Lantenne 03 11 2014

Download Lantenne 03 11 2014

Post on 06-Apr-2016

214 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • 69e anne - N19.319 Lundi 3 novembre 2014 ISSN0395-8582-CPPAP0313T79480

    International Transport CompanyFreight Forwarder

    - Project & Oil Field cargo- Deepwater and off shore project

    - Supply chain specialist- 4 PL dedicated

    Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt)

    48 rue de lAubpine92160 ANTONY

    Tl : + 33 1 55 59 07 70Fax : + 33 1 49 84 06 54

    mailto:infos@transprojets.com

    http://www.Transprojets.com

    EU

    RO

    RE

    GIE

    07/

    2014

    Ltat a rsili son contrat avec Ecomouv la veille de la date butoir du 31 octobre, et devrait ce titre lui verser 830 millions deuros. Une rsiliation aprs cette date lui aurait cot une bonnecentaine de millions deuros deplusetdesdroitsdommagesetintrts, selon la snatrice (UMP) Marie-Hlne Des Esgaulx, pr-sidente de la commission den-qute sur ce contrat. Ecomouv pourrait galement demander le versement de 210 millions deuros correspondant au loyer pour lan-ne 2014, ainsi que le rembour-sement des 650 millions deuros investis pour la mise en place du dispositif les fameux portiques et 200 millions deuros den-cours. Mais le secrtaire dtat aux Transports, Alain Vidalies, a refus davancer un chiffre prcis.

    UN coNtrat PPP iNcoNstitUtioNNeL

    Ltat va dans un premier temps engager des ngociations

    avec Ecomouv. Aucune dure na t annonce pour ces dis-cussions, mais si les deux par-ties ne trouvent pas daccord, une procdure judiciaire pourrait alors tre engage par ltat, au motif que le contrat de partenariat public-priv (PPP) pourrait tre inconstitutionnel, sagissant de la collecte dune taxe. La lettre de rsiliation Ecomouv fera men-tion de doutes mis sur lava-liditducontratinitialauregarddes exigences constitutionnellesquisimposentltat,lorsquilconfiedespersonnespriveslagestion de certaines activits. Ltatnevapaspayercommea, ltatvadiscuter,et sivousvoulezunchiffre,etbienjevaisvousdire, lemoinspossible, a indiqu Alain Vidalies.

    Ecomouv compte 210 sa-laris Metz et Paris. Ils tra-vaillent avec 130 fonctionnaires des douanes, qui appartien-nent au service de la taxe poids lourds, cr pour la perception de lcotaxe. Les reprsentants des

    salaris, reus au ministre de lcologie et au secrtariat dtat aux Transports, ont obtenu un calendrier de ren-contres pour mettre en place leur reclassement. Onvaaiderles salaris de la socit et leslusdelagglomrationdeMetzquisontconcerns,onvatreleursctspouressayerdetrou-ver toutes lessolutions pos-sibles, cest anotre engage-ment, a affirm Alain Vidalies. Cependant, les salaris ne sont pas rassurs. Au niveau des salaris, on nevapassarrter l,onenvisagedes actions.On sinquite pournotre avenir, et notre directionnoussoutientcaronestdanslemme bateau, a dit Virginie Abalo, dlgu CGT. Quant aux douaniers, le secrtaire dtat au Budget, Christian Eckert, avait assur que tout serait fait pour leur viter une nouvelle mutation, et quune mission des douanes serait transfre Metz.

    Quant au cot du dmontage des 173 portiques, installs par Ecomouv, il reste dterminer. Selon lefigaro.fr, il pourrait tre

    compris entre 40.000 euros et 75.000 euros par portique, soit un total de 7 13 millions deu-ros. Pour viter de dpenser de telles sommes, ltat, devenu propritaire des portiques, pour-rait dcider de les affecter une autre utilisation. Des pistes seront tudies dans le cadre des ngociations avec les transpor-

    teurs routiers. Alain Vidalies avait voqu, mercredi 29 oc-tobre devant le Snat, une uti-lisation poten-tielle pour lescollectivits.

    Une organisation de transpor-teurs, lOTRE, suggre de les af-fecter au contrle des flux de cir-culation des camions trangers, de leur respect de la lgislation en termes de personnels dtachs et de cabotage routier. Mais pour la FNTR, autre organisation du secteur, cette solution cote-raitaumoinsquelquescentainesde millions deuros en plus, car il faudrait dmultiplierles portiques, y compris sur lesautoroutes. Le budget dentre-tienseraitaccru.

    Julie CHAbAnAs

    Ecomouv

    Aprs la rsiliation du contrat, ltat va devoir faire les comptes

    Le contrat entre ltat et Ecomouv dsormais rsili, que va-t-il se passer pour les centaines de millions deuros dindemnits prvus en cas de rsiliation ? Comment ltat compte-t-il rduire la facture ? Que vont devenir les salaris et douaniers ? Les fameux portiques ?

    Ltat est devenu propritaire

    des portiques cotaxe

    Le cot du dmontage dun portique cotaxe pourrait tre compris entre 40.000 euros et 75.000 euros

    SNCF :Croissance de 3,4 % au troisime trimestreLa SNCF a enregistr une croissance de 3,4 % au troisime trimestre, avec un chiffre daffaires de 6,8 milliards deuros, port par les activits internationales du groupe qui fait tat de perspectives annuelles 2014 qui restent incertaines.

    Dieppe-Newhaven :La liaison transmanche est prolonge dun an

    page 2

    SNCM :Transdev provoque le redressement judiciaireLa socit Transdev a annonc vendredi 31 octobre avoir demand la SNCM, dont elle est actionnaire majoritaire, de rembourser les prts quelle lui avait octroys, ce qui devrait lancer le processus de redressement judiciaire, indispensable selon les actionnaires.

    CFAO :Toujours plomb par lautomobileLe groupe franais CFAO, spcialis dans la distribution automobile et pharmaceutique en Afrique et dans les Dom-Tom, a enregistr au troi-sime trimestre un chiffre daffaires en recul de 2,8 %, 861,1 millions deuros, toujours plomb par sa division automobile.

    HHI :Pertes record au troisime trimestre

    page 3

    Infrastructures/Institutions

    Entreprises

  • 2 - Lundi 3 novembre 2014 - lantenne

    Les ventes du commerce spcialis (hors alimen-

    taire) ont connu un mois de septembre catastrophique,

    reculant de 7,5 %, pnalises notamment par une mto

    trop clmente pour la saison, a annonc jeudi 30 octobre

    Procos, la fdration patronale du secteur. Sur neuf mois,

    lactivit stagne, alors que le premier semestre avait cltur + 1 % et que le mois daot

    avait t bon, avec des ventes en progression de 2,2 %. Avec

    un chiffre daffaires en chute de 7,5 % sur septembre, le

    troisime trimestre clture sur une rechute, constate Procos.

    Chute

    Le Premier ministre algrien, Abdelmalek Sellal, a officiel-lement lanc jeudi 30 octobre le chantier de lextension de laroport international dAlger, dont le cot slvera prs dun milliard deuros. Le chantier, confi une socit chinoise, devrait porter la ca-pacit daccueil 10 millions de passagers par an, contre 6 millions actuellement. Ce projet de modernisation de laroport dAlger prvoit notamment la construction dune nouvelle arogare, dune liaison au rseau ferroviaire et dune autre au mtro dAlger.

    Extension

    Infrastructures/Institutions

    La compagnie ptrolire mexicaine Pemex ne recevra aucun traitement de faveur lors de louverture la concur-rence, ont assur jeudi 30 octobre les acteurs du secteur de lor noir du pays. Je ne veux pas de privilge, pas de traitement particulier, a promis le directeur gnral de la compagnie publique Pemex, Emilio Lozoya, la confrence Oil & Money Londres. Afin dattirer les investisseurs tran-gers et relancer la production nergtique, le gouvernement mexicain a mis sur les rails une ambitieuse rforme, qui met notamment fin au mono-pole exerc par Pemex sur les secteurs gaziers et ptroliers depuis 1938.

    Transparence

    La SNCF est en croissance de 3,4 % au troisime trimestre. Sur les neuf premiers mois de lan-ne, le chiffre daffaires stablit 20,2 milliards deuros, en crois-sance de 1,3 %. Le groupe trouve son relais de croissance et de d-veloppement linternational.

    La croissance de sa filiale de transport de voyageurs Keolis est de 8,6 % sur les neuf mois, dont 19 % linternational, grce essentiellement au contrat rem-port en janvier pour exploiter des trains de banlieue Boston. Quant la filiale logistique Geodis, sa croissance a t de 7,2 % hors Europe. La branche Gares & Connexions enregistre un chiffre daffaires de 206 mil-lions deuros, en hausse de 7,2 %, grce au dveloppement des com-merces en gares, espaces publici-taires et distribution automatique. SNCF Proximits, qui regroupe les TER, Transilien, Intercits et Keolis, est galement en crois-sance de 3,4 %, 8,9 milliards deuros. SNCF Logistics crot de 0,8 %, 6,6 milliards. Quant la branche SNCF Voyages, en charge du TGV, la chute continue

    (- 1,5 %) 4,4 milliards deuros.La SNCF estime que corrigedeseffetsdelagrvedejuin(prsde220millionsdeurosdepertedechiffredaffaires),lactivitdugroupe SNCF serait en progres-sionde2,4%. Sur le seul troi-sime trimestre, la progression de lactivit du groupe est de 3,4 %.

    PersPectives 2014 iNcertaiNes

    Les perspectives annuelles2014 restent incertaines, sou-ligne la SNCF, sans donner de chiffres mais voquant notam-ment la poursuitedesdifficults retrouver une croissance fortedestraficsferroviairesvoyageurspour le transport du quotidiencomme pour la grande vitesse, comptant toujours sur ses activi-ts linternational.

    Loprateur ferroviaire prsente pour la premire fois des rsultats qui ne comprennent pas ceux de sa branche SNCF Infra, suite au vote cet t de la rforme ferroviaire. Cette loi prvoit de distinguer, sous une entit SNCF de tte, deux tablissements : SNCF

    Mobilits qui devient loprateur ferroviaire, et SNCF Rseau en charge de linfrastructure. Ainsi, le chiffre daffaires de SNCF Infra, en hausse de 4,2 % sur les neuf pre-miers mois de 2014, 3,9 milliards d e u r o s , sera intgr celui du gestionnaire d i n f r a s -tructure Rseau ferr de France (RFF), au sein de ltablissement public SNCF rseau. Pour 2014, lactivit de SNCF Infra resteraen forte expansion, anticipe la SNCF, en raison du fort niveau de travaux.

    Au terme de lanne 2013, la SNCF avait plong dans le

    rouge, accusant une perte nette de 180 millions deuros, due une dpr