Nous souhaitons renaître au pays de la Suprême amitabha-terre-pure.net/doc/Sutra-Histoires-Allegoriques-…

Download Nous souhaitons renaître au pays de la Suprême amitabha-terre-pure.net/doc/Sutra-Histoires-Allegoriques-…

Post on 14-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Histoires allgoriques dans les Stras 1

    Nous souhaitons renatre au pays de la

    Suprme Flicit, Les neuf calices de lotus seront nos parents,

    Une fois les fleurs ouvertes, nous verrons le Bouddha et nous atteindrons le stade de

    non renaissance. Les Bodhisattvas non rtrogradables

    seront nos amis.

  • Histoires allgoriques dans les Stras 2

    Le Dharma possde une signification trs profonde et transcendante. Il est si prcieux et tellement rare quil nous faut passer des centaines et de milliers de kalpas pour le rencontrer. Nous lavons retrouv maintenant. Nous lcoutons, nous y rflchissons, nous lacceptons et nous le pratiquons.

    Nous nous promettons de chercher bien comprendre le Vrai Sens des enseignements de Bouddha.

    Namo Amitbha Bouddha

  • Histoires allgoriques dans les Stras 3

    PHT LCH - 2519

    (1975)

    Histoires Allgoriques

    dans les Stras

    Kinh n D

    De

    THCH HNG O PAGODE (CHA) QUI-SN

    VNG TU

  • Histoires allgoriques dans les Stras 4

    Nous nous prosternons respectueusement devant

    tous les Bouddhas des dix directions, Nous nous prosternons respectueusement devant

    tous les Dharmas des dix directions, Nous nous prosternons respectueusement devant

    toutes les Saghas des dix directions, Pour vous demander de prendre acte de la profonde

    sincrit de nos voeux. Namo Amitbha Buddha

  • Histoires allgoriques dans les Stras 5

    AVANT-PROPOS Dans le Bouddhisme, il existe beaucoup dhistoires mtaphoriques dissmines dans les diffrents stras pour illustrer des penses profondes, afin de faciliter la comprhension du dharma pour les lecteurs. Cest pourquoi, nous souhaitons faire connatre et apprcier cette Voie de la dlivrance pour chaque personne. Nous nous aventurons donc dans la recherche et le rassemblement des exemples allgoriques qui figurent

    dans les stras : le Saddharmapuarka stra, sc. (Kinh Php Hoa, vn.), le

    Avatasakastra, sc. (Kinh Hoa Nghim, vn.), le MilindaPahastra (Kinh Na Tin T Kheo, vn.), le Dharmapdastra (Kinh Php C, vn.), le stra aux quarante-deux chapitres (Kinh T Thp Nh Chng, vn.). Il y a en tout 205 histoires rassembles sous le titre de Histoires allgoriques dans les Stras. Des ides mtaphysiques trs profondes et extrmement subtiles sont exprimes pourtant dans un langage trs simple, facile comprendre. Tout lecteur peut en prendre connaissance aisment.

    Nous souhaitons que ce recueil dextraits de stras puisse tre diffus largement pour aider chacun de nous sur le chemin de la recherche de la vrit.

    Nous prions aussi les savants, les connaisseurs en la matire de bien vouloir enrichir ce recueil par dautres histoires non rpertories par nous-mmes. Nous les remercions sincrement davance.

    Vnrable THCH HNG O

    *******

    En collaboration avec le comit de traduction de la Congrgation Linh-Son Internationale dirige par la responsable bhiksuni Su Co Linh Hao, lquipe Amitabha Terre Pure a choisi dditer gratuitement ce livre traduit du vietnamien en franais selon le souhait originel de lauteur.

    Source Internet : www.amitabha-terre-pure.net

    Hommage aux Trois Joyaux

    http://www.amitabha-terre-pure.net/

  • Histoires allgoriques dans les Stras 6

  • Histoires allgoriques dans les Stras 7

    HISTOIRES ALLGORIQUES DANS LES STRAS

    Chapitre 1

    Stra du Lotus

    (Saddharmapuarka stra, sc. - Kinh Php Hoa, vn.)

    Histoire n 1

    La maison en feu

    Un trs riche vieillard, au dclin de sa vie, possdait une grande demeure qui abritait sa nombreuse progniture ainsi que sa domesticit. Mais cette maison tait dlabre et remplie danimaux venimeux. Un jour, un incendie se dclara, mais la maison ne possdait quune troite issue. Le vieillard se trouvait ce moment-l lextrieur de la maison, il sinquita pour ses enfants. Il voulut entrer pour les sauver. Se rappelant que la porte tait troite, il ne pouvait pas les faire sortir tous sils se mettaient se dbattre. Malgr le danger imminent, ses enfants continuaient samuser sans crainte, ils ne dsiraient pas, non plus, sortir de l. Ils ignoraient le danger du feu et le fait de mourir calcins. Le vieillard pensa une ruse et scria : Allons mes enfants, jai de trs beaux jouets ici. Il y a des voitures tires par des chvres, par des chevreuils, par des buffles. Tous ces vhicules sont aussi beaux les uns que les autres. Je vais les donner ceux qui sortent de la maison . Ayant entendu cela, les enfants se prcipitrent vers lextrieur. Le pre donna alors chacun de ses enfants un seul et unique modle, une grande voiture trs belle et non les trois varits comme promises dont la taille et la qualit taient diffrentes. Le vhicule offert tait trs grand et trs beau car la richesse du vieillard tait immense.

    Bouddha demanda Sriputra : Le vieillard a promis ses enfants trois sortes de vhicules mais nen a donn en ralit quun mais trs beau, a-t-il alors menti ? .

    Sriputra rpondit : Honor du Monde, mme sil ne sagissait que dune petite voiture pas trs belle, le vieillard naurai pas menti, mais en plus il leur a offert la plus grande et belle voiture. En effet, cette promesse nest quun moyen pour sauver ses enfants de lincendie .

    Bouddha flicita Sriputra : Cest exactement cela ! . Bouddha est le pre de tous, mme sil est dgag du monde. En se souciant des intrts des tres sensibles, il cherche revenir dans cette maison en feu constitue par ces trois mondes pourris, pour les sauver de ce gros incendie : la naissance, la vieillesse, la maladie et la mort ainsi que la

  • Histoires allgoriques dans les Stras 8

    souffrance, lignorance, la cupidit et la colre. La maison est en feu, mais les tres sensibles continuent de samuser sans se rendre compte quils sont en train dtre brls vifs. Ils nont pas peur, ni ne sen lassent, ni nont lenvie de sen sortir. Bouddha a trs piti deux et rflchit au moyen de les sauver. Quil leur dmontre le danger par des explications spirituelles ? Ce ne serait pas possible car les tres sensibles sont en train de souffrir de leurs brlures, ils ne pourraient pas comprendre. Cest pourquoi il faut trouver nimporte quel moyen pour les sauver de cette vie de souffrance. Bouddha a propos alors les trois vhicules suivants : - Le vhicule de lAuditeur : (ravakayna, sc. - Thanh Vn Tha, vn.) - Le vhicule du Bouddha par soi : (Pratyekayna, - sc. Duyn Gic Tha,

    vn.) - Le vhicule de ltre veill : (Bodhisattvayna, - sc. B Tt Tha, vn.)

    pour sadapter aux diffrentes capacits des tres sensibles. Tout comme ce riche vieillard qui a propos dabord trois vhicules, mais par la suite na donn chacun de ses enfants que le mme Grand Vhicule lorsquils sont sortis de cette maison en feu. Il en est de mme pour Bouddha, il veut sauver les tres sensibles par nimporte quel vhicule : ravaka, PratyekaBouddha, Bodhisattva. Il leur offre le plus beau cadeau dune trs grande utilit : la mditation et la dlivrance. Ce sont des vhicules qui les conduiront vers le plus haut degr de lEveil :

    SamyakSabuddha. Tout comme ce riche vieillard, Bouddha na pas menti .

    Histoire n 2

    Le fils fugueur

    Un jeune garon avait fugu de la demeure familiale. Aprs plusieurs dizaines dannes de vie aventureuse, lenfant tait devenu un homme mr mais trs pauvre. Il vivait alors de mendicit et derrance. Un jour, le hasard de ses pas le ramena dans sa ville natale. Pendant tout ce temps-l son pre lavait recherch partout sans succs. Ce pre tait un homme trs riche, ses coffres dbordaient de richesses et sa maison de domestiques. Il avait acquis une rputation la fois nationale et internationale. Il navait jamais voqu la fugue de son fils avec quiconque. Souvent il rflchissait : Je suis un homme trs riche mais sans hritier. Lorsque je mourrai, toute ma fortune sera disperse et perdue. Si je pouvais retrouver mon fils, mme si je devais mourir, jaurais le cur en paix .

    Ce fils fugueur, un jour par hasard, arriva devant la demeure de son pre. Il jeta un coup dil lintrieur et vit un vieillard richement vtu, assis majestueusement dans un fauteuil, entour de serviteurs. Cette maison

  • Histoires allgoriques dans les Stras 9

    tait richement dcore avec une multitude dobjets et de pierres prcieuses. Le fils affol crt quil stait gar dans un palais princier. Craignant dtre pris pour un voleur, il senfuit vers un quartier pauvre correspondant plus sa situation. Il partit la recherche dun travail pour survivre.

    Le pre reconnut tout de suite son fils en cet homme. Il envoya ses serviteurs le rattraper. Une fois pris, le fils les supplia de le relcher, mais sans succs. Trop effray, il tomba et perdit connaissance. Le pre dit alors ses serviteurs : Je nai pas besoin de cet homme. Jetez de leau sur lui pour le faire revenir lui et laissez le repartir .

    Sachant que son fils tait habitu vivre dans la misre, sil lui rvlait inopinment quil tait le fils dun homme trs trs riche, son fils ne le croirait srement pas et il serait encore plus effray. Il valait mieux le laisser partir et trouver ensuite un autre stratagme pour le convaincre.

    Ctait cela la pense secrte du pre. Il envoya alors deux de ses hommes de confiance dguiss en clochards vers le quartier o vivait son fils pour essayer de le persuader de lengager comme domestique. Convaincu de pouvoir gagner un bon salaire, le fils accepta loffre. Tous les trois devinrent alors boueurs chez le riche vieillard. Voyant laspect misrable et poussireux de son fils, le pre fut profondment mu. Il changea ses riches vtements contre de vieux habits, plus simples et uss. Il s

Recommended

View more >