neurogenic myositis ossificans : caricature form. a case report. myosite ossifiante neurogène : une...

Download Neurogenic Myositis ossificans : Caricature form. A case report. Myosite Ossifiante Neurogène : Une forme caricaturale. A propos dun cas. B. BENCHENEB

Post on 03-Apr-2015

105 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • Neurogenic Myositis ossificans : Caricature form. A case report. Myosite Ossifiante Neurogne : Une forme caricaturale. A propos dun cas. B. BENCHENEB R. OUZZANI N. BENDIB Service de Radiologie -EHS Abdelkader BOUKHROUFA- BENAKNOUN - ALGER MUSCULOSKELETAL : MK19
  • Page 2
  • La myosite ossifiante neurogne (MON) anciennement appele para-osto-arthropathie neurogne ou ossification htrotopique. Survient le plus souvent comme complication de lsions neurologiques acquises (mdullaires ou crniennes). Correspond la prolifration anormale et ectopique de tissu osseux au sein des parties molles pri articulaires mettant en jeu le pronostic fonctionnel articulaire. Introduction
  • Page 3
  • Nous rapportons le cas d'un jeune homme g de 34 ans, paraplgique depuis une dizaine d'anne suite un accident de la voie publique,qui a prsent une fistule cutane productive rcidivante de la face latrale de la cuisse gauche avec ankylose bilatrale des 02 hanches. Une TDM a t ralise dans le cadre dun bilan pr- opratoire la recherche de collections abcdes des parties molles,rvlant une forme volue de MON, tendue des ailes iliaques aux extrmits infrieures des fmurs associe une localisation pr et para vertbrale lombaire droite. Observation
  • Page 4
  • Avec tude en fentres parties molles et osseuses Reconstructions multi planaires. MIP. VRT Protocole: Acquisition en mode volumique (16 barrettes) en coupes fines avant et aprs injection bi phasique de 110cc de produit de contraste iod et aprs cathtrisme de lorifice externe de la fistule et injection de 10cc de produit de contraste iod.
  • Page 5
  • Topogramme:. Ossifications diffuses en coules tendues des ailes iliaques aux fmurs, responsables dune ankylose coxo-fmorale bilatrale.. Ossification para vertbrale droite L2-L3.
  • Page 6
  • Coules dossification pr vertbrale lombaire en regard de L4 et L5 arrivant au contact de leur bord antrieur. Ilots dossification des muscles para vertbraux au niveau lombaire qui sont discrtement tumfis droite. * * *
  • Page 7
  • Ossification en nappe confluente de la face antrieure des 02 ailes iliaques, tendue en pri articulaire au niveau coxo-fmoral responsable dune ankylose bilatrale.
  • Page 8
  • Extension circonfrentielle et concentrique au niveau des loges musculaires antrieures, postrieures et internes des 02 cuisses jusquaux extrmits infrieures des fmurs, arrivant au contact de leur corticale. Aspect fragment des coules osseuses par endroits.
  • Page 9
  • Les reconstructions vasculaires objectivent un refoulement des axes vasculaires fmoraux par les masses dossification, sauf au niveau du 1/3 moyen de lartre fmorale superficielle droite qui chemine travers un petit tunnel dans la masse osseuse antrieure.
  • Page 10
  • Le cathtrisme per cutan de la fistule au niveau de la face latrale de la cuisse gauche objective : Un trajet fistuleux borgne sinueux et irrgulier mesurant 11mm de diamtre et 67mm de longueur : sinscrivant dans la loge antrieure de la cuisse. Absence de collection organise des parties molles. Absence de signes dostomylite.
  • Page 11
  • Discussion
  • Page 12
  • La myosite ossifiante neurognique est la forme non traumatique dossification htrotopique. Correspond la formation ectopique de tissus osseux lamellaire non noplasique au sein de structures qui en sont initialement dpourvues: muscle,tendon,tissu fibreux adjacent l'os et autres tissus dorigine msenchymateuse. Elle atteint les patients dans les suites dune lsion encphalique ou mdullaire.
  • Page 13
  • De mcanisme mal lucid,faisant intervenir plusieurs facteurs systmiques et loco rgionaux au niveau des parties molles pri articulaires. Elle dbute par une phase inflammatoire suivie par une stimulation de cellules msenchymateuses induisant la formation dostoblastes. Physiopathologie
  • Page 14
  • Lsion neurologique Libration systmique de facteurs osteo-inducteurs :. protine morphognique osseuse. hormone de croissance (prolactine). facteur de croissance type 1. facteur de croissance fibroblastique. autres facteurs Traumatisme direct des tissus mous pri articulaires - Perturbation micro circulatoire - Hypoxie et modification du Ph (alcalose) - Phnomnes inflammatoires et no angiognse - Libration locale de facteurs Osto inducteurs Stimulation de cellules msenchymateuses Formation d'ostoblastes Ossification htrotopique Diagramme de l'ossfication htrotopique selon Pape et al.
  • Page 15
  • Son incidence est variable car certaines lsions sont totalement asymptomatiques. Elle est estime : - 11 % des traumatismes crniens graves - 20 % des traumatismes mdullaires De topographie poly articulaire le plus souvent bilatrale et asymtrique en dessous du niveau lsionnel. Prdominante pour les grosses articulations avec par ordre de frquence :. Hanche. Genou. Coude. Epaule Incidence Topographie
  • Page 16
  • Svrit des lsions encphaliques :. Aractivit pupillaire bilatrale. Score de Glasgow T6 Coma prolong > 1 mois Hypertonie spastique Age et Sexe: facteurs de risque variables selon les tudes statistiques Facteurs de risque
  • Page 17
  • Dbut de la symptomatologie entre 1-3 mois. Les signes cliniques au dbut peuvent tre trompeurs prenant une prsentation pseudo-septique :. Fivre suprieure ou gale 39C. Syndrome inflammatoire systmique. Signes inflammatoires locaux A larrt des phnomnes inflammatoires :. Rduction damplitude. Raideur articulaire. Masse indure Clinique
  • Page 18
  • Biologie Pas spcifique. Syndrome inflammatoire biologique au dbut. Augmentation inconstante des phosphatases alcalines. Augmentation du taux de cratinine phospho-kinase (CPK). Hypercoagulabilit si compression veineuse :. lvation des D-dimres. Elvation de lhmatocrite
  • Page 19
  • Imagerie Diagnostic positif. Topographie des lsions et leurs rapports avec les structures vasculaires. Cartographie pr-opratoire. Suivi post-opratoire.
  • Page 20
  • Radiographie Standard Faible sensibilit et spcificit pour le diagnostic prcoce. Augmentation progressive de la densit des parties molles. Ossification en nappe localise ou tendue, trabculaire ou dense limite ou non par une corticale. Les petites lsions faiblement radio-opaques peuvent passer inaperues.
  • Page 21
  • Classification de Brooker pour les localisations au niveau de la hanche
  • Page 22
  • Scintigraphie Sensibilit leve : positivit partir de 2-4 semaines. Marqueur de maturation osseuse et dactivit ostoblastique. Intrt dans les formes multiples. Nintervient plus dans le timing opratoire. http://www.physio-pedia.com/Heterotopic_Ossification
  • Page 23
  • Echographie-Doppler Grande sensibilit et spcificit pour le diagnostic prcoce : 1 semaine aprs le traumatisme. Disponibilit,faible cot mais oprateur dpendant. Stade trs prcoce :. remaniement chostructural des fibres musculaires. signal au doppler nergie ++ Stade prcoce: Organisation en zones concentriques avec signal au doppler nergie : - zone centrale hypochogne - zone intermdiaire: hyperchogne - priphrie hypochogne Puis apparition de calcifications priphriques et disparition du signal doppler.
  • Page 24
  • TDM Examen de choix. Ralise une cartographie pr opratoire et une tude des rapports avec les structures avoisinantes. Permet de prciser : - Morphologie de la MON. zone dinsertion osseuse. Formes et limites. Caractre continu ou fragment (pseudarthrose ). Contact avec la capsule articulaire - Etat articulaire: pincement, ankylose - Etat de los sous-jacent et de sa minralisation - Retentissement tendineux ou neveux : gouttire, tunnel - Retentissement sur les structures vasculaires: dplacement, compression, thrombose, occlusion, gouttire ou tunnel.
  • Page 25
  • IRM Elle nest pas ralise en pratique courante mme si elle permet de dtecter prcocement les lsions. Peu utile au bilan pr-opratoire. Au niveau musculaire et tissus mous non musculaires (facias, tissus sus cutans) : - Hyper signal T2 diffus - Rehaussement annulaire avec une zone centrale non rehausse dans laquelle se dvelopperont les ossifications Au niveau des structures osto articulaires : - Epanchement intra articulaire - dme mdullaire
  • Page 26
  • Diagnostic diffrentiel Ossifications traumatiques : myosite ossifiante circonscrite. Ossifications congnitales : myosite ossifiante progressive ou fibro-dysplasie ossifiante. Ossifications post chirurgicales ou post arthroplastie.
  • Page 27
  • Complications Complications infectieuses : myosites, ostoarthrites. Complications osseuses : dminralisation, fracture. Complications articulaires : ankylose. Compilations vasculaires : compression, thrombose. Complications nerveuses : compressions tronculaires.
  • Page 28
  • Conclusion La myosite ossifiante neurogne survient dans les suites dun traumatisme crnien ou mdullaire. Elle est caractrise par des ossifications des parties molles pri articulaires. Lchographie-doppler permet dvoquer le diagnostic un stade prcoce. La TDM est lexamen de choix dans le bilan pr-opratoire et la surveillance.
  • Page 29
  • Rfrences bibliographiques - Ankylosing neurogenic myositis ossificans of the hip, R. Y. Carlier, J. Bone Joint Surg Br March 2005, vol. 87-B no. 3 301-305 - Imagerie des complications neuro-orthopdiques des traumatismes graves.J Ezra et col: J radiol

Recommended

View more >