rêve lucide - repo.ve lucide/rêve lucide... · ont été signalées dans la littérature, comme

Download Rêve lucide - repo.ve lucide/rêve lucide... · ont été signalées dans la littérature, comme

Post on 16-Sep-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Rve lucide 1

    Rve lucideUn rve lucide est un rve qui se distingue par le fait que le rveur a conscience d'tre en train de rver. Lutilisationde ladjectif lucide en tant que synonyme de conscient a t introduite en 1867 par l'crivain, sinologue etonirologue franais Lon d'Hervey de Saint-Denys, dans son ouvrage Les Rves et les moyens de les diriger.La plupart des rves lucides ont lieu durant la phase de sommeil paradoxal. Ils peuvent survenir fortuitement oursulter d'un apprentissage. Se savoir rver offre au rveur la possibilit d'exercer un contrle dlibr non seulementsur ses actions mais sur le contenu du rve et sur son droulement.La facult de reconnatre l'tat de rve durant son sommeil est mentionne dans les textes bouddhistes au VIIIesicleaprs J.-C. En Occident, le rve lucide a t tudi en laboratoire du sommeil ds la fin des annes 1970.

    Couverture du premier livre sur le rve lucide,Les Rves et les moyens de les diriger, de Lon

    d'Hervey de Saint-Denys.

    Dfinition

    La dfinition minimale formule en 1968 par Celia Green : un rvelucide est un rve dans lequel le sujet est conscient de rver[1] estadmise par tous les chercheurs contemporains. Tous ne la considrentcependant pas comme suffisante. Ainsi le psychologue allemand PaulTholey distinguait entre rve normal et rve lucide en fonction de septcritres : le rveur sait qu'il rve ; il dispose de son libre arbitre ; d'unefacult normale de raisonnement ; d'une perception travers les cinqsens comparable la normale ; de ses souvenirs de l'tat de veille ; il sesouvient parfaitement de son rve au rveil ; il est capable d'interprterle rve l'intrieur mme du rve. Il est essentiel pour Tholey desatisfaire aux quatre premiers[2] . D'autres auteurs insistent sur lasensation d'tre prsent ici et maintenant dans le rve ou de pouvoir lecontrler.

    On admet frquemment que l'exprience de la lucidit dans le rve doittre apprhende en tant que continuum et que le degr de luciditvarie depuis la prise de conscience minimale dfinie par Celia Greenjusqu' l'idal dcrit par Paul Tholey[3] ,[4] ,[5] .

    Dfinition des phnomnes associs au rve lucide

    Le fait d'envisager la lucidit onirique comme un continuum a conduit les chercheurs lui associer diversphnomnes et tats de conscience oniriques proches du rve lucide soit par leur similitude, soit par leur apparitiondans le temps[5] .

    Rves prlucides

    Ce terme a t introduit par Celia Green pour dcrire certains rves durant lesquels le sujet met un doute sur laralit de son environnement sans pour autant pleinement raliser qu'il rve.

    Rves de faux-veil

    Dans un rve de faux-veil, le rveur croit s'tre rveill pour de bon alors que seul un changement de dcor oniriquea eu lieu. Les rves de faux-veil ne sont pas lucides mais sont frquemment rapports dans la proximit de lalucidit onirique.

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=R%C3%AAvehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sinologuehttp://fr.wiktionary.org/wiki/onirologuehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=L%C3%A9on_d%27Hervey_de_Saint-Denyshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sommeil_paradoxalhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=L%C3%A9on_d%27Hervey_de_Saint-Denyshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=L%C3%A9on_d%27Hervey_de_Saint-Denyshttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:RevesSaintDenys1.jpghttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Paul_Tholeyhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Paul_Tholeyhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Libre_arbitrehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Continuum

  • Rve lucide 2

    Paralysie du sommeil

    Les termes paralysie du sommeil dcrivent la fois l'atonie musculaire caractristique du sommeil paradoxal etune parasomnie qui se produit au moment de lendormissement ou du rveil. Dans le trouble du sommeil, le sujet sesent paralys, incapable de bouger ou de parler. La paralysie peut galement saccompagner dhallucinationsvisuelles, auditives ou tactiles. Certaines mthodes d'induction de rve lucide visent obtenir cet tat afin d'entrerconsciemment dans un rve.

    Expriences hors du corps

    Certains rves lucides se caractrisent par l'impression de sortir de son corps et d'observer l'environnement depuisune position distincte de ce dernier. Comparables aux transes ecsomatiques dcrites en anthropologie[6] , aux expriences hors du corps (Out of Body Experiences ou OBE en anglais) voques par la parapsychologie, desemblables expriences ont t rapportes par de nombreux chercheurs comme Green, McCreery, Tholey, Tart,LaBerge ou Bouchet. Plusieurs mthodes d'induction de la lucidit onirique sont orientes vers la production d'unetelle sensation. La notion de voyage astral , emprunte la terminologie de la Socit thosophique, est parfoisutilise pour dcrire un tel phnomne[7] .

    Description

    Du point de vue phnomnologiqueUne autre faon de circonscrire le rve lucide est de l'envisager sous l'angle phnomnologique, c'est--dire d'tudierle phnomne tel qu'il apparat dans les descriptions rencontres dans la littrature, scientifique ou non, et lesrapports personnels des rveurs. On peut scinder cette description en trois points : les modalits d'apparition de lalucidit, les actions des rveurs une fois devenus lucides et la manire dont la lucidit onirique disparat.

    L'apparition de la lucidit

    On classifie depuis Celia Green les rves lucides en deux grands types selon le mode d'apparition de la lucidit : aucours du rve mme ou bien au moment de l'endormissement. Stephen LaBerge a introduit l'usage des acronymesDILD et WILD pour les distinguer : DILD (dream-initiated lucid dreams) s'applique ceux o le sujet prendconscience de son tat l'intrieur d'un rve en cours ; WILD (wake-initiated lucid dreams) ceux o il pntreconsciemment dans un rve depuis l'tat de veille. Plus de 80 % des rves lucides sont des DILD[8] .

    Au cours du rve

    Lorsque la lucidit apparat au cours d'un rve, le rveur a soudain l'impression de s'veiller et il peut continuer derver tout en sachant qu'il rve. Celia Green distingue quatre facteurs qui induisent cette reconnaissance de l'tat derve : les tensions d'une situation cauchemardesque, les interrogations suscites par un lment incongru ouirrationnel dans le contenu du rve, le rappel d'une technique habituelle d'observation introspective ou encore lareconnaissance spontane, sans raison apparente, du fait que l'exprience diffre de celles de l'tat veill.Concernant le premier facteur, Bouchet remarque que, si les motions violentes sont considres comme une causefrquente d'apparition de la lucidit, celle-ci peut tout aussi bien tre provoque par une motion forte connotationagrable. Il arrive enfin plus rarement que la lucidit onirique se manifeste de manire graduelle.

    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Paralysie_du_sommeilhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sommeil_paradoxalhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Parasomniehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Transehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Parapsychologiehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Charles_T._Tarthttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Stephen_LaBergehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Voyage_astralhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Soci%C3%A9t%C3%A9_th%C3%A9osophiquehttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ph%C3%A9nom%C3%A9nologie

  • Rve lucide 3

    Au moment de l'endormissement

    Lorsque, suite un endormissement conscient, la lucidit onirique constitue le prolongement de l'tat de conscienceveille, le sujet dispose de deux indicateurs pour savoir qu'il est pass de l'veil au rve : le sentiment de faire partieintgrante du rve et la perte (ou la modification) des sensations corporelles. Afin de s'endormir consciemment, lesujet doit traverser l'tat hypnagogique[9] au cours duquel se manifestent soit de l'imagerie hypnagogique, soit deshallucinations auditives, soit encore des hallucinations kinesthsiques et cnesthsiques (sensation de flottement, detournoiement, de chute, impressions de vibrations, d'engourdissement ou de paralysie, impression de sortir de soncorps).Dans certains cas, la conscience de l'endormissement prsente des fluctuations, parfois mme des absences durantlesquelles le sujet ne garde aucun souvenir. On considre malgr cela qu'il s'agit d'un endormissement conscient carla perte temporaire de conscience se situe avant l'mergence du rve.

    L'exprience du rve lucide

    Le fait de se savoir rver offre au rveur la possibilit d'largir son ventail d'options et d'aborder le contexteonirique avec une plus grande libert d'action. Il peut non seulement exercer un contrle sur lui-mme et ses actes,mais aussi intervenir dlibrment sur l'environnement, les personnages et le cours du rve. Certaines actions seprsentent avec une grande rgularit, comme le rve de vol ou de lvitation. D'autres expriences plus inhabituellesont t signales dans la littrature, comme les sorties hors du corps, les transformations en animaux et craturesfantastiques, le ddoublement de la vision, la vision panoramique 360, le ralentissement du temps et desexpriences caractre cosmique comme l'volution dans un espace quatre dimensions[10] . Le rveur peut aussiagir sur la dure du rve en prenant la dcision de le prolonger, et parfois mme l'interrompre en se rveillant puis lereprendre en se rendormant quelques secondes aprs.Bien que les seules limites thoriques soient celles de l'imagination, les croyances culturelles ou personnelles sur lerve, les attentes conscientes ou prconscientes du rveur, ses supputations sur le fait que telle chose soit possible ounon, en particulier l'influence exerce par d'autres rcits, dterminent jusqu' un point remarquable la forme que lesrves prennent ainsi que la capacit dont dispose le rveur les modifier[11] .De mme, l'exprience du sujet, son degr de lucidit, c'est--dire le point jusqu'auquel il est parvenu conserver sacapacit de raisonnement, de jugement et de rec