carole mortimer - الرئيسية mortimer adorable elizabeth titre original : wich for the moon

Download Carole Mortimer - الرئيسية  Mortimer Adorable Elizabeth Titre original : WICH FOR THE MOON

Post on 17-Jul-2018

241 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Carole Mortimer

    Adorable Elizabeth

    Titre original : WICH FOR THE MOON

  • Rsum

    - Quel ge as-tu ?

    - Quatorze ans. Et demi, ajouta-t-elle avec fiert.

    - Si j'avais su, je t'aurais apport un cadeau.

    - Si vous voulez vraiment m'offrir quelque chose...

    commena-t-elle, fascine par la proximit de sa bouche,

    embrassez-moi...

    Pris de court, Quinn recula lgrement.

    Mais Lise noua les bras autour de son cou et posa ses

    lvres sur les siennes.

  • 4

    Prologue

    Elizabeth avait toujours chri la famille Morri-

    son. Son oncle Hector et sa tante Madge lavaient

    leve comme leur fille lorsque Claire Morrison, la

    sur dHector, tait morte sa naissance. De son

    pre, elle navait jamais rien su. Un silence pais

    enveloppait Madge, dordinaire si prolixe, lors-

    quelle abordait ce sujet. Hector, comme tous les

    habitants du comt de Farnham, travaillait pour Ge-

    rald Farnham, un grand propritaire foncier qui pos-

    sdait toutes les terres de la rgion. Il visitait rare-

    ment ses fermiers et mtayers, prfrant jouir dune

    confortable oisivet, retir dans son chteau, entre

    ses livres, ses cigares et son fils.

    Le chteau tait un splendide difice construit

    sous le rgne dElizabeth Ire

    au milieu de plusieurs

    hectares de pelouse soigneusement entretenue par

    une quipe de jardiniers. Des arbres centenaires om-

    brageaient le parc. Derrire une tonnelle de roses

    dItalie, on dcouvrait un grand bassin artificiel ali-

    ment par une petite fontaine qui ne cessait de chan-

  • 5

    ter que l'hiver, quand il faisait trop froid pour se bai-

    gner.

    Lise grandissait dans la famille Morrison, jouait

    avec son cousin Fergus, participait aux moissons et

    aux vendanges, allait au collge le plus proche et

    revenait bien vite le soir couter de la musique dans

    sa chambre. Elle tait semblable toutes les adoles-

    centes de son ge jusqu lanne de ses quatorze

    ans. Cette anne-l, larrive de Quinn Carmichael,

    le clbre chanteur, devait bouleverser lexistence

    paisible et rustique quon menait chez les Morrison.

    Lorsquelle avait crois son regard, tout

    lheure, une motion trange lui avait serr le cur.

    Quinn tait un garon charmant dont les chansons

    lui valaient succs sur succs. Elles parlaient toutes

    des gens quil aimait, et du paysage merveilleux qui

    entourait sa maison natale au Canada. Son pre, b-

    cheron de son tat, entretenait une fort dpicas

    couvrant prs de la moiti de ltat. Un cours deau

    la traversait, sil fallait en croire une chanson ex-

    traite de son dernier album. Quinn aimait y pcher

    en compagnie de son pre pendant que sa mre pr-

    parait des crumpets croustillants pour leur retour.

    Fergus, le fils de Madge et Hector Morrison,

    avait crit pour le chanteur canadien une chanson

    pour son prochain album. Quinn lui avait demand

    de collaborer lenregistrement qui devait avoir lieu

  • 6

    dans une quinzaine de jours Londres. Fergus avait

    bondi de joie. Depuis une semaine, dailleurs, il

    navait plus que le nom de Quinn Carmichael la

    bouche. Et bien que six annes sparaient le jeune

    homme du chanteur, une profonde amiti semblait

    tre ne entre eux.

    Lise se souvenait avec motion du coup de tl-

    phone qui avait rvolutionn le foyer des Morrison.

    Les journalistes et une grande partie des fans de

    Quinn Carmichael avaient russi dnicher son

    adresse et pris dassaut son htel. Fergus avait alors

    propos la vedette la chambre damis de la ferme,

    et la stupfaction gnrale, Quinn avait accept.

    Les deux hommes taient arrivs directement

    des studios denregistrement peu avant le dner, en

    compagnie de Terri, la fiance de Fergus. De tout le

    repas, Lise navait pu dtacher les yeux de lui.

    Quinn Carmichael, assis la mme table quelle !

    Soudain, elle croisa son regard et le chanteur lui

    sourit.

    Jespre quon na pas trop court ta nuit en

    arrivant aussi tard.

    Lise eut un froncement de sourcils pein. Il la

    prenait pour une gamine! Certes, sa petite taille, ses

    grands yeux innocents, et sa natte blonde pouvaient

  • 7

    crer cette illusion. Mais quatorze ans, elle ntait

    plus un bb!

    Son ressentiment fut accru par le regard nar-

    quois de Terri. Lise navait jamais bien compris

    lintrt que Fergus portait cette jeune fille. Elle

    avait de la beaut, peut-tre, mais pas de charme.

    Terri tait mannequin depuis lge de treize ans. A

    seize ans, elle avait quitt lcole, et faisait mainte-

    nant ce mtier depuis quatre ans.

    Lise tait encore pare de la dlicieuse fracheur

    de lenfance. En lhonneur de Quirm Carmichael,

    elle avait choisi de porter une robe sans manches et

    trs ajuste, fire dexhiber les premires rondeurs

    de sa poitrine naissante. La jupe bouffante dissimu-

    lait jusquaux genoux ses jambes fines comme des

    allumettes.

    Fergus voulait me montrer la salle de mu-

    sique, aprs le dner, reprit Quinn avec son accent

    canadien. a te dit de venir avec nous?

    Pour son fils, Hector avait amnag le grenier

    de ltable plusieurs annes auparavant. Quand Fer-

    gus tait parti vivre Londres lge de dix-huit

    ans, il avait convi Lise sy installer. Elle en avait

    fait une retraite enfantine, et sy rfugiait souvent

    lorsquelle prouvait le besoin dtre seule. Depuis

    deux jours, elle y passait tout son temps couter les

  • 8

    disques de son idole, Quinn Carmichael. Et voil

    quil lui demandait en personne de laccompagner

    dans son antre ! Le dieu quelle vnrait depuis le

    jour o les accords de ses chansons avaient frl son

    me allait arriver jusqu lautel quelle avait dress

    pour lui !

    Mais il nest pas question que je vous

    laisse la vaisselle, ajouta Quinn en se tournant vers

    Madge. Lise et moi, on va sen charger.

    La jeune fille rougit son sourire encourageant.

    Srement pas ! se rcria Madge. Allez

    donc vous amuser, mon mari va maider ranger.

    Dordinaire, Lise revenait le soin de dbarras-

    ser la table du dner. Sans demander son reste, elle

    sclipsa dans le jardin, bientt rejointe par Terri.

    Dans une heure, il faut que tu sois couche,

    non?

    Lise sursauta en entendant la voix sarcastique de

    Terri et la fusilla du regard.

    En tout cas, continua la fiance de Fergus avec

    ennui, essaie de ne pas baver dadmiration sur ce

    pauvre homme.

  • 9

    Lise rougit jusqu la racine des cheveux et jeta

    un coup dil inquiet vers Quinn et Fergus qui sor-

    taient leur tour. Avaient-ils surpris leur conversa-

    tion ?

    Le plancher de lancien grenier foin qui cou-

    rait le long de ltable des vaches avait t consolid

    pour supporter le poids dun piano et toute une partie

    de la pice avait t amnage en salon. Sur une

    tagre confectionne par Fergus, taient rangs une

    chane stro et des disques. Prs du piano droit

    adoss au mur oppos, une autre servait entreposer

    les partitions et les portes vierges sur lesquelles

    Fergus crivait sa propre musique. Eparpilles au-

    tour dune table basse, les dernires parutions des

    magazines Rock Stars et Music World tranaient l

    o Fergus et Lise les avaient laisses lors de leur

    dernier passage. Au mur, entre deux guitares, Lise

    avait punais un immense poster de Quinn Carmi-

    chael.

    Celui-ci eut un sourire pour Fergus en prenant

    les trois premiers disques de la pile.

    Je pourrais difficilement te reprocher tes

    gots musicaux, ironisa-t-il en reconnaissant sa pho-

    to sur la couverture.

    Fergus lui rpondit par un sourire malicieux.

  • 10

    Tous les disques de Quinn Carmichael que

    tu trouveras ici sont Lise. Je suis devenu un de tes

    fans par ncessit : ctait a ou devenir fou !

    Lise rougit, gne, quand Quinn tourna vers elle

    un regard interrogateur.

    Vos chansons sont si.., relles, dit-elle ma-

    ladroitement. Souvent, elles me font pleurer.

    Merci, rpondit-il, trs noble.

    Lise le dvisagea, comme hypnotise. Et tout

    coup, elle prit conscience que les rides qui toilaient

    ses yeux et les commissures de ses lvres navaient

    pas toutes t imprimes l par le rire et

    linsouciance. Visiblement, se dit la petite me ro-

    manesque, lui aussi avait connu sa part de tragdie.

    Quinn, tu nas qu jouer quatre mains

    avec Lise, suggra Fergus. Terri et moi, on vous

    accompagne la guitare.

    Un peu raide et le cur battant, Lise alla

    prendre place lautre extrmit du banc. Mais

    laisance et la fermet du jeu de Quinn sur le clavier

    dissipa sa gne en quelques instants. A ct des

    siennes, ses mains paraissaient minuscules.

  • 11

    Tout coup, il se tourna vers elle et, une fois

    encore, la surprit en train de le regarder. Aprs un

    clin dil complice, il se remit jouer. Lise eut

    limpression de recevoir un coup de poing en pleine

    poitrine. Elle tait amoureuse! Sans sen rendre

    compte, elle lavait toujours t! Elle tait irrm-

    diablement amoureuse de Quinn Carmichael! Le

    trouble diffus quelle ressentait chaque fois quelle

    contemplait son portrait au mur prenait soudain un

    sens. Les sentiments latents qui lui oppressaient la