résumé de la revue de littérature - inspq.qc.ca ?· eating, purchasing, ... ction plan for...

Download Résumé de la revue de littérature - inspq.qc.ca ?· eating, purchasing, ... ction plan for healthy…

Post on 07-Jun-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1

    Vieillissement en sant La scurit alimentaire chez les personnes ges

    quipe de recherche Vieillissement en sant de lINSPQ Andr Tourigny, Bassirou Labico Diallo, Alexis Guilbert-Couture, Lucie Bonin, Marie-Claude

    Messely, Laura Roseline Finken, Myriam Filion

    Document de travail

    Dcembre 2013

    Rsum de la revue de littrature

  • 2

    I. Mthode

    Comme signal dans le rsum de trois pages de la revue de littrature sur la promotion des

    saines habitudes alimentaires chez les ans, lquipe Vieillissement en sant de lINSP a

    procd une recherche de littrature grise portant sur la scurit alimentaire en

    interrogeant les sites web des gouvernements des pays dvelopps et des institutions ou

    ONG internationales impliques. La recherche documentaire est organise en respectant

    certaines consignes.

    Faire une recherche sur la scurit alimentaire des personnes ges, en ciblant

    plus les politiques et les plans locaux concrets1 et moins les politiques nationales

    trop globalisantes;

    Ne pas recenser les documents sur lobsit (champ explor par dautres)

    Ne slectionner les stratgies sur les comportements qu un niveau de priorit

    secondaire;

    Tenir compte des facteurs de risque de linscurit alimentaire1 .

    Interroger prioritairement le site de lINSP, puis Google ou autres comme

    Trove et les sites officiels des pays reconnus fortement impliqus, comme les

    pays scandinaves, le Royaume-Uni ou lAustralie.

    Utiliser les documents de rfrences comme le Madrid International Action Plan

    on Ageing2, la Mesure de lenvironnement alimentaire au Canada3 et le

    Programme innovateur de nutrition pour les personnes ges aux -U.A.4.

    Pour cerner la thmatique, les mots cls de la formule de recherche sont choisis dans la

    famille de mots qui dfinissent la scurit alimentaire, notamment1, 4 : loffre et laccs

    aux aliments sant, les connaissances et le pouvoir dachat pour faire le bon choix et, les

    habilets et capacits prparer les repas.

    Ensuite, les mots cls quivalents sont formuls en anglais : knowledge about healthy

    eating, purchasing, income, food purchasing power; skills and abilities to prepare meals;

    food availability : quantity, affordable, accessible; Food Insecurity, Food Availability, Food

    Accessibility; Program, ageing, healthy eating, food purchase, skills and abilities, food

    availability.

    Enfin, le thme central scurit alimentaire est dfini en anglais comme suit :

  • 3

    Food security5: Food security refers to the ability of individuals, households and

    communities to acquire appropriate and nutritious food on a regular and reliable

    basis, and using socially acceptable means. Food security is determined by the food

    supply in a community, and whether people have adequate resources and skills to

    acquire and use (access) that food. A common definition states that food security

    exists when all people at all times have both physical and economic access to

    sufficient, safe and nutritious food that meets their dietary needs for an active and

    healthy life (Food & Agriculture Organization 2011).

    Food insecurity5 : Food insecurity can refer to the following: not having sufficient

    food; experiencing hunger as a result of running out of food and being unable to

    afford more; eating a poor quality diet as a result of limited food options; anxiety

    about acquiring food; or having to rely on food relief. Il existe bien dautres

    dfinitions6.

    II. Rsultats de la recherche

    La visite du site de lINSPQ est faite en passant par le menu politiques publiques , puis

    le site du comit de collaboration nationale des politiques publiques et sant (CCNPPS).

    Les publications du CCNPPS ont t revues, notamment celles de 2 013 2 010, ainsi que

    le Rpertoire des plans daction gouvernementaux et de la littrature grise en matire

    dalimentation, dactivit physique et dobsit (Archives des nouveauts). Le Qubec a

    labor un plan daction de promotion des saines habitudes de vies et de prvention des

    problmes relis au poids, lintention de la population gnrale7. Les documents

    exclusivement rservs la scurit alimentaire des personnes ges sont rares1. Plus

    souvent, les politiques alimentaires pour les personnes ges sont intgres dans les

    plans nationaux.

    Certains pays ont labor des plans daction sur la scurit alimentaire axs sur la

    population gnrale :

    Pays de Gale : 8

    Angleterre : Choosing a better diet (pour les enfants);

    Nouvelle-cosse : Healthy Eating;

  • 4

    Nouvelle-Zlande : Healthy Eating healthy Action (HEHA);

    Denmark: Healthy throughout Life - the targets and strategies for public health

    policy 2002-2010;

    cosse : Eating for Health - Meeting the Challenge 2004;

    Sude : Action plan for healthy dietary habits and increased physical activity;

    France : Programme National Nutrition-Sant (PNNS) 2011-2015.

    Dautres pays ont labor des plans nationaux de scurit alimentaire en ciblant

    explicitement les personnes ges comme sous-groupe vulnrable, souvent en mme

    temps que les femmes enceintes, les enfants, les personnes vivant avec un handicap ou

    les personnes conomiquement dfavorises. Ce sont la Bulgarie10, lAustralie (Eat Well

    Australia11; National Food Plan12) et les -U.A. (Halthy Food Access) 13.

    Bulgarie10

    Les personnes ges constituent 25 % de la population totale du pays. Elles sont une

    population risque de malnutrition (alimentation inadquate, aliments de mauvaise

    qualit), des maladies interfrant avec lalimentation, du revenu faible et de la solitude.

    Les apports quotidiens moyens de nombreuses vitamines (thiamine, riboflavine, la

    vitamine C et lacide folique) et de minraux (fer, zinc, calcium, magnsium) sont

    infrieurs aux valeurs recommandes, notamment dans les groupes risque : personnes

    faible revenu, les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et les personnes ges.

    Les programmes spcifiquement destins aux personnes ges sont intgrs dans le

    plan daction global

    Mesures locales prises pour soutenir le rgime alimentaire des personnes ges, en

    particulier les personnes conomiquement dfavorises, vivant en institution ou

    souffrant dinvalidit :

    offrir une assistance sociale aux personnes ges, surtout celles qui souffrent de

    maladies chroniques de dfaillance physique/intellectuelle ou qui sont

    conomiquement dfavorises;

    soutenir les cantines existantes et ouvrir de nouvelles : sous la responsabilit

    collective de lassistance sociale, municipalits, ONGs et groupes orthodoxes, de

    2 007 2 010;

  • 5

    assurer lapprovisionnement des contres recules du pays, sous la

    responsabilit collective des producteurs daliments (fermiers), lindustrie

    alimentaire de Bulgarie (Bulgarian Association of Food and Beverages Industry),

    le ministre des Finances, le ministre de lconomie et de lnergie, de 2 006

    2 009;

    dvelopper et mettre en uvre des mcanismes dincitation de la production

    daliments prpars convenables aux personnes ges : sous la responsabilit

    collective des industries alimentaires, du ministre des Finances, du ministre de

    lconomie et de lnergie, de lassociation bulgare pour lindustrie alimentaire et

    des breuvages (Bulgarian Association of Food and Beverages Industry), et

    lOrganisation de la direction gnrale;

    former les fournisseurs de soins pour personnes ges, sur les saines habitudes

    alimentaires : sous la responsabilit collective des fournisseurs de soins,

    linspection rgionale pour le contrle et la protection en sant publique

    (Regional Inspectorate for Control and Protection of Public Health), le centre de

    protection en sant publique (National Center of Public Health Protection).

    voter et appliquer la loi sur lutilisation du territoire urbain et des alentours par

    les personnes ges et pour la culture : sous la responsabilit collective des

    autorits municipales, du ministre du Dveloppement rgional et des Travaux

    publics (Ministry of Regional Development and Public Works), de 2 008 2 010.

    Australie (Eat Well Australia (EWA) )11

    EWA a t dvelopp par le Strategic Inter-Governmental Nutrition Alliance (SIGNAL),

    une division de lAustralian National Public Health Partnership en reconnaissance du rle

    vital que jouent lalimentation et la nutrition dans la sant et le bien-tre de tous les

    individus. En effet, les auteurs reconnaissent quil y a plusieurs causes possibles de

    linscurit alimentaire : pauvret, loignement et accs gographique limit la

    nourriture, fragilit, isolement social et maladies chroniques. Ensemble, les causes

    peuvent facilement aggraver la situation comme cest le cas pour les Australiens

    autochtones qui ont un revenu faible, vivent dans les communauts loignes, qui sont

    souvent coups de services, ou pour les personnes ges vivant seules avec une maladie

  • 6

    chronique. Les personnes handicapes sont souvent confrontes des cots

    supplmentaires en raison de linvalidit. Dans le cadre dEWA, les groupes de la

    communaut qui sont considrs comme plus risque de malnutrition pour des raisons

    structurelles et les contraintes financires sont :

    Les personnes revenu faible;

    les personnes handicapes (physique, intellectuel et du dveloppement);

    les personnes souffrant de maladies chroniques (y compris les personnes ayan