la combustion humaine spontanée, ou auto-combustion humaine

Download La combustion humaine spontanée, ou auto-combustion humaine

Post on 05-Jan-2017

219 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • DE WIT Clment

    BELIN Mgane

    CROTTET Ccile

    La Combustion Humaine Spontane (C.H.S.)

    LAuto-Combustion Humaine (A.C.H.)

    La vrit est comme le meilleur coup aux checs : elle existe, mais il faut la chercher. Une citation de Arturo Perez-Reverte

    Je ne sais si cela se peut ; mais je sais bien que cela est. Une citation de Molire

    1

    http://www.citations-proverbes.com/auteur-Arturo-Perez-Reverte-1.htmlhttp://www.citations-proverbes.com/auteur-Moli%C3%A8re-1.html

  • TABLE DES MATIERES

    INTRODUCTION

    I La Combustion Humaine Spontane LAuto-Combustion Humaine

    A) DfinitionB) Les diffrents types de combustion humaine

    - La combustion par inflammation- La combustion du corps par incendie- La crmation du corps- La combustion lectrique- La combustion par forte irradiation- La combustion chimique

    II Les diffrentes hypothses

    A) Hypothse de la punition divine B) Hypothse de labsorption prononce dalcoolC) Hypothse des feux du suicide D) Hypothse de la dissolution physique E) Hypothse de la courbe gomagntique de la TerreF) Hypothse de ltat psychique et physiologique de la victimeG) Hypothse de la boule de feu humaine H) Hypothse de gaz provenant du corpsI) Hypothse des dysfonctions organiques ou mcaniques du corpsJ) Hypothse du disfonctionnement des mitochondriesK) Hypothse de leffet chandelle ou effet mche

    III Les cas les plus intressants

    A) Cas dauto-combustion dans des pices fermesB) Cas dauto-combustion devant tmoinsC) Cas dauto-combustion dans des automobilesD) Cas de survivants dauto-combustionE) Cas anciens : datant davant 1900

    IV Cas dans la rgion Rhne-Alpes

    CONCLUSION

    Sources et contacts

    2

  • INTRODUCTION

    De quoi sagit-il ?

    Lorsque des tres humains brlent et explosent sans aucune raison, on parle de combustion spontane. Il sagit sans doute du phnomne le plus mystrieux et le plus terrifiant provoqu par le feu.

    La source du feu semble interne, plutt quexterne et le corps est habituellement presque entirement consum par les flammes tandis que lenvironnement demeure intact, part dpaisses couches de suie.

    Le corps peut-il prendre feu spontanment alors qu'il ne contient ni l'oxygne ni le combustible ncessaires pour y arriver et que celui-ci est compos en grande partie d'eau et aucune solution chimique ne peut expliquer cela.

    Ce phnomne connu a dj t abord et repris de nombreuses fois par des chercheurs ou des non scientifiques. Malgr les thories exposes, ce phnomne des plus tranges est encore actuellement difficilement explicable.

    Ce phnomne rare nest cependant pas dpourvu de documents et denqutes policires puisquil sen suit gnralement la mort dune personne.

    Etablissons la diffrence entre la Combustion Humaine Spontane et lAuto-Combustion Humaine :

    Il sagit dans le premier cas dune allgation des gens qui prnent le paranormal : le feu vient frapper et le corps senflamme spontanment et dans le second cas, lauto-combustion est conscutive certaines circonstances o le corps va en ralit sauto-consumer et non pas spontanment mais trs lentement.

    Nous allons tenter de dmontrer quil ne semble pas sagir dun phnomne paranormal mais il semble sagir du comportement du corps humain au feu travers divers exemples et thses dveloppes et plus particulirement dans la rgion Rhne-Alpes.

    I - La Combustion Humaine Spontane

    3

  • LAuto-Combustion Humaine

    (Pour la suite de lexpos ces deux appellations ne feront quune)

    A) Dfinition :

    La COMBUSTION est une raction chimique exothermique, cest--dire accompagne dune production dnergie sous forme de chaleur.

    On parle de combustion spontane d'un corps quand celui-ci prend feu sans qu'il soit enflamm.

    Quant au terme spontan il sera dmontr totalement inappropri et nous lui prfrerons celui dauto-combustion car le processus est souvent lent et constant.

    On parle de COMBUSTION HUMAINE lorsquun tre humain brle de lintrieur sans quaucun lment extrieur apparent ne soit en cause ; lenvironnement reste intact ou peu touch, alors que le corps peut finir en cendres.

    Dans des circonstances normales, le corps humain prend feu trs difficilement. Pour quun corps soit rduit un tas de cendres, il faut une chaleur intense pendant des heures. Dans les crmatoires, il faut de longues heures au feu intensif pour calciner la chair dun corps humain. De plus, aprs une incinration les os quasi-intacts doivent tre broys mcaniquement.

    B) Les diffrents types de Combustion Humaine

    Suite aux nombreux cas dcouverts et recenss, diffrents types de Combustion Humaine ont t mis en vidence :

    - La combustion par inflammation, la prsence sur le corps dun hydrocarbure est lorigine de linflammation du corps. Les vtements senflamment et brlent trs vite avec le combustible. Le corps est

    carbonis superficiellement, mais pas en profondeur. Il nest pas rduit en cendres et le squelette est reconnaissable.

    - La combustion du corps par incendie, le corps est calcin, partiellement ou totalement carbonis. La globalit du squelette reste reconnaissable, sauf dans le

    cas dun incendie trs intense du milieu environnant, o il sera alors totalement rduit en cendres avec son environnement.

    - La crmation du corps, un ratio temprature/dure est tabli, de faon rduire un corps humain en cendres : il faut plus de 2500 C durant 3 heures pour une incinration.

    - La combustion lectrique (suite llectrisation par la foudre ou lors dun contact lectrique de trs forte puissance) outre llectrocution qui ne laisse que

    les traces du contact, le corps se transforme en pile voltaque : la victime est instantanment gravement brle et, dans le pire des cas, calcine et fige dans sa position primaire. Le squelette reste toujours reconnaissable.

    - La combustion par forte irradiation, le cadavre peut subir une carbonisation globale, mais l encore, le squelette nest pas rduit en cendres.

    4

  • - La combustion chimique, le corps est plus ou moins crevass en profondeur et aux surfaces de contacts.

    Nous pouvons constater que dans la plupart de ces diffrents types de combustion le squelette du cadavre est reconnaissable et les os ne sont pas rduits en cendres.

    Ces dfinitions sont tires de larticle de M. BAGADY sur le site Afis.

    II Les diffrentes hypothses

    Pour nous permettre de comprendre lauto-combustion humaine, plusieurs hypothses ont t envisages.

    A) Hypothse de la punition divine

    Pour nier le phnomne, au XIXme sicle on a d'abord avanc qu'il ne touchait que les alcooliques et qu'il tait une punition divine. Ce qui n'expliquait pas du tout une combustion aussi rapide et aussi respectueuse de l'environnement. De plus, il a t prouv exprimentalement que la chair imbibe d'alcool cesse de brler quand il ne reste plus d'alcool.

    B) Hypothse de labsorption prononce dalcool

    5

  • Suite au cas de mademoiselle Thaus qui aurait absorb plusieurs litres de vin et un litre de cognac, le mdecin lgiste amricain, docteur Dixon Mann, a mit l'hypothse selon laquelle les cas de combustion humaine spontane pourraient sexpliquer par l'tat d'imbibition alcoolique particulirement prononc des victimes. Une tincelle suffirait alors les enflammer. Toutefois, il semble que le niveau dalcool ncessaire pour que le corps humaine devienne ce point inflammable soit trop lev : les victimes auraient t mortes dintoxication lalcool avant de pouvoir prendre feu.

    Le docteur Mann le reconnatra lui-mme, de nombreux autres cas de combustion spontane concernent des personnes qui ne buvaient que de l'eau.

    Il a t dmontr que pour quun liquide senflamme il est ncessaire que la concentration dalcool soit suprieure 50%.

    Le lien entre alcool et auto-combustion nest pas rejeter car un tat divresse pourrait expliquer la difficult ou carrment lincapacit quauraient eue les victimes teindre un dbut dincendie.

    Il est intressant aussi de noter que dans son roman "Bleak House" paru au 19me sicle, Charles Dickens fait mourir un de ses personnages, un alcoholique nomm Krook, par auto-combustion. L'alcool semblait tre l'hypothse de prdilection retenue cette poque.

    6

  • C) Hypothse des feux du suicide

    Plusieurs auteurs qui se sont intresss la combustion humaine spontane ont remarqu que beaucoup de victimes semblaient avoir renonc la vie, par misre ou par dsespoir. Dans certains cas, sans aller aussi loin que les bonzes protestataires, certaines personnes pourraient relcher, dans une sorte de conflagration fatale, les nergies physiques et psychiques de leur corps. Ce serait donc une sorte de suicide psychique qui serait la base des combustions humaines spontanes.

    D) Hypothse de la dissolution physique

    Certains scientifiques ont pos lhypothse dune sorte de " dissolution " physique, conscutive la prise de certains mdicaments. Hors, suivant cette proposition, il faudrait admettre que les hommes d'aujourd'hui consomment les mmes substances chimiques que ceux d'il y a deux sicles. Par ailleurs, les enqutes relatives aux cas de combustions humaines spontanes ont souvent montr que les victimes ne suivaient aucun traitement au moment des faits.

    Il faudrait retrouver un ou plusieurs principes actifs totalement inchangs.

    E) Hypothse de la courbe gomagntique de la Terre

    Les tenants de cette hypothse relatent que les cas de combustion humaine spontane augmentent quand la courbe gomagntique de la Terre est son maximum. Cette courbe varie considrablement en fonction de l'activit solaire. Cela semblerait indiquer que les combustions humaines spontanes sont le rsultat d'une chane d'vnements complexes, d'une i