrouve les traces de ce monde intermdiaire , royaume de ceux qui ne sont pas ns ou qui sont dj morts, royaume de ce qui aspire venir, mais qui ne viendra pas ncessairement , si bien dcrits par Klee.

    MON MANEGE moi cest toi !

    Sur la toile de larste, reconnue trs tt, ds les annes 90, la fin de ses tudes lEcole des Beaux Arts de Marseille, comme une valeur sre de lart contemporain tu-nisien, se dploie un cortge de personnages extravagants, fantasques et fantasques, qui se partagent dans un conflit perptuel les forces du bien et du mal. Inspirs du monde du cirque, du dessin anim, du jeu, du conte et du cinma, ils incarnent des rois fous, des dames de cur, des princesses africaines toujours ferles, des funambules en quilibre pr-caire, des trapzistes montant vers le cielMais aussi des animaux inquitants, hybrides aux formes indites et mu-tantes. La lune, les toiles et des trfles quatre feuilles y tourbillonnent en tous sens. COULEURS LUMIERE. ENERGIE. VITALITE.

    On entendrait presque le spectateur devant lequel dfilent ces denses composions plasques, se surprendre chan-tonner tout bas les paroles entrainantes de Piaf : Tu me fais tourner la tte. Mon MANEGE moi cest toi ! .

    MondesIntermdiaires

  • LE HASARD ET LIMPRVISIBLE

    Luvre de Rym Karoui est un rcit permanent. Souvent les plages de peinture et des morceaux de graphisme sont forte-ment imbriqus. Des critures choisies, en arabe, en franais et en anglais, viennent serpenter dune manire ludique la surface du tableau : WELCOME SILICONE Halal, DEGAGE, GAME OVER, STOP ! BOUM ! BOUH, OU EST LE ROI ? FREE-DOM, BANG BANG !

    Les leres rassembles par les codes du langage sont tout dabord des dessins pour Rym Karoui. Elle les considre en-suite comme des sons, qui rsonnent dans sa tte, tel une pete musique intrieure. Larste samuse. Elle interroge allgrement les mots du moment et puis imbibe comme une ponge de lactualit et de la ralit qui lentourent, se laisse aller introduire dans son travail le hasard et limpr-visible

    PLANET60X58 cm

    Mtal - 2009

  • Ponctuent les toiles et les sculptures de larste, des chires nigmatiques, intriguant, qui dfilent en rangs serrs. Renvoient-ils un numro de tlphone reu dun trange tranger ? A lcho dun appel venu dun autre monde ? Dune lointaine plante ? Celles par exemple de La Guerre des toiles ou dHarry Poer, des uvres cultes, qui ne cessent de la fasciner.

    Voici mon secret. Il est trs simple : on ne voit bien quavec le cur. Lessenel est invisible pour les yeux , disait le re-nard au Pet Prince, dans le roman ponyme dAntoine de Saint-Exupry.

    ESTCE LE SAUT DANS LE VIDE ?

    Le talent de Rym Karoui est insparable de ses doutes, ses ttonnement, sa qute perptuelle dune inme nces-sit intrieure, quelle libre en praquant au quodien son criture automaque personnelle, le dessin. Et mme si elle inaugure dans cee dernire exposion, la trame tonnamment pure, une palee de couleurs flashy, to-niques, pleine de vibraons, lunivers de la plascienne ne rfre pas uniquement au pays merveilleux dAlice. Derrire une producon plasque la gaiet esquisse presque en

    Dream+ 130X100 cm - Technique mixte sur toile - 2013

  • trompe lil, se cachent pudiquement une foule de dmons. 40, 42, 43, 45, 46son ge de FEMME imprim quelque part sur la toile la manire dun tatouage, rsonne comme une menace. Un rappel du temps qui passe, emportant sur son passage, tout doucement sans faire de bruit, les lueurs de la sducon

    Aux yeux de larste, la Tunisie post rvoluonnaire est at-teinte de symptmes anxiognes. De ses trfonds est sore une arme de virus malfiques, noirs, hirsutes, hallucino-gnes, quelle oppose aux virus bnfiques, peints de cou-leurs pastel. Tous ceux-l saranchissent des limites du des-sin et du cadre, sincarnent dans des sculptures et sen vont explorer la vie ! Quel bonheur ce serait pour Rym Karoui si elle pouvait tomber sur un secret mcanisme pour les faire animer, bouger, galoper

    Euphorisant est le coup de pied du DEGAGE, qui jalonne les toiles de cee dernire srie. Or, les membres bants de ces curieux tracs longilignes surmonts dune couronne- paro-die du pouvoir- souvrent sur un trou. Est-ce le saut dans le vide ?

    HELP Tounes

    Ses tableaux et sculptures mlent de faon directe lanecdo-que, le symbole et lvnement concret. Cest ainsi quelle raconte, lmoon au fond de la palee, comment en rant sur son pre Chokri Belaid, leader polique abau le 6 f-vrier dernier, cest sa pete fille rose, esquisse par larste selon la spontanit intacte dun dessin denfant, quon a assassine

    Ainsi va lactualit tumultueuse du pays sous le regard dis-tant des troka boys, sculptures en rsine, des ovni, des objets volants non idenfis dun pouvoir incertain et dont pourtant la couronne dore reste toujours en bonne place. HELP Tounes ! , grave-t-elle dans un cri tou.

    Alors ? LIBERTE QUAND ? , sinterroge Rym Karoui pour rpliquer plus loin sur un autre tableau, plus mune que jamais : I beleave in DIEU, MA MERE, WEKELEAKS, Mon Banquier et MOI .

    Au fil du temps, les codes et symboles de Rym Karoui vo-luent vers lessenel. Ports par un long processus de r-flexion et de maturaon, ils semblent se concentrer comme des cristaux.

    Olfa Belhassine

  • Que font les arstes depuis la nuit des temps sinon se r-approprier un morceau du rel et le transformer au gr de limaginaire qui les hantent et habitent ?

    Des mondes se sont ouverts et souvrent sans cesse nous, mondes qui appartiennent aussi la nature, mais qui ne sont pas visibles pour tous, qui ne le sont peut-tre vraiment que pour les enfants, les fous, les primifs , crivait dans Souvenirs le peintre Paul Klee que la lumire tunisienne a rvl lui-mme.

    Dans luvre loquente et volubile de Rym Karoui, base sur des techniques mixtes- acryliques et collages- et enrichie de sculptures de toutes tailles, le regard retrouve les traces de ce monde intermdiaire , royaume de ceux qui ne sont pas ns ou qui sont dj morts, royaume de ce qui aspire venir, mais qui ne viendra pas ncessairement , si bien dcrits par Klee.

    MondesIntermdiaires

    MON MANEGE moi cest toi !Sur la toile de larste, reconnue trs tt, ds les annes 90, la fin de ses tudes lEcole des Beaux Arts de Marseille, comme une valeur sre de lart contemporain tu-nisien, se dploie un cortge de personnages extravagants, fantasques et fantasques, qui se partagent dans un conflit perptuel les forces du bien et du mal. Inspirs du monde du cirque, du dessin anim, du jeu, du conte et du cinma, ils incarnent des rois fous, des dames de cur, des princesses africaines toujours ferles, des funambules en quilibre pr-caire, des trapzistes montant vers le cielMais aussi des animaux inquitants, hybrides aux formes indites et mu-tantes. La lune, les toiles et des trfles quatre feuilles y tourbillonnent en tous sens. COULEURS LUMIERE. ENERGIE. VITALITE.

    On entendrait presque le spectateur devant lequel dfilent ces denses composions plasques, se surprendre chan-tonner tout bas les paroles entrainantes de Piaf : Tu me fais tourner la tte. Mon MANEGE moi cest toi ! .

  • LE HASARD ET LIMPRVISIBLELuvre de Rym Karoui est un rcit permanent. Souvent les plages de peinture et des morceaux de graphisme sont forte-ment imbriqus. Des critures choisies, en arabe, en franais et en anglais, viennent serpenter dune manire ludique la surface du tableau : WELCOME SILICONE Halal, DEGAGE, GAME OVER, STOP ! BOUM ! BOUH, OU EST LE ROI ? FREE-DOM, BANG BANG !

    Les leres rassembles par les codes du langage sont tout dabord des dessins pour Rym Karoui. Elle les considre en-suite comme des sons, qui rsonnent dans sa tte, tel une pete musique intrieure. Larste samuse. Elle interroge allgrement les mots du moment et puis imbibe comme une ponge de lactualit et de la ralit qui lentourent, se laisse aller introduire dans son travail le hasard et limpr-visible

    Ponctuent les toiles et les sculptures de larste, des chires nigmatiques, intriguant, qui dfilent en rangs serrs. Renvoient-ils un numro de tlphone reu dun trange tranger ? A lcho dun appel venu dun autre monde ? Dune lointaine plante ? Celles par exemple de La Guerre des toiles ou dHarry Poer, des uvres cultes, qui ne cessent de la fasciner.

    Voici mon secret. Il est trs simple : on ne voit bien quavec le cur. Lessenel est invisible pour les yeux , disait le re-nard au Pet Prince, dans le roman ponyme dAntoine de Saint-Exupry.

    ESTCE LE SAUT DANS LE VIDE ?

    Le talent de Rym Karoui est insparable de ses doutes, ses ttonnement, sa qute perptuelle dune inme nces-sit intrieure, quelle libre en praquant au quodien son criture automaque personnelle, le dessin. Et mme si elle inaugure dans cee dernire exposion, la trame tonnamment pure, une palee de couleurs flashy, to-niques, pleine de vibraons, lunivers de la plascienne ne rfre pas uniquement au pays merveilleux dAlice. Derrire une producon plasque la gaiet esquisse presque en trompe lil, se cachent pudiquement une foule de dmons. 40, 42, 43, 45, 46son ge de FEMME imprim quelque part sur la toile la manire dun ta

Recommended

View more >