dumas reine margot

Download Dumas Reine Margot

Post on 13-Apr-2018

216 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 7/26/2019 Dumas Reine Margot

    1/490

    Alexandre Dumas

    LA REINE MARGOT

    Tome I

    (1845)

    dition

    du

    groupe

    Ebookslibre

    setgratuits

  • 7/26/2019 Dumas Reine Margot

    2/490

    Table des matires

    PREMIRE PARTIE

    I Le latin de M. de Guise ...........................................................5

    II La chambre de la reine de Navarre .................................... 22

    III Un roi pote....................................................................... 40

    IV La soire du 24 aot 1572.................................................. 58

    V Du Louvre en particulier et de la vertu en gnral.............. 71

    VI La dette paye.................................................................... 87

    VII La nuit du 24 aot 1572 ..................................................103

    VIII Les massacrs ................................................................128

    IX Les massacreurs ...............................................................144

    X Mort, messe ou Bastille .....................................................164

    XI Laubpine du cimetire des Innocents ...........................183

    XII Les confidences...............................................................199

    XIII Comme il y a des clefs qui ouvrent les portes auxquelleselles ne sont pas destines ....................................................212

    XIV Seconde nuit de noces .................................................. 228XV Ce que femme veut Dieu le veut.....................................240

    XVI Le corps dun ennemi mort sent toujours bon..............261

    XVII Le confrre de matre Ambroise Par ......................... 278

    XVIII Les revenants ............................................................. 289

    XIX Le logis de matre Ren, le parfumeur de la reine mre304

  • 7/26/2019 Dumas Reine Margot

    3/490

    - 3 -

    XX Les poules noires............................................................ 320

    XXI Lappartement de Madame de Sauve........................... 332

    XXII Sire, vous serez roi ...................................................... 346

    XXIII Un nouveau converti.................................................. 354

    XXIV La rue Tizon et la rue Cloche-Perce ......................... 374

    XXV Le manteau cerise........................................................ 392

    XXVI Margarita.................................................................... 407

    XXVII La main de Dieu........................................................417

    XXVIII La lettre de Rome .................................................... 425

    XXIX Le dpart .................................................................... 435

    XXX Maurevel...................................................................... 443

    XXXI La chasse courre.......................................................451

    Bibliographie uvres compltes...................................... 463

    propos de cette dition lectronique .................................491

  • 7/26/2019 Dumas Reine Margot

    4/490

    - 4 -

    PREMIRE PARTIE

  • 7/26/2019 Dumas Reine Margot

    5/490

    - 5 -

    ILe latin de M. de Guise

    Le lundi, dix-huitime jour du mois daot 1572, il y avaitgrande fte au Louvre.

    Les fentres de la vieille demeure royale, ordinairement sisombres, taient ardemment claires ; les places et les ruesattenantes, habituellement si solitaires, ds que neuf heuressonnaient Saint-Germain-lAuxerrois, taient, quoiquil ft

    minuit, encombres de populaire.

    Tout ce concours menaant, press, bruyant, ressemblait,dans lobscurit, une mer sombre et houleuse dont chaque flotfaisait une vague grondante ; cette mer, pandue sur le quai, oelle se dgorgeait par la rue des Fosss-Saint-Germain et par larue de lAstruce, venait battre de son flux le pied des murs duLouvre et de son reflux la base de lhtel de Bourbon qui slevait

    en face.

    Il y avait, malgr la fte royale, et mme peut-tre cause dela fte royale, quelque chose de menaant dans ce peuple, car il nese doutait pas que cette solennit, laquelle il assistait commespectateur, ntait que le prlude dune autre remise huitaine, et laquelle il serait convi et sbattrait de tout son cur.

    La cour clbrait les noces de madame Marguerite de Valois,fille du roi Henri II et sur du roi Charles IX, avec Henri deBourbon, roi de Navarre. En effet, le matin mme, le cardinal deBourbon avait uni les deux poux avec le crmonial usit pourles noces des filles de France, sur un thtre dress la porte deNotre-Dame.

    Ce mariage avait tonn tout le monde et avait fort donn

    songer quelques-uns qui voyaient plus clair que les autres ; oncomprenait peu le rapprochement de deux partis aussi haineux

  • 7/26/2019 Dumas Reine Margot

    6/490

    - 6 -

    que ltaient cette heure le parti protestant et le particatholique : on se demandait comment le jeune prince de Condpardonnerait au duc dAnjou, frre du roi, la mort de son preassassin Jarnac par Montesquiou. On se demandait comment

    le jeune duc de Guise pardonnerait lamiral de Coligny la mortdu sien assassin Orlans par Poltrot du Mr. Il y a plus :Jeanne de Navarre, la courageuse pouse du faible Antoine deBourbon, qui avait amen son fils Henri aux royales fianaillesqui lattendaient, tait morte il y avait deux mois peine, et desinguliers bruits staient rpandus sur cette mort subite. Partouton disait tout bas, et en quelques lieux tout haut, quun secretterrible avait t surpris par elle, et que Catherine de Mdicis,

    craignant la rvlation de ce secret, lavait empoisonne avec desgants de senteur qui avaient t confectionns par un nommRen, Florentin fort habile dans ces sortes de matires. Ce bruitstait dautant plus rpandu et confirm, quaprs la mort decette grande reine, sur la demande de son fils, deux mdecins,desquels tait le fameux Ambroise Par, avaient t autoriss ouvrir et tudier le corps, mais non le cerveau. Or, commectait par lodorat quavait t empoisonne Jeanne de Navarre,

    ctait le cerveau, seule partie du corps exclue de lautopsie, quidevait offrir les traces du crime. Nous disons crime, car personnene doutait quun crime net t commis.

    Ce ntait pas tout : le roi Charles, particulirement, avait mis ce mariage, qui non seulement rtablissait la paix dans sonroyaume, mais encore attirait Paris les principaux huguenots deFrance, une persistance qui ressemblait de lenttement.

    Comme les deux fiancs appartenaient, lun la religioncatholique, lautre la religion rforme, on avait t oblig desadresser pour la dispense Grgoire XIII, qui tenait alors lesige de Rome. La dispense tardait, et ce retard inquitait fort lafeue reine de Navarre ; elle avait un jour exprim Charles IX sescraintes que cette dispense narrivt point, ce quoi le roi avaitrpondu :

    Nayez souci, ma bonne tante, je vous honore plus que lepape, et aime plus ma sur que je ne le crains. Je ne suis pas

  • 7/26/2019 Dumas Reine Margot

    7/490

    - 7 -

    huguenot, mais je ne suis pas sot non plus, et si monsieur le papefait trop la bte, je prendrai moi-mme Margot par la main, et jela mnerai pouser votre fils en plein prche.

    Ces paroles staient rpandues du Louvre dans la ville, et,tout en rjouissant fort les huguenots, avaient considrablementdonn penser aux catholiques, qui se demandaient tout bas si leroi les trahissait rellement, ou bien ne jouait pas quelquecomdie qui aurait un beau matin ou un beau soir sondnouement inattendu.

    Ctait vis--vis de lamiral de Coligny surtout, qui depuiscinq ou six ans faisait une guerre acharne au roi, que la conduitede Charles IX paraissait inexplicable : aprs avoir mis sa tte prix cent cinquante mille cus dor, le roi ne jurait plus que parlui, lappelant son pre et dclarant tout haut quil allait confierdsormais lui seul la conduite de la guerre ; cest au point queCatherine de Mdicis, elle-mme, qui jusqualors avait rgl lesactions, les volonts et jusquaux dsirs du jeune prince,paraissait commencer sinquiter tout de bon, et ce ntait pas

    sans sujet, car, dans un moment dpanchement Charles IX avaitdit lamiral propos de la guerre de Flandre :

    Mon pre, il y a encore une chose en ceci laquelle il fautbien prendre garde : cest que la reine mre, qui veut mettre lenez partout comme vous savez, ne connaisse rien de cetteentreprise ; que nous la tenions si secrte quelle ny voie goutte,car, brouillonne comme je la connais, elle nous gterait tout.

    Or, tout sage et expriment quil tait, Coligny navait putenir secrte une si entire confiance ; et quoiquil ft arriv Paris avec de grands soupons, quoique son dpart de Chtillonune paysanne se ft jete ses pieds, en criant : Oh ! monsieur,notre bon matre, nallez pas Paris, car si vous y allez vousmourrez, vous et tous ceux qui iront avec vous ; ces souponsstaient peu peu teints dans son cur et dans celui de Tligny,son gendre, auquel le roi de son ct faisait de grandes amitis,

  • 7/26/2019 Dumas Reine Margot

    8/490

    - 8 -

    lappelant son frre comme il appelait lamiral son pre, et letutoyant, ainsi quil faisait pour ses meilleurs amis.

    Les huguenots, part quelques esprits chagrins et dfiants,taient donc entirement rassurs : la mort de la reine de Navarrepassait pour avoir t cause par une pleursie, et les vastes sallesdu Louvre staient emplies de tous ces braves protestantsauxquels le mariage de leur jeune chef Henri promettait un retourde fortune bien inespr. Lamiral de Coligny, La Rochefoucault,le prince de Cond fils, Tligny, enfin tous les principaux du parti,triomphaient de voir tout-puissants au Louvre et si bien venus Paris ceux-l mmes que trois mois auparavant le roi Charles et la

    re