64 en couverture 65 ostéopathie, réflexologie, shiatsu ...· 66 en ouverture 67 septembre 2016...

Download 64 EN COUVERTURE 65 Ostéopathie, réflexologie, shiatsu ...· 66 EN OUVERTURE 67 SEPTEMBRE 2016 SEPTEMBRE

Post on 03-Dec-2018

214 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • PH

    OTO

    S :

    AB

    AC

    AP

    RE

    SS Le pouvoir du toucher

    Frdrika Van Ingen, chef de service mdecine, dveloppement personnel A MINTRESSE

    MARDI 6 SEPTEMBRE 15H-16H

    ON EST FAIT POUR SENTENDRE FLAVIE FLAMENT

    EN COUVERTURE64 65

    SEPTEMBRE 2016SEPTEMBRE 2016

    Quelles sont les parties du corps les plus sensibles ?

    Plus triviale, cette carte du corps rogne ralise rcemment par des chercheurs finlandais regroupe les donnes de 700 personnes inter roges sur les zones sensibles la caresse dans le feu de laction. Avec une information majeure, mesdames : si vous voulez viter un flop, oubliez le haut du mollet externe de ces messieurs

    T oucher, tre touch : certains aiment, dautres pas. Pourtant, ce sens se r-vle essentiel : dveloppement affec-tif, confiance en soi, attnuation du stress De nombreuses tudes mettent en vidence ses effets positifs, et cela tous les ges de la vie. Si bien quau jour dhui le mas-sage revient en force lh pital, notamment dans le cadre de pathologies lourdes. Les chercheurs ont dailleurs dcouvert que ne pas apprcier dtre touch pour rait tre physiologique : ce serait li au mau vais dve-loppement in utero des fibres caresse , un circuit de capteurs de la peau lis des zones crbrales impliques dans les motions et le plaisir. Or, ce toucher- plaisir, lorsquil fonc-

    Dossier : Frederika Van Ingen, Catherine Maillard et Julia Zimmerlich

    tionne bien, favoriserait justement la scr-tion docytocine, dite hormone de la confiance, et dendorphines, aux proprits analgsiques et euphorisantes. Pas tonnant ds lors que le fait de se toucher ou pas comporte aussi une dimension culturelle : si, en Occident, on se touche peu dans nos rapports sociaux, en Afrique, la communi-cation est insparable du toucher , rappelle lpistmologue Bernard Andrieu. Chez les Masai par exemple, un change verbal sac-compagne dune caresse des avant-bras de linterlocuteur, une faon dtre prsent ce qui est dit, dy associer le corps, de capter lattention. Ainsi, le toucher devient presque un autre langage, une faon de se mettre en

    SE SOIGNER PAR LE TOUCHER

    nks

    IMa

    gery

    /get

    ty IM

    age

    s

    the

    nat

    ura

    l h

    Isto

    ry M

    use

    uM

    /tru

    ka

    ren

    gu

    llIV

    er

    D.r.

    Vers 1930, Wilder Penfield, neurochirurgien canadien, ralise des oprations sur ses patients conscients, atteints dpilepsie. Il applique des stimulations lectri ques indolores sur leur cortex, et note, pour chaque zone, leur raction : rponse motrice ou sen so rielle. Il en tire des enseignements sur la localisation de ces fonctions et leur tendue crbrale. Pour rendre les choses plus explicites, il demande une artiste de crer deux reprsentations de cerveaux, lun moteur, lautre sensoriel. Cest ainsi que naissent les fameux homonculus de Penfield .

    Voici les rponses de notre panel* de lecteurs aux questions suivantes :

    Vous arrive-t-il de vous faire masser ?

    Ensemble210

    Souvent 10 %

    Parfois 49 %

    Jamais 41 %

    si oui, pour quelle(s) raison(s) ?

    Ensemble 125

    Pour vous dtendre 62 %Remdier des douleurs 49 %Lutter contre le stress 29 %

    Pratiquer une rducation 16 %

    avez-vous recours, mme occasionnellement, :

    Ensemble 125

    La kinsithrapie 39 %

    Lostopathie ou la chiropraxie 35 %

    Le massage relaxant 26 %

    Lautomassage 14 %

    La rflexologie plantaire 11 %

    Le shiatsu 4 %

    La fasciathrapie 1 %

    * Enqute ralise du 21 au 27 juin 2016, auprs de 210 lecteurs de a mintresse.

    lien. Cest prcisment ce toucher-lien quexplorent les nombreuses mthodes th-rapeutiques manuelles proposes aujour dhui en complment de la mdecine classique, limage de la mdecine ayurvdique en Inde, qui intgre les mas sages comme lune de ses pratiques centrales de gurison. Ostopathie, fasciathrapie, rflexologie plantaire, hapto-nomie, shiatsu Utilisant tantt la palpation ou le ressenti, ces prati ques sadressent au corps bien sr, pour restaurer sa mobilit, sa position dans lespace, ou en core la circula-tion de son nergie vitale si chre la mdecine chinoise, mais aussi, de plus en plus souvent, aux motions et au men tal. Pour soigner ou prvenir les maux

    Cest votre avis !

    SENSIbILIT fAIbLE

    SENSIbILIT fORTE

    Cet homonculus sensoriel en trois dimen-sions est une reprsentation imparfaite de notre sensi bilit tactile. La taille excessive de certaines zones de ce corps difforme est l pour souligner lampleur de leur sensibilit respective.

    Pour tablir cette cartographie crbrale schmatique, le neuro chirurgien a isol les diffrents organes et les a rpartis

    autour dun cerveau sensoriel imaginaire. L encore, la taille des organes est pro-

    portionnelle leur importance sensorielle.

    Ostopathie, rflexologie, shiatsu

    stIMuler le CerVeau, rDuIre le stress , VaInCre la Douleur

  • EN COUVERTURE66 67

    SEPTEMBRE 2016SEPTEMBRE 2016

    U ne tape sur lpaule pour se donner du courage, des embrassades viriles chaque but Sur les terrains de sport, les joueurs passent leur temps se toucher. Une tude de lUniversit de Californie, Berkeley, sur le championnat de basket-ball a tabli un lien entre le nombre de contacts physiques et les performances des quipes : les meilleures sont celles dont les membres se touchent le plus. Si le high five, cette habitude de se frapper la main, en signe de victoire ou dencouragement, am-liore les scores dune quipe, cest parce quil rduit le niveau de stress. Il dclencherait la production docytocine, qui contribue crer la sensation de confiance, et rduit le cortisol, responsable du stress. Le toucher est bien plus quun outil dexploration ou de survie qui nous prvient en cas de danger : il a des vertus dstressantes et fdratrices.

    Des recherches rcentes ont mis en vi-dence un double circuit du toucher dans notre corps : lun rapide et lautre plus lent. Le premier est activ par les fibres nerveuses A-bta, spcialises pour la dtection et lidentification des stimuli extrieurs. Elles transmettent des signaux lectriques la vi-tesse dun TGV (20 80mtres par seconde), jusqu la moelle pinire puis aux centres crbraux o ils sont ensuite analyss. Cela

    nous permet de ragir quand une araigne grimpe sur notre bras par exemple. Parall-lement sactive un autre circuit, cbl avec une autre famille de capteurs, les fibresC, qui transmettent les informations plus lentement, (0,5 2mtres par seconde). Certaines sont spcialises dans la douleur, dautres dans les dmangeaisons ou le plaisir. Ces dernires, baptises nerfs CT (C-tactiles), intressent beaucoup les chercheurs. Enroules autour des follicules pileux, elles sont actives quand le poil est dvi de sa position naturelle. Dans le cerveau, elles sont relies au cortex insulaire, qui joue un rle central dans le systme limbique et le contrle des mo-tions , prcise le neurologue et spcialiste du toucher Francis McGlone, de luniversit de Liverpool (Angleterre). Le systme rapide nous dit que nous sommes touchs et le systme lent ajoute lmotion qui y est associe la douleur si vous vous tes brl, le plaisir si cest un toucher agrable.

    Un contact agrable pousse crer des relations de confiance

    En matire de toucher, on distingue les zones de peau poilue et de peau glabre (lvres, paume des mains, plante des pieds). Sur celles dpourvues de poils, les fibresA sont trs concentres. Cela fait de notre main un bijou de technologie. Une quipe de luniversit de Stockholm (Sude) a montr quen passant notre index sur une surface nous sommes capables de dtecter la pr-sence de plis hauts de 13nanomtres : si notre doigt faisait la taille de la Terre, nous ferions la diffrence entre les maisons et les voitures !

    Le rflexe dagrippement des bbs qui tiennent fermement les doigts de leurs pa-rents ou un objet a t tudi par Michle Molina, professeure de psychologie du dve-loppement luniversit de Caen (Calvados). Nous avons propos des nouveau-ns de tenir des objets mous lisses ou texturs, relis des capteurs de pression. Sur les objets lisses, les capteurs enregistraient beaucoup de points dappuis de faible amplitude, alors que sur les objets texturs, les appuis taient moindres mais de plus forte amplitude. Sur une surface lisse, la petite main effectue un balayage rapide ( a se passe o ? ), alors que sur une surface texture, la main concentre son attention sur un point dirr-gularit et appuie plus fort. Ds la naissance, nous utilisons notre main comme un rel objet dexploration , conclut Michle Molina.

    Sur la peau poilue, les fibresCT qui veillent le plaisir sont, elles, concen-tres sur les avant-bras, le tronc et les cuisses. La rponse motionnelle dpend videm-ment du contexte cest--dire qui est en train de vous toucher et dans quelles circons-tances , prcise le Pr McGlone. Son quipe a mesur lactivit lectrique des fibresCT sur des sujets effleurs sur lavant-bras par des systmes robotiss des vitesses variant de 0,5 5cm par seconde, puis 50cm par seconde. Rsultat : ces fibres caresse sen-flamment quand la peau est touche avec une force moyenne et une vitesse situe entre

    3et 5cm par seconde. Nous aurions ainsi un maximum de plaisir cette vitesse. Pourquoi la nature nous a t-elle dots de ces fibres ca-resse ? Selon lanthropologue Robin Dunbar de luniversit dOxford (Angleterre), le toucher doux active des zones du cerveau similaires celle des singes en pleine sance dpouillage. En plus de locytocine, le toucher motionnel (appel aussi social ou affectif) favoriserait la scrtion dendorphines des hormones aux effets euphorisants et antal-giques. Le toucher agrable nous pousserait ainsi dvelopper des relations de confiance.

    Les caresses aident lenfant, ds son plus jeune ge, mieux mmoriser

    Mais les bienfaits de ces fib

Recommended

View more >