l’Évaluation des compÉtences des .synthèse de la recherche l’Évaluation des compÉtences

Download L’ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DES .Synthèse de la recherche L’ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Post on 12-Sep-2018

216 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Synthse de la recherche

    LVALUATION DES COMPTENCES DES INFIRMIERES EN

    MILIEU HOSPITALIER.

    Par

    Isabelle Murray

    Bertrand St-Onge

    Nancy Therrien

    Dans le cadre du sminaire international

    Matrise en gestion de la formation

    Sous la supervision de

    Jean-Franois Roussel, professeur

    Septembre 2013

  • Table des matires

    INTRODUCTION .................................................................................................................. 3

    CHAPITRE 1 DESCRIPTION DE LA PROBLMATIQUE ............................................... 4

    CHAPITRE 2 REVUE DE LA LITTRATURE................................................................... 6

    1. La pratique infirmire individuelle .......................................................................... 8

    2. Domaine de comptence .......................................................................................... 8

    3. Mthodes daccompagnement ................................................................................. 9

    4. Outils ..................................................................................................................... 10

    5. Facteurs organisationnels ...................................................................................... 11

    CHAPITRE 3 BALISAGE ................................................................................................... 11

    RFRENCES BIBLIOGRAPHIQUES ............................................................................. 15

  • 3

    INTRODUCTION

    Le dveloppement des comptences des infirmires1 sinscrit dans lvolution de la

    profession observe depuis les dix dernires annes. Les infirmires sont passes dun rle

    de simple excutante un rle o elles doivent voluer au sein dquipes interdisciplinaires

    et y exercer du leadership (Decker, Sportsman, Puetz et Billings, 2008; Liu, Kunaiktikul,

    Senaratana, Tonmukayakul et Eriksen, 2007). En plus de fournir des soins de base,

    linfirmire doit aujourdhui valuer ltat physique et mental du patient et faire preuve de

    jugement clinique.

    Sajoute la complexification de la clientle, qui sexplique entre autres par lexistence de

    multipathologies, le vieillissement de la population, la chronicit des maladies, les troubles

    mentaux, la persistance dhabitudes de vie nuisibles la sant et les ingalits en sant

    (OIIQ, 2012). Il est aussi question des changements rapides dans lenvironnement de sant,

    comme les avances technologiques (Mantesso, Petrucka et Bassendowski, 2008;

    Notarianni, Curry-Lourenco, Barham et Palmer, 2009) et les sjours plus courts en milieux

    hospitaliers (Whelan, 2006). La scurit des patients et la qualit des soins tant au cur de

    la profession infirmire, la mise en place de meilleures pratiques est constante (Bashford,

    Shaffer et Young, 2012; Cusack, Gilbert et Fereday, 2013). Ces nombreux changements

    dans lenvironnement de sant ncessitent le dveloppement et lvaluation du niveau de

    comptence requis pour les infirmires.

    Base sur une problmatique vcue lInstitut universitaire en sant mentale de Qubec

    (Institut), cette recherche-action a pris forme la suite dune revue de la littrature publie

    au cours des dix dernires annes. Pour tayer davantage la recherche, un balisage a t

    ralis auprs de quatre centres hospitaliers qubcois. Cette analyse se conclut par des

    1 La profession infirmire tant largement compose de femmes, lemploi du fminin a t privilgi pour

    dsigner autant les infirmires que les infirmiers dans ce texte.

  • 4

    recommandations qui sauront permettre aux praticiens de mettre en uvre les lments

    favorables identifis afin dvaluer les comptences des infirmires en milieu hospitalier.

    CHAPITRE 1 DESCRIPTION DE LA PROBLMATIQUE

    La rgion de Qubec possde un tablissement de sant qui dessert les membres de la

    population ayant des problmes de sant mentale. Fond en 1845, cet tablissement est

    pass dasile institut universitaire. Des changements apports la mission, loffre de

    service et lorganisation interne font en sorte que les infirmires doivent acqurir de

    nouvelles comptences. Le tableau 1 permet de visualiser lvolution de lorganisation

    depuis les 50 dernires annes.

    Tableau 1 Deux poques, deux ralits

    Afin de bien comprendre la problmatique, une rencontre avec le demandeur, un conseiller

    en dveloppement des ressources humaines, ainsi que 13 entrevues (avec six infirmires,

    une formatrice, trois gestionnaires, deux infirmires-chefs et deux membres du syndicat)

    ont t ralises.

  • 5

    Quatre enjeux auxquels fait face lInstitut ont pu tre identifis dans le cadre des rencontres

    ralises : la modification de sa mission et de son offre de service, la complexification de la

    clientle, les changements de rle des professionnels et les dparts massifs la retraite. Ces

    enjeux lis au contexte organisationnel font ressortir toute la pertinence de mettre en place

    un mcanisme dvaluation et daccompagnement.

    Les infirmires ressentent une pression de performance lie au fait que lorganisation est un

    institut universitaire : Nous sommes les experts. Nous devons avoir une longueur

    davance. Pour rpondre ce nouveau statut, lorganisation est tenue de respecter

    certaines conditions qui font en sorte quelle demeure le chef de file, parmi lesquelles on

    retrouve la promotion du dveloppement des comptences des infirmires. Ainsi, la

    proccupation relative lvaluation de leurs comptences est prsente. Les infirmires

    sont conscientes quelles doivent rehausser leur niveau de comptence selon lvolution de

    leur rle et les changements vcus dans leur organisation.

    En consquence, les infirmires ont reu plusieurs formations sans que ces dernires

    rpondent toutefois leurs besoins. Ces formations nont pas donn les rsultats escompts,

    les infirmires dplorant notamment un manque de suivi et daccompagnement.

    Actuellement, il nexiste lInstitut aucun outil dvaluation qui permettrait de situer le

    niveau de comptence des infirmires ou de mesurer les progrs raliss.

    Les infirmires ont dailleurs exprim le dsir quune personne crdible et exprimente les

    value de manire formelle. Un projet-pilote a t mis en place afin quune infirmire,

    nomme infirmire de proximit, procde au coaching et au prceptorat. En 2011, un

    rfrentiel de comptences a t dvelopp pour le personnel clinique. Celui-ci dfinit les

    diffrentes comptences pour chaque titre demploi des diffrents programmes-clientles de

    lInstitut. laide de ce rfrentiel, lorganisation entend raliser des activits dvaluation,

    concevoir des parcours de formation et analyser les retombes des activits offertes. Pour le

    moment, ce rfrentiel na pas t prsent aux infirmires, mais seulement la Direction

  • 6

    des soins, ce qui vient appuyer le manque de vision commune mentionn par lensemble

    des personnes rencontres.

    Lobjectif poursuivi par cette recherche est donc didentifier les lments propres

    favoriser une valuation formative des comptences chez les infirmires uvrant en milieu

    hospitalier qui valorise laccompagnement.

    CHAPITRE 2 REVUE DE LA LITTRATURE

    Plusieurs auteurs dfinissent la comptence comme la capacit (savoir agir) performer

    dans une tche en mobilisant des ressources tout en sadaptant au contexte ( ejoux et

    hvenet, 2010; Lin, Hsu, Li, Mathers et Huang, 2010). En soins infirmiers, le concept de

    comptence a beaucoup volu, passant dune logique comportementaliste ou behavioriste

    une logique plus holistique (Chastragnat et Marchand, 2012; McMullan, Endacott, Gray,

    Jasper, Miller, Scholes et Webb, 2003). Cette logique intgre le contexte, lthique et le

    besoin de pratique rflexive (Cowan, Wilson-Barnett, Norman et Murrels, 2008; Wilkinson,

    2013). Il est donc difficile dvaluer une seule comptence, car elles sont toutes relies pour

    former un ensemble.

    La finalit de lvaluation fait souvent rfrence une mesure dcart par rapport des

    critres, soit de mesurer un cart entre des comptences requises et des comptences

    acquises ou disponibles (Cowan et al., 2008; Komaratat et Oumtanee, 2009). Lvaluation

    des comptences peut aussi servir valider lintgration dune comptence dans le milieu

    de travail la suite dune formation (Randolph, Hinton, Hagler, Mays, Kastenbaum,

    Brooks, DeFalco, Miller et Weberg, 2012). Lvaluation peut se faire en situation relle, en

    milieu de travail (Arcand et Neumann, 2005; Tardif, 2006), ou en situation simule (Decker

    et al., 2008; Randolph et al., 2012). Lobservation (Mantesso et al., 2008; Tabari-

    Khomeiran, Kiger, Parsa-Yekta et Ahmadi, 2007) et lauto-valuation sont les moyens

    utiliss (Jordan, Thomas, Evans et Green, 2008; Lin et al., 2010). Selon ces auteurs, lauto-

    valuation est vue comme une responsabilit lie la pratique infirmire. Finalement,

  • 7

    lvaluation peut viser les infirmires lembauche (Bashford et al., 2012; Komaratat et

    Oumtanee, 2009) comme les infirmires exprimentes (Allen, Lauchner, Bridges, Francis-

    Johnson, McBride et Olivarez, 2008; Arcand et Neumann, 2005).

    Au terme de la revue de la littrature, un schma (figure 1) regroupant les principaux

    lments recenss a t ralis.

    Figure 1 : Schma intgrateur

    La finalit poursuivie par lvaluation est formative. Les changements environnementaux

    vcus influencent la pratique

Recommended

View more >