le financement d’un projet de biomasse - .nécessité de couvrir le risque de taux : taux fixes

Download LE FINANCEMENT D’UN PROJET DE BIOMASSE - .Nécessité de couvrir le risque de taux : taux fixes

Post on 12-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Colloque AQPER 2013

    GRARD MOUNIER

    Directeur principal, nergie et infrastructures

    Secteur Commercial

    LE FINANCEMENT DUN PROJET DE BIOMASSE :

    LANALYSE DU BANQUIER

    28 fvrier 2013

  • 2 Banque Laurentienne

    SOMMAIRE

    La Banque Laurentienne

    Lquipe nergie et infrastructures

    Remarques prliminaires sur les projets de biomasse

    Avant de lancer le processus de financement

    Les risques

    Approvisionnement

    Construction

    Oprationnels

    March

    Le montage financier

    La revue diligente

    En Bref

  • 3 Banque Laurentienne

    HISTORIQUE

    Fonde en 1846.

    Sige social au Qubec.

    Plus de 4000 employs.

    158 succursales.

    36 centres daffaires commerciaux.

    15 bureaux de courtage.

    Plus de 35 milliards de dollars dactifs.

    3e plus important rseau de succursales au

    Qubec

  • 4 Banque Laurentienne

    NERGIE ET INFRASTRUCTURES

    Projets raliss dans le domaine des nergies renouvelables:

    Parcs solaires

    Parcs oliens

    Barrages hydro-lectriques

    Projets de biomasse

    Financement dautres projets en:

    Efficacit nergtique

    Rseaux thermiques

    Traitement des eaux

    Valorisation des dchets

    Participation aux PPP en infrastructures

    quipe spcialise et ddie pour ce secteur daffaires .

    Types de financements offerts :

    Crdits de construction

    Prts long terme

    Swaps de taux dintrts

    Couverture du risque de change

    Taux fixes / taux variables

    Spcialisation dans les projets de taille moyenne

  • 5 Banque Laurentienne

    REMARQUES PRLIMINAIRES SUR LES PROJETS DE

    BIOMASSE

    Environ 20% des nouvelles demandes de financement concernent des projets de

    biomasse. Seulement 1 sur 5 sont au stade du financement.

    Lapprovisionnement demeure la problmatique principale.

    Une fois lapprovisionnement scuris, le risque de production est en principe

    inexistant, pour autant que la technologie soit fiable.

    Les premiers projets de biomasse (cognration) ont t raliss en marge dune

    papetire. Ces projets souffrent encore de limage laisse par la rcession de lindustrie

    des produits forestiers.

    Beaucoup de projets de biomasse raliss prcdemment nont pas eu les rsultats

    attendus, do la prudence des prteurs et des investisseurs.

  • 6 Banque Laurentienne

    AVANT DE LANCER LE PROCESSUS DE FINANCEMENT

    Principe gnral : scuriser tous les intrants et les extrants.

    Un projet devient bancable lorsquun contrat de vente de lextrant a t sign un

    prix dtermin (limination du risque de march).

    Planifier les dlais : en moyenne 6 mois pour mettre en place un financement de

    projets (de 3-4 mois 1,5 ans).

    Ncessit dun modle financier complet pour permettre des simulations.

    Organiser la gestion de la documentation (Data room).

    Un banquier est un prteur et non un investisseur. La manire danalyser le projet

    sera diffrente.

    Le prteur nest pas le conseiller financier : il sagit de deux rles distincts.

    Lexprience (risque dexcution) et la solidit financire du promoteur (capacit de

    rinjection) demeurent des lments dterminants.

    Lacceptabilit sociale a-t-elle t considre?

  • 7 Banque Laurentienne

    LE RISQUE DAPPROVISIONNEMENT

    La problmatique de lapprovisionnement demeure critique. Leau, le soleil et le vent

    sont gratuits. La biomasse est un produit pour lequel le prix varie dans le temps en

    fonction de loffre et la demande.

    Lvolution du prix de la matire premire dans le temps sera-t-elle en corrlation

    avec celui des extrants?

    Outre le prix, la disponibilit de la ressource dans un rayon raisonnable (cot de

    transports) constitue une autre contrainte importante.

    Un projet intgr permet daligner les intrts du fournisseur de biomasse et du

    producteur de bionergie, MAIS ce modle daffaires sloigne alors du financement de

    projet pour devenir un risque corporatif

    La diversification des sources dapprovisionnement et lautonomie dun projet

    demeurent les meilleurs atouts vis--vis dun prteur.

    Les sources dapprovisionnement les plus inattendues sont parfois les meilleures

    (stocks de rsidus existants, cultures spcifiques, risque assum par le client, etc.).

  • 8 Banque Laurentienne

    LE RISQUE DE CONSTRUCTION

    Construction = priode haut risque pour le prteur.

    Lanalyse du risque portera en grande partie sur le constructeur. Son exprience, sa

    solidit financire, ainsi que les garanties quil pourra fournir seront des lments

    dterminants.

    Ncessit de signer un contrat cl en main

    Ncessit de prvoir un budget de contingence suffisant.

    Prvoir une couverture du risque de change pour les achats dquipement ltranger.

    La planification de la construction demande une expertise en gestion de projet de la

    part du promoteur ou dfaut, dun consultant spcialis.

    Un recours sur les actionnaires peut tre exig durant la phase de construction.

  • 9 Banque Laurentienne

    LE RISQUE OPRATIONNEL

    Exprience de loprateur et/ou des partenaires?

    Technologie prouve. Ncessit de prsenter une tude dingnierie convaincante.

    Un prteur ne sera pas ncessairement port financer une innovation technologique,

    la diffrence dun investisseur.

    Importance dobtenir une garantie de performance du manufacturier.

    Ncessit dun bon contrat de maintenance.

    Programme dassurance complet, qui fera lobjet dune expertise spcifique par un

    consultant mandat par le prteur.

    Disponibilit de la main-d'uvre qualifie sur le site?

  • 10 Banque Laurentienne

    LE RISQUE DE MARCH

    Risque en principe limin par le contrat de prise ferme. En labsence de contrat, le

    projet devient expos au risque de march (volume et prix) et devient moins facilement

    finanable par un prteur.

    Importance de la corrlation entre lindexation du prix de lextrant et lvolution des

    cots dapprovisionnement et de production.

    Attention particulire sur les cots de transports, ainsi que le risque de change

    lexport.

  • 11 Banque Laurentienne

    LE MONTAGE FINANCIER

    Les projets de biomasse sont habituellement considrs comme les plus risqus, do

    la ncessit dun montage financier plus conservateur.

    Idalement 30 % dquit de dpart, mais minimalement 15 % 20 %.

    la diffrence dautres types de projets, le montage ncessite un fonds de roulement

    adquat ds le dpart (minimum 1.20:1.00).

    Rserve de service de la dette minimum de 6 12 mois. Rserve de maintenance

    suffisante pour couvrir les imprvus.

    Ncessit de couvrir le risque de taux : taux fixes ou taux variables + swap.

    Le scnario raliste (Base case) doit aboutir un ratio de couverture du service de la

    dette de minium 1.35x - 1.40 x. Le pire scnario doit tre au-dessus de 1.00x.

    tablir des stress scnarios (inflation, cots de maintenance, etc.).

    Audit du modle financier par une firme comptable reconnue.

  • 12 Banque Laurentienne

    REVUE DILIGENTE

    La revue diligente est une tape importante qui peut remettre en cause tous les

    paramtres du financement.

    La qualit des intervenants (ingnieur indpendant, avocat, consultant en Assurance,

    auditeur...) constitue un lment rassurant pour le prteur.

    Cherchez raliser des conomies sur la revue diligente et/ou la documentation lgale

    ne fera quinscuriser le prteur et retarder le projet.

    Les frais de transactions (revue diligente, frais bancaires, documentation lgale, etc.)

    pnalisent les petits projets, mais demeurent incontournables.

  • 13 Banque Laurentienne

    EN BREF

    Conclusion : les clefs du succs

    Prparation

    Conseil

    Crativit

  • 14 Banque Laurentienne

    Grard Mounier, Adm.A.

    Directeur principal

    nergie et infrastructures, Secteur Commercial

    Banque Laurentienne

    514-284-4500 poste 4715

    Gerard.Mounier@BanqueLaurentienne.ca

    Grard Mounier

    mailto:Gerard.Mounier@BanqueLaurentienne.cahttp://ca.linkedin.com/pub/g%C3%A9rard-mounier-adm-a/2/2a3/a01