Programme Invert 2008-2011

Download Programme Invert 2008-2011

Post on 06-Jul-2015

24 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

<p>Rserve Naturelle</p> <p>MARAIS DE LAVOURS</p> <p>Connatre les invertbrs pour prserver les habitats naturels humidesProgramme dtude 2008-2012</p> <p>__________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 2</p> <p>PrambuleLes invertbrs regroupent plusieurs taxons de faune comme les protozoaires, les nmatodes, les mollusques, les crustacs, les araignes et les insectes. On dnombre actuellement 70 000 espces de mollusques, 75 000 espces daraignes et 950 000 espces dinsectes dans le monde, bien que ces chiffres soient dix fois sous-estims par rapport au nombre despces existant rellement. En France, pour les seuls insectes, on compte 35 270 espces.</p> <p>Ordre Coloptres(scarabes, lucanes, longicornes, caeabes, dytiques, charanons, buprestes, chrysomles, coccinelles, lucioles, etc)</p> <p>Nombre9 600 8 000 6 500 5 120 3 550 210 180 150 140 85 1 735</p> <p>%27,2 22,7 18,4 14,5 10,1 0,6 0,5 0,4 0,4 0,2 4,9 100</p> <p>Hymnoptres(abeilles, bourdons, gupes, fourmis, etc)</p> <p>Diptres(mouches, moucherons, taons, syrphes, moustiques, tipules, etc)</p> <p>Lpidoptres(papillons de jour et de nuit)</p> <p>Hmiptres(punaises, pucerons, cigales, cicadelles, cochenilles, etc)</p> <p>Orthoptres(sauterelles, grillons, courtillire, criquets)</p> <p>Phthiraptres(poux)</p> <p>Plcoptres(perles)</p> <p>Ephmeroptres(phmres)</p> <p>Odonates(libellules, demoiselles)</p> <p>Divers(17 ordres : fourmillions, ascalaphes et chrysopes, blattes, termites, mantes, phasmes, thrips, puces, etc)</p> <p>Total 35 270Source : IFEN, fvrier 2005, daprs OPIE et M. Martinez &amp; B. Gauvrit (1997)</p> <p>En dpit (ou cause) de cette incroyable diversit, les invertbrs sont trs insuffisamment pris en compte dans les espaces naturels, et ce sont toujours les mmes taxons qui sont tudis : Lpidoptres et Odonates, voire Orthoptres ou Coloptres. Certains taxons comptent trop peu de spcialistes, malgr leur importance numrique et leur intrt pour la comprhension du fonctionnement des cosystmes : Hymnoptres, Diptres, Hmiptres et araignes (qui ne sont pas des insectes). Pourtant, quelques espaces naturels bnficient de la comptence des entomologistes pour inventorier ces groupes difficiles, comme la Rserve Naturelle du Marais de Lavours.</p> <p>__________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 3</p> <p>Plcoptres Ephmroptres Orthoptres Divers Hmiptres Odonates Hymnoptres Coloptres Arachnides Lpidoptres Diptres 0 100 200 300 400 500 600 700 800 900</p> <p>La R.N. du Marais de Lavours compte 1939 invertbrs, soit 5,3 % de la faune de Francenombre d'espces de la RN Marais de Lavours</p> <p>Au-del des inventaires et de la simple liste despces, limpact des diffrents modes de gestion utiliss par les gestionnaires, sur les communauts dinvertbrs, demeure presque totalement inconnu. Cest particulirement vrai pour les milieux ouverts des marais, o sexercent diffrentes formes de pturage, de fauche, voire de brlage dirig. Si la raction de la vgtation est aujourdhui bien tudie, que dire de lvolution des biocnoses invertbres suite une intervention ? Comment ragissent les araignes dune prairie fauche ? Les fourmis, les coloptres, les cloportes si nombreux dans les prairies humides, que deviennent-ils aprs un brlage dirig ? Le maintien en bon tat de conservation des habitats naturels humides ncessite de connatre lvolution de la vgtation mais galement des biocnoses animales, vertbres et invertbres, y compris pour les taxons difficiles. Cest ce qua entrepris dtudier la Rserve Naturelle du Marais de Lavours depuis 2008, avec laide dun groupe dexperts pluridisciplinaires. Lintrt de cette tude provient aussi du degr de prcision dans lidentification des spcimens, puisque la dtermination se fait lespce, dont lcologie quand elle est connue est dterminante pour linterprtation des rsultats.</p> <p>Ainsi, les rsultats acquis sont totalement indits et pourront servir dautres gestionnaires despaces naturels.</p> <p>__________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 4</p> <p>Objectifs de ltudeI. OBJECTIFS DE LETUDEI. 1. Connatre les Invertbrs pour mieux grer les milieuxI. 1. 1. Le projet Pour la majorit des gestionnaires despaces naturels, les suivis scientifiques concernent surtout quelques espces phare, souvent protges : papillons, oiseaux, orchides Ce sont des protocoles facile mettre en place et des espces aisment reconnaissables. ces suivis ne renseignent pas sur ltat de conservation global de lhabitat prairial.Le compartiment Invertbrs de lcosystme est difficile tudier, et trs gnralement nglig : La littrature scientifique rapporte peu dexemples dtude de limpact de la gestion sur les invertbrs prairiaux Les tudes ralises, quand elles existent, sont menes dans les pays anglo-saxons En majorit, les articles concernent limpact du fauchage, voire du pturage, sur quelques groupes prfrentiels (papillons, orthoptres, htroptres), mais limpact du feu hivernal nest quasiment jamais tudi Les protocoles exprimentaux sont lourds mettre en place Le problme des dterminateurs des espces est rcurrent</p> <p>Ltude engage la Rserve Naturelle du Marais de Lavours a deux objectifs, pour deux habitats naturels diffrents : Quantifier limpact de la gestion sur les peuplements dinvertbrs des prairies hygrophiles, pour mieux conserver les habitats :</p> <p>Impact du fauchage</p> <p>Impact du brlage dirig</p> <p>Impact du pturage</p> <p>__________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 5</p> <p>Ce programme est ambitieux, puisquil concerne un large spectre de taxons :</p> <p>les mollusques</p> <p>les cloportes (crustacs isopodes)</p> <p>les araignes</p> <p>les mouches (diptres)</p> <p>les fourmis (hymnoptres)</p> <p>les papillons de jour (lpidoptres rhopalocres) les coloptres carabiques</p> <p>les cicadelles (hmiptres)</p> <p>__________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 6</p> <p>Inventorier la biodiversit de la vieille fort alluviale du Sran, riche en bois mort et en arbres cavits, pour adapter la gestion.</p> <p>Il sagit dinventorier la flore et la faune de cette vieille fort chne pdoncul du bord du Sran, et de comparer avec une fort jeune aulne glutineux sur tourbe.</p> <p>Aulnaie glutineuse sur tourbe</p> <p>Ces boisements sont typiques des marais et plaines marcageuses de basse altitude, aux tages planitiaire, collinen et sub-montagnard. Asphyxiques, gorgs deau toute lanne et souvent inonds en hiver ou au dbut du printemps, les sols sont constitus de tourbe alcaline riche en nutriments. Dans de nombreux marais o la fauche et le pturage ont cess, laulnaie marcageuse sest installe progressivement en colonisant des cariaies Lache leve et des phragmitaies (cas du marais de Lavours).</p> <p>Vieille fort alluviale Le vieillissement des arbres est accompagn par un enrichissement de la flore et la faune qui leur sont associs, par exemple, avec la formation de cavits et de bois mort. En effet, un cinquime environ de la faune forestire est tributaire du bois mort : coloptres, mousses, lichens - et prs de 85% des champignons, dont le rle cologique est fondamental. Pour lEurope, Martin Speight estime que 40% des espces de coloptres saproxyliques sont en danger sur une grande partie de leur aire.</p> <p>Taxons tudis :champignons, mousses, lichens, vgtaux suprieurs mollusques, cloportes, araignes, fourmis, cicadelles, mouches, coloptres, oiseaux, amphibiens, chauves-souris, mammifres terrestres __________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 7 Flore : Faune :</p> <p>I. 1. 2. Une quipe dentomologistes associs la rserve Ce programme dtude est engag dans la rserve naturelle depuis 2008, avec le soutien actif de son Conseil scientifique. Deux partenariats scientifiques permettent la dtermination des spcimens rcolts : - lun avec le Centre dEtude et de Conservation des Collections (Muse des Confluences Lyon), - lautre avec lUniversit Claude Bernard (Lyon I), UMR CNRS 5023 - Ecologie des Hydrosystmes Fluviaux. Un malacologue, deux arachnologues, et quatre entomologistes constituent le noyau dur des dterminateurs, auquel sassocient plusieurs stagiaires universitaires de Licence pro et de Master.</p> <p>Bernard KAUFMANNUniversit Claude Bernard - LYON I UMR CNRS 5023 - Ecologie des Hydrosystmes Fluviaux Spcialiste des fourmis (+ dtermination des cloportes) Tuteur universitaires des stagiaires</p> <p>Sylvain VRIGNAUDMembre du CSRPN Auvergne Spcialiste des mollusques</p> <p>Alice MICHAUD Olivier VILLEPOUXVice-Prsident du Conseil scientifique de la R.N. Marais de Lavours Spcialiste des araignes Stagiaire en Master 2 lUniversit Claude Bernard (2008) puis Charge dtude la R.N. Marais de Lavours (2009) Spcialiste des araignes</p> <p>__________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 8</p> <p>Jacques COULONMembre de la Socit Linnenne de Lyon Rdacteur du tome Carabiques de la Faune de France Spcialiste des coloptres carabiques</p> <p>Phil WITHERSDocteur en biologie Ecologue conseil (socit Eureqa) Spcialiste des mouches (pour la majorit des familles)</p> <p>Virgile MarengoAttach de Conservation Muse des Confluences (Lyon) Coordonnateur du projet pour la partie mouches Spcialiste des coccinelles</p> <p>Le personnel de la rserve naturelle participe aussi ltude :</p> <p>Fabrice DARINOT Ccile GUERINGarde-animatrice Dterminatrice des papillons de jour __________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides Conservateur Dterminateur des cicadles</p> <p>9</p> <p>I. 2. Matriel et mthodesI. 2. 1. PrairieParmi les 23 habitats dcrits dans la rserve naturelle, les prairies hygrophiles prsentent la plus forte valeur patrimoniale (avec les forts alluviales). Ces prairies correspondent 3 habitats dintrt communautaire et sont lists lannexe I de la Directive Habitats ; lun est aussi un habitat prioritaire pour cette mme Directive (voir tableau ci-dessous).Niveau de protection communautaire (annexe I de la Directive Habitats) Code Corine Biotopes Code Directive Habitats (EUR 15) 6410 Habitat naturel tel que dfini par la nomenclature Corine Biotopes Prairies humides molinie (Molinia coerulea) sur substrat calcaire, tourbeux ou argilolimoneux Marais calcaires Cladium mariscus et Carex davalliana Vgtation des tourbires basses alcalines : Caricion davallianae, OrchidoSchoenetum Groupement vgtal correspondant, cartographi dans la rserve Prairies hygrophiles sur tourbe Molinia coerulea Prairies hygrophiles sur tourbe Cladium mariscus Prairies hygrophiles sur tourbe Schoenus nigricans et Juncus subnodulosusIntrt communautaire Intrt communautaire prioritaire</p> <p>37.31</p> <p>x</p> <p>53.3</p> <p>7210</p> <p>x</p> <p>x</p> <p>54.2</p> <p>7230</p> <p>x</p> <p>Afin de simplifier le protocole, seule la Vgtation des tourbires basses alcalines 7230 appele aussi cariaie Carex elata , est tudie.En effet, ce groupement est le plus tendu, il a t restaur ds 1985 et il offre des parcelles ayant une histoire diffrente au sein de la rserve (pare-feu fauch, communal anciennement ptur, parcelles rcemment dbroussailles). En outre, un suivi floristique est en place depuis 1986, ce qui nest pas le cas pour les autres groupements vgtaux.</p> <p>Une cariaie Carex elata fauche en 2009 (on voit 3 Barbers avec leur couvercle blanc et une station tmoin en second plan) Photo V. Marengo __________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 10</p> <p>TECHNIQUES DECHANTILLONNAGE</p> <p>Trois modes de gestion sont tests : fauchage, pturage et brlage dirig : voir carte o Dans chaque parcelle gre, 2 stations tmoin + 2 stations avec intervention, soit 12 stations au total : voir carte A la date de mise en place de ltude (2008), ces stations ont : - bnfici dune gestion rcente identique, - une structure de vgtation identique (strates et densit du couvert) - une composition floristique homogne</p> <p>o</p> <p>Pour tous les taxons sauf les mouches et les mollusques: Piges Barber (piges dinterception pour les espces vivant au sol) 3 par station soit 36 piges au total Relevs en trois priodes de 3 semaines partir de 2009Un pige BarberPhoto F. Darinot</p> <p>Filet fauchoir (pour les espces de la strate herbace, sauf mollusques) standardis par un nombre daller-retour constant (40) 1 relev par station sur les mmes priodes</p> <p>Le filet fauchoirPhoto F. Darinot</p> <p>Pour les mouches : Tentes Malaise (piges dinterception pour les espces volantes) 1 par parcelle soit 3 au total en 2008 rduit 1 seul Malaise en 2009, dans la parcelle fauche-pture Relevs en trois priodes de 3 semaines partir de 2009</p> <p>Une tente Malaise (on voit le flacon de rcolte des specimens)Photo F. Darinot</p> <p>Piges mergences (surface au sol 50 cm x 50 cm) 1 par station soit 12 piges au total Relevs en trois priodes de 3 semaines partir de 2009</p> <p>Des piges mergencePhoto F. Darinot</p> <p>__________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 11</p> <p>Pour les mollusques : Battage de la vgtation (Sylvain Vrignaud)La mthode propose est une adaptation de KILLEEN &amp; MOORKENS (2003). De faon simplifie, elle consiste secouer la vgtation sur une bassine intervalle rgulier le long dun transect la mme poque de lanne (aux environs du 15/08) et par temps sec. Des piquets sont disposs de faon permanente lextrmit de chaque transect. Les escargots rcolts sont identifis sur place et ensuite relchs. Pour chacune des trois parcelles, deux transects sont effectus (un dans un tmoin et un en dehors) soit six transects au total. Les transects des tmoins sont disposs sur une diagonale (cf. schma ci-dessous) qui reprsente environ 28 m. La vgtation est secoue tous les trois mtres de part et dautre du transect.</p> <p>Emplacement des transects dans une stationEn vert : suivi floristique En rouge : Suivi entomologique (Faucardage) En bleu : transect malacologique</p> <p>Piges BarberCette technique a pour vocation initiale dtudier lentomofaune et non la malacofaune. Cependant, elle permet de capturer des mollusques qui sont systmatiquement collects et identifis.</p> <p>3 par station soit 36 piges au total Relevs en trois priodes de 3 semaines partir de 2009</p> <p>avril 2009 2008</p> <p>mai</p> <p>juin</p> <p>juillet</p> <p>aot</p> <p>septembre</p> <p>octobre</p> <p>Calendrier des prlvements</p> <p>__________________________________________________________ Connatre les Invertbrs pour prserver les habitats naturels humides 12</p> <p>0</p> <p>250 m</p> <p>84</p> <p>90</p> <p>tmoin 71 76 82 88 94</p> <p>brlage dirig</p> <p>tmoin 69 transect 3 1 transect 4 transect 5 transect 4b 1 2 3 transect 6 tmoin 3 1 2 tmoin 1 2 tmoin 1 26 24 22 74 80</p> <p>M86</p> <p>tmoin 92 96</p> <p>tmoin 35 33 39 38 31 47 4 45</p> <p>fauchagetmoin 6 tmoin 3 tmoin transect 6 3 4 transect 7 2 3 4 transect 4 transect 5</p> <p>M</p> <p>44 tmoin 2 43 57</p> <p>M</p> <p>pturage + fauchage</p> <p>1</p> <p>1 tmoin 1 1</p> <p>tmoin 2 2 2</p> <p>transect 8 3 3 tmoin...</p>