Rupture utérine spontanée après myomectomie. À propos d’un cas et revue de la littérature

Download Rupture utérine spontanée après myomectomie. À propos d’un cas et revue de la littérature

Post on 25-Oct-2016

218 views

Category:

Documents

4 download

TRANSCRIPT

<ul><li><p>Journal de Gynecologie Obstetrique et Biologie de la Reproduction (2011) 40, 162165</p><p>CAS CLINIQUE</p><p>Rupt pro laSponta toof the</p><p>P. Hagnera,, I. Denouala, A. Souissi b, S. Deswartea</p><p>a Service de gyncologie-obsttrique, centre hospitalier dAbbeville, 43, rue de lIsle, 80100 Abbeville, Franceb Dpartem</p><p>Recu le 30 mDisponible s</p><p>MOTS CRuptureMyomectGrossess</p><p>KEYWOUterine rMyomectPregnanc</p><p>Introduc</p><p>La ruptureles plus granostic vitafutur de laen cours dede csarien</p><p> Auteur cAdresse</p><p>0368-2315/$doi:10.1016/ent danesthsie, centre hospitalier dAbbeville, 43, rue de lIsle, 80100 Abbeville, France</p><p>ai 2010 ; avis du comit de lecture le 5 aout 2010 ; dnitivement accept le 17 aout 2010ur Internet le 17 septembre 2010</p><p>LSutrine ;omie ;e</p><p>Rsum La rupture utrine aprs myomectomie est rare mais grave. Elle peut survenir avanttout travail et met en jeu le pronostic vital maternel et ftal. partir dun cas personnel de rup-ture utrine survenant 25 SA chez une primipare de 38 ans aux antcdents de myomectomie,nous prsentons une revue de la littrature du devenir obsttrical aprs myomectomie. 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.</p><p>RDSupture ;omy ;y</p><p>Summary Uterine rupture after myomectomy is rare but serious. It can occur before onset oflabor and compromise vital maternofoetal outcome. We report the case of a uterine rupture at25-week gestation in a 38-year-old primiparous woman after myomectomy and we will presenta review of the literature concerning obstetric outcome after myomectomy. 2010 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.</p><p>tion</p><p>utrine est lune des complications obsttricalesves et les plus redoutes mettant en jeu le pro-l maternel et ftal et le pronostic obsttricalpatiente. La rupture utrine survient en majorittravail chez des patientes ayant un antcdentne.</p><p>orrespondant.e-mail : hagnere pascaline@yahoo.fr (P. Hagner).</p><p>Nous rapportons un cas de rupture utrine survenue 25 SA chez une primigeste aux antcdents de myomectomieet nous prsentons une revue de la littrature concernantle devenir obsttrical des myomectomies.</p><p>Observation</p><p>Il sagit de Mme B., patiente de 38 ans, primigeste nullipare.Elle prsente comme principal antcdent une myomec-</p><p>tomie par laparotomie de type Pfannenstiel. Linterventionest dcide pour utrus polymyomateux responsabledalgies pelviennes associes une dyspareunie et une</p><p> see front matter 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.j.jgyn.2010.08.006ure utrine spontane aprpos dun cas et revue deneous uterine rupture after myomecliteratures myomectomie.littrature</p><p>my. Case report and review</p></li><li><p>Rupture utrine spontane aprs myomectomie 163</p><p>pollakiurie. En peropratoire, un myome sous-sreuxpdicul de 4 cm de diamtre est retir aprs incisionutrine, hmostase la pince Biclamp et fermeture en unplan au niveau musculaire par des points spars en U,absence dede 1 et 2 cmlectrique.</p><p>Le chirgrossesse,cavit. Lede contrlgrossesse emyomecto</p><p>La patisesse neuf</p><p>Elle conreux abdomartrielle eavec une24mm enLchograpquantit denon insrrtroplaceune hmogLe diagnosest alors ptocolyse.patiente p 12/7, pmine une olaparotomiralise, laen videncdeuximele diagnost(MFIU) (letoine masscicatrice erale, troisrupture coutrine drocompltemrompue, adun enfanLa rtractiavec cailloestime sesse ultrconservaters en troimuqueuse,sreuse, asle cul-de-sune anmdissminede quatrels.</p><p>Les suitun syndromaspirationaprs huit</p><p>18mois lui a t recommand avec csarienne prophylac-tique la prochaine grossesse.</p><p>ssion</p><p>turetiqurupthirurruptle (cricals nopontcideieses spe gou Buestx demi lele dciel,00 actopouree pot gese dit leautrmoyres ne rits pantism</p><p>les auvaipoinlente unssemu marouveralier leson</p><p>stic.diagtomncetraitomiion hpte</p><p>geure,traitstrofermeture de la sreuse ; deux autres myomesde diamtre sont galement retirs au bistouri</p><p>urgien recommande une csarienne en cas demme sil ny a pas eu douverture de la</p><p>s suites postopratoires sont simples, absencee de lintgrit de la cavit endomtriale. Unest autorise par le chirurgien six mois aprs la</p><p>mie.ente dbute spontanment une premire gros-mois aprs la myomectomie.sulte en urgence 25 SA pour syndrome doulou-inal aigu associ des vomissements. La tensionst 12/6. Lutrus est hypertonique lexamenlongueur cervicale fonctionnelle diminue chographie. Pas de mtrorragies objectives.hie met en vidence une bonne vitalit ftale, laliquide amniotique est normale, le placenta est</p><p>bas, absence de signes en faveur dun hmatomentaire. La numration formule sanguine retrouvelobine 12 g/dL, bilan de coagulation normal.</p><p>tic de menace daccouchement prmatur svreort. La patiente est alors conditionne pourAu cours de son installation en chambre, larsente deux malaises, la tension artrielle estouls 120 par minute. Un avis chirurgical li-cclusion sur bride, en raison de lantcdent dee. On relve une contracture abdominale gn-patiente fait un troisime malaise avec misee dune pleur cutanomuqueuse diffuse. Unechographie ralise en extrme urgence poseic de rupture utrine avec mort ftale in uteroftus semble eur de peau ) et hmopri-if. Une laparotomie avec reprise de lanciennest ralise en urgence sous anesthsie gn-heures aprs son admission. On constate unemplte corporale fundique tendue la corneite. Lexploration met en vidence une grossesseent extriorise dans une poche des eaux nonu sein de la cavit pritonale avec extractiont de sexe fminin mort-n frais pesant 805 g.on utrine est bonne. Un hmopritoine massifts importants est retrouv, la perte sanguine est2 L. Lge de la patiente et son souhait de gros-ieure nous ont amen raliser un traitementur avec suture de la brche par points spa-s plans, lun par points inversants au ras de lales deux autres au niveau du muscle et de lapiration-lavage et mise en place dun drain dansac de Douglas. En peropratoire, le bilan montreie 6 g/dL et une coagulation intravasculaire</p><p>(CIVD) dbutante corriges par la transfusionculots globulaires et deux plasma frais conge-</p><p>es opratoires immdiates ont t marques pare sub-occlusif avec ilus reexe, rsolutif par</p><p>naso-gastrique. La patiente a pu quitter le servicejours dhospitalisation. Un dlai de conception de</p><p>Discu</p><p>La ruptrauma</p><p>Lesdent c</p><p>Lesmentaobstt</p><p>Noutures s</p><p>Linles srrupturla zon1/44 aparitniveau</p><p>Paravantcicatri1/20 0</p><p>Lainfrieporal</p><p>Touloriginque so</p><p>Unparitnullipateurs ddagenles mtraumatales,les ma</p><p>Duune vioOn notralentiavec ade ret</p><p>Laretardprouvdiagno</p><p>Lelhmadurge</p><p>Lelaparobilisaten comture, lultrie</p><p>Lepar hyutrine peut survenir de manire spontane oue.ures spontanes surviennent soit sur un antc-gical soit sur utrus sain.ures traumatiques peuvent tre dorigine instru-uretage, dlivrance articielle), aprs manuvree ou suite un choc direct ou indirect.us intresserons plus particulirement aux rup-anes aprs myomectomie.nce de la rupture utrine en France varie selonentre 1/1000 et 1/2000 naissances dont 25 % deontanes [1,2]. Elle est aussi trs variable selongraphique puisque estime 1/93 en Ouganda,</p><p>rkina Faso ou 1/51 au Sngal [1,3,4]. Cette dis-le reet de conditions socioconomiques et dessurveillance mdicale diffrents et ingaux.s ruptures spontanes, seules 17 % apparaissentbut du travail. Pour mmoire, sur utrus nonsa frquence est estime entre 1/17 000 et</p><p>couchements [2,5].graphie peut tre segmentaire, gnralementlorsquelle apparat pendant le travail, ou cor-ur les ruptures survenant avant le travail.te chirurgical de type myomectomie peut tre une rupture utrine en cours de grossesse, queltype de myome.e facteur concerne la multiparit avec uneenne de 2,8 enfants. Nanmoins, les patientese sont pas exemptes de ruptures. Les autres fac-</p><p>sque sont les dystocies mcaniques, lutilisationharmacologiques (ocytocine, prostaglandines),uvres obsttricales (version, extraction), leses externes, les malformations utrines congni-nomalies dinsertion placentaire, un travail long,ses conditions socioconomiques.t de vue clinique, on retrouve de facon courantee douleur pelvienne associe des mtrorragies.e altration du rythme cardiaque ftal type deents tardifs et de bradycardie dans 80 % des cas,ximum une mort ftale in utero. Il est courantr un hmopritoine avec un tat de choc.sation dexamens complmentaires ne doit pas</p><p>diagnostic. Lchographie, daccs facile, autilit mais sa normalit ne doit pas exclure le</p><p>nostic diffrentiel principal voquer este rtroplacentaire. Seule la laparotomieapportera une certitude diagnostique.tement des ruptures utrines repose sur lae durgence aprs mesures de ranimation et sta-modynamique. Le geste chirurgical doit prendreltendue des lsions, la localisation de la rup-de la patiente, la parit, son dsir de grossesseson origine ethnique [1,2].ement consiste en un traitement conservateurrraphie, ce qui permet de prserver la fonction</p></li><li><p>164 P. Hagner et al.</p><p>de reproduction chez les patientes nayant jamais accou-ch.</p><p>Dans les situations o la reconstruction parat impos-sible, une hystrectomie totale ou subtotale sera ralise.Une hmostase par ligature des artres utrines et/ouhypogastriqrine sera s[6].</p><p>Le pronsouvent lidaction cosystme hoplinaire inc</p><p>Le risquestim entla cavit navant conccontracept</p><p>La quesrine est dde rpondtion tmoinde bromeet localisautrines, ctiquementplusieurs mparables (m</p><p>La laparindicationstechniquequalit detable chezsuture utrtions, la laen cours dpermettanlaparotomi</p><p>Le devemyomectomcelui obsertude randdevenir obet 66 patieutrine naaprs myomrit des sutrine. Torine ont tmontre uneun dfaut15 ans, lesture utrin[9].</p><p>Le risqsesse varieauteurs eslev surtrice duncessairecontraceptdsire.</p><p>Quel dlai pour une prochaine grossesse aprsmyomectomie ?</p><p>Selon Lim et al., il ny a aucune raison de contre-indiquer une nouvelle grossesse [19]. Un dlai classique</p><p>n avudeomede latule das re deemee co</p><p>t dendret tprsue leicattes j</p><p>e vo</p><p>e loucheuquet, ppteplic</p><p>sutun mrcudives. Sele vaatique des sode ses c</p><p>dansomecr cere dtre sauxectoms. Onisatplane, enl noue dachoectomne pationn chhie eues peut tre ncessaire. La rtraction ut-timule par linjection intramurale docytocine</p><p>ostic maternel et ftal peut tre fatal, le plus un retard de prise en charge adapte par dfautnjointe et urgente de tous les intervenants duspitalier. La prise en charge doit tre multidisci-luant obsttricien, anesthsiste et pdiatre.e de rupture utrine aprs myomectomie estre 1 et 3 % [7]. Ce risque semble faible lorsquea pas t ouverte. Un dlai classique dun aneption est recommand avec prescription duneion efcace.tion de la qualit obsttricale de la suture ut-iscute dans la littrature, il est trs difcilere en raison de cohortes insufsantes, popula- dnir : utrus sain non cicatriciel ou porteur</p><p>s non oprs, ges, nombre de bromes, tailletion peu comparables. Concernant les rupturesomplication rare, obtenir une rponse statis-signicative ncessiterait une population deilliers de cas similaires avec des techniques com-yomectomies) et des tmoins.otomie pour myomectomie conserve toutes sesen cas dutrus polymyomateux. Il sagit de lade rfrence permettant de mieux contrler lala suture utrine. La pritonisation est souhai-les femmes dsireuses de grossesse. Mme si laine peut tre ralise dans les meilleures condi-parotomie ne protge pas du risque de rupturee grossesse [8]. Il nexiste pas de srie rcentet dvaluer le risque de rupture utrine aprse [9].nir obsttrical des patientes enceintes aprsie par clioscopie ne semble pas diffrer de</p><p>v aprs myomectomie par laparotomie. La seuleomise de Seracchioli et al. en 2000 a compar lesttrical de 65 patientes opres par laparotomientes opres par clioscopie. Aucune rupturet observe [10]. Le risque de rupture utrineectomie clioscopique est mal valu. La majo-</p><p>ries publies ne retrouve aucun cas de ruptureutefois, plusieurs case report de rupture ut- rapports [1118]. Lanalyse des cas publisutilisation excessive de llectrocoagulation oude suture utrine. Avec un recul de plus dedonnes semblent rassurantes, le taux de rup-e en cours de grossesse se situe entre 0 et 1 %</p><p>ue de rcurrence en cas de nouvelle gros-de 4 19% selon les sries [1,2,5,6]. Certains</p><p>timent que le risque de rcurrence est pluscicatrice corporale (4 9%) que sur cica-segment infrieur (0,2 1,5 %) [2]. Il estdinformer la patiente et dinstaurer une</p><p>ion efcace an dviter toute grossesse non</p><p>dun aune t106myen cas[20]. Lici quenest paccusparativdlai dres edattedoivenmie retitre qles indpatien</p><p>Quell</p><p>Plus qudaccosous-mtaille,en comde comde laentradial degrandequipevaginasystmdu risqrupturmentsles signmissde my</p><p>Poule cadtrimesliparemyomviennepritoSur letypiqutionnemenacmiremyoman decoagulprise erorrapant conception est communment admis. Dansfrancaise de 2003, Soriano et al. rapportent pourctomies, un dlai de conception de 7,5 2,6moisparoscopie et de 15,1 2,4mois, ventre ouvertde ne rapporte aucune rupture utrine. On voitlai classique dune anne avant conception</p><p>espect pour la cliochirurgie, pourtant souventplus grandes difcults suturer la brche com-nt aux laparotomies. Landi en 2003 rapporte unnception de moins dun an chez 82% des op-moins de 6mois chez 55% [21]. Il semble logiqueau moins six mois. Des mesures de surveillance</p><p>re entreprises. Les grossesses aprs myomecto-entent des grossesses haut risque au mmes utrus cicatriciels. Il sagit donc de bien poserions de myomectomie, en particulier chez leseunes, dsireuses de grossesse.</p><p>ie daccouchement aprs myomectomie ?</p><p>uverture ou non de la cavit, la dcision du modement dpend de la localisation interstitielle oueuse du ou des bromes, de leur nombre etrobablement aussi, de notions difciles prendredlectrocoagulation du lit en peropratoire etation postopratoire (hmatome) [9]. La qualitre utrine semble sous rserve dun oprateuratrisant les techniques opratoires. Il est primor-prer le compte rendu opratoire. On relve unersit de la prise en charge obsttricale selon leslon les sries, le taux daccouchement par voierie entre 23 et 80 % [9,16,2224]. La csarienneue aprs myomectomie ne semble pas protgere rupture utrine puisque la majorit des cas dent survenues avant la mise en travail. Les l-urveillance restent la clinique et ltude du RCF,lassiques de prrupture ne doivent pas tre mini-le contexte dune patiente avec un antcdenttomie.qui est du cas rapport, on se trouve bien dansune rupture utrine spontane du deuximeurvenant avant le dbut de travail chez une nul-antcdents de myomectomie. Lindication de laie semble licite devant le contexte dalgies pel-</p><p>n note une suture en un plan avec absence deion. Le dlai de conception est de neuf mois.clinique, le tableau est brutal mais nest paseffet, labsence de mtrorragies, lge gesta-</p><p>s ont dabord fait porter tort le diagnostic deccouchement prmatur. La normalit de la pre-graphie a tromp le clinicien, lantcdent deie aurait d attirer la vigilance de lobsttricienas retarder le diagnostic et viter les troubles dedbutants et lanmie aigu. Concernant notre</p><p>arge, le traitement est conservateur par hyst-n trois plans.</p></li><li><p>Rupture utrine spontane aprs myomectomie 165</p><p>Conclusion</p><p>Malgr des facteurs de risque bien authentis, rien ne per-met de prdire lvolution vers la rupture utrine aprsmyomectomie. Lutrus doit tre considr comme cica-triciel. La vigilance de lobsttricien doit tre extrmean de ne pas retarder le diagnostic. Il semble im...</p></li></ul>

Recommended

View more >