la sigillÉe gauloise À saint-romain-en-gal .le site de saint-romain-en-gal, ... - la parcelle de

Download LA SIGILLÉE GAULOISE À SAINT-ROMAIN-EN-GAL .Le site de Saint-Romain-en-Gal, ... - la parcelle de

Post on 14-Sep-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • ~l f ~ (

    t i-f r t 1

    S.F.E.CAG., Actes du Congrs de Millau, 1994.

    Odile LEBLANC

    LA SIGILLE GAULOISE SAINT-ROMAIN-EN-GAL (Rhne)

    LE SITE

    Le site de Saint-Romain-en-Gal, quartier extra-muros de Vienne antique, a t occup du dernier tiers du 1er s. av. J.-C. au Ille S. apr. J.-C.

    Depuis 1980, l'tude des vestiges et du mobilier nous a permis de mettre en vidence les grandes tapes de l'volution du site qui peuvent tre synthtises en huit grandes phases, caractrises par des facis crami-ques appels horizons.

    La cramique sigille des horizons 3 7, prsente dans cette communication, provient de trois ensem-bles: - au sud-ouest, la parcelle de la maison des Dieux Ocans (Zone 1) et la voie est-ouest (Voie 1)1 ; - la parcelle de la maison aux Cinq Mosaques (Zone V) qui est en relation stratigraphique avec la maison des Dieux Ocans et la voie nord-sud (Voie Il)2 ; - au nord, les petits thermes et les boutiques attenantes (Zone VI)3.

    PRSENTATION DES HORIZONS

    o L'horizon 3 correspond: - la maison aux Pierres Dores, second tat de la parcelle de la maison des Dieux Ocans (19332 tes-sons), - au niveau d'occupation de la voie 1 (5114 tessons), - l'installation de la voie Il (1243 tessons), - aux vestiges antrieurs aux premires constructions sous la maison aux Cinq Mosaques (2597 tessons), - aux vestiges antrieurs aux boutiques de la zone VI (197 tessons).

    L'chantillonnage le plus important se situe dans la zone 1 ; le matriel de la zone VI est ngligeable.

    Le terminus post quem propos pour l'installation de ces vestiges se place dans les annes 15/30 apr. J.-C. Cette date repose : sur la srie montaire dont les pices les plus rcentes sont un as de Tibre et un as de Drusus, sur l'apparition de la sigille de la Gaule du Sud et des premires productions pte calcaire et dcor sabl en cramique paroi fine. o L'horizon 4 correspond:

    - la maison au Grand Pristyle, premire occupation au nord de la parcelle de la maison des Dieux Ocans (11711 tessons) et la maison au Vestibule Colonnes, Ille tat, qui occupe toute la parcelle de la maison des Dieux Ocans (18226 tessons)4, - au deuxime niveau de la voie 1 (7096 tessons), - l'installation du Btiment Commercial dans la par-celle de la maison aux Cinq Mosaques (1453 tessons), - la deuxime rue de la voie Il (294 tessons), - l'installation des boutiques dans la zone VI (3580 tessons).

    Ce facis est dat des annes 40/70 par la sigille qui offre les associations classiques des contextes Claude-Nron ; les monnaies les plus rcentes sont un as d'Auguste posthume (22 apr.) dans la maison au Grand pristyle et un as de Caligula (40 apr.) dans la maison au Vestibule Colonnes. o L'horizon 5 correspond:

    - l'amnagement du grand pristyle de la maison au Vestibule Colonnes (7586 tessons), - l'amnagement du Btiment Commercial (2797 tessons), - la troisime chausse de la voie Il (343 tessons) .

    ,.,

    A. DESBAT, O. LEBLANC, J.-L. PRISSET, H. SAVAY-GUERRAZ et D. TAVERNIER, La maison des Dieux Ocans Saint-Romain-en-Gal, 558 Suppl. Gallia, sous-presse.

    2 J.-L. PRISSET, L. BRISSAUD, O. LEBLANC, Evolution urbaine Saint-Romain-en-Gal : la rue du Commerce et la maison aux Cinq Mosaques, dans Gallia, 51, 1994, p. 1-333.

    3 H. SAVAY-GUERRAZ, E. DELAVAL, J.-L. PRISSET, O. LEBLANC, L. BRISSAUD, Recherches archologiques Saint-Romain-en-Gal, dans Bulletin de la Socit des Amis de Vienne, 1992, p. 1-39.

    4 La fouille a mis en vidence deux phases d'amnagements de la parcelle mais le matriel, globalement similaire dans les deux ensembles, ne permet pas de les diffrencier en chronologie absolue.

    143

  • O. LEBLANC

    La stratigraphie souligne la contemporanit de ces ensembles.

    L'installation est date des annes 60170 par la cra-mique : sigilles, parois fines pte calcaire et engobe sabl, productions de la Gaule du Centre, notamment des cramiques revtement plombifre.

    o L'horizon 6 correspond : - des amnagements dans la partie sud de la maison au Vestibule Colonnes (7464 tessons), - au troisime niveau de la voie 1 (4120 tessons), - l'installation de la maison au Bassin Excentr dans la parcelle de la maison aux Cinq Mosaques (6332 tessons), - au quatrime niveau de la voie Il (4834 tessons), - aux amnagements des Boutiques de la Zone VI et la seconde phase des vestiges avant l'installation des thermes (5582 et 6648 tessons).

    Cet horizon est dat de la fin 1er/dbut Ile s. par la cramique: sigilles, sigilles claires B (15 tessons et 4 formes qui reprsentent 1,6 % des tessons de crami-ques fines dans la Zone V et 4 tessons dont une forme dans la zone VI) et amphores Dressel 20. Un as d'Hadrien fournit un terminus post quem de 134/138 apr. J.-C. pour l'installation de la maison au Bassin Excentr.

    o L'horizon 7 correspond aux dernires phases de construction mises en vidence au sud-est du site: - la maison des Dieux Ocans (2910 tessons), - des amnagements de la voie 1 (106 tessons), - la maison aux Cinq Mosaques et des amnagements dans cette maison (1112 tessons), - l'installation d'un dallage dans la voie Il (2879 tes-sons).

    Dans la zone VI, la stratigraphie relative fait apparatre deux tats successifs. Le premier tat est caractris par l'amnagement des Boutiques (12951 tessons) et l'installation des thermes l'ouest de la parcelle (8324 tessons). Il est dat par une srie montaire provenant des couches d'installation des boutiques: demi-as de Nmes, sesterce de Domitien, as d'Hadrien et un as d'Antonin le Pieux qui fournit un terminus post quem de 141-161 apr. J.-C. pour l'horizon 7. Le second tat correspond une nouvelle rfection des Boutiques (2428 tessons) et l'amnagement des Thermes (311 tessons). Il est dat par une srie montaire : as de Nerva, as d'Hadrien, as d'Antonin et un as de Commode qui donne un terminus post quem de 185-192 apr. J.-C. pour cet horizon 7bis.

    Globalement, le facis cramique de cet horizon est caractris par l'apparition des productions de la Gaule du Centre du Ile s. et l'accroissement de la sigille claire Aet B.

    LES FORMES DE SIGILLE PAR HORIZON5

    Horizon 3. La sigille reprsente 24,9 % des tessons de cra-

    miques et 4,22 % des tessons de cramiques fines

    (sigilles : 1204 tessons ; cramiques fines : 4975 tessons; total cramiques: 28483 tessons).

    Les productions italiques reprsentent 69,6 % des formes dans cet horizon qui est caractris par l'appa-rition des productions de la Gaule du Sud. L'importance du matriel rsiduel dans ce contexte, notamment le matriel qui date l'installation de la maison aux Pierres Dores (74,6 % de sigille italique), provient des niveaux d'abandon de la maison augustenne.

    Les types reprsents sont (Fig. 1) : - les bols Drag. 27, Drag. 24/25, Haltern 14, Ritt. 9 et Ritt. 8 qui apparaissent la fin de l'poque tibrienne ; -les assiettes Drag. 15, Drag. 17Aet B (Fig. 18, nO 18), Ritt. 1, Drag. 15/17 et un exemplaire de Drag. 18/31 ; - les formes dcores Drag. 29 et 30.

    Les Drag. 24/25 reprsentent 43,5 % de la sigille sud-gauloise pour 16,4 % de Drag. 27. Les Drag. 29 sont du type A pour les deux exemplaires de la zone V, les formes de la zone 1 sont trop fragmentaires pour dterminer le type.

    Huit estampilles (Fig. 2) se rapportent aux productions de La Graufesenque6 : - trois de Bilicatus de La Graufesenque ; l'une sur Drag. 24 (nO 1) est date des annes 30/60 apr. J.-C., les deux autres sont dates des annes 20/60 (nOS 2 et 3) ; - une d'Anextlatus (nO 4) dat"'"ies annes 20/50 ; - une de Seno ou Senone (nO 5) ~ ; :ee des annes 30/50 ; - une de Scottius (nO 6) date des annes 20/60 ; - une de Labio (nO 7) date des annes 30170 ; - une d'Aquitanus (nO 8) date des annes 45/65.

    Horizon 4. Cet ensemble est le mieux reprsent sur le site, il

    provient essentiellement de la fouille de la parcelle de la maison des Dieux Ocans et regroupe environ 80 % des formes.

    La sigille reprsente 40,9 % des tessons de crami-ques fines et 5,9 % des tessons de cramiques (sigil-les : 2863 tessons; cramiques fines: 7007 tessons; total cramiques: 49107 tessons).

    La sigille italique reprsente encore 16 % des formes identifies. Il s'agit de matriel en grande partie rsiduel d la nature du gisement.

    Sur les 24 % d'origine gauloise, 6,7 % des formes sont de la Gaule du Centre, vernis non grs, soit 6,3 % des formes de sigille.

    A ct des formes du dbut du 1er s. dj prsentes dans l'horizon prcdent apparaissent les types Ritt. 5, Hermet 31 , une forme Drag. 2/21, Drag. 16 et Drag. 11 (Fig. 24, nOS 1 et 2) de la mme priode. On note une multiplication des assiettes Drag. 15/17 et Drag. 18 qui reprsentent 10 % des formes.

    Les formes Ritt. 14, Ritt. 12 et Drag. 29B dates des annes 40170 apparaissent dans ce contexte (Fig. 3) .

    Les 29 estampilles gauloises (Fig. 4) proviennent de La Graufesenque sauf une de Coticorixs ou Coticoris, sur un plat vernis non grs attribu aux productions pr-flaviennes de la Gaule du Centre (nO 24). Neuf estampilles sont dates de l'poque de Tibre Nron:

    5 Les comptages de formes sont effectus sur les fragments identifis, profil complet, bord, fond, panse.

    6 Mes remerciements M. Polak qui a eu l'amabilit de relire l'ensemble des estampilles cites dans cet article.

    144

  • , .

    r i t ,

    LA SIGILLE GAULOISE SAINT-ROMAIN-EN-GAL

    w ~ ~ ~ CL) U"'"'U."', unl"\u 1T."'Il.~ HALTERN 14 .. " .. .., H"', U

    1 el 00000

    VOIE 1 0000000000

    0000000000 0000000000 00 0

    Vel

    VOIE Il

    00 0000000 00

    ......., ..-J ......, = -, - . , 1 J ~ .. ~ EJjj \ a;: , G-2L 7 ~ ::J } 1-~ \: DRAG. 15 DRAG. 17 A DRAG. 17 B RITT. 1 DRAG. 15/17 DRAG. 18/31

    1 el

    VOIE 1

    000 00

    Vel

    VOIE Il

    0 0 0 0 0000 0

    ~ 1 / f-.o:::::s-....., --- w DRAG. 29

    1 el

    VOIE 1

    000 0

Recommended

View more >