Lantenne 07 11 2014

Download Lantenne 07 11 2014

Post on 06-Apr-2016

237 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • Deux volets des projets stra-tgiques 2014-2019 sont soumis valuation environnementale. Dun ct lamnagement et le dveloppement durable, de lautre les dessertes et dmarches en faveur de lintermodalit. ce titre, Le Havre et Rouen ont transmis leurs projets qui sinscri-vent dans leur rflexion com-mune Haropa 2030. Aussi, les recomman-dations sont-elles proches, no-tamment en matire dlargis-sement du champ des impacts environnementaux au-del du primtre de leur domaine por-tuaire. Lobjectif est danalyser ses enjeux et les indicateurs rete-nus pour en assurer le suivi. Au Havre, lavis insiste par exemple sur larticulation du projet strat-gique avec le fonctionnement de lestuaire, en matire de gestion

    foncire notamment. Rouen, il se concentre davantage sur la gestion hydrosdimentaire tra-vers les dragages, clapages et modification de lendiguement. Pour valuer les impacts de leur

    projet strat-gique, lAuto-rit demande aux deux ports de prendre le dbut des annes 2000 pour priode de rfrence, et de mieux les articuler avec dautres

    plans et programmes : Schma directeur damnagement et de gestion des eaux (SDAGE Seine-Normandie), Plans daction pour le milieu marin (PAMM) ou de gestion des risques dinondation par submersion marine.

    Ralis dans le cadre dune collaboration avec les GPM de Nantes-Saint-Nazaire et de Bordeaux, le projet strat-gique 2014-2019 du GPM de

    La Rochelle a lui aussi fait lob-jet dun examen. Les principaux axes de dveloppement du do-cument portent sur le ferroviaire (part modale de 20 % dici 2020 contre 13 % actuellement) et la diversification en renforant, par exemple, les expertises du port rochelais sur la manutentions spcialise (notamment le conte-neur). Sur cette base, lAutorit recommande que les effets en-vironnementaux soient analyss projet par projet et globalement sur la qualit des eaux littorales, les milieux naturels, les sols et sous-sols ainsi que les paysages. Lavis attire aussi lattention du GPMLR sur les zones risque de submersion marine, et lui re-commande dapprofondir ses analyses sur le sujet. Pour ce qui concerne les sdiments, la nature et les effets des modalits de gestion envisags restent prciser.

    InterrogatIons autour de Fos Faster

    Si lAutorit environnemen-tale ne sest pas encore pronon-ce sur le projet stratgique du GPM de Marseille, elle a t saisie sur la construction du terminal mthanier Fos Faster. Supposant la cration de quatre rservoirs et dune canalisa-tion de 9,3 km2, des oprations de dragage en darse 1 de Fos et linstallation dune station de

    stockage pour dchets inertes, le terminal permettra lalimentation en gaz naturel depuis lAfrique du Nord et le Moyen-Orient, puis son acheminement vers le nord de lEurope par route et gazoduc. Ses principaux enjeux environ-nementaux concernent la scu-rit des personnes et des biens ainsi que des milieux naturels traverss en particulier les zones humides. Compte tenu de ces impacts jugs majeurs, lAuto-rit sinterroge : Lopportunit, le dimensionnement et le calen-drier du projet devraient tre soigneusement dvelopps dans le contexte particulier prsent dans le dossier, dun march gazier en baisse, de terminaux franais actuellement sous utili-ss et de ladaptation des capa-cits de transport de gaz qui se-raient rendus ncessaires en aval du terminal.

    CoMPLter Ltude de danger

    En ltat, elle recommande de complter ltude de dangers et les valuations dimpacts sur les milieux naturels. Les mesures de compensation ne doivent in-tervenir quune fois assur lef-fet des mesures dvitement et de rduction et doivent alors faire lobjet dun engagement...

    rick deMangeon

    Autorit environnementale

    Des doutes sur le projet Fos Faster du GPMM

    En octobre, lAutorit environnementale a adress trois avis relatifs aux projets stratgiques 2014 - 2019 des Grands Ports maritimes du Havre, de Rouen et de La Rochelle. Globalement, elle valide les dveloppements des trois ports en leur recommandant de mieux clarifier leurs impactsenvironnementaux au sein et lextrieur de leurs enceintes portuaires. LAutorit se montre en revanche plus critique sur le projet gazier Fos Faster Fos.

    largir les tudes environnementales

    des projets stratgiques au-del des seuls domaines

    portuaires

    69me anne - n19.323 Vendredi 7 novembre 2014 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0319T79480

    Ferroviaire :Bruxelles se dfend de critiquer le projet Lyon-TurinLa Commission europenne dment avoir critiqu le cot du projet de ligne ferroviaire grande vitesse entre Lyon et Turin, comme lavait affirm leurodpute EELV franaise Karima Delli.

    Allemagne :Vers lextension du page poids lourdsLe gouvernement allemand a lanc un projet de loi visant tendre son page pour poids lourds en vigueur dans le pays partir de lt 2015.

    page 2

    Fraport :Les rsultats senvolent grce au trafic Le groupe Fraport attribue la croissance de son trafic lenvole de ses rsultats financiers au cours des trois premiers tri-mestres de 2014. Une progres-sion constate non seulement Francfort mais galement sur les aroports internationaux quil a en gestion.

    Airbus :Boeing a plus vendu sur les dix premiers moisLe constructeur aronautique europen Airbus a enregistr 794 commandes nettes davions au cours des dix premiers mois de lanne, restant ainsi derrire son rival amricain Boeing.

    Rubis :Lactivit bnficiedune acquisitionRubis a augment significati-vement son chiffre daffaires trimestriel, grce notamment une acquisition et la hausse des volumes distribus.

    page 3

    Infrastructures/Institutions

    GPMM

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    07/

    2014

    Entreprises

  • 2 - Vendredi 7 novembre 2014 - lantenne Infrastructures/Institutions

    Mercredi 5 novembre, la Commission europenne a ni avoir mis des critiques devant le Parlement europen sur le cot et limpact environnemen-tal du projet de ligne ferroviaire grande vitesse entre Lyon et Turin. La veille, leurodpute cologiste fran-aise Karima delli affirmait le contraire. Selon llue, des re-prsentants de la Commission eu-ropenne avaient pris leurs dis-tances le 4 no-vembre avec le projet au cours dune audition devant la com-mission Transports du Parlement, relevant notamment que le cot grimperait 26 milliards deuros dans les projections actuelles.

    La Commission europenne soutient pleinement la nouvelle

    liaison ferroviaire Lyon-Turin. Depuis le lancement de la poli-tique Rseau Transeuropen de Transport (RTE-T) de lEurope, ce projet figure parmi les projets dinfrastructure les plus impor-tants et reoit le soutien entier de lEurope, a affirm le coordon-

    nateur europen pour le corridor mditerranen, Laurens Jan Brinkhorst. Le Lyon-Turin repr-sente le seul pas-sage est-ouest ou ouest-est dans les Alpes qui permet

    ainsi, non seulement lchange de biens entre la France et lIta-lie du nord mais aussi entre lEspagne et lItalie, reliant la pninsule ibrique et le midi de la France lest de lEurope, a-t-il soulign. La prsentation devant le Parlement europen a

    t faite par des experts indpen-dants et non des fonctionnaires de la Commission europenne, a in-sist Laurens Jan Brinkhorst.

    dsengageMenteuroPen ?

    Selon Karima Delli, limpact environnemental du projet avait galement t mis en cause, tant au niveau des missions de CO2 lors du chantier que du retraite-ment des dchets gnrs par les travaux. Leurodpute a enfin cit un rapport de la Commission europenne dans lequel il est prcis que le tunnel de base serait construit dans une premire

    phase. Les autres lments sui-vront seulement si la demande de transport sur le rseau croit vers les limites de capacit, a-t-elle poursuivi, citant ce document. Selon elle, cela signifie une forme de dsengagement de la Commission sur le projet dans son ensemble, a jug llue.

    La Cour des comptes fran-aise a stigmatis la part de responsabilit de lEurope dans le dvoiement du rle confr la grande vitesse, en chafau-dant un plan ambitieux de rseau europen de transport (...) quitte prendre fait et cause pour des projets dont la rentabilit socio-conomique est discute.

    Commission europenneFerroviaire

    Bruxelles se dfend de critiquer le projet Lyon-turin

    La Commission europenne dment avoir critiqu le cot du projet de ligne ferroviaire grande vitesse entre Lyon et Turin, comme lavait affirm leurodpute EELV franaise Karima Delli.

    La Commission europenne soutient

    pleinement la nouvelle liaison

    LAllemagne adopt le 5 no-vembre en conseil des ministres un projet de loi qui prvoit de gnraliser le systme du page poids lourd. Celui-ci serait tendu quelque 1.100 kilo-mtres de routes nationales sup-plmentaires partir de juillet 2015, puis aux camions de plus de 7,5 tonnes partir doctobre 2015. Berlin compte galement tendre le page lensemble des routes nationales partir de 2018. lheure actuelle, la LKW-Maut ne concerne que les poids lourds de plus de 12 tonnes et nest en vigueur que sur les 12.800 kilomtres dautoroutes du pays et sur 1.200 kilomtres de routes natio-nales allemandes.

    Les transPorteursProtestent

    Lextension et lappro-fondissement du page pour poids lourds vont rapporter elles seules environ 875 mil-lions deuros supplmentaires au cours de cette lgislature, selon alexander dobrindt, le ministre des Transports. Ces re-cettes supplmentaires doivent tre investies dans lentretien

    des infrastructures routires. En 2013, le page allemand pour poids lourds a rapport 4,4 mil-liards deuros.

    Son extension davantag