diabète - as ?· souffrance fœtale chronique • recherche d’une cardiomyopathie...

Download Diabète - as ?· Souffrance fœtale chronique • Recherche d’une cardiomyopathie hypertrophique…

Post on 16-Sep-2018

214 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Diabte

    Rappels

    Dr Abdelilah Kerkeb

  • Introduction

    Le diabte : dfaut de scrtion et /ou daction

    dinsuline hyperglycmie

    Maladie chronique, progressive, lourde de

    consquences par ses complications, mais qui peut

    tre parfaitement bien gre/prise en charge

    adquate et complte.

  • Introduction

    Le diabte est la 1re maladie non transmissible

    reconnue en 2006 par les Nations Unies comme une

    menace pour la sant mondiale aussi grave que les

    pidmies infectieuses telles que (le paludisme, la

    tuberculose et le SIDA):

    Rsolution des Nations Unies 61/225

  • pidmiologie

  • Le diabte est un problme grave et croissant

  • Increasing

    development

    and wealth is

    correlated with

    decreasing

    early mortality

    due to diabetes

  • Quelques chiffres au Maroc

    Tout dabord concernant la prvalence de laffection, les

    dernires estimations nationales atteignent aujourdhui

    9% pour les personnes ges de plus de 20 ans.

    Et si lon considre les tranches dge au-del de 50 ans,

    la prvalence dpasse les 14%.

    Ainsi, aujourdhui environ un million et demi de

    personnes sont atteintes du diabte dans notre pays.

  • Enqute MS 2000 sur les facteurs de

    risques des MCV:

  • La prvalence du Diabte dans le Moyen orient et

    en Afrique est leve et en augmentation

    IDF. Diabetes Atlas 3rd Edition 2006

    1-Maroc 2007: 7.1% 1360 2025: 9.1% 2396

    2-Algrie 2007: 7.3% 1475 2025: 8.9% 2528

    3-Tunisie 2007: 4.8% 317 2025: 6.2% 535

    4-Afrique du sud 2007: 4.5% 1213 2025: 4.4% 1279

    5-Egypte 2007: 10.1% 4357 2025: 12.2% 7650

    6-Liban 2007: 7.4% 167 2025: 9.1% 267

    7-Arabie

    saoudite

    2007: 13.5% 1855

    2025: 15.7% 3610

    8-Iran 2007: 6% 2565 2025: 8.4% 5115

    9-Pakistan 2007: 8.3% 6929 2025: 8.5% 11538

  • Classification

  • La classification actuelle permet de retenir

  • Diabte de type 1 Diabte de type 2 Diabte gestationnel

    FREQUENCE 10% 90% 2-5% des femmes

    enceintes

    AGE DE SURVENUE En gnral 40ans

    peut survenir avant Au cours de la grossesse

    SYMPTOMES

    Survenue de faon brutale

    Polyurie, polydipsie,

    polyphagie

    fatigue intense,

    amaigrissement

    Le plus souvent

    asymptomatique

    Tendance aux infections

    asymptomatique

    Dpistage bilan

    POIDS Maigreur Surpoids ou obsit Surpoids ou obsit

    HEREDITE + - +++ Type 2 dans la famille

    DEBUT

    Hyperglycmie importante

    le plus souvent

    Brutal, rapide

    Hyperglycmie modre

    le plus souvent

    Longtemps

    asymptomatique

    asymptomatique

  • Le diagnostic du diabte

  • Catgorie de tolrance glucidique

    Glycmie jeun

    Glycmie 2h aprs 75g de glucose

    Tolrance glucidique normale

    < 1,10 g/l < 1,40 g/l

    Hyperglycmie modre jeun

    1,10 1,25 g/l

    Intolrance au glucose

    1,4 1,99 g/l

    Diabte > 1,26 g/l 2 g/l

    Glycmie jeun 1,26 g/l : - Meilleure corrlation avec glycmie > 2 g/l 2me h HGPO - Valeur seuil pour prvalence microangiopathie - Valeur seuil pour risque de mortalit coronarienne

    Diagnostic

  • Diagnostic

    Le diagnostic est affirm dans lun des 4 cas suivants :

    1. Glycmie jeun (prlvement de sang veineux) 1,26 g/l ,

    ralise aprs au moins 8h de jene

    2. En cas de symptmes cliniques dhyperglycmie avec glycmie

    2,00 g/l

    3. Glycmie 2,00 g/l , 2 heures aprs ingestion de 75 g de glucose

    par voie orale (HGPO non recommande en pratique clinique)

    4. HbA1C suprieure ou gale 6,5% (ralise avec la mthode

    NGPS standardise par rapport au test DCCT) en particulier

    mthode HPLC

    Il faut prciser que le dosage de linsulinmie ou du peptide C sont

    inutiles au diagnostic.

  • Complications

  • Complications

    AFD

  • Relation entre lHbA1c et le risque de survenue des complications

    (1) UKPDS Group. Intensive blood-glucose control with sulphonylureas or insulin compared with conventional treatment

    and risk of complications in patients with type 2 diabetes (UKPDS 33). The Lancet 1998;352/837-853.

    Stratton I.M et al (UKPDS 35). BMJ 2000; 321 : 405-12.

    Etude UKPDS(1) : diabte de type 2

    Diminution du risque relatif de complication associ

    chaque diminution de 1 point de la valeur de lHbA1c

    Mortalit lie au diabte 21

    vnement microvasculaire 37

    Infarctus 14

    Accident vasculaire crbral 12

    Diminution

    du risque relatif (%)

  • La rgulation de la glycmie

    Physiologie

  • Diabte type 1

    Physiopathologie

  • Physiopathologie diabte de type 1

    la fonction cellulaire

    Au du diagnostic, destruction de 85 90 % de cellules ,

    lie une infiltration lymphocytaire T.

    Infiltration prsente de nombreux mois/annes avant le

    diagnostic.

    Scrtion rsiduelle dinsuline souvent prsente au moment

    du diagnostic initial.

  • Physiopathologie diabte de type 1

    Prdisposition gntique

    Prsente mme si dans 95 % des cas il nexiste pas

    dantcdents familiaux

    Liaison avec HLA DR3 (caucasien), DR4 (tous les groupes

    ethniques), DQ, BI*0302

    HLA protecteur: DR2, DR 15, WI-2, DQBI*0602

    Beaucoup dautres gnes

  • Risque de survenue de diabte de type 1

  • Physiopathologie diabte type 1

    facteurs environnementaux

    Infections

    Explique au moins 50 % pathognie. Virus: rubole congnitale,

    oreillons, coxsackie, CMV, EBV.

    Toxiques

    Alloxane, streptozotocine, pentamidine et pyrinuron (raticide).

    Alimentation:

    Limplication possible des protines du lait de vache ou des

    nitrosamines dans la pathognie du diabte de type 1 a t

    envisage, mais il nexiste aucune preuve en ce domaine.

    Gluten, vitamine D.

    Stress

    Toute agression peut rvler lexistence dun diabte de type 1

    chez un sujet prdispos.

  • Physiopathologie diabte type 1

    Processus auto -immun

    Insulite puis destruction cellule par lymphocytes

    cytotoxiques et cytokines

    Auto -anticorps anticorps dtectables dans > 85 % :

    anticorps anti - lots (ICA), anti -GAD, anti IA2, anti-insuline

    Processus tal sur plusieurs annes avant et aprs

    apparition du diabte

    Notion de glucotoxicit surajout

    Frquence des autres maladies auto maladies auto-

    immunes associes (15 %)

    Notions sur les modles animaux

  • Physiopathologie diabte type 1

    volution

    Rmission partielle ou totale dans au moins 25 % des cas

    Favorise par linsulinothrapie intensive et prcoce

    = Lune de miel.

    Rechute inluctable aprs 6 12 mois.

  • Diabte type 2

    Physiopathologie

  • Physiopathologie diabte type 2 Insulinorsistance

    Favorise par lobsit abdominale

    Incapacit de l'insuline obtenir une rponse maximale au

    niveau de ses organes cibles.

    Elle prdomine au niveau du muscle : dfaut de captation

    musculaire du glucose.

    Au niveau hpatique, on note un accroissement de la production

    hpatique de glucose l'origine de l'hyperglycmie jeun.

    Insulinopnie relative

    Insuffisance de scrtion d'insuline compte tenu du niveau de la

    glycmie; ce trouble est volutif, inluctable, s'aggravant avec

    l'ge et la dure du diabte, jusqu' conduire au maximum au

    diabte insulino-ncessitant.

  • Kahn CR, Saltiel AR. In: Kahn CR et al, eds. Joslins Diabetes Mellitus. 14th ed. Lippincott Williams & Wilkins; 2005:145-168.

    Augmentation de la production de

    glucose

    Insulino- rsistance

    Captation du glucose

    Glucagon (cellules )

    Insuline (cellule )

    Foie

    Hyperglycmie

    Dysfonctionnement des cellules des lots

    Muscle Tissu

    adipeux

    Pancras

    3 dysfonctionnements majeurs dans la

    physiopathologie du diabte de type 2

    Pro

    pri

    t

    exc

    lusi

    ve d

    es

    Lab

    ora

    toir

    es

    Me

    rck

    Shar

    p &

    Do

    hm

    e. R

    ep

    rod

    uct

    ion

    par

    tie

    lle o

    u t

    ota

    le in

    terd

    ite

  • Insulinorsistance causes

    Facteurs gntiques

    GLUT 2, glucokinase, canaux ioniques

    mutation du rcepteur

    Facteurs acquis

    Facteurs acquis in utero : RCIU / malnutrition in utero

    Facteurs physiologiques : ge, grossesse

    Facteurs environnementaux : Alimentation,

    Sdentarit, Obsit.

  • Frquence du DT2 chez apparents diabtiques

    Population gnrale franaise 2- 4 %

    Vrais jumeaux 90-100 %

    2 parents diabtiques 30- 60 %

    1 apparent au premier degr 10 30 %

  • Au cours du diabte de type 2, linsulinorsistance reste stable alors que linsulinoscrtion diminue

    Insulinoresistance Insulinoscrtion

    HO

    MA

    % b

    eta

    Annes aprs diagnostic de diabte

    de type 2

    0

    40

    60

    20

    0 2 4 6

    Belfast Diet Study

    6

    Fo

    ncti

    on

    des c

Recommended

View more >