declaracion diversidad cultural unesco

Download Declaracion diversidad cultural unesco

Post on 02-Jul-2015

207 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1.

2. UNESCO 2002Printed in Francewww.unesco.org/cultureConception graphique :Michel Bouvet et Odile ChambautCLT-2002/WS/09 3. DECLARATIONUNIVERSELLEDE LUNESCOSUR LADECLARATIONUNIVERSELLEDE LUNESCODIVERSITESUR LA DIVERSITE CULTURELLECULTURELLEAdopte par la 31e sessionde la Confrence Gnralede lUNESCOPARIS, 2 NOVEMBRE 2001 4. La richesse culturelle du monde,cest sa diversit en dialogue La Dclaration universelle de lUNESCO sur la diversit culturelle a t adopte lunanimit dans un contexte trs particulier. Ctait au lendemaindes vnements du 11 septembre 2001, et la Confrence gnrale de lUNESCO,qui se runissait alors pour sa 31e session, tait la premire runion de niveauministriel se tenir aprs ces vnements terribles. Ce fut loccasionpour les tats de raffirmer leur conviction que le dialogue interculturel constituele meilleur gage pour la paix, et de rejeter catgoriquement la thse de conflitsinluctables de cultures et de civilisations.Un instrument dune telle envergure constitue une premire pour la communautinternationale. Il rige la diversit culturelle au rang de patrimoine communde lhumanit , aussi ncessaire pour le genre humain que la biodiversitdans lordre du vivant , et fait de sa dfense un impratif thique,insparable du respect de la dignit de la personne humaine.La Dclaration vise la fois prserver comme un trsor vivant, et doncrenouvelable, une diversit culturelle qui ne doit pas tre perue commeun patrimoine fig, mais comme un processus garant de la survie de lhumanit ;elle vise aussi viter des sgrgations et des fondamentalismes qui, au nomdes diffrences culturelles, sacraliseraient ces diffrences, allant ainsi lencontredu message de la Dclaration universelle des droits de lhomme.La Dclaration universelle insiste sur le fait que chaque individu doit reconnatrenon seulement laltrit sous toutes ses formes, mais aussi la pluralitde son identit, au sein de socits elles-mmes plurielles. Cest ainsi seulementque peut tre prserve la diversit culturelle comme processus volutifet capacit dexpression, de cration et dinnovation. Le dbat entre les paysqui souhaiteraient dfendre les biens et services culturels qui, parce quils sontporteurs didentits, de valeurs et de sens, ne doivent pas tre considrs commedes marchandises ou des biens de consommation comme les autres , et ceux quiespraient promouvoir les droits culturels a t ainsi dpass, ces deux approchesse trouvant conjugues par la Dclaration qui a mis en vidence le lien causalunissant deux dmarches complmentaires. Lune ne peut exister sans lautre.Cette Dclaration, accompagne des lignes essentielles dun Plan daction, peuttre un superbe outil de dveloppement, capable dhumaniser la mondialisation.Elle ne formule videmment pas de prescriptions, mais des orientations gnralesqui devraient se traduire en politiques innovantes par les Etats membres, dans leurscontextes spcifiques, en partenariat avec le secteur priv et la socit civile.Cette Dclaration, qui oppose aux enfermements fondamentalistes la perspectivedun monde plus ouvert, plus cratif et plus dmocratique, compte dsormaisparmi les textes fondateurs dune nouvelle thique promue par lUNESCOau dbut du XXIe sicle. Je souhaite quelle puisse revtir un jour la mme forceque la Dclaration universelle des droits de lhomme. Kochiro Matsuura, Directeur gnral 5. LA CONFRENCE GNRALE,D E C L ARATI O N U N IVE R S E LLE D E LU N E S C O S U R L A D IVE R S I TE C U LT U R E LLEAttache la pleine ralisation des droits de lhomme et des liberts fondamentalesproclams dans la Dclaration universelle des droits de lhommeet dans dautres instruments juridiques universellement reconnus,tels que les deux Pactes internationaux de 1966 relatifs lun aux droits civilset politiques et lautre aux droits conomiques, sociaux et culturels,Rappelant que le Prambule de lActe constitutif de lUNESCO affirme (...) que la dignit de lhomme exigeant la diffusion de la culture et lducationde tous en vue de la justice, de la libert et de la paix, il y a l, pour toutesles nations, des devoirs sacrs remplir dans un esprit de mutuelle assistance ,Rappelant galement son Article premier qui assigne entre autres buts lUNESCOde recommander les accords internationaux quelle juge utilespour faciliter la libre circulation des ides par le mot et par limage ,Se rfrant aux dispositions ayant trait la diversit culturelle et lexercicedes droits culturels figurant dans les instruments internationaux promulgus 1. Parmi lesquels, en particulier,par lUNESCO1, lAccord de Florence de 1950 et son Protocole de Nairobi de 1976,Raffirmant que la culture doit tre considre comme lensemble des traitsla Convention universelle sur les droits dauteur de 1952,distinctifs spirituels et matriels, intellectuels et affectifs qui caractrisentla Dclaration de principesune socit ou un groupe social et quelle englobe, outre les arts et les lettres, de la coopration culturelleles modes de vie, les faons de vivre ensemble, les systmes de valeurs, internationale de 1966, la Convention concernant les mesuresles traditions et les croyances2, prendre pour interdire et empcher limportation, lexportationConstatant que la culture se trouve au cur des dbats contemporains sur lidentit, et le transfert de proprit illicitesla cohsion sociale et le dveloppement dune conomie fonde sur le savoir, des biens culturels de 1970, la Convention pour la protectionAffirmant que le respect de la diversit des cultures, la tolrance, le dialogue du patrimoine mondial, culturel et naturel de 1972, la Dclarationet la coopration, dans un climat de confiance et de comprhension mutuelles de lUNESCO sur la race etsont un des meilleurs gages de la paix et de la scurit internationales,les prjugs raciaux de 1978, la Recommandation relativeAspirant une plus grande solidarit fonde sur la reconnaissance de la diversit la condition de lartiste de 1980culturelle, sur la prise de conscience de lunit du genre humainet la Recommandation sur la sauvegarde de la cultureet sur le dveloppement des changes interculturels, traditionnelle et populaire de 1989.Considrant que le processus de mondialisation, facilit par lvolution rapide2. Dfinition conforme auxdes nouvelles technologies de linformation et de la communication, bien que conclusions de la Confrenceconstituant un dfi pour la diversit culturelle, cre les conditions dun dialoguemondiale sur les politiques culturelles (MONDIACULT, Mexico,renouvel entre les cultures et les civilisations, 1982), de la Commission mondiale de la cultureConsciente du mandat spcifique qui a t confi lUNESCO, au sein du systmeet du dveloppement (Notre diversitdes Nations Unies, dassurer la prservation et la promotion de la fconde cratrice, 1995) et de la Confrencediversit des cultures,intergouvernementale sur les politiques culturelles pourProclame les principes suivants et adopte la prsente Dclaration :le dveloppement (Stockholm, 1998). 6. IDENTITE,DIVERSITE CULTURELLEDIVERSITEET DROITS DE LHOMMEET PLURALISME ARTICLE 4Les droits de lhomme,ARTICLE1 La diversit culturelle,garants de la diversit culturellepatrimoine commun de lhumanitLa dfense de la diversit culturelle est un impra-La culture prend des formes diverses travers letif thique, insparable du respect de la dignit de latemps et lespace. Cette diversit sincarne dans lori- personne humaine. Elle implique lengagement de res-ginalit et la pluralit des identits qui caractrisent pecter les droits de lhomme et les liberts fondamen-les groupes et les socits composant lhumanit.tales, en particulier les droits des personnes apparte-Source dchanges, dinnovation et de crativit, la nant des minorits et ceux des peuples autochtones.diversit culturelle est, pour le genre humain, aussiNul ne peut invoquer la diversit culturelle pour por-ncessaire quest la biodiversit dans lordre duter atteinte aux droits de lhomme garantis par le droitvivant. En ce sens, elle constitue le patrimoine com-international, ni pour en limiter la porte.mun de lhumanit et elle doit tre reconnue et affir-me au bnfice des gnrations prsentes et des ARTICLE 5 Les droits culturels,gnrations futures. cadre propice de la diversit culturelle Les droits culturels sont partie intgrante desARTICLE2 De la diversit culturelledroits de lhomme, qui sont universels, indissociablesau pluralisme culturel et interdpendants. Lpanouissement dune diversitDans nos socits de plus en plus diversifies, il cratrice exige la pleine ralisation des droits cultu-est indispensable dassurer une interaction harmo- rels, tels quils sont dfinis larticle 27 de lanieuse et un vouloir vivre ensemble de personnes etDclaration universelle des droits de lhomme et auxde groupes aux identits culturelles la fois plu-articles 13 et 15 du Pacte international relatif auxrielles, varies et dynamiques. Des politiques favo- droits conomiques, sociaux et culturels. Toute per-risant linclusion et la participation de tous les sonne doit ainsi pouvoir sexprimer, crer et diffusercitoyens sont garantes de la cohsion sociale, de la ses uvres dans la langue de son choix et en particu-vitalit de la socit civile et de la paix. Ainsi dfi- lier dans sa langue maternelle ; toute personne a leni, le pluralisme culturel constitue la rponse poli-droit une ducation et une formation de qualit quitique au fait de la diversit culturelle. Indissociablerespectent pleinement son identit culturelle ; toutedun cadre dmocratique, le pluralisme culturel estpersonne doit pouvoir participer la vie culturelle depropice aux changes culturels et lpanouisse-son choix et exercer ses propres pratiques culturelles,ment des capacits cratrices qui nourrissent la vie dans les limites quimpose le respect des droits depublique.lhomme et des liberts fondamentales.ARTICLE3 La diversit culturelle,ARTICLE6Vers une diversit culturellefacteur de dveloppement accessible tousLa diversit culturelle largit les possibilits deTout en assurant la libre circulation des ides par lechoix offertes chacun ; elle est lune des sources dumot et par limage, il f