b wapi 20 - janvier-février 2014

Download B Wapi 20 - Janvier-Février 2014

Post on 23-Mar-2016

232 views

Category:

Documents

11 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine bimestriel "Business in Wallonie Picarde"

TRANSCRIPT

  • n 20

    LESSENTIEL DE LACTUALIT CONOMIQUE EN WALLONIE PICARDEBureau de dpt : 7500 TOURNAI Ndagrment : P911255

    Expditeur : CCI WALLONIE PICARDE asbl, Rue de la Terre Briques 29a, B-7522 MARQUAIN

    Janvier-Fvrier2014Bimestriel

    Fvrier20/02Architecture durable et entreprises : enjeux et opportunits. Les architectes de Wallonie Picarde ont le plaisir de convier les entrepreneurs et les industriels de la rgion une confrence cible sur les orientations actuelles en matire dinvestissements durables en entreprise. Confrenciers : Eric MARCHAL, Architecte, Atelier Archipel, Geoffrey MOREELS, Ingnieur de Projet, Energyconsulting, Matthieu MEUNIER, Architecte Atelier Meunier-Westrade et Thibaut VAN LAETHEM, Ingnieur Architecte Atelier Van Oost. Jeudi 20 fvrier - 18 h Entreprise Dufour - Marquain.

    Gratuit pour les membres CCIWAPI et ARAHO

    Infos et Inscriptions : www.cciwapi.be

    28/02LUPCHO organise une confrence le vendredi 28 fvrier dans le cadre de ses formations permanentes sur le thme des : Perspectives conomiques en 2014 : pourquoi le dcollage est-il si lent ? . Philippe Ledent, Senior Economist ING animera la rencontre. LAssemble Gnrale de lUPCHO se tiendra galement ce mme jour.Infos et Inscriptions : 069/35.22.96

    Suite de lagenda en page 8

    A la rencontre dAristoteLa plupart des pays dEurope multiplient les initiatives pour amener les politiques les plus aptes juguler la crise, dont les consquences sont toujours plus identifi ables que les causes. Ces politiques alignent des concepts dans des dbats qui nauraient certes pas dplu Aristote. Ainsi le Prsident franais nous dit stimuler loffre, capable mme, selon lui, de gonfl er la demande alors que dautres pensent quune demande plus forte incite invitablement augmenter loffre. Ailleurs, les poli-tiques de relance se voient invitablement lies la rduction des dpenses publiques tandis que la croissance de lemploi passe par la rduction des charges pesant sur les entreprises. Stop, crient les autres ! Qui va valuer la relle progression de lemploi priv et comment la quantifi er ? Plus loin, on nous parle de renforcer la consommation intrieure quand dautres, eux, ne jurent que par laugmentation des exportations. Jarrte l cette bataille de recettes. Lconomie, aujourdhui, laisse la politique loin derrire tant la guerre des marchs se focalise sur elle-mme quand la chose publique reste force de couvrir tout le champ du rel.

    Cest ce point quapparat la ncessit de structures comme les intercommunales de dve-loppement conomique et les chambres de commerce, lieux de rencontre entre entrepre-neurs et investisseurs, entre publics et privs, entre producteurs et consommateurs, entre syndicats et patrons, entre conomistes et politiques. Pour revenir Aristote, rappelons que certaines propositions ne sont ni vraies ni fausses dans la mesure o elles renvoient des vnements qui ne se sont pas encore produits. Cest l toute la gageure, parier

    sur lavenir en garantissant les effets mmes de ce pari.

    Michel FranceusPrsident de lIEG

    02

    2014

    n 20

    CONOMIQUE EN WALLONIE PICARDELESSENTIEL DE LACTUALIT CBureau de dpt : 7500 TOURNAI Ndagrment : P911255

    LLONIE PICARDE asbl, Rue de la Terre Briques 29a, B-7522 MARQUAINExpditeur : CCI WAL

    Janvier-Fvrier2014Bimestriel

    Fvrier20/02Architecture durable et entreprises :enjeux et opportunits. Les architectes de Wallonie Picarde ontle plaisir de convier les entrepreneurset les industriels de la rgion uneconfrence cible sur les orientations actuelles en matire dinvestissements dudurarablbleses eenn enentrtrepepririsese. CoConfnfrrenenciciererss ::Eric MARCHAL, Architecte, AtelierArchipel, Geoffrey MOREELS, Ingnieurde Projet, Energyconsulting, MatthieuMEUNIER, Architecte Atelier Meunier-Westrade et Thibaut VAN LAETHEM, Ingnieur Architecte Atelier Van Oost. Jeudi 20 fvrier - 18 h Entreprise Dufour - Marquain.

    Gratuit pour les membres CCIWAPI et ARAHO

    InInfofoss etet IInsnscrcripiptitiononss :: wwwwww.cccciwiwapapii.bebe

    28/02LUPCHO organise une confrence le vendredi 28 fvrier dans le cadre de ses formations permanentes sur le thmedes : Perspectives conomiques en 2014 : pourquoi le dcollage est-il si lent ? .Philippe Ledent, Senior Economist INGanimera la rencontre. LAssemble Gnrale de lUPCHO se tiendra galement ce mmejour.

    A la rencontre dAristoteLa plupart des pays dEurope multiplient les initiatives pour amener les politiques les plus aptes juguler la crise, dont les consquences sont toujours plus identifi ables que les causes. Ces politiques alignent des concepts dans des dbats qui nauraient certes pas dplu Aristote. Ainsi le Prsident franais nous dit stimuler loffre, capable mme, selon lui, de gonfl er la demande alors que dautres pensent quune demande plus forte incite invitablement augmenter loffre. Ailleurs, les poli-tiques de relance se voient invitablement lies la rduction des dpenses publiques tandis que la croissance de lemploi passe par la rduction des charges pesant sur les entreprises. Stop, crient les autres ! Qui va valuer la relle progression de lemploi priv et comment la quantifi er ? Plus loin, on nous parle de renforcer la consommation intrieure quand dautres, eux, ne jurent que par laugmentation des exportations. Jarrte l cette bataille de recettes. Lconomie, aujourdhui, laisse la politique loin derrire tant la guerre des marchs se focalise sur elle-mme quand la chose publique reste force de couvrir tout le champ du rel.

    Cest ce point quapparat la ncessit de structures comme les intercommunales de dve-loppement conomique et les chambres de commerce, lieux de rencontre entre entrepre-neurs et investisseurs, entre publics et privs, entre producteurs et consommateurs, entre syndicats et patrons, entre conomistes et politiques. Pour revenir Aristote, rappelons que certaines propositions ne sont ni vraies ni fausses dans la mesure o elles renvoient des vnements qui ne se sont pas encore produits. Cest l toute la gageure, parierj

    Infos et Inscriptions : 069/35.22.96

    Suite de lagenda en page 8

    des vnements qui ne se sont pas encore produits. C est l toute la gageure, parier sur lavenir en garantissant les effets mmes de ce pari.

    Michel FranceusPrsident de lIEG

    iel

    02

    2014

  • 2FACE BFACE B

    Dans la boue et sous la pluie : le pied sur lacclrateur

    Tanghe Printing est une socit spcialise dans le secteur graphique, installe Comines. Lentreprise propose essentiellement des services de conception et dimpression de catalogues, de magazines et de livres. A sa tte, Claudie Tanghe et son pouse. Le chef dentreprise possde une face cache peu commune il est pilote de rallye. Comme pour lentreprise, jai hrit de ma passion pour lautomobile de mon pre. A lge de 21 ans, je me suis lanc dans laventure des courses , confi e-t-il. Aujourdhui, Claudie Tanghe possde plus de 200 rallyes son compteur et une vingtaine de belles victoires comme celles du rallye dYpres ou du Touquet.

    ImprovisationContre toutes attentes, sa passion et son activit professionnelle se ressemblent certains moments. Il tmoigne : Ce qui me plait dans le rallye, plus que dans les courses sur circuit, cest dabord limprovisation auquel il faut faire face constamment : la pluie, la boue, la chaleur ou encore les gravillons Il y a toujours un mlange dhsitation et de diffi cult qui donne de ladrnaline. Ensuite, en rallye, nous sommes deux dans la voiture. Il y a un rel travail dquipe, une complicit qui se cre. Quand tout se joue quelques secondes, il faut avoir une totale confi ance en son partenaire. Cest dans les moments complexes quon puise dans ses ressources pour se dpasser.

    Puisque son agenda professionnel est charg, Claudie Tanghe aime aller lessentiel. Il en va de mme dans son travail comme dans sa passion. La plupart du temps, je participe uniquement aux courses qui correspondent mes envies. Lorsquon court pour le Championnat, il faut penser en termes de points et tre certain de terminer chaque preuve. Ce ct calcul, a menlve du plaisir. Jaime foncer de manire rfl chie et surpasser les diffi cults.

    RencontresCe quapprcie galement le pilote, ce sont les rencontres ralises sur les pistes. Jai deux mains gauches pour ce qui est de la mcanique. Je prfre tourner le volant que de mettre les mains dans lhuile. Au fi l des rencontres, je me suis donc entour dun mcanicien qui me suit et assure la partie technique sur les preuves. Aujourdhui, cest un ami ! Quant mon copilote, je lai rencontr loccasion des premiers essais de mon fi ls. Il a un garon du mme ge et ils ont sympathiss. Aujourdhui, jai une totale confi ance en lui. Notre osmose se refl te dans la course.

    A ces dbuts, Claudie Tanghe louait une voiture pour participer aux rallyes. Puisque celle-ci roulait dj en Championnat belge avec un autre pilote, il sest donc consacr aux courses franaises. A mon arrive, les pilotes se demandaient qui tait ce belge que personne ne connaissait. Aujourdhui, je possde ma propre voiture, mais je cours la plupart du temps encore en France. Certains disent mme que je suis le belge le plus apprci sur le circuit franais , sourit le chef dentreprise.

    Claudie Tanghe achve par ces mots : Le rallye, comme le travail en entreprise, cest une grande famille, avec ses moments diffi ciles, ses instants dmotions et de russite.

    www.tangheprinting.com

    CCI WALLONIE PICARDE asblRue Terre Briques 29 A7522 Tournai-Marquainwww.cciwapi.be info@cciwapi.be

    Rue Saint-Jacques 117500 Tournaiwww.ideta.be ideta@ideta.be

    IEGRue de la solidarit 807700 Mouscronwww.ieg.be communication@ieg.be

    LMEInnovation Center. Rue du Progrs 137503 Froyenneswww.lme.be tournai@lme.be

    WAPINVEST saRue Defacqz 17 bte 27800 Athwww.wapinvest.be invest@wapinvest.be

    Editeur responsable : P. BERTRAND, Rue de la Terre Briques 29 A